Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

06 décembre 2019 à 08:34:26

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'Atelier » Ecrire...Une thérapie ?

Auteur Sujet: Ecrire...Une thérapie ?  (Lu 7135 fois)

Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 092
Re : Ecrire...Une thérapie ?
« Réponse #15 le: 07 février 2019 à 15:03:54 »
Je suis pas chez-moi, je peux pas parler, mais j'ai tout lu est c'est dingue je suis d'accord avec tout le monde :o

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 325
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Re : Re : Ecrire...Une thérapie ?
« Réponse #16 le: 07 février 2019 à 15:16:54 »
Donc pour contrôler, tu t'imposes des "pauses" ?

Oui, moi, si un quelque chose me semble trop ambitieux, je n'hésite pas à le laisser traîner un peu.

Il faut du temps pour monter un très gros projet d'écriture (un truc qui ne sera pas du genre bâclé), donc c'est aussi s'apprendre à revenir plusieurs fois sur le modèle comme pour un tableau qu'on peindrait sur plusieurs mois/années.

Savoir aussi abandonner, il n'y a rien de plus dur que de se dire : « Je n'en suis pas capable », pourtant c'est comme cela qu'on apprend à retrouver du plaisir à écrire.

Écouter les autres, aussi, c'est très important les retours des autres quand on est confronté à un obstacle (récemment, j'avais une tirade à retravailler, j'en ai parlé un peu, et puis j'ai finalement trouvé le bon fil, c'était un soulagement).

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 824
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Re : Re : Ecrire...Une thérapie
« Réponse #17 le: 07 février 2019 à 15:19:06 »
L'art vaut (presque) tous les psy...
Je dirais que ça dépend des gens... Si c'était un cas universel, il n'y aurait plus de psys et beaucoup plus d'artistes  :D

L'écriture appartenant à cette famille d'activité, son côté "thérapeutique" me paraît réel.
Moi aussi je pense que l'écriture a un côté thérapeutique, mais je pense que ce n'est qu'une facette et que c'est très réducteur de réduire l'écriture à une thérapie
C'est pour ça que j'ai mis "presque".
Et je ne réduis en rien l'écriture à ce seul rôle. Moi, je m'en sers pour m'évader et déambuler sans frontière ou presque.
Mais depuis peu j'ai aussi saisis l'opportunité de faire passer des idées. Ma "thérapie" c'est la musique.
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Sugar

  • Invité
Re : Re : Re : Re : Ecrire...Une thérapie ?
« Réponse #18 le: 07 février 2019 à 15:39:31 »
Donc pour contrôler, tu t'imposes des "pauses" ?

Oui, moi, si un quelque chose me semble trop ambitieux, je n'hésite pas à le laisser traîner un peu.

Il faut du temps pour monter un très gros projet d'écriture (un truc qui ne sera pas du genre bâclé), donc c'est aussi s'apprendre à revenir plusieurs fois sur le modèle comme pour un tableau qu'on peindrait sur plusieurs mois/années.

Savoir aussi abandonner, il n'y a rien de plus dur que de se dire : « Je n'en suis pas capable », pourtant c'est comme cela qu'on apprend à retrouver du plaisir à écrire.

Écouter les autres, aussi, c'est très important les retours des autres quand on est confronté à un obstacle (récemment, j'avais une tirade à retravailler, j'en ai parlé un peu, et puis j'ai finalement trouvé le bon fil, c'était un soulagement).

C'est vrai.....Les pauses sont importantes. Elles permettent de régénérer l’énergie on va dire.
C'est marrant car cette réflexion tombe à pic ! Je suis sur un gros projet d'écriture (une trilogie j'ai peur moi même devant le monstre) je suis au premier volume. Et, depuis le début de la semaine, quelque chose me chiffonne (après 10 chapitres d'écrits) : la narration...
Oui depuis le début j'écrivais, c'était une évidence pour moi d'avoir deux points de vues. Mais , aujourd'hui cette évidence s'est transformée en doute. De ce fait, une pause me semble salutaire en fin de compte, pour savoir si mes hésitations sont fondées ou non.  :'(

Après pour les autres donnant des conseils, il faut les trouver ces personnes . C'est une autre histoire. Prendre le temps de lire, réfléchir , conseiller..

_________________


A l'adolescence, j'ai écrit des tas de merdes textes

J'avoue qu'est ce que j'ai ri  :D
Mais c'est chouette de trouver à l'adolescence un moyen sain d'évacuer.
« Modifié: 07 février 2019 à 15:53:46 par Aube »

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 824
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Ecrire...Une thérapie ?
« Réponse #19 le: 07 février 2019 à 15:46:03 »
J'en ris aujourd'hui... Un peu moins toutefois quand je les ai relus avant de les détruire il y a quelques années.
En vieillissant, on relativise de plus en plus. :ned:
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 369
  • Voleur de nuits
    • J'irai lire chez vous
Re : Ecrire...Une thérapie ?
« Réponse #20 le: 07 février 2019 à 16:44:49 »
(pas la peine de déformer mon propos Alan, je disais qu'il était possible que l'écriture soit thérapeutique et qu'il ne fallait pas dissuader les gens de ça
Suis d'accord globalement avec tout le reste ^^ )
«J'aurais beau me crever au travail, porter des chevaux sur les épaules, faire tourner des meules et des moulins, de toute façon, je ne serai jamais un travailleur. Mon travail, quelque forme qu'il puisse prendre, il n'est perçu que comme pure caprice, espièglerie, hasard.»
- Ossip Mandelstam

jeannesansarc

  • Invité
Re : Ecrire...Une thérapie ?
« Réponse #21 le: 10 février 2019 à 14:59:00 »
bonjour à tous

Thérapeutique peut-être ou pas  ! ni pour ni contre !

 A mon sens
 L'écris est en premier lieu un moyen d'expression parmi d'autres .
 c'est une transmission  de pensées, d'idées, d'émotions !
 Il y a le plaisir des mots de jouer avec ou tout du moins de s'y essayer, d'élargir son vocabulaire, son style, de
 s'améliorer...
 c'est aussi un voyage immobile ...

 

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 238
Re : Re : Ecrire...Une thérapie
« Réponse #22 le: 25 juin 2019 à 20:04:06 »
A l'adolescence, j'ai écrit des tas de merdes textes

 :D  :D

tu as écrit que des merdes ? tu n'en as pas filmées, aussi ?  :mrgreen:



bon blague à part je suis d'acc avec le reste de ton message. bah oui écrire ça fait souvent un bien fou je crois.
enfin je dis ça mais y a plein d'écrivains connus qui disent qu'ils souffrent en écrivant. mais j'avoue que ça me laisse un peu dubitatif quant à la qualité de ce qu'ils écrivent. d'une manière générale, si l'expression artistique n'est pas un besoin, le risque que ça soit d'une qualité un peu bof bof me semble réel. en tout cas au moment où il s'agit de forger un style.

pour bien écrire, il faut trouver ça important.
et pour trouver ça important, bah, il faut en avoir besoin.
et si on en a besoin, c'est qu'on n'a pas vraiment trouvé d'autres manières de s'exprimer.
et donc que ça fait un bien fou de s'exprimer.

après peut être bien qu'on peut écrire parce qu'on a eu besoin de s'exprimer par l'écrit, et même si le besoin s'est estompé.
 8)


Hors ligne Gaëlle

  • Aède
  • *
  • Messages: 154
Re : Ecrire...Une thérapie ?
« Réponse #23 le: 18 septembre 2019 à 17:56:07 »
Bonjour , je me disais que j’allais mettre mon grain de sel ou plutôt de sable vu que j’habite dans le désert .... et un peu d’humour aussi pour  détendre l’atmosphère ;)
J’ai du coup réfléchi au sujet que tu proposes en faisant dans un premier temps une petite introspection ( ça je maîtrise grave en plus ☺️) moi pourquoi j’écris ?...et là pas une pas deux mais plusieurs réponses : parce que c’est un moyen d’expression parmi d’autre qui appartient à mon espèce , que j’ai besoin de m’exprimer puisque je suis également un être social, parce que j’aime le faire et que ça me fait du bien surtout quand je vais pas bien et que j’ai le cœur lourd ( tiens tiens ...;)..sinon quand ça va je préfère danser la salsa 😂 ) ...parce que la poésie je trouve que c’est beau ...bon c’est très général jusque là on est d’accord...j’en viens à la question de la thérapie qui propose un espace d’expression et également un moyen : la parole par exemple en est un mais pas le seul . Je reviens à moi puisque tu poses la question .... moi je sculpte et fait de la poterie par exemple et je m’exprime aussi par ce biais la ,certaines choses ne peuvent pas être mise en mot, parfois on ne les trouve plus, j’écris aussi vous vous en doutez ;)
Et là je met des mots évidement sur mes ressentis, mes émotions, je met en mot ma vision du monde selon qui on est et sa sensibilité les mots deviennent journal intime ou poésie , mais quoiqu’il arrive .... roman , journal , poème... c’est toujours de soi qu’on parle consciemment..... ou pas . Et c’est sans doute là que se trouve la réponse à la question , en tout cas la mienne ;) la thérapie ( en psychologie)
est basée sur l’analyse de l’expression ( consciente ou pas  ) il est donc facile de dire que oui l’écriture peut présenter un support propice à la thérapie  puisque en écrivant nous sommes également à même de nous relire et de faire un travaille d’analyse. Il reste évidement par contre que comme la parole ( qui peut également être un support d’analyse) elle ne sert pas uniquement à cela et que c’est celui qui écrit qui intentionnellement ( ou pas 😊) va s’en servir dans cette optique . Moi , ça dépend des fois ....😂
« Modifié: 18 septembre 2019 à 17:58:55 par Gaëlle »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.044 secondes avec 23 requêtes.