Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

07 décembre 2019 à 15:06:42

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'Atelier » Le syndrôme de la page blanche / CPB

Auteur Sujet: Le syndrôme de la page blanche / CPB  (Lu 9572 fois)

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 665
  • Perle de bois-sorcier
Le syndrôme de la page blanche / CPB
« le: 26 décembre 2007 à 19:16:34 »
Ecrire beaucoup, écrire sans ratures ou non... D'accord, mais il faut déjà écrire!  ><

J'ai un problème -et je pense ne pas être la seule. Bien que des idées se bousculent dans ma tête, de la nouvelle insignifiante au grand roman en cours, je n'arrive plus à passer à l'acte de création. Et cela dure, dure... Je n'en sors plus!  :'(

C'est grave, docteur? D'autres sont-ils victimes de ce syndrome? Comment en guérir?
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 8 693
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #1 le: 26 décembre 2007 à 19:31:53 »
J'crois pas que ce soit mon cas...

Qu'est-ce qui t'arrive quand tu as toutes tes idées, et que tu ouvres Word ? c'est quel genre de blocage ?
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 665
  • Perle de bois-sorcier
Re : Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #2 le: 26 décembre 2007 à 19:40:45 »
C'est un blocage qui prend plusieurs formes.

Du genre à relire ce que j'ai déjà écrit sans rien d'autre ajouter, dans le cas de ma novella... :-° Ou bien à rester sur le brouillon où on invente les personnages et les détails, pour une nouvelle (un appel à textes, par exempele), mais sans le mettre en forme. Ou encore à ne pas recopier sur ordi les notes manuscrites que j'ai déjà faites.

Mais bizarrement, ce syndrôme-là ne m'atteint pas pour les fanfictions. A croire que j'arrive à écrire si ce n'a pas grand intérêt déjà au départ XD.
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne Krapoutchniek

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 189
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #3 le: 26 décembre 2007 à 19:44:27 »
Tu as peut-être peur de te lancer dans un truc qui pourrait te rendre célèbre, car tu sais que tu as du talent. Mais ceci irait contre ta nature plutôt timide et tu es donc face à un choix cornélien: combattre ta timidité définitivement ou passer à côté de l'expérience formidable qu'est l'écriture.


Tenez pas compte de ce que je viens d'écrire, c'est sûrement un ramassis de conneries  :D
Un Nano pour les gouverner tous...

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 8 693
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Re : Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #4 le: 26 décembre 2007 à 19:51:12 »
Citation de: Ambrena
C'est un blocage qui prend plusieurs formes.

Du genre à relire ce que j'ai déjà écrit sans rien d'autre ajouter, dans le cas de ma novella... :-° Ou bien à rester sur le brouillon où on invente les personnages et les détails, pour une nouvelle (un appel à textes, par exemple), mais sans le mettre en forme. Ou encore à ne pas recopier sur ordi les notes manuscrites que j'ai déjà faites.

Ben écoute, pour le problème du recopiage j'vois pas trop... prends-toi en main et fais-le :P
Pour le blocage du type j'arrive-pas-à-avanceeer, c'est vrai que c'est dur. Moi ça n'm'arrive plu, mais j'ai dû faire des plans pour que ce soit l'cas.
Enfin pour l'instant. En fait, une fois qu'on se lance dans une histoire, faut essayer à tout prix de garder un bon rythme, sinon on perd de vue l'atmosphère du texte et l'atmosphère du texte nous perd de vue. Après, c'est difficile de s'y remettre...


@ Krap' : Sauf que Corneille joue de ce dilemme, et le héros cornélien, comme l'a dit Jean Starobinski dans L'OEil du vivant, passe du héros ébloui au héros éblouissant 8) (ou alors c'est Rousset ?). Suivant ta logique, Ambrena va opérer un dépassement de soi en choisissant la 2e solution puis en la sublimant de telle façon que ce soit la 1ère solution qui soit appliquée in fine. Ambrena va ainsi éviter la tragédie : le comique a ici des fondements tragiques.
*merci le cours de lettres*

xD
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne Krapoutchniek

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 189
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #5 le: 26 décembre 2007 à 19:59:10 »
Ben justement, en choisissant la 2nde solution, elle doit s'y tenir. Mais après tout, ce choix n'est pas si grave que dans le Cid et je suis parti sur une simple supposition quant à sa timidité(en même temps, c'était facile, il doit y avoir au moins 50% des gens qui sont timides  :D ).
Un Nano pour les gouverner tous...

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 665
  • Perle de bois-sorcier
Re : Re : Re : Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #6 le: 26 décembre 2007 à 20:37:33 »
Euuuh... ??? Je vais même pas essayer de chercher à potentiellement tenter de comprendre votre analyse starobinskienne, hein. :-°

Pour le blocage du type j'arrive-pas-à-avanceeer, c'est vrai que c'est dur. Moi ça n'm'arrive plu, mais j'ai dû faire des plans pour que ce soit l'cas.
Ah, mais le souci c'est que j'ai un plan. Mais c'est justement ledit plan qui me bloque, au bout d'un moment, parce que je n'arrive pas à le tenir. Ceci dit, Loredan, tu as raison pour le problème de l'atmosphère, je crois que le noeud du problème est là.

Bon, merci de vos conseils. J'vais essayer de m'y remettre ;) . Surtout pour le recopiage de brouillons, là je sais que c'est vraiment de la flemme (en ce sens, je rejoins un peu les idées du fil Le mal du siècle XD).
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 8 693
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #7 le: 26 décembre 2007 à 20:44:03 »
Citation de: Ambrena

Ah, mais le souci c'est que j'ai un plan. Mais c'est justement ledit plan qui me bloque, au bout d'un moment, parce que je n'arrive pas à le tenir. Ceci dit, Loredan, tu as raison pour le problème de l'atmosphère, je crois que le noeud du problème est là.

Bon, merci de vos conseils. J'vais essayer de m'y remettre ;) . Surtout pour le recopiage de brouillons, là je sais que c'est vraiment de la flemme (en ce sens, je rejoins un peu les idées du fil Le mal du siècle XD).

Pour tout dire, je peux pas t'aider plus : j'ai pas encore essayé, le coup du ne-suis-pas-le-plan :D Tu innoves, tu visites des terres inexplorées Ambrena, dans le domaine du je-me-complique-l'écriture ^^ lol
Bonne chance dans ton réattelage ;)
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne Krapoutchniek

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 189
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #8 le: 26 décembre 2007 à 22:16:03 »
Bha, le plan n'est peut-être pas toujours une solution. Surtout s'il te bloque. Et il vaut mieux quelques incohérences que rien du tout  :D
Un Nano pour les gouverner tous...

Hors ligne Soww'el

  • Aède
  • *
  • Messages: 208
  • open your eyes
    • Livres à Croquer
Re : Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #9 le: 27 décembre 2007 à 14:03:44 »
Je vois que je suis pas la seule à avoir ce problème !
Mais pour moi c'est pas tout à fait la même chose... j'ai les idées, les phrases, les mots, les couleurs... mas rien à faire ce sont ces fichues pages blanches (papier ou écran) qui m'embettent... Une fois devant pfuit tout s'en va, se sauve, se cache. Je garde tout dans ma tête mais pas moyen de mettre quoi que ce soit sur papier...

 :-\ C'est déprimant...
Y a pas d’amour
Sans se voiler la face
Sans répondre au chant des sirènes

Hors ligne Krapoutchniek

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 189
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #10 le: 27 décembre 2007 à 14:08:39 »
Essaye de te forcer. Quitte à écrire n'importe quoi. Le reste devrait venir tout seul. Après tout, quand tu écris un message sur ce forum, tu le fais spontanément. Essaye de faire la même chose pour tes écrits  ;)
Un Nano pour les gouverner tous...

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 992
  • Championne de fautes de frappe
Re : Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #11 le: 27 décembre 2007 à 17:18:08 »
... ou alors, quand tu as une idée, note là sur un boutd e papier, et quand tu te retrouves au moment d'écrire, rassemble tous tes petits bouts de papier !

Ambrena, peut-être que ton histoire n'a pas assez germé dans ta tête ? Laisse-là reposer, puis remets-toi devant une feuille, dans les meilleures conditions possibles (dans mon cas, ce serait : du temps devant soi, le silence, personne autour de moi, et seulement la page Word ouverte. Mais peut-être que si tu aimes écrire avec de la musique...?). Ou alors, ton histoire a peut-être trop germé, au point que les mots qui la composent se sont transformés en images et que tu n'arrives plus à lui donner sa forme écrite ?

Je ne sais pas, moi ça ne m'est pas encore arrivé. Je souffre plutôt du syndrôme du manque de temps. J'ai plein d'idées de textes que je n'ai pas eu le temps d'écrire (accumulés d'autant plus pendant ces deux ans et demi de prépa), et je crois qu'il me faudra pas mal de temps avant de les écouler tous XD...
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Krapoutchniek

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 189
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #12 le: 27 décembre 2007 à 18:21:13 »
Le coup des images, ça dépend de chacun. Il faut voir si tu as une mémoire visuelle ou auditive(ou les 2, ce qui est encore mieux !). A toi de "transformer" le texte en images ou en sons. Ca peut aider pour les coucher sur papier.
Un Nano pour les gouverner tous...

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 665
  • Perle de bois-sorcier
Re : Re : Le syndrôme de la page blanche
« Réponse #13 le: 28 décembre 2007 à 17:46:30 »
Cool, Soww'el, je savais bien que d'autres avaient ce problème! ;)

Citation de: Mil'
... ou alors, quand tu as une idée, note là sur un bout de papier, et quand tu te retrouves au moment d'écrire, rassemble tous tes petits bouts de papier !
Tiens, quand tu dis cela, cela me rapelle que j'ai une pochette de carton remplie de petits bouts de papier comme ça, et même une "sous-pochette" qui collecte tout ce qui a trait à la novella. Il y a les plans du récit, les lois angéliques, des citations que je compte mettre en exerge, des noms de personnages ou de lieux avec leur description succinte... Donc je pense que je vais effectivement reprendre tout ça et m'y remettre. :D

Citer
Ou alors, ton histoire a peut-être trop germé, au point que les mots qui la composent se sont transformés en images et que tu n'arrives plus à lui donner sa forme écrite ?
Oui, je crois que c'est aussi un peu ça, Milora. Les images sont claires, même si ce ne sont que des bribes. Mais je vais essayer d'écrire et au pire des cas, ce sera des nouvelles que je collerai ensuite ensemble... :noange:
« Modifié: 14 août 2010 à 14:55:32 par Ambrena »
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne Kei

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 657
  • Où est mon arc?
Le CPB
« Réponse #14 le: 11 mars 2010 à 18:07:02 »
Je vous invite à l'inauguration du

CPB
ou
Club de la Page Blanche


Voilà, je pense que c'est important que l'on ait un endroit où discuter un peu de notre problème, chanter Kumbaya et tenter de nous soutenir les uns les autres dans ces grands moments de solitude que représentent ces heures que nous passons les yeux fixés, qui sur un écran, qui sur une feuille à carreaux, à la recherche désespérée et infructueuse du Mot.


Bref.



Voilà, moi c'est Kei, ça doit faire six bons mois que j'arrive pas à dépasser les cinq cents mots. J'ai tenté de renouer avec des amis de longues dates, de remanier d'autre que j'avais perdu de vue, de m'en faire de nouveau... Mais le moins que l'on puisse dire, c'est que pour l'instant ce n'est pas ça...  :huhu:

Pour l'instant j'ai essayé : la musique, la menace (merci Ernya pour ta contribution), le harcèlement (Rain, Lo', Shi, c'est l'intention qui compte), le thème imposé (c'est encore ce qui a le mieux marché), la fanfic, l'écriture automatique...

Mais faut pas se laisser abattre hein?  :P (surtout pas par Ernya....)


La page blanche, c'est tabou, on en viendra tous à bout! © Milora
« Modifié: 11 mars 2010 à 18:08:52 par Kei »
Good, better, best. Never let it rest.
'Til your good is better and your better is best.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.059 secondes avec 22 requêtes.