Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

10 décembre 2019 à 14:02:41

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » Poèmes manqués...

Auteur Sujet: Poèmes manqués...  (Lu 987 fois)

Morphee

  • Invité
Poèmes manqués...
« le: 15 octobre 2007 à 23:03:07 »
Citer
Ô majestueuse rose, rouge reine des fleurs,
Si mon regard se pose, sur toi si belle plante,
Chaque fois que je l'ose, que mes seuls yeux t'effleurent,
Mes joues rougies arrosent, d'une passion ardente.

Je m'approche et me penche, et enfin je t'affleure,
Parcoure cette tige, si douce et si glissante,
Mais n'accroche en revanche, ces épines blessantes,
Épris de ce vertige, soupire comme souffleur.

Au sommet de ta fleur, délice de parfum,
Je hume ton odeur, ne voulant mettre fin,
Aux plaisirs des senteurs, m'enivre longuement.

De ma langue râpeuse, goûterai tes pétales,
Et chèvre deviendrais, si ne l'étais avant,
Ô fleur si délicieuse, plaisir pour toi létal.

Notons que le narrateur est une chèvre dans le sens premier... Le sens figuré, je vous laisse deviner. Inutile de compter les pieds, le poème est manqué de ce point de vue ! ^^



Citer
L'huître

Coquillage caché, bien caparaçonné,
Dans cette coquille, mon comestible coeur,
Se recroqueville, se complaît de rancoeurs,
Contre cruels lâchés, contre ces passionnés.

L'océan me berce, doucement susurre,
La mère se verse, m'enlace rassure
L'eau séant à mes sens, suinte la fissure,
De ma coque en un sens, et la vie m'assure.

Cette main me cherche, lentement s'approche,
Froidement m'arrache, l'attache décroche,
Pourtant je m'accroche, à solide roche,
Mais tristement lâche, et le lui reproche.

Citer
Luxuriante lueur, luisante chaleur,
Lumière solaire, ou la soeur lunaire,
L'une d'une douceur, luciole qui se meurt,
L'autre salutaire, l'univers éclaire.

Monde de pénombre, dénombre les ombres,
De mon coeur sans chaleur, de l'âme sans saveur,
De sombres décombres , en nombre l'encombrent,
Et résonnent en choeur, d'un hymne de rancoeurs.

Petite vie noircie, si la nuit s'éclaircit,
Si l'esprit avili, dont on honnit la lie,
S'illumine à l'envie, fait fi de mon avis.

Maudite lumière, engeance solaire,
Perce mes paupières, impose l'austère,
Vision si amère, qui sait me déplaire.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.024 secondes avec 20 requêtes.