Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

07 juin 2020 à 07:13:29
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'Atelier » Des adeptes de romans épistolaires ?

Auteur Sujet: Des adeptes de romans épistolaires ?  (Lu 4393 fois)

Hors ligne Aimée Pérat

  • Plumelette
  • Messages: 8
Des adeptes de romans épistolaires ?
« le: 30 juillet 2019 à 17:48:05 »
Bonjour,

Y aurait-il parmi vous des adeptes (lecteurs ou écrivains) de romans épistolaires ?

Je souhaite me lancer dans l'écriture d'un petit quelque chose de ce genre là, quelques avis et tuyaux seraient les bienvenus ! ☺️

En vous remerciant par avance
Écrire permet de libérer l'esprit de ce que le cœur n'ose avouer

Hors ligne Ombelline

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 303
  • Ptérodactyle sinistre
Re : Des adeptes de romans épistolaires ?
« Réponse #1 le: 30 juillet 2019 à 18:05:34 »
J'adore les romans épistolaires ! J'aimerais bien en écrire un un jour mais c'est très costaud cette histoire si on veut faire quelque chose qui semble naturel.
Quel genre d'avis/conseils veux-tu ?
« Tolkien's job was adventure »

L'autre royaume [en cours de publication]

Hors ligne Aimée Pérat

  • Plumelette
  • Messages: 8
Re : Des adeptes de romans épistolaires ?
« Réponse #2 le: 30 juillet 2019 à 18:50:14 »
Merci de ton retour Ombelline (pour ta réponse à ma présentation aussi d'ailleurs).

Dans mon projet, que j'ai déjà commencé à rédiger, l'idée c'est d'exprimer via des lettres mes sentiments amicaux à une personne. Et pourquoi pas, si dame audace veut bien me mettre un bon coup de pied au derrière, offrir ce texte à la fameuse personne en question. Mais!

- Soit : je créer une correspondance entre moi et cette personne et suis donc obligée d'inventer ces propos. Propos qui devront être positifs à mon égard si je veux que l'échange épistolaire se continue (forcément si elle me dit qu'elle ne porte aucun intérêt à ma personne, l'échange coupera court et le roman aussi). Et là je suis embêtée car imaginer ses propos, qui plus est positifs, n'est ce pas présomptueux ? Surtout si je lui offre le récit par la suite ?

- Soit je suis seule narratrice et me retrouve donc seule à rédiger ces lettres dans lesquelles je lui avoue mon affection. Dans ce cas précis, pas de correspondance entre nous mais plutôt une sorte de journal écrit au fil des jours qui regrouperait toutes mes lettres que lui donnerai en temps voulu.

Entre les deux mon cœur balance...

Sinon pour donner du rythme j'y inclus ma meilleure amie avec laquelle des échanges se font via SMS. Ça casse le côté "rengaine" des lettres écrites au langage soutenu et modernise un peu le texte. (Échange par SMS totalement fictif pour le coup).

Je comptais peut être inclure également quelques paragraphes narratifs histoire de situer un peu le contexte de l'histoire.

Qu'en penses tu?
« Modifié: 30 juillet 2019 à 18:52:05 par Aimée Pérat »
Écrire permet de libérer l'esprit de ce que le cœur n'ose avouer

Hors ligne Ombelline

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 303
  • Ptérodactyle sinistre
Re : Des adeptes de romans épistolaires ?
« Réponse #3 le: 30 juillet 2019 à 19:30:39 »
Je pense que si tu fais un projet épistolaire, rajouter un peu de récit juste pour du contexte n'est pas très élégant. Tu peux avoir des formes très hybrides à la "Dracula", qui présente peins de médiums, mais ajouter de la narration coupe l'illusion de réalité je trouve. D'autant que tu peux mettre ses infos dans tes lettres, disséminées au fur et à mesure. C'est ce que j'aime dans l'épistolaire, être plongée dès le début dans une histoire dont on doit comprendre la source au fur et à mesure.

Quant à la forme je pense que tes deux options se valent ; concernant tes retenues pour la première je le comprend bien. Surtout si tu veux faire lire cela à la personne après. Alors tu peux simplement inclure tes propres lettres et laisser le  lecteur reconstituer les propos du correspondant ce qui marche pas mal. Sauf erreur de ma part c'est ce que fait Goethe dans "Les souffrances du jeune Werther".
La deuxième option est aussi attirante et je pense que tu ne sauras ce qui te conviens que si tu t'essayes au deux et voit ce qui coule le mieux pour toi.
« Tolkien's job was adventure »

L'autre royaume [en cours de publication]

Hors ligne Aimée Pérat

  • Plumelette
  • Messages: 8
Re : Des adeptes de romans épistolaires ?
« Réponse #4 le: 30 juillet 2019 à 20:17:27 »
Pour le moment, la narration se limite au 1er chapitre, soit une page, pour planter un peu le décor c'est a dire la première fois que je l'ai rencontrée. Je trouvais intéressant de l'écrire car j'y dit qu'au premier abord cette personne est plutôt froide et donne absolument pas envie de l'aborder... Mais ceci dit je peux comme tu le dit l'intégrer dans une de mes lettres (j'aurais pas écrit ça pour rien!) Et commencer directement par mon échanges de SMS avec ma meilleure amie. Ça peut se faire oui!! ☺️
J'y introduirai des sous entendus afin qu'on ne sache pas de suite de quelle personne nous parlons. Les sentiments étant forts lors de l'écriture des lettres on penserait d'abord à une passion amoureuse puis le dénouement arriverait où l'on comprendrait alors qu'il ne s'agit que d'une sentiments amicaux.
Hmm.... Oui je vais faire ça !
Merci pour ton retour!
« Modifié: 30 juillet 2019 à 20:47:00 par Aimée Pérat »
Écrire permet de libérer l'esprit de ce que le cœur n'ose avouer

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 541
    • BEOCIEN
Re : Des adeptes de romans épistolaires ?
« Réponse #5 le: 30 juillet 2019 à 20:59:46 »
Bonsoir

Un auteur que j affectionne Hubert Monteilhet ! :)

J aime les romans policier mais pas le genre epistolaire en general............

J ai pris a la bibliotheque par inadvertance "Les mantes religieuses" de cet auteur et ma foi j ai ete seduitet je crois avoir lu la pluspart de ses ouvrages dont de tres serieux ( "Rome n est plus dans Rome" par exemple ou il tente de  demontrer que le pape est heretique ! :-[ )
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne Aimée Pérat

  • Plumelette
  • Messages: 8
Re : Des adeptes de romans épistolaires ?
« Réponse #6 le: 31 juillet 2019 à 20:43:04 »
Bonsoir !

Pas satisfaite totalement de mon idée, je vais inclure un autre personnage avec lequel se feront des échanges par mail : le psy ! Son rôle : expliquer et détailler ce qu'est l'hypersensibilité et ce qui fait que le personnage principal (moi en fait...) réagit de cette façon, ressens cette explosion de sentiments incompris par lui même et incontrôlés. Tout comme les SMS c'est moderne et viendront s'y intercaler pour d'avantage "d'intrigue" si tant est qu'il puisse y en avoir.
De plus ça permettra aux futurs lecteurs (et surtout à ma future lectrice) de mieux cerner mes sentiments à son égard.

Z'en pensez quoi?!
Écrire permet de libérer l'esprit de ce que le cœur n'ose avouer

Hors ligne Ombelline

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 303
  • Ptérodactyle sinistre
Re : Des adeptes de romans épistolaires ?
« Réponse #7 le: 31 juillet 2019 à 23:09:13 »
Si tu ressens le besoin d'ajouter un autre personnage pour ajouter du dynamisme et varier les mediums c'est que c'est ce qu'il te faut, et ça me semble tout à fait pouvoir fonctionner. J'approuve l'idée des SMS, mais je pense que ce qui est plus moderne que ça encore ce serait une conversation en ligne genre WhatsApp ou Facebook.

Sinon petit point sur lequel je voulais revenir, mais qui ne concerne pas directement la forme épistolaire, mais plutôt les personnages. Tu dis que tu sentais la nécessité de la page introductive pour expliquer la situation et parler de cette personne qui semble froide et pas abordable... par expérience je déconseillerai de présenter la personne dans des termes comme ça. Même si cela te permet d'expliquer pourquoi tu as dû travailler ou faire évoluer tes sentiments vers de l'amitié, dire à quelqu'un, "ok au début tu avais l'air hyper pas cool et froide", ce n'est pas pris en général comme un compliment des plus adéquat. Pour avoir reçu moi-même, et une amie très chère, ce genre de réflexions, ça ne nous as jamais trop fait plaisir. Comme si la personne t'avais prise pour un "projet" et se félicitait d'avoir persévéré. Je ne dis pas du tout que c'est ce que tu as fais, mais je voulais juste apporter un éclairage qui pourrait infléchir la façon dont tu modules ton propos dans tes lettres/mails. Surtout puisque c'est un projet que tu voudrais faire lire à l'intéressée.
« Tolkien's job was adventure »

L'autre royaume [en cours de publication]

Hors ligne Aimée Pérat

  • Plumelette
  • Messages: 8
Re : Des adeptes de romans épistolaires ?
« Réponse #8 le: 01 août 2019 à 01:11:04 »
WhatsApp... Je sais même pas ce que c'est que ce truc. L'informatique et la technologie c'est pas mon truc, sûrement pour ça que je trouve moderne le côté mails/SMS lol. Là avec le psy qui débarque j'ai plein d'idée qui fusent, du coup je me dis que c'est probablement ce qu'il me fallait. Ton avis me conforte d'avantage.
Concernant l'introduction, je l'ai laissé tomber, pour la même raison que celle que tu as cité. J'avoue ne pas avoir géré sur cette idée là. Je me suis dis la même chose que toi. Première page elle lit ça, je pense que le livre va me revenir comme un boomerang en pleine figure. Je suis donc revenue sur mon idée de commencer par les SMS. Et bien entendu, dans ma première lettre, celle de la rencontre, j'eviterai les termes péjoratifs à son égard, d'autant plus qu'elle n'est absolument pas comme ça. Je tournerai le 1er abord de manière plus douce.
En te remerciant encore pour tes avis  :)
Écrire permet de libérer l'esprit de ce que le cœur n'ose avouer

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.025 secondes avec 23 requêtes.