Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 février 2019 à 11:41:53

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » La salle de ciné » Animes

Auteur Sujet: Animes  (Lu 20483 fois)

Hors ligne WEG

  • ex World End Girlfriend ou Nocte
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 515
  • Innuendo Cumulonimbus
Re : Animes
« Réponse #165 le: 27 novembre 2018 à 01:28:51 »
Automne 2018, mes recommandations (par ordre de préférence cette fois, et toujours avec les résumés Nautiljon) :
Yagate Kimi ni Naru / Bloom into you

Citer
Adaptation du manga de Nakatani Nio.
Yuu a toujours adoré lire des shojos et attend avec impatience le jour où elle recevra une déclaration d'amour qui lui donnera des papillons dans le ventre. Pourtant, quand un camarade lui confesse ses sentiments, cette déclaration ne lui fait aucun effet. Déçue et confuse, elle ne sait comment répondre. C'est alors qu'elle tombe sur Nanami, la présidente du conseil des élèves de son lycée. Cette dernière impressionne Yuu pour rejeter avec tant de maturité ses prétendants. Elle décide donc de lui demander de l'aide pour régler son problème. Cependant, comment réagir quand la prochaine personne à avouer ses sentiments à Yuu n'est autre que Nanami ?
Description rédigée par hamiko
Mon avis : c'est un anime écrit intelligemment, avec des personnages profonds et intéressants. La romance yuri est loin des clichés et n'est pas juste là pour remplir un quota de scènes érotiques, j'ai l'impression que ça parle réellement d'amour et c'est quand même quelque chose de rare ces temps-ci. C'est aussi très joli, beaucoup de teintes crépusculaires comme j'apprécie.

Seishum Buta Yarou / Rascal Does Not Dream of Bunny Girl Senpai

Citer
Basé sur le roman Seishun Buta Yarou de Kamoshida Hajime.
Il existe une rumeur, cette dernière concerne un mystérieux phénomène appelé "syndrome de l'adolescence". Sakuta Azusagawa est un jeune lycéen qui fait la rencontre de Mai Sakurajima, alors qu'elle se promène dans une bibliothèque déguisée en "bunny girl". Pour une raison étrange, les gens autour d'elle ne peuvent plus la voir. Mai est en fait son aînée au lycée ainsi qu'une ancienne actrice célèbre qui s'est retirée de l'industrie du cinéma suite à un désaccord avec sa mère. Pour quoi était-elle devenue invisible et comment régler ce problème ? En cherchant à résoudre ce mystère, Sakuta va commencer à comprendre la complexité des sentiments de Mai.
Description rédigée par Mitsuka Souji
Mon avis : Ça m'a beaucoup fait penser à The Melancholy of Haruhi Suzumiya, je ne sais pas trop pourquoi, l'ambiance générale peut-être. J'ai beaucoup apprécié le côté pince-sans-rire-blasé-mais-pervers du héros, sa relation sans fard avec les autres, ça donne lieu à des échanges rafraîchissants. Pour le reste l'animation est dans la moyenne haute, puis les histoires sont bien fichues et tournent autour de tracas lycéens classiques avec une touche de fantastique à base de retour dans le temps et de disparition.
Un extrait

Tensei Shitara Slime Datta Ken / That Time I Got Reincarnated as a Slime

Citer
Basé sur le roman Tensei Shitara Slime Datta Ken de Fuse.
Satoru, employé de bureau lambda, se fait assassiner par un criminel en pleine rue. Son histoire aurait dû s'arrêter là, mais il se retrouve soudain réincarné dans un autre monde sous la forme d'un Slime, le monstre le plus faible du bestiaire fantastique. Son nouveau corps est équipé de deux compétences uniques : « Prédateur », lui permettant de récupérer les aptitudes de ses adversaires, et « Grand sage », grâce à laquelle il acquiert une compréhension aigüe de son environnement. Mais même muni de ces armes, ses chances de survie semblent encore limitées…
Description rédigée par Mitsuka Souji
Mon avis : Un isekai où le héros est un slime, tout est dit. J'ai bien aimé le non-manichéisme de ce monde, il y a une sorte de bienveillance qui s'en dégage, du feel good bien sympa. Pour le reste je ne préfère pas spoiler car c'est quand même mieux de découvrir au fur et à mesure, mais ça en vaut la peine je pense, à voir si ça tient sur la durée (il y a 24 épisodes de prévus).


Irozuku Sekai no Ashita kara / Iroduku : The World in Colors

Citer
Il s'agit d'un tout nouveau projet de P.A. Works, présenté comme un "conte de fée".
L'histoire prend place à Nagasaki, dans un monde où il reste une petite quantité de magie dans la vie quotidienne. Hitomi Tsukishiro est une descendante de mages âgée de 17 ans qui a perdu son sens de la couleur lorsqu'elle était enfant. Suite à cette événement, elle a du grandir sans éprouver d'émotions. Sa grand-mère, Kohaku, une grande mage, envoie Hitomi dans le passé jusqu'en 2018. Là-bas, elle va faire la rencontre de sa grand-mère lorsqu'elle était âgée de 17 ans et de ses amis du club.
Description rédigée par Mitsuka Souji
Mon avis : C'est incontestablement l'anime le plus beau esthétiquement de cette saison, le souci c'est qu'il ne se passe pas grand chose d'intéressant puisqu'on suit des lycéens du club de photographie qui font... de la photographie. Il y a parfois de la magie pour pimenter un peu, mais ça ne compense pas les amourettes assez frustrantes et l’héroïne archi-timide qui me tape gentiment sur les nerfs, je recommande quand même car le concept de l’héroïne qui ne voit plus les couleurs et intéressant, et aussi car c'est BEAU.
Un extrait.


Zombieland Saga

Citer
Il s'agit d'un anime original annoncé à l'Anime Expo 2018. Cette série animée est, d'après les producteurs, "un nouveau tournant pour le genre Zombie". Sept filles mortes à différentes époques sont transformées en zombies par un certain Kōtarō Tatsumi. La mission de Sakura Minamoto, qui souhaitait devenir chanteuse avant son accident, et de ses consœurs : constituer un groupe d'idoles dans la préfecture de Saga !
Description rédigée par Collectionneur
Mon avis : Cet anime a son lot de défauts, on s'ennuie parfois, le drama se traîne en longueur, les gags peuvent être tirés par les cheveux, mais je l'apprécie quand même alors je le mets dans les recommandations. Y'a quand même une bonne dose de fraîcheur qui s'en dégage lorsque ça marche, et vu le manque de séries résolument drôles cette saison ça fait du bien.
Un extrait.


Et sinon mon top 5 pour toute l'année 2018 :
- Violet Evergarden
- After the Rain
- Asobi Asobase
- Yuru Camp
- Megalo Box

Il y avait nettement plus de choses intéressantes au début de l'année, je trouve, j'espère que l'Hiver19 sera du même niveau  ^^
Chameau vagabond / Houmousexuel patatophile

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 626
  • Lial' | Calamar placide
Re : Animes
« Réponse #166 le: 27 novembre 2018 à 15:39:50 »
J'ai lu le début du manga "That Time I Got Reincarnated as a Slime" et c'est effectivement très marrant, je rigolais toute seule. J'ai un poil peur que la suite devienne plus "commune" (un peu comme l'a fait Druaga no Tou/Tower of Druaga pour ceux qui connaissent) mais je continuerai, et je testerai peut-être l'anime.

Sinon "Seishum Buta Yarou" me fait envie, je testerai merci ! Faudrait que je teste Megalo Box aussi.
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 966
Re : Animes
« Réponse #167 le: 17 janvier 2019 à 01:53:27 »
Moi récemment j'ai vu Assassination Classroom (trop génial), My hero academia (trop génial), et là je prévois de regarder Yowamushi pedal (qui a l'air trop génial), et One punch man (qui a l'air génial, trop génial ?) aaaah et j'ai oublié de le citer parce qu'il n'est pas du même registre mais Baki 2018 aussi, j'hésite à dire génial vu le côté violent, mais n'empêche très captivant.

Eyeshield 21 arf je l'ai pas terminé je sais plus pourquoi, il avait l'air génial.

Edit : wow WEG, tes présentations de mangas sont super *_*

Citer
Tensei Shitara Slime Datta Ken / That Time I Got Reincarnated as a Slime
Ça a l'air trop génial !
« Modifié: 17 janvier 2019 à 02:02:37 par extasy »
^^

Hors ligne WEG

  • ex World End Girlfriend ou Nocte
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 515
  • Innuendo Cumulonimbus
Re : Animes
« Réponse #168 le: 03 février 2019 à 01:34:31 »
Let's go, saison de l'hiver19.

C'était assez facile de dresser une liste car il y a plein de trucs bien, beaucoup moins facile des les classer mais c'est personnel et de toute façon on s'en fiche ils sont tous cool :

The Promised Neverland

Citer
Basé sur le manga The Promised Neverland de Kaiu Shirai.
Emma, Norman et Ray coulent des jours heureux à l'orphelinat Grace Field House. Entourés de leurs petits frères et sœurs, ils s'épanouissent sous l'attention pleine de tendresse de « Maman », qu'ils considèrent comme leur véritable mère. Mais tout bascule le soir où ils découvrent l'abominable réalité qui se cache derrière la façade de leur vie paisible ! Ils doivent s'échapper, c'est une question de vie ou de mort !
Description rédigée par Mitsuka Souji
Mon avis : c'est dur d'en parler sans spoiler l'intrigue, je vais juste dire que c'est des gosses qui cherchent à s'évader dans un contexte fort anxiogène.


The Rising of the Shield Hero

Citer
Naofumi se voit un jour invoqué dans un monde fantastique avec trois autres personnes afin de devenir les héros de ce monde. Dès leur arrivée, chacun se retrouve équipé d'une des quatre armes légendaires où Naofumi hérite d'un simple bouclier considéré comme le plus inutile des quatre équipements. Méprisé de tous, du roi aux paysans, le jeune homme ne pense désormais plus qu'à se venger !
Description rédigée par Hinako-san
Mon avis : J'avais déjà lu une partie du manga donc je savais à quoi m'attendre, je trouve toujours aussi chiant que le héros soit autant méprisé à la moindre occasion (paye ton pathos putain), mais il faut avouer que ça marche bien et que ça fait sens pour un héros au bouclier (vu qu'il... encaisse, hu hu). Au final les événements sont souvent frustrant et on a sérieusement envie qu'il ferme son clapet à tout le monde quitte à passer pour un salaud au passage. Généralement dans les isekai, le héros a des pouvoirs complètement craqués par rapport au reste, donc ici ça casse bien le cliché, même si c'est un peu trop poussé vers l'autre extrême. Rien à signaler au niveau de l'animation, c'est du solide, surtout pour les scènes importantes. À noter qu'on a droit au même compositeur de Made in Abyss et que ça s'entends grave o/


Dororo

Citer
Adaptation en série TV animée du manga Dororo de Osamu Tezuka.
Hyakkimaru est infirme : 48 parties de son corps ont été vendues à autant de démons avant sa naissance. Rafistolé par un chirurgien compatissant, adolescent, il se découvre d'étranges pouvoirs psychiques. Accompagné de Dororo, un petit voleur espiègle, il arpente le Japon à la recherche d'un endroit où vivre en paix… affrontant au passage esprits et forces obscures.
Description rédigée par Mitsuka Souji
Mon avis : une adaption de Tezuka, enough said. Plus sérieusement, c'est assez dark comme histoire et l'atmosphère lui rend bien hommage, il pleut tout le temps, les tonalités sont sombres, il y a du sang et des larmes, c'est pas très joyeux quoi. Le personnage de Hyakkimaru est très intéressant, vu qu'il est aveugle, sourd, muet, mutilé, et qu'il doit quand même vaincre les démons un à un pour retrouver les parties de son corps qui lui ont été volé. Une sorte de coquille vide qui retrouve peu à peu son humanité, j'aime beaucoup le concept. Et puis Tezuka quoi.


Boogiepop and Others

Citer
Il s'agit d'une nouvelle adaptation du roman Boogiepop wa Warawana de Kouhei Kadono. Ce nouvel anime fête les 20 ans de la série.
Il existe une légende urbaine selon laquelle il y aurait un shinigami qui peut libérer les gens de la souffrance qu'ils peuvent ressentir. Cet "Ange de la Mort" a un nom : Boogiepop. Et les légendes sont vraies. Boogiepop est réel.
Quand une vague de disparitions impliquant des étudiantes éclate à l'académie de Shinyo, la police et l'établissement supposent qu'il s'agit juste d'une série de fugues.
Mais Nagi Kirima, une étudiante de l'académie, le sait: quelque chose de mystérieux et de mauvais est en train de se produire. Est-ce Boogiepop, qui en est à l'origine, ou quelque chose de plus sinistre...?
Description rédigée par Mitsuka Souji
Mon avis : il faut sérieusement s'accrocher avec celui-là, car tout est fait pour perdre le spectateur, d'abord 1) les histoires sont racontés de manière non linéaires et à travers plusieurs épisodes, 2) à chaque épisode on suit un point de vue totalement différent qui lève le voile sur un pan de l'intrigue, 3) il y a beaucoup de personnages et le chara design "réaliste" fait que l'on se perd facilement entre qui est qui. Cela dit ça reste une série très cool, ceux qui aiment les intrigues d'urban fantasy vont être largement servis, le roman est considéré comme un pionnier dans le genre au Japon et ce n'est pas usurpé.


My Roomate is a Cat

Citer
Subaru Mikazuki est un écrivain asocial préférant rester enfermé chez lui que de sortir voir le monde et faire des rencontres. Un jour, il fait la rencontre d'un chat errant qui devient sa grande source d'inspiration. On suit ainsi leur quotidien à la fois du point de vue de Subaru et de Haru.
Description rédigée par Hinako-san
Mon avis : ça ne casse pas trois pattes à un canard techniquement, mais c'est fort mignon et souvent touchant. Les épisodes sont structurés avec le point de vue de l'humain au début puis celui du chat ensuite, l'idée est chouette et permet de voir tout les malentendus qu'il peut y avoir entre les deux. Simple et efficace.

Chameau vagabond / Houmousexuel patatophile

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 1.048 secondes avec 23 requêtes.