Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

15 septembre 2019 à 20:23:06

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Essais, documents » Salades de mathématiques et autres gourmandises numériques (Paolo Gangemi)

Auteur Sujet: Salades de mathématiques et autres gourmandises numériques (Paolo Gangemi)  (Lu 804 fois)

nasnas29

  • Invité
   Je vais tenter de décrire un peu le livre de Paolo Gangemi aux éditions First éditions. Il s’agit d’un traité de vulgarisation mathématique. Il se décline en plusieurs thèmes avec des sous chapitres. L’auteur parle par exemple des mots et nous invite à nous interroger sur la question :
— combien de mots contient la réponse à cette question. On s’apercevra que les solutions sont nombreuses avec un peu d’imagination. Je vous livre la réponse que généralement donnent les enfants. Elle est si naïve et savoureuse :
  Avec les doigts de la main, sans prononcer un mot, ils miment un 0.
   J’ai beaucoup aimé le petit chapitre sur les Mathématiciens en acrostiches.  L’auteur donne un acrostiche et nous explique à coté en italique l’exploit du mathématicien. Exemple avec Archimède:
 A
 Repoussé les,
 Conquérants
 Honnis
 Incendiés
 Mais,
 Est
 Décédé par,
 Erreur .
Archimède de Syracuse, souvenez-vous, a incendié les vaisseaux romains qui assiégeaient Syracuse en utilisant des miroirs ardents qu’il avait inventé. Mais il fut tué par erreur par un soldat romain.
  Toujours dans le chapitre des mots, j’ai adoré l’énigme parole de chiffre:
Un agent secret doit découvrir un mot de passe pour pénétrer le quartier général ennemi. Une devinette piège pleine de bon sens.( si vous voulez je la propose dans la section Enigme?)

  Un autre thème qui est la couleur. L’auteur nous invite par exemple a deviné la couleur de l’ours en posant une autre devinette et par une résolution savante et mathématique on arrive à définir la peau de l’ours.
Il y a aussi un dialogue platonicien qui ne figure dans aucune édition des œuvres de Platon. Où la question est posée de savoir si tous les corbeaux sont noirs. C’est plein d’humour et d’esprit mathématique mais sous une forme littéraire.
J’ai aimé également le chapitre sur l’arc-en-ciel et ses couleurs. Jusqu’à la fin où la question est posée de savoir où finit l’arc-en-ciel ? On apprend que vu d’avion, l’arc-en-ciel n’était plus un arc puisqu’il ne rencontrait pas la terre mais seulement le ciel ; il continuait et se refermait en étant parfaitement rond !

Dans le thème Orient. J’ai découvert la multiplication russe. Un procédé ingénieux pour multiplier deux chiffres assez complexes entre eux en utilisant que la multiplication et la division par deux. Je vous invite à regarder Wikipédia pour la procédure explicative.
Il y a aussi la tour de Hanoi. Tout le monde connait le casse-tête. Morceau de bois, piqué en trois bâtonnets, avec des disques posés du plus large au moins large sur un même bâtonnet. Le principe est de déplacer tous les disques sur un autre bâton en suivant deux règles : on ne peut déplacer qu’un seul disque à la fois, et on ne peut pas mettre un disque plus grand sur un disque plus petit.
Ce qui m’a intéressé ce n’est pas tant la solution. C’est assez facile et c’est un rythme à trouver. Non, c’est que l’auteur donne l’équation mathématique de la solution avec un minimum de coups :soit (2 puissance n—1) où n représente le nombre de disques.
Ainsi avec 3 disques, il vous faudra (8-1=7 coups pour réaliser la tour).  Il est sympa de remarquer que ce jeu n’a pas été inventé par un Vietnamien malgré son nom. Mais par un certain Pr.Claus, du collège Li-Sou-Stian et il s’agit d’un français Lucas, du collège Saint-Louis( une transformation subtile par anagramme !)

Bon je vais terminer sur le thème Vacances avec la forme des cabanes. Il s’agit là d’un échange épistolaire entre deux britanniques dont l’un lui raconte son voyage au Kenya. C’est surprenant, il y a un fond de discours discriminatoire soulevé par un des protagonistes. Mais l’autre, mathématicien dans l’âme lui rétorque que les africains ne sont pas des sauvages et si leurs cabanes sont rondes c’est pour occuper une plus grande surface. Avec preuve à la clé !

Voilà brièvement résumé ce petit livre. Sinon un livre dans le même style, mais plus ancien: c'est l’équation du nénuphar d’Albert Jacquard que j’avais bien aimé aussi.
« Modifié: 18 octobre 2015 à 19:57:11 par Zacharielle »

Hors ligne El_ChiCo

  • Admin
  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 138
Re : Salades de mathématiques et autres gourmandises numériques
« Réponse #1 le: 20 février 2013 à 22:41:12 »
Intéressant tout ça.
À consulter :)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.059 secondes avec 22 requêtes.