Le Monde de L'Écriture

Salon littéraire => L'Atelier => Discussion démarrée par: Ocubrea le 22 juin 2019 à 14:57:15

Titre: Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ocubrea le 22 juin 2019 à 14:57:15
Bonjour tout le monde !

Alors, heu, j'ai beaucoup hésité avant de poster ce sujet, j'ai un peu cherché pour voir si ça avait déjà été demandé par un autre membre, j'ai rien trouvé…

Donc voilà ma question : où trouvez-vous donc le temps d'écrire ? :o

C'est quelque chose qui me turlupine depuis que je suis sur ce forum, et que je vous vois avec une franche admiration poster régulièrement vos textes, notamment dans des projets comme l'Hiver18 ou le NaNo… à chaque fois que je vous vois parler de ce genre d'oeuvre, je suis tiraillée entre "Ouah, ça a l'air trop chouette, je veux en être !" et "Oulà ma fille, écrire un texte par jour ?! En hiver ? Oublie !". (Bon il faut dire aussi que dans mon domaine, l'hiver est clairement la pire saison, on n'a pas une minute pour soi).

Bref, je me suis finalement dit qu'il valait mieux vous le demander directement. Avez-vous des trucs ? Des moments dédiés uniquement à ça ? Parvenez vous à concilier écriture avec vie professionnelle et/ou vie de famille ? Si oui, comment ?

Je termine ce post en m'excusant d'avance si j'ai choisi le mauvais endroit pour le publier ou si c'est un doublon, si c'est le cas il sera déplacé/supprimé et on n'en parlera plus… :)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ariane le 22 juin 2019 à 17:44:54
Ben du coup tu me rends curieuse de tes propres contraintes temporelles, comme tu abordes ce sujet ; je ne te connais pas du tout, tu as une famille / un boulot prenant / des passions autres ?... (sans aucune obligation à répondre of course).

Perso je dois gérer vie de maman (débutante ^^) + vie d'amoureuse + vie amicale + vie professionnelle (à 80% mais sur deux postes à la fois, et j'aimerais développer une autre activité pro en parallèle). Du coup il ne me reste que l'écriture comme loisir, j'ai laissé tomber les autres choses (sauf un peu de lecture) (et commenter le forum).

Par contre je pense que lorsque je n'arrive plus à écrire, ce n'est pas par manque de temps. En gros, l'écriture ce sont mes temps "repos", je pars dans ma bulle. Ca me demande une énergie mais une énergie particulière et ça me repose en même temps. Et s'il n'y avait pas l'écriture, j'aurais quand même besoin de me déconnecter de la réalité sur ces temps-là, alors l'écriture ne me dévore pas tellement de temps sur le reste. Les moments où j'écris moins, plus qu'un manque de temps, c'est quand mon moral ou ma fatigue ne me permettent plus d'être efficace ; en ce moment par exemple je relis et je corrige, c'est plus doux.

Sinon pour gérer la multiplicité de nos différentes vies, et le temps que ça demande, il y a les insomnies  :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ocubrea le 22 juin 2019 à 23:51:59
Citer
Perso je dois gérer vie de maman (débutante ^^) + vie d'amoureuse + vie amicale + vie professionnelle (à 80% mais sur deux postes à la fois, et j'aimerais développer une autre activité pro en parallèle). Du coup il ne me reste que l'écriture comme loisir, j'ai laissé tomber les autres choses (sauf un peu de lecture) (et commenter le forum).
Ah oui c'est vrai j'avoue avoir suivi ça de loin sur le forum, au fil de certains de tes posts, mais c'était avant l'heureux évènement (mes plus sincères félicitations, au passage :)). Je suis encore plus impressionnée du fait que tu parviennes à trouver ces instants pour coucher ce que tu as envie d'exprimer sur le papier.

Citer
Ben du coup tu me rends curieuse de tes propres contraintes temporelles, comme tu abordes ce sujet ; je ne te connais pas du tout, tu as une famille / un boulot prenant / des passions autres ?... (sans aucune obligation à répondre of course).
En ce qui me concerne, hum, pas plus de contraintes que toi, si j'ai bien compris les petites bribes que j'ai glanées ici et là ;D. Je suis en train de réaliser mon assistanat (équivalent belge de l'internat à peu de choses près) en médecine générale. Sinon je n'ai pas d'enfants mais je suis en couple… Et je vois beaucoup ma famille et mes amis, surtout le week-end, sans compter que j'ai effectivement pas mal d'autres passions qui me prennent aussi du temps (dessin, piano, lecture...). Pis j'ai mes gardes. Mais au final, même en compilant tout ça, je devrais normalement pouvoir un peu scribouiller… Ce qui n'est pas le cas.

Citer
Par contre je pense que lorsque je n'arrive plus à écrire, ce n'est pas par manque de temps. En gros, l'écriture ce sont mes temps "repos", je pars dans ma bulle. Ca me demande une énergie mais une énergie particulière et ça me repose en même temps.
Du coup ça me fait réaliser que c'est peut-être pour ça que je ne trouve pas le temps d'écrire… Pour moi, l'écriture n'est pas très reposante. En fait, ça me demande beaucoup d'énergie et surtout une capacité de réflexion que, pour être franche, je ne possède absolument plus après une journée de boulot. Je savais dès le départ que j'allais être crevée sur le plan physique, mais je n'avais jamais anticipé d'être aussi épuisée sur le plan psychologique, quand je rentre chez moi le soir ^^. En pratique, il me reste en général juste assez de jus pour faire (rarement) un peu de sport et contrôler mon (sur)poids, puis rentrer et m'affaler sur un fauteuil en faisant quelque chose d'abrutissant, genre regarder un film ou lire un bouquin. Sauf en cette période, où ça recommence à être plus "cool", raison pour laquelle d'ailleurs je peux prendre le temps de passer sur le MdE.

En tout cas merci pour ta réponse, qui m'a déjà permis de comprendre que peut-être, la différence vient simplement de besoins différents (écrire pour moi n'est pas une nécessité, mais "juste" une passion… énergivore). :)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Dot Quote le 23 juin 2019 à 00:17:01
"Qui a le temps ? Qui a le temps ? Mais si personne ne perdait son temps comment ferait-on pour avoir du temps ? hin hin" - Le Mérovingien
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Miromensil le 23 juin 2019 à 00:21:24
(ah bin c'est ce que je pense depuis des années, exactement)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ashka le 23 juin 2019 à 00:52:53
Citer
Du coup ça me fait réaliser que c'est peut-être pour ça que je ne trouve pas le temps d'écrire… Pour moi, l'écriture n'est pas très reposante. En fait, ça me demande beaucoup d'énergie et surtout une capacité de réflexion que, pour être franche, je ne possède absolument plus après une journée de boulot. Je savais dès le départ que j'allais être crevée sur le plan physique, mais je n'avais jamais anticipé d'être aussi épuisée sur le plan psychologique, quand je rentre chez moi le soir ^^. En pratique, il me reste en général juste assez de jus pour faire (rarement) un peu de sport et contrôler mon (sur)poids, puis rentrer et m'affaler sur un fauteuil en faisant quelque chose d'abrutissant, genre regarder un film ou lire un bouquin. Sauf en cette période, où ça recommence à être plus "cool", raison pour laquelle d'ailleurs je peux prendre le temps de passer sur le MdE.

Il y a des périodes où effectivement j'ai été trop rincée pour gribouiller des écrits. Des études stressantes, des enfants à s'occuper/ des nuits courtes. Avec le temps, au travail, il y a des automatismes qui s'installent et l'expérience aide à moins avoir l'esprit entier pris par le taf, même si on reste investi. Les enfants grandissent et on lâche prise. Jamais avant je n'aurai pu passer autant de temps à penser à l'écriture. L'échelle des valeurs se renverse aussi avec les différentes périodes de la vie. Je ne développe pas davantage, mais je pense que c'est normal que tu n'aies pas l'énergie pour ça en ce moment. Peut-être pour arriver à couper dans la journée, dans des moments de pause, se trainer un petit carnet où balancer des trucs, n'importe quoi de drôle ou autre peut aider à soulager la tension et ça peut se ressentir d'une manière bénéfique d'ailleurs à la fin de la journée. Peut-être aussi te dire que consacrer un temps, pas forcément long à écrire sur le forum sur une saison, sans penser à la performance, mais à l'amusement, quelques mots suffisent et ici, personne ne jugera mal ces jets. Pourquoi n'essaies tu pas l'été  ? Tu peux commencer, t'arrêter quand tu veux, reprendre quand bon te semble. Ça peut être  une occasion de voir. Et ça apprend beaucoup sur soi-même. Tu pourrais essayer, je suis sûre qu'ici beaucoup de monde t'encouragera.
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ocubrea le 23 juin 2019 à 02:18:25
@ Dot Quote
Citer
"Qui a le temps ? Qui a le temps ? Mais si personne ne perdait son temps comment ferait-on pour avoir du temps ? hin hin" - Le Mérovingien
:\?

@Miromensil
Citer
(ah bin c'est ce que je pense depuis des années, exactement)
Par rapport à mon post ? Ou à la réflexion de Dot Quote ? :)

@Ashka
Citer
Il y a des périodes où effectivement j'ai été trop rincée pour gribouiller des écrits. Des études stressantes, des enfants à s'occuper/ des nuits courtes. Avec le temps, au travail, il y a des automatismes qui s'installent et l'expérience aide à moins avoir l'esprit entier pris par le taf, même si on reste investi. Les enfants grandissent et on lâche prise. Jamais avant je n'aurai pu passer autant de temps à penser à l'écriture. L'échelle des valeurs se renverse aussi avec les différentes périodes de la vie. Je ne développe pas davantage, mais je pense que c'est normal que tu n'aies pas l'énergie pour ça en ce moment.
Merci Ashka, je me sens moins… bizarre :D. Je ne suis pas encore passée par la case "parent", donc ça risque d'être encore pire à l'avenir :/. Enfin, c'est loin tout ça (peut-être). Mais j'espère parvenir un jour au même équilibre que toi, ou Ariane. Et toi, quand est-ce que tu aménages ton temps pour écrire ?

Citer
Peut-être pour arriver à couper dans la journée, dans des moments de pause, se trainer un petit carnet où balancer des trucs, n'importe quoi de drôle ou autre peut aider à soulager la tension et ça peut se ressentir d'une manière bénéfique d'ailleurs à la fin de la journée.
C'est pas une mauvaise idée du tout :\?. Pour le moment j'utilise surtout ces pauses pour me tenir à jour au niveau médical.

Citer
Peut-être aussi te dire que consacrer un temps, pas forcément long à écrire sur le forum sur une saison, sans penser à la performance, mais à l'amusement, quelques mots suffisent et ici, personne ne jugera mal ces jets. Pourquoi n'essaies tu pas l'été  ? Tu peux commencer, t'arrêter quand tu veux, reprendre quand bon te semble. Ça peut être  une occasion de voir. Et ça apprend beaucoup sur soi-même. Tu pourrais essayer, je suis sûre qu'ici beaucoup de monde t'encouragera.
Ah, tu viens de mettre le doigt sur quelque chose que j'ai beaucoup plus honte d'admettre :-¬? Je suis une hyper-perfectionniste qui ne supporte pas le "à moitié", et je suis bien trop intimidée pour soumettre au jugement des gens d'ici un texte écrit à la va-vite... Pis j'ai l'impression que l'Hiver et autre Etés de l'Hiver son comme réservés aux "anciens" du MdE :P D'ici quelques années peut-être.

Mais argh, j'ai l'impression d'avoir transformé ce sujet en thérapie de mes problèmes à moi alors qu'à la base, je voulais surtout lancer une réflexion sur la place (au sens du temps consacré) de l'écriture  dans vos vies et comment vous le gérez ^^. J'ai dû mal m'y prendre...
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Dot Quote le 23 juin 2019 à 02:41:03
oui, on partage tous du temps,
on l'alloue à des activités de notre être...
puisque vivre c'est dépenser son temps de vie par nos actes qui
dans notre système, sont valorisés par divers trucs genre
l'argent, la situation sociale, le capital affectif (bonheur ?) ;
ces choses qui font qu'on fait toujours un truc...

et là, problème :
pourquoi ?
<*>
pourquoi faire des trucs ? et surtout pour qui ? combien de temps ? lorsque ce n'est pas pour soi, est-ce vraiment légitime ? si non peut-on faire autrement ? si oui s'y retrouve-t-on malgré tout ?
<*>

quelqu'un qui dit qu'il n'a pas le temps,
visiblement pour moi, est
occupé à dépenser son temps pour autrui...

ceux qui n'ont que du temps à perdre
n'usent pas leur temps à bon escient
ceux qui mangent du temps sont les chronophages qui
dépense leur temps à perte du votre
ceux qui prennent leur temps...
ceux qui sont réglés comme des horloges...
ceux qui n'ont pas besoin de montre...
ceux qui fuient le temps...
ceux qui apprécient le temps...
présent
passé
futur
hypothétique

ce serait une perte du temps que de trop chercher à le gagner ? pourquoi se presser après tout, se presser après tout, ou rien, c'est accélérer le stress de la précipitation, effet indésirable... à solutionner par ralentissement, paradoxalement, oui ralentir, calmer la cadence, c'est ça trouver du temps, trouver du vide, qu'on peut ensuite combler par ce qu'on veut, parce qu'on veut...

du coup à mon avis, dans l'appropriation de ce phénomène presque métaphysique qu'est le temps ou sa perception, je dirais juste à chacun qu'il faut savoir...

gérer ses priorités

<*> : à l'intention des irresponsables en devenir tels que moi-même j'espère ou j'en sais rien : vous pariez l'avenir, et l'abnégation du temps consacré à autre que vos poursuite pensées comme légitimes, trouvent raison dans le respect sinon la réussite de ces paris... pourquoi ne pas transformer alors la question du sujet, en 'quelle justesse à mon [ou votre] allocation du temps à l'écriture ou de ma [votre] perception de ceux-elle-ci afin d'en être satisfait ?
(postedit)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ariane le 23 juin 2019 à 07:34:54
Ocubrea : ça me semble énorme de gérer tout ça à la fois, c'est normal que ce soit difficile ! Si en + tu gardes l'écriture pour des moments où tu as plein d'énergie et la capacité d'être perfectionniste d'emblée, ils ne doivent pas être super nombreux ces moments, c'est parfaitement naturel. A toi de trouver comment tu fonctionnes / veux fonctionner :) , si au début ça te demande beaucoup d'énergie ce sera sûrement moins fréquent que pour les gens qui utilisent l'écriture pour décompresser. Tu peux aussi essayer d'autres façons de faire, petit carnet ou ordinateur sur des temps de pause (moi mes gardes étaient des gardes de spécialiste donc pas toujours H24 sur le front, parfois je devais attendre d'être appelée... sinon il y a parfois les transports en train ou autre...), partir du principe que ce sont des brouillons à retravailler pour ne pas te mettre la pression. Mais encore une fois c'est seulement si tu le veux, c'est ok aussi d'écrire une fois tous les 36 du mois :) chacun fonctionne différemment. Oui c'est épuisant à la fois physiquement et psychologiquement et intellectuellement l'internat ou équivalent :( (pour ma part, moins le côté physique, et beaucoup plus les deux autres). Je n'ai pas su garder autant de passions que toi, pas su faire de sport (c'est en attente ^^ ), et peu trouvé le temps de bosser mes connaissances à côté... (Je le fais plutôt sur le lieu de l'hôpital mais c'est pas toujours faisable). Personnellement tout loisir nouveau ou ponctuel me demande d'être bien bien éveillée, mais une fois que ça rentre dans les habitudes j'ai moins besoin d'énergie pour m'y consacrer.
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ashka le 23 juin 2019 à 11:28:57
Citer
Je ne suis pas encore passée par la case "parent", donc ça risque d'être encore pire à l'avenir :/
Ce n'est pas sûr, parce que c'est là que l'échelle des valeurs peut se renverser. Les priorités des enfants prennent le pas. Du coup ça fait relativiser beaucoup de choses concernant le travail justement et la vision de la vie. (hum, ca ne veut pas dire autant qu'on lâche au niveau du travail ni qu'on devient "sage")
Citer
Pour le moment j'utilise surtout ces pauses pour me tenir à jour au niveau médical.
Et c'est bien normal, peut-être que prendre quelques minutes pour soi si on sent surtout qu'on est sous pression, peut faire aussi du bien.
Citer
Pis j'ai l'impression que l'Hiver et autre Etés de l'Hiver son comme réservés aux "anciens" du MdE
Pas du tout. Le premier hiver a débuté en 17/18, j'avais débarqué sur le forum en septembre et je l'ai fait et je maniais le crayon beaucoup moins bien que toi.
Citer
trop intimidée pour soumettre au jugement des gens d'ici un texte écrit à la va-vite
Je pense que tu peux oublier ça, c'est le jeu des saisons alors tout est permis justement, c'est fait en ce qui me concerne pour tester des choses, chercher. Une sorte d'antre à sorcière...

Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ocubrea le 23 juin 2019 à 13:42:57
@Dot Quote
C'est joliment dit et bien résumé :) Je ne sais pas trop quoi répondre à ton commentaire, il se suffit à lui-même, mais j'ai beaucoup aimé le lire.

@Ariane et Ashka
Aaaaah mais vous êtes adorables :coeur:. Il ne faut pas prendre autant de temps pour s'intéresser à ma petite personne, je ne sais plus quoi dire, j'ai de nouveau l'impression d'être en mode thérapie personnelle alors que c'était pas le but du tout :-[ :aah:. En même temps impossible de ne pas vous répondre après ça… J'ai peur du flood et de dévier de nouveau du sujet, m'enfin, je me lance.

Ariane :
Ca m'a fait beaucoup de bien de lire ton post, merci.
Citer
Mais encore une fois c'est seulement si tu le veux, c'est ok aussi d'écrire une fois tous les 36 du mois :)
J'ai eu une larme à l'œil en lisant ça, ce qui me fait me dire que hum, je me mets p'têt bien plus de pression que je ne le pense… :D

Citer
Oui c'est épuisant à la fois physiquement et psychologiquement et intellectuellement l'internat ou équivalent :( (pour ma part, moins le côté physique, et beaucoup plus les deux autres).
Oui, parfois je rentre chez moi en me demandant pourquoi je suis aussi crevée alors que j'ai l'impression que mon corps se porte bien, puis je réfléchis à toutes les personnes qui sont venues déverser leurs soucis sur moi tout la journée, tous les problèmes que j'ai eus à résoudre les uns après les autres, toute la responsabilité que j'ai dû endosser… et je déculpabilise un peu !

Citer
Je n'ai pas su garder autant de passions que toi, pas su faire de sport (c'est en attente ^^ ), et peu trouvé le temps de bosser mes connaissances à côté...
Oh tu sais, je crois que j'en fais moins que je ne le dis, à part le sport (qui n'est pas une option pour le moment si je ne veux pas mettre ma santé en danger), je ne fais pas non plus des tonnes de choses ;) J'essaye de me convaincre que je n'ai pas laissé tomber tout le reste sinon je déprime, c'est tout… ;D

Merci encore, et désolée de m'étaler sur ma vie !

Ashka :
Merci à toi aussi ! :)
Citer
Pas du tout. Le premier hiver a débuté en 17/18, j'avais débarqué sur le forum en septembre et je l'ai fait...
Ah ? Bon, peut-être que je vais quand même y réfléchir alors ;)

Citer
...et je maniais le crayon beaucoup moins bien que toi
Permets-moi d'en douter très sérieusement, je ne dis pas ça pour te flatter, c'est sincère, tu es l'une des personnes ici dont j'apprécie le plus la plume. J'ai du mal à imaginer que ça ait pu en être autrement il y a 2 ans.

Citer
Je pense que tu peux oublier ça, c'est le jeu des saisons alors tout est permis justement, c'est fait en ce qui me concerne pour tester des choses, chercher. Une sorte d'antre à sorcière...
Bon, tu m'as presque convaincue, je vais voir si je trouve le culot de le faire… demain. Ou après-demain. Ou encore après ::)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ashka le 23 juin 2019 à 23:30:29
Citer
J'ai du mal à imaginer que ça ait pu en être autrement il y a 2 ans.
:D ben si, quand je me relis, y a des trucs, ça pique les yeux !! (rhooo merci pour le compliment !  :-[ )
Citer
Bon, tu m'as presque convaincue, je vais voir si je trouve le culot de le faire… demain. Ou après-demain. Ou encore après ::)
Ouiiii, viens donc, tu ne risques rien et c'est un truc rien que pour toi, alors, sois culottée pour ça !  ;)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Elk le 24 juin 2019 à 17:47:25
Ocubrea, merci d'avoir ouvert ce fil !!

En fait, votre discussion rejoint complètement une question/problème que je voulais partager ici depuis un moment. De manière générale, j'ai beaucoup de mal à "trouver le temps" d'écrire. En général je vais écrire assez régulièrement pendant un mois ou deux ou trois (assez régulièrement pouvant aller d'une fois par jour à une fois par semaine ^^), puis plus rien pendant six mois (mais ça ne veut pas dire pour autant que je n'ai pas envie d'écrire pendant ces périodes-là... juste que je n'y arrive pas), puis de nouveau une période d'écriture...
Et en fait, beaucoup plus qu'une question de "trouver le temps", je pense que c'est une question d'énergie et de charge mentale. Écrire me demande de l'énergie et j'ai besoin d'être des conditions favorables pour y arriver (plutôt au calme, plutôt sans internet :mrgreen:). En général, j'arrive vraiment à m'y mettre quand j'ai la soirée devant moi et que j'ai passé une heure ou deux à regarder ma page sans qu'il se passe grand chose (ou plutôt, il se passe que je m'imprègne dans mon texte avant d'arriver à sortir des mots). Autant dire que ça ne m'arrive pas souvent.
Dans un monde idéal, l'écriture ferait partie de ma vie quotidienne à coup de petites sessions de 20-30 minutes quand j'ai un peu de temps : le matin, après le repas de midi, en début ou fin de soirée... En pratique, ça ne m'est arrivé que très rarement d'arriver à mettre en place un rituel de ce genre-là (les nanos, hivers, étés aident beaucoup :coeur:). Et c'est génial comme sensation, mais le problème ensuite c'est qu'il y a un interrupteur qui passe sur le mode "ÉCRITURE" dans ma tête, et j'ai beaucoup de mal à réfléchir à autre chose qu'à mon texte une fois que c'est fait. C'est globalement ce qui m'est arrivé en octobre et en novembre quand j'avais réussi à écrire quasi tous les matins en me levant un peu plus tôt que d'habitude : mes journées de travail n'étaient plus vraiment efficaces. A l'inverse, quand les activités pro me rattrapent ou dans les périodes où je vois souvent du monde, j'ai l'impression de retomber dans cette incapacité à me concentrer sur l'écriture.
Donc euh, voilà, je suis preneuse de conseils pour arriver à équilibrer les bouts de mon cerveau qui se concentrent sur l'écriture et sur le reste (autre que les insomnies qui effectivement marchent bien :mrgreen:)

En tout cas je conseille aussi de participer à l'été ! C'est chouette, l'émulation de groupe motive beaucoup, et l'idée n'est vraiment pas d'écrire beaucoup, juste d'arriver à s'y mettre un peu tous les jours :) (fais-ce-que-je-dis-pas-ce-que-je-fais)

Une technique qui me permet de contourner ça parfois c'est de me lancer dans un texte "sans prise de tête", qui me tient moins à cœur ou demande moins de réflexion sur la construction, le scénario, etc. Avec un peu de chance ça permet de se dire "tiens en fait si j'arrive à écrire" et s'auto-encourager pour la suite ^^

PS : désolée pour le pavé  :-¬?
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ocubrea le 25 juin 2019 à 12:49:44
Ouah, Elk, ta réponse fait un bien fou, je me retrouve à 100% dans ce que tu écris… Même si je n'avais jamais analysé les choses de cette manière :???: Surtout dans ce passage-ci :
Citer
Et c'est génial comme sensation, mais le problème ensuite c'est qu'il y a un interrupteur qui passe sur le mode "ÉCRITURE" dans ma tête, et j'ai beaucoup de mal à réfléchir à autre chose qu'à mon texte une fois que c'est fait. C'est globalement ce qui m'est arrivé en octobre et en novembre quand j'avais réussi à écrire quasi tous les matins en me levant un peu plus tôt que d'habitude : mes journées de travail n'étaient plus vraiment efficaces. A l'inverse, quand les activités pro me rattrapent ou dans les périodes où je vois souvent du monde, j'ai l'impression de retomber dans cette incapacité à me concentrer sur l'écriture.

Peut-être aussi parce que j'ai du mal à percevoir l'écriture comme une fin en tant que telle. J'aime écrire pour raconter quelque chose, une histoire ou un bout de vie qui me trotte en tête, qui me tient à cœur… Ecrire juste pour voir s'étaler des mots joliment agencés sur une page me parle beaucoup moins (même si j'adore lire ce genre de texte). C'est peut-être pour ça aussi que j'ai du mal à écrire "à vide", un peu tous les jours.

Du coup évidemment je ne suis pas la mieux placée pour te donner des conseils ;D. Mais peut-être que la première question qui se pose en fait c'est : "Est-ce réellement un problème pour toi, de n'écrire que par périodes ? Et si oui, pourquoi ? Pourquoi tiens-tu à pouvoir écrire tous les jours par petits coups de 20-30 minutes ?"
(En te la posant, je réfléchis moi-même et j'avoue ne pas trouver beaucoup de réponses…).

Citer
Avec un peu de chance ça permet de se dire "tiens en fait si j'arrive à écrire" et s'auto-encourager pour la suite ^^
Du coup, ne penses-tu pas qu'une partie de ton "blocage" vient d'un manque de confiance en toi ?
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Meilhac le 25 juin 2019 à 19:57:20
Bonjour tout le monde !

Alors, heu, j'ai beaucoup hésité avant de poster ce sujet, j'ai un peu cherché pour voir si ça avait déjà été demandé par un autre membre, j'ai rien trouvé…

Donc voilà ma question : où trouvez-vous donc le temps d'écrire ? :o

C'est quelque chose qui me turlupine depuis que je suis sur ce forum, et que je vous vois avec une franche admiration poster régulièrement vos textes, notamment dans des projets comme l'Hiver18 ou le NaNo… à chaque fois que je vous vois parler de ce genre d'oeuvre, je suis tiraillée entre "Ouah, ça a l'air trop chouette, je veux en être !" et "Oulà ma fille, écrire un texte par jour ?! En hiver ? Oublie !". (Bon il faut dire aussi que dans mon domaine, l'hiver est clairement la pire saison, on n'a pas une minute pour soi).

Bref, je me suis finalement dit qu'il valait mieux vous le demander directement. Avez-vous des trucs ? Des moments dédiés uniquement à ça ? Parvenez vous à concilier écriture avec vie professionnelle et/ou vie de famille ? Si oui, comment ?

Je termine ce post en m'excusant d'avance si j'ai choisi le mauvais endroit pour le publier ou si c'est un doublon, si c'est le cas il sera déplacé/supprimé et on n'en parlera plus… :)

moi ma question, un peu voisine, serait : comment parvenez vous, lorsque vous écrivez, à ne pas vous faire distraire/déconcentrer par internet ? allez je la pose dans un autre fil ? ou alors on en cause ici ? en tout cas dans mon cas c'est un problèmle grave. je cherche une solution pour avoir internet chez moi mais pas tout le temps. genre forfait limité et verrouillé ? ça existe encore ? et sinon, est-ce qu'il y a genre des clés qui donnent accès à internet mais pour une durée maximale et indépassable ? quelqu'un.e connait ça?  8)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Léilwën le 25 juin 2019 à 21:57:10
Déménage au fin fond de la Creuse, le réseau ne passe qu'1 jour par semaine  :mrgreen:
Titre: Re : Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Meilhac le 25 juin 2019 à 22:17:50
Déménage au fin fond de la Creuse, le réseau ne passe qu'1 jour par semaine  :mrgreen:



mmmh

la blague est bonne, mais mon problème est sérieux  8)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Léilwën le 25 juin 2019 à 22:33:10
Spoiler
[close]
Titre: Re : Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Meilhac le 26 juin 2019 à 00:36:13
Spoiler
[close]

 :D  :D  ;)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Elk le 26 juin 2019 à 10:18:14
Citer
Mais peut-être que la première question qui se pose en fait c'est : "Est-ce réellement un problème pour toi, de n'écrire que par périodes ? Et si oui, pourquoi ? Pourquoi tiens-tu à pouvoir écrire tous les jours par petits coups de 20-30 minutes ?"
Pour le coup la réponse est assez facile : parce que les textes que j'écris me tiennent à cœur et que j'aimerais bien les terminer  dans moins de 10 ans :mrgreen: (donc je ne sais pas si j'ai besoin d'écrire tout le temps, mais plus régulièrement oui). Et aussi parce que c'est frustrant d'avoir envie/besoin d'écrire mais de ne pas trouver le temps/l'énergie.

Citer
Du coup, ne penses-tu pas qu'une partie de ton "blocage" vient d'un manque de confiance en toi ?
Mm ça pourrait mais je ne pense pas. Je pense que c'est surtout cet effet d'interrupteur écriture-boulot. Et... écrire des textes plus courts ou qui me tiennent moins à cœur est un moyen de faire bouger l'interrupteur ? (je suis allée trop loin dans cette métaphore  ::))

@Meilhac :
Tu es loin d'être le seul à avoir ce problème et en fait il existe plein de sites / applis qui sont censés t'aider à te concentrer, jusqu'à certains qui te permettent de bloquer ta connexion internet pendant un certain temps. Personnellement j'ai jamais testé, mais il y en a quelques-uns présentés ici : https://www.lemonde.fr/campus/article/2014/10/09/travailler-sans-se-disperser-ou-comment-lutter-contre-la-procrastination_4502669_4401467.html (plus une spéciale dédicace à Habitica :mrgreen:)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: txuku le 26 juin 2019 à 19:22:20
Bonsoir


Je n ecris pas.. mais je suis un grand lecteur et j ai toujours trouve ( vole ? ) le temps de lire ! ;D


Comme l ecrit Dot Quote il faut savoir gérer ses priorités !

C est a dire determiner les taches importantes pour soi.
Je sais que pour un homme c est plus facile :


je neglige beaucoup la poussiere - si la couche est triple c est a peu pres le meme travail et je ne passe l aspirateur que quand les moutons ( du pays basque ) sous le lit me narguent ! :)


Quoique la derniere  fois ce fut le passage d une araignee ( je n aime pas trop ) couverte de poussieres a proximite de mon ecran ( j utilise l ordinateur assis par terre.
 
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Miromensil le 26 juin 2019 à 19:34:25
(
Citer
le passage d une araignee ( je n aime pas trop ) couverte de poussieres
:D)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Elk le 28 juin 2019 à 11:09:02
 :\? je ne passe ni le plumeau ni l'aspirateur, et pourtant j'ai quand même du mal à équilibrer mes priorités. Bizarre.
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Verasoie le 05 décembre 2019 à 19:38:38
Je me balade dans cette section et je découvre des sujets trop cool  :mrgreen:


En plus de me retrouver dans absolument tout ce que vous dites (surtout, comme Elk, ce côté "charge mentale"), perso y'a des moments où je trouve bien le temps d'écrire (genre en Nano, parce que je suis motivée par la pression et par la deadline, et que du coup le projet d'écriture vient au premier plan de mes pensées).

Je pense qu'avant j'aurais dit "quand on ne trouve pas le temps c'est qu'on n'en fait pas l'effort" mais après trois ans de saisons d'animation je ne serai plus aussi faux-cul  :D trouver le temps et la possibilité d'écrire quand on passe 90% de son temps éveillé à s'investir à FOND dans quelque chose, et les 10% restants à essayer de refaire de l'ordre dans ses priorités vitales, et que manger, boire et aller faire pipi ont déjà tendance à passer à l'arrière plan, euh, écrire c'est loin d'être évident o_o


Mais du coup perso, le seul truc qui marche dans ces cas-là (et putain faut le vouloir :mrgreen:) c'est de mettre le réveil plus tôt. Ma technique perso ce serait pas de dire "je me lève une heure plus tôt tous les jours" (parce que ça tient que trois jours) mais "le mardi, je me lève à 6h". Et je me laisse pas le choix. Et, une fois qu'il est 6h et qu'on est debout, bah... autant aller écrire, quoi.

(Après j'ai jamais appliqué ça à l'écriture  :-[ mais c'était ma technique pour maintenir une heure ou deux de sport dans la semaine même pendant la saison. À 6h du mat, personne est réveillé, personne vient te distraire, pas de notifications, pas de gens qui proposent de boire un café, rien. On est seul avec soi-même et je trouve que c'est le moment le plus propice. MEME si c'est hyper difficile de sortir sa tête de ses fesses.)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ben.G le 05 décembre 2019 à 20:45:10
(j'avoue que j'avais pas pris en compte le fait que tu peux avoir un métier passionnant et t'y impliquer à fond tout le temps, ce qui laisse peu de temps, peut-être que mon tips c'est de ne pas s'impliquer à fond dans son travail pour se garder du temps dans la vie personnelle et donc l'écriture  :mrgreen: )
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Lo le 05 décembre 2019 à 21:04:01
Aaalors du coup...

bah je vais pas apporter grand-chose (du tout) à la discussion en fait. Je trouve le temps d'écrire parce que j'aménage mon temps comme je veux, puisque je ne travaille pas et que j'ai aucune vraie contrainte horaire, sauf quand je bénévole dans une structure quelconque mais ça fait longtemps que ça ne m'est pas arrivé. Donc à part des journées de stop intempestives pour fuir l'hiver envahissant des montagnes et rejoindre un climat plus doux, honnêtement je m'organise comme je veux, et tant mieux parce que hm, en fait c'est vraiment ma priorité, l'écriture. Je m'en fous de devoir vivre pour quelques balles par jour, je préfère vivre 2 ans sur mes économies smicardes de job d'été, avec cette super possibilité d'écrire tous les jours et dans un mode de vie très économe, plutôt qu'avoir un mode de vie plus fastueux (sauf que la sédentarité crée de très conséquents besoins et dépenses annexes, donc l'un dans l'autre, y a pas un énorme gain financier, en tout cas j'en ai pas constaté au fil de mes quelques expériences) et un temps dédié à l'écriture [très] réduit.

(et sinon : Où trouvez-vous le temps d'écrire ? -> Surtout dans le sous-continent indien :mrgreen:)

Mais en vrai je réfléchis un peu et c'est très lacunaire ce que je dis. Pendant plusieurs mois de novembre, un mois de janvier et un été (donc plusieurs nanos, un Hiver et un Hiver de l'été), je bossais à temps plein et à j'écrivais à mes pauses-déjeuner (en mode, je croque une carotte sur le chemin de la bibli, j'écris 40 minutes, je croque une endive sur le chemin du boulot, et voilà...).
Ou bien les soirs. Mais je suis un célibataire sans enfants et j'ai pas de mal à sacrifier ma vie sociale quand je suis dans une foulée d'écriture...
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Elk le 05 décembre 2019 à 21:06:43
Citer
Mais du coup perso, le seul truc qui marche dans ces cas-là (et putain faut le vouloir :mrgreen:) c'est de mettre le réveil plus tôt. Ma technique perso ce serait pas de dire "je me lève une heure plus tôt tous les jours" (parce que ça tient que trois jours) mais "le mardi, je me lève à 6h". Et je me laisse pas le choix. Et, une fois qu'il est 6h et qu'on est debout, bah... autant aller écrire, quoi.

Pffff Vera, vas-y là. Tu veux vraiment me faire avouer que oui, ok, hors nano me lever plus tôt est la seule technique qui ait jamais marché plus de 3 jours ? C'est nul de se lever plus tôt :-\ déjà se lever :-\

Citer
peut-être que mon tips c'est de ne pas s'impliquer à fond dans son travail pour se garder du temps dans la vie personnelle et donc l'écriture  :mrgreen:

ouais

* reviendra quand sera moins groumfy *
Titre: Re : Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Erwan le 06 décembre 2019 à 11:37:43
[...]
Je pense qu'avant j'aurais dit "quand on ne trouve pas le temps c'est qu'on n'en fait pas l'effort" mais après trois ans de saisons d'animation je ne serai plus aussi faux-cul  :D trouver le temps et la possibilité d'écrire quand on passe 90% de son temps éveillé à s'investir à FOND dans quelque chose, et les 10% restants à essayer de refaire de l'ordre dans ses priorités vitales, et que manger, boire et aller faire pipi ont déjà tendance à passer à l'arrière plan, euh, écrire c'est loin d'être évident o_o
[...]

Après, on est dans un environnement social où même les retraités affirment manquer de temps  :mrgreen:. Du coup, c'est vrai qu'on a uniquement le temps que l'on se donne, mais c'est vrai aussi que c'est facile à dire, et moins facile à faire. La vie sociale, les rythmes et la culture fait qu'on subit une grosse pression pour s'agiter dans tous les sens  ;).

[...]
Je m'en fous de devoir vivre pour quelques balles par jour, je préfère vivre 2 ans sur mes économies smicardes de job d'été, avec cette super possibilité d'écrire tous les jours et dans un mode de vie très économe, plutôt qu'avoir un mode de vie plus fastueux (sauf que la sédentarité crée de très conséquents besoins et dépenses annexes, donc l'un dans l'autre, y a pas un énorme gain financier, en tout cas j'en ai pas constaté au fil de mes quelques expériences) et un temps dédié à l'écriture [très] réduit.
[...]

Tant mieux que tu aies un équilibre qui te convienne, un confort certes différents du confort à l'occidental classique, mais un confort quand même. Quand je dis confort, c'est quand on se sent bien dans son mode de vie, hein, c'est pas matériel justement.

Enfin, tout ça pour dire que c'est une question d'équilibre de vie, pour trouver le temps d'écrire. Il y a des millions d'équilibre de vie possibles, des manières de vivre quoi, certaines qui permettent certains trucs, d'autres pas. Mais il faut toujours choisir. Donc l'écriture se paie aussi d'un prix, même faible. Moi, ça me fait tellement du bien, qu'au final je trouve que j'y gagne. Mais je ne bosse pas non plus (travail professionnel, j'entends). Par contre, je ne crois pas trop à l'argument du "j'ai pas le temps' en tant que tel, c'est plutôt, "j'ai fait d'autres choix". Et ce qui est désespérant dans la vie, c'est qu'il y aura toujours plus de trucs qu'on aura pas fait que de trucs qu'on aura fait. Faut s'habituer à l'idée, après c'est bon :mrgreen:.
Titre: Re : Re : Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Meilhac le 06 décembre 2019 à 18:27:34
[...]
Je m'en fous de devoir vivre pour quelques balles par jour, je préfère vivre 2 ans sur mes économies smicardes de job d'été, avec cette super possibilité d'écrire tous les jours et dans un mode de vie très économe, plutôt qu'avoir un mode de vie plus fastueux (sauf que la sédentarité crée de très conséquents besoins et dépenses annexes, donc l'un dans l'autre, y a pas un énorme gain financier, en tout cas j'en ai pas constaté au fil de mes quelques expériences) et un temps dédié à l'écriture [très] réduit.
[...]

Tant mieux que tu aies un équilibre qui te convienne, un confort certes différents du confort à l'occidental classique, mais un confort quand même. Quand je dis confort, c'est quand on se sent bien dans son mode de vie, hein, c'est pas matériel justement.

après la question du temps est liée à celle de l'espace et des moyens, aussi.

je veux dire : perso, j'écris mieux quand j'ai une demi journée devant moi, un ordi qui marche bien, de quoi écouter de la musique, et un fauteuil et/ou un lit, et un lieu où je peux être seul, que quand j'ai une journée devant moi, un ordi qui bugge souvent, et un fauteuil pas confortable, et des gens qui me regardent ou me parlent.

tout ça pour me dire que moi qui ai un genre de vie je crois très frugal à maints égards, je ne sais pas si je pourrais facilement écrire en mode nomade

enfin ceci dit j'écris volontiers dans les bistrots, etc.

mais là, les bistrots, soit on renouvelle ses conso régulièrement (et c'est vite cher) soit on ne le fait pas et on est vite regardé de travers et/ou mal à l'aise.

bref le temps est lié à l'espace et à l'argent, c'est une équation à plusieurs termes

et sinon moi comme j'ai déjà dit dans un autre fil pour écrire j'ai besoin qu'il n'y ait pas internet (et quand je dis pas internet, c'est pas des plans bancals du genre "y a internet mais je me retiens d'appuyer sur le bouton "on" de ma box" ni "y a internet mais j'ai un super logiciel qui clignote quand ça fait un quart d'heure que je suis dessus". ça veut dire : pas internet)
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ocubrea le 08 décembre 2019 à 18:09:53
Mais du coup perso, le seul truc qui marche dans ces cas-là (et putain faut le vouloir :mrgreen:) c'est de mettre le réveil plus tôt. Ma technique perso ce serait pas de dire "je me lève une heure plus tôt tous les jours" (parce que ça tient que trois jours) mais "le mardi, je me lève à 6h". Et je me laisse pas le choix. Et, une fois qu'il est 6h et qu'on est debout, bah... autant aller écrire, quoi.

(Après j'ai jamais appliqué ça à l'écriture  :-[ mais c'était ma technique pour maintenir une heure ou deux de sport dans la semaine même pendant la saison. À 6h du mat, personne est réveillé, personne vient te distraire, pas de notifications, pas de gens qui proposent de boire un café, rien. On est seul avec soi-même et je trouve que c'est le moment le plus propice. MEME si c'est hyper difficile de sortir sa tête de ses fesses.)

Pour le coup, je me lève déjà à 6h20 tous les matins, donc me lever 1h plus tôt je crois que ça me ferait vraiment mal ;D

Maintenant, après avoir lu tous vos commentaires, c'est vrai qu'au fond c'est vraiment une question de choix et, comme le dit Erwan, d'accepter à un moment de lâcher certains trucs aux profits d'autres, ce qui a tendance à me rendre malade et que je ne suis en aucun cas que rarement pas toujours prête à faire :mrgreen:

Je crois qu'il faut juste se dire qu'on a le rythme qu'on a, et tant pis... Je continuerai d'écrire durant les mois de beau temps et de me réfugier dans des bouquins ou sur le MdE en hiver...
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Cheeseback le 08 décembre 2019 à 19:11:24
La plupart du temps dans le RER et les toilettes au boulot
Titre: Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Marcel Dorcel le 08 décembre 2019 à 21:06:51
Je suis totalement en accord avec Erwan, écrire, trouver le temps d'écrire n'est pas en soi un problème à partir du moment où tu as décidé de gérer ton choix de vie.
Ecrire est un projet de taille qu'i faut avoir à l'esprit, cela demande un tel effort qu'il faudra forcément abandonner des activités auxquelles tu tiens vraiment.
Se poser la question de savoir si cela vaut le coup de renoncer à l'écriture ( ou du moins écrire de temps en temps, pour son plaisir, ses amis sans se préoccuper d'être édité, sans se préoccuper de plaire ou de ne pas plaire).
C'est un choix et à chaque minute qui passe, nous sommes confrontés à des choix. Le temps en soi n'est pas un problème (des exceptions existent mais elles ne sont pas légion, l'exemple de Balzac est surement unique dans la littérature):

La vie de Balzac ? Un permanent foyer de création, un perpétuel, un universel désir, une lutte effroyable. La fièvre, l'exaltation, l'hyperesthésie constituaient l'état normal de son individu. La pensée, les passions grondaient en lui, comme des laves en activité dans un volcan. Avec une aisance qui confond – une aisance, une force d'élément – il menait de front quatre livres, des pièces de théâtre, des polémiques de journal, des affaires de toutes sortes, des amours de tout genre, des procès, des voyages, des bâtisses, des dettes, du bric-à-brac, des relations mondaines, une correspondance énorme, la maladie. (...) Et il n'a vécu que cinquante et un ans !... Et non seulement il a accompli une œuvre prodigieuse, mais il en a rêvé, mais il en a préparé une plus prodigieuse encore. Il a laissé des projets, parfaitement débrouillés, de livres, de pièces, d'affaires, que trois cents ans de vies humaines ne suffiraient pas à réaliser. Quand on lit ces émouvantes, ces stupéfiantes Lettres à l'Étrangère, quand on se penche au bord de ce gouffre, quand on regarde, quand on entend bouillonner, au fond, l'existence surhumaine de cet homme, on est pris de vertige. Et l'on ne s'étonne plus que son cerveau ait pesé si lourd et qu'il soit mort d'une hypertrophie du cœur.''

Entièrement d'accord également avec Meilhac, couper toute connexionà à internet, être bien assis,  concentré,
du silence, des objets familiers, son dico des difficultés de la langue français, son stylo préféré, ou son logiciel préféré, etc...etc...comme bon vous semble mais surtout pas d'internet, de radio, musique, télé, pour entrer dans son ou ses personnages, son histoire, rester lucide, ne pas hésiter à raturer( tout le monde ne s'appelle pas Simenon !). Se rassurer, certains grands écrivains ne parviennent à écrire qu'une seule page par jour, parfois un seul paragraphe. Cela ne fera pas de vous un grand écrivain mais cela procure un tel plaisir, un  accomplissement inégalable de soi-même.
J'ai un peu, beaucoup, à la folié dévié... du topic initial, désolé du petit h.s.
Titre: Re : Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Ben.G le 08 décembre 2019 à 23:45:25
La plupart du temps dans le RER et les toilettes au boulot
waouh, si t'es vraiment capable de faire ça, chapeau pour les super pouvoir hahaha




Citer
Je crois qu'il faut juste se dire qu'on a le rythme qu'on a, et tant pis... Je continuerai d'écrire durant les mois de beau temps et de me réfugier dans des bouquins ou sur le MdE en hiver...
c'est pas une mauvaise chose non plus... Je crois que pour ne pas se culpabiliser inutilement, c'est bien aussi d'admettre que y'a des périodes ou des moments où c'est juste impossible pour soi d'écrire, ou que c'est plus sain de faire des trucs plus urgents et essentiels, enfin bref, de connaitre ses périodes et ses rythmes propices à l'écriture, et voir si c'est possible d'inclure ça de façon plus quotidienne dans sa vie, et surtout savoir quand ce n'est pas possible




Citer
Ecrire est un projet de taille qu'i faut avoir à l'esprit, cela demande un tel effort qu'il faudra forcément abandonner des activités auxquelles tu tiens vraiment.
c'est terrible mais quelque part oui.. On ne peut pas TOUT faire et si on veut vraiment faire quelque chose, bah il faut faire des choix.. Je pense que depuis que j'ai décidé d'écrire plus, j'aii complètement arrêté de dessiner, ou occasionnellement, j'aimais bien dessiner, mais clairement je préfère écrire, alors c'est dommage mais je regrette pas du tout


Citer
.comme bon vous semble mais surtout pas d'internet, de radio, musique, télé, pour entrer dans son ou ses personnages, son histoire, rester lucide,
ça je dirai que c'est propre à chacun par contre ^^
Titre: Re : Re : Re : Où trouvez-vous le temps d'écrire ?
Posté par: Erwan le 09 décembre 2019 à 14:49:28
Citer
.comme bon vous semble mais surtout pas d'internet, de radio, musique, télé, pour entrer dans son ou ses personnages, son histoire, rester lucide,
ça je dirai que c'est propre à chacun par contre ^^

C'est vrai. Moi je dessine et je peins très souvent avec de la musique. Mais j'écris dans le silence total, sinon c'est mort. Et même sous la torture je serais bien en mal d'en expliquer la/les raison(s). On est tous un peu zinzin quelque part, faut pas chercher l'origine de nos lubies  :mrgreen:.