Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

18 octobre 2019 à 20:37:37

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?

Auteur Sujet: Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?  (Lu 9005 fois)

Hors ligne Philippe47

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 125
Re : Lire ou écrire, il faut choisir
« Réponse #45 le: 30 mai 2019 à 19:08:43 »
Bonjour Champdefaye

Citer
Lire ou écrire, il faut choisir.
Je suis à la fois d'accord et en désaccord sur le fond, mais d'abord j'ai envie de souligner que l'obligation de choix ("il faut") et l'hésitation qu'elle supposerait préalablement au choix ne transparait pas vraiment dans ton texte. Doit-on choisir ou est-on choisi(e) ?
 :)
.
Me concernant, c'est une question de phase, de période. Certaines ont propices à la lecture, d'autres alimentent mon plaisir d'écrire. A supposer que je sois dans la construction de quelque chose de "dense" (au moins à l'échelle de ma perception), il est vrai qu'alors je ne lis plus, ou tout au moins rien qui relève de la littérature au sens large. Mais pour de multiples raisons, soit je dois à un moment stopper cette activité nocturne en général et chronophage de toute façon, soit je me retrouve devant un mur (ou une falaise, éventuellement une montagne, mais de toute façon c'est perçu comme infranchissable) et il faut que je stoppe tout et reprenne de la distance (avec ce que j'écris). Et là, la lecture est mon amie, ma grande amie.
Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté (Confucius).

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 326
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Lire ou écrire, il faut choisir
« Réponse #46 le: 30 mai 2019 à 22:58:56 »
Un sujet de discussion fort passionnant, il y a effectivement un choix quelque part : mais où est ce choix ?

Lire, c'est choisir ce que l'on a envie de lire, écrire, c'est choisir ce que l'on a envie d'écrire.

Personnellement je crois que le jour où je devrai faire ce choix, alors je choisirai de lire. Je suis d'une nature curieuse et il me faut toujours un petit temps de lecture pour donner un peu de piment à mon quotidien.

Lire parce que c'est ce qui m'offre un peu de bonne humeur et beaucoup d'exactitude dans mon ressenti personnel.

Je cherche alors une forme d'universalité dans mes lectures, sans pour autant me contraindre à ne faire que « de bons choix », je dis cela parce que je ne me surprends pas de choisir parfois de mauvaises lectures (ça reste malgré tout des lectures, toutes mauvaises qu'elles soient), et je m'en vais alors profiter d'un instant d'ailleurs.

Peut-être faut-il aimer la beauté, la connaissance ou je ne sais quoi pour toujours aimer lire ? Peut-être perdre le goût de ses lectures est dû à une certaine forme d'impuissance ?

On ne veut plus lire parce que lire, cela empêche d’écrire. En effet, comment peut-on continuer à écrire ses petites histoires laborieuses quand on sort de quelques lignes de Sagan ou de Houellebecq, sans parler de Flaubert, Maupassant ou de Proust bien sûr.

J'espère que tu retrouveras le goût de la lecture, mon cher Champdefaye, je te le souhaite de toute mes forces et tous mes vœux !!

Hors ligne Champdefaye

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 809
  • L'éléphant est irréfutable
    • Le Journal des Coutheillas
Re : Lire ou écrire, il faut choisir
« Réponse #47 le: 01 juin 2019 à 13:26:20 »
LIRE OU ECRIRE, IL FAUT CHOISIR.
Eh bien, je vois que mon petit texte introspectif et pessimiste a déclenché des commentaires très divers, dont certains très intéressants, depuis les laconiques "moi, pas de problème, je fais les deux" d'Eveil et d'Aube jusqu'à l'analyse de Marcel Dorcel, en passant par les encouragements d'Alan Tréard. 

Pour répondre tout d'abord à Marcel :
— Je ne cherche pas à être publié (Quoique, si NRF venait me chercher pour un recueil de nouvelles - suis incapable d'écrire plus de 20 pages sur le même sujet - je ne dirai probablement pas non. Mais je ne fais rien pour ça. Si j'écris, c'est parce que ça me fait plaisir, que j'en éprouve le besoin, que j'aime être lu par quelques personnes – une trentaine sur mon blog, et parfois un peu plus sur le MdE.
—Pour écrire, je n'ai pas de discipline, seulement des habitudes : les terrasses de cafés du Quartier Latin, à défaut l'intérieur des cafés du Quartier Latin. Le brouhaha m'est nécessaire et en plus, parfois j'y trouve un sujet.

—Le fait que des gens, y compris sur le MdE, écrivent mieux que moi ne me gène pas vraiment. Il y a longtemps que je me suis fait une raison. J'ai cité plus haut quelques-unes de mes préférences. Il faudrait que j'y ajoute Vialatte, Marcel Aymé, Blondin, bien sûr et Yourcenar. J'en oublie encore. Je n'y ai pas inclus Modiano qui, bien que j'admire la précision légère de son style, me lasse un peu avec le brouillard qu'il entretient dans sa recherche constante du temps passé. Tu as dit quelque chose comme "chacun écrit toujours le même livre". Surtout lui.

—"Lire ou écrire, il faut choisir", c'est un peu drastique. Mon texte de départ pourrait faire croire que j'ai choisi l'écriture. Et c'est vrai : je lis beaucoup moins qu'autrefois, avant que j'aie commencé à écrire. Mais bien sûr que je lis. De temps en temps. Je choisis aujourd'hui plutôt des écrivains que je ne connais pas ou peu : récemment Tolstoï, Mann, Ellis. J'apprécie ou pas, Tolstoï oui, Mann et Ellis, pas vraiment. Et ces lectures tardives ne m'influencent pas dans mon écriture. Elles sont justes consommatrices de temps. C'est pourquoi j'ai dit qu'il fallait choisir. J'aurais dû dire "que je choisissse".

— A propos des influences et de ta référence à Einstein, l'analogie entre la science et la littérature me parait un peu forcée, ne serait-ce que parce que la science progresse avec pour résultat le progrès du savoir, alors que la littérature, ou plutôt le roman ne fait qu'évoluer dans les sujets et les styles. A la Recherche du Temps Perdu est-il un progrès par rapport à l'Iliade ? Cependant, puisque tu as abordé le sujet, je ne résiste pas au plaisir de citer Isaac Asimov citant Isaac Newton :
"Il n’y a pas une seule découverte scientifique, aussi révolutionnaire, aussi étincelante de perspicacité soit-elle, qui ne provienne du passé. « Si j’ai vu plus loin que les autres hommes, disait Isaac Newton, c’est parce que j’étais monté sur les épaules de géants »"

@Meilhac
A propos du "gris" de Yourcenar. Elle disait en substance, et tu dis aussi "il faut lire". Et je suis d'accord. Bien sûr qu'il faut lire, faire son gris. Moi qui me suis fait mon petit gris surtout pendant la jeunesse, et qui ensuite ai été pas mal occupé par ma vie professionnelle jusqu'à ce qu'elle s'arrête, je sais que je devrais le parfaire, mon gris, le compléter, avec des tas d'auteur que je n'ai pas lus. Mais, entre l'écriture et la tenue quotidienne d'un blog surtout orienté vers l'écriture, je n'ai pas le temps, et c'est tout ce que voulait dire mon "Lire ou écrire, il faut choisir".

@Philippe47
Je pense que ce que j'ai dit ci-dessus doit répondre à ta question. Le libellé de mon titre voulait être une parodie du fameux conseil de la Sécurité Routière : "Boire ou conduire, il faut choisir !" Et je croyais évident que le lecteur comprendrait que ce titre n'était ni un ordre ni même un conseil, mais une constatation tout à fait personnelle.

@Alan Tréard
Tu évoques le dilemme du choix imposé entre lecture et écriture. Mais personne ne se trouve dans cette situation, à part quand on te pose la question théorique idiote "Qu'est-ce que tu emporterais sur une ile déserte ? Un livre ou un stylo et du papier ?" (Juste en passant : On avait demandé à Marilyn Monroë quelle lecture elle emporterait sur une ile déserte. Elle avait répondu : "Un marin tatoué !")
Non, je n'ai pas perdu le gout de la lecture. C'est juste une question de temps et des années qui se font courtes.
« Modifié: 03 juin 2019 à 16:45:54 par Champdefaye »

En ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 194
Re : Re : Lire ou écrire, il faut choisir
« Réponse #48 le: 01 juin 2019 à 16:06:57 »
l'admiration est nocive.

disons à tout le moins que l'idôlatrie peut être un frein

je pense à breillat qui a bossé avec pialat et qui dit dans une interview "l'admiration à un moment il faut en sortir"

et à sagan qui dit "un jour je me suis dit que c'est pas parce qu'on se sent moins génial que proust qu'on n'a pas le droit d'écrire, et je me suis mise à écrire"

admirer c'est génial, je pense, mais faut faire gaffe aux effets pervers (inhibition, etc.)

Hors ligne Ariane

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 774
Re : Lire ou écrire, il faut choisir
« Réponse #49 le: 01 juin 2019 à 16:33:08 »
Sur le fait d'être influencé : Ma préférée est la citation de Yourcenar. Je crois que je n'ai pas encore assez lu pour avoir un vrai joli gris. Et je suis encore trop influençable. Cela dit j'en joue un peu, au cours de mes multiples relectures j'adapte mes lectures, selon la couleur qui me manque.

Sur le temps et l'énergie que ça exige : Pour moi lecture et écriture ne répondent pas au même besoin ou au même souhait, l'écriture est en général plus facile et répond plutôt à un "trop plein" (d'émotions, de pensées) ; la lecture est plus agréable mais exige au contraire un état d'esprit un peu plus apaisé. Je ne pense pas que le temps passé à l'un déborde sur le temps voué à l'autre. Mais selon mon état je pourrai accéder aux deux ou bien seulement à un seul.

En ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 188
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?
« Réponse #50 le: 02 juin 2019 à 15:49:08 »
[fil fusionné avec un précédent sur le même sujet]
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

Hors ligne Champdefaye

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 809
  • L'éléphant est irréfutable
    • Le Journal des Coutheillas
Re : Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?
« Réponse #51 le: 03 juin 2019 à 17:21:57 »
Quand j'ai écrit  "lire ou écrire, il faut choisir", ce n'était pas pour ouvrir une discussion dont la teneur pouvait d'ailleurs se deviner par avance : mais OUI, bien sûr, il faut lire, pour se former (et j'ajouterai : pour apprendre l'orthographe), mais NON pour ne pas subir d'influence, mais SI mais modérément (comme l'alcool, la paresse et la choucroute alsacienne). Oui, non, si, thèse, antithèse, synthèse. Classique, scolaire.
Sachant que ce petit texte ne serait pas considéré comme assez littéraire (!) pour figurer dans les textes courts, je l'avais placé de moi-même dans le Petit Salon de Madame Verdurin où il a bien déclenché la discussion que l'on pouvait attendre.
Et voilà maintenant qu'il est déplacé dans un autre fil d'une autre section avec pour titre un sujet de dissertation de classe de seconde, encore plus éloigné que le précédent de mon sujet d'origine : "Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?".
Bon, moi je veux bien. OUI, NON, SI etc..
Dans un commentaire, j'avais qualifié mon texte d'introspectif, et c'est bien ce qu'il voulait être, la simple expression d'un état d'âme, résultat d'une expérience personnelle due à la non-extensibilité des heures. J'aurai pu écrire cela dans un journal intime, genre littéraire non  prévu dans le MdE et qui pourtant a donné naissance à bien des textes intéressants.

En ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 188
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?
« Réponse #52 le: 03 juin 2019 à 17:46:26 »
bah ouaip, le genre du blog, journal intime et non littéraire, c'est pas prévu sur ce forum parce que pour ça y'a des blogs justement, le but du forum c'est de retravailler les textes du coup si quand tu postes quelque chose tu n'attends : ni retours, ni discussions comme c'était le cas pour ce posts qu'on a fusionné (parce qu'il a donné suite à une discussion) (on peut d'ailleurs renommer le titre de ce fil où y'a eu plusieurs discussions intéressantes autour de cette même thématique) bah bref, si t'attends rien de tout ça, comment justifier le choix de poster sur un forum ? On n'est pas juste une plateforme de lecture mais bien une communauté d'écrivants qui s'aident dans l'écriture alors ça peut pas correspondre à ces attentes... Et je sais pas, ça semble assez évident, non ?

et oui bien sûr que le genre du journal intime peut-être intéressant, et on l'a vu dans de nombreux textes ici même (et je l'ai moi-même fait dans des cadres particuliers ici donc je peux pas lancer la pierre ^^ c'est juste une question de savoir à quoi sert un lieu et quoi en attendre)


mais bref, vais pas flooder plus longtemps parce qu'on a déjà essayé de te le l'expliquer ça ^^
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

Hors ligne mogwailu

  • Plumelette
  • Messages: 11
Re : Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?
« Réponse #53 le: 04 juin 2019 à 19:05:51 »
Bonjour à tous.

Voilà un sujet qui est tout moi  :D... A la différence que je ne me pose pas la question de savoir si je dois lire pour écrire car je suis un extraterrestre sur ce forum. En effet malgré mes cheveux gris qui commencent à pousser je n ai lu que 3/4 Livres non.pas dans le mois ou l anee mais dans ma vie (et encore pas sûr que born To run soit considérer comme de la lecture  qui fait progresser l écrivain.  :mrgreen: )

Et voila que je me suis dit un jour : tiens je vais écrire.  Alors j ai fait un bouquin en 2 tomes (ba oui tant qu'à s y mettre autant commencer la course par un marathon  ^^). Le plus beau c est que je l ai fini avec 500 pages au compteur.

Alors ce sujet est tout moi : faut-il lire pour écrire : je dis un grand NON !
Tout d abord bien ecrire peut provenir certe de la lecture mais aussi d'une aisance orale, de l envie d utiliser les bons mots au quotidien pour parler correctement ( et de son entourage. )

J ai lu un questionnement sur le rapport imagination/écriture... l imagination provient parfois des lectures mais sa source est tellement plurielle : film, relation sociale, lieu de vacances etc... pour ma part dans mon "roman" d aventure a chaque passage je reconnaissaissais sa source d inspiration : là une montée au Mt Blanc fait l été dernier, ici les chevaliers du zodiaque (hey vous marrez pas  :D ), ailleurs des remarques de mes enfants...bref oui la lecture est une source d'imagination  mais pas la seule.

Pour ce qui est du risque de plagiat je ne risque pas d en faire au vue de la pauvreté de la biblio  :-¬?

Hors ligne Champdefaye

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 809
  • L'éléphant est irréfutable
    • Le Journal des Coutheillas
Re : Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?
« Réponse #54 le: 05 juin 2019 à 18:41:43 »
C'est drôle comme parfois je n'arrive pas à me faire comprendre. Pour ne pas me dire que c'est moi qui ne suis pas clair, je me dis que c'est parce que je n'utilise jamais de smileys. 
Quand je publie un texte sur le MdE, c'est en partie, mais en partie seulement, pour recevoir des commentaires critiques formels. Les critiques sur la forme, le signalement de fautes, répétitions et autres bêtises sont les très bienvenues. Les suggestions de modifications de point de vue, de temps de narration, ou même — à la limite du fond et de la forme — de développement de l'histoire le seraient également, mais elles sont si rares, et même exceptionnelles.
Quand je publie un texte sur le MdE, c'est aussi pour savoir comment il est reçu, compris, mal compris ou pas compris, d'où l'attente de commentaires du genre : "c'est chouette" (un peu développé si possible) ou "je n'ai pas aimé" (développement nécessaire svp).
Mais je n'attends jamais vraiment de critique sur le fond, sur le sujet lui-même, sur l'idée que j'ai voulu développer ou que le lecteur croit que j'ai voulu développer. Il faut reconnaitre d'ailleurs que les commentaires sur les textes courts, qui sont généralement de fiction ou d'auto-fiction, ne portent pratiquement jamais sur le fond et c'est tant mieux.
Lorsque j'écris un texte qui prête à discussion ou même à polémique, un texte qui touche à l'actualité ou à la société par exemple, je les écris sous forme de chronique et j'y apporte le même soin que pour un texte de fiction, du moins j'essaie. Et, si les règles du MdE n'étaient pas ce qu'elles sont, ces chroniques, je les publierais bien dans les textes courts, car j'ai tendance à les considérer aussi comme des objets littéraires, toute modestie mise de côté, et non comme des prises de position. Quand je publie ces chroniques, ce n'est pas pour engager une discussion sur le sujet. Je sais, c'est moi qui ai tort car  si tu mets ton texte là, tu ouvres une discussion. Donc, la prochaine fois je les placerai en textes courts, et la prochaine fois, ils seront déplacés dans un autre fil, et je me retirerai de la discussion. Parce que le "chat" m'ennuie, le "flood" m'exaspère et que personne ne convainc jamais personne, tout au moins dans ce cadre.
N'en étant pas à une contradiction près, je dois cependant reconnaitre que dans ce fil que j'avais à mon insu lancé et depuis fusionné, deux ou trois commentaires étaient des plus intéressants.
Mais ce qui m'a agacé, c'est le fait que, en tout cas pour ceux qui y ont réagi, mon "Lire ou écrire, il faut choisir" ait été pris pour un ordre, un conseil, ou pire, pour une question à débattre, alors, je l'ai déjà dit, que ce n'était qu'un état d'âme, peut-être même seulement temporaire.
C'est vraiment drôle comme parfois je n'arrive pas à me faire comprendre. Pour ne pas me dire que c'est moi qui ne suis pas clair, je me dis que c'est parce que je n'utilise jamais de smileys. 

Hors ligne mogwailu

  • Plumelette
  • Messages: 11
Re : Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?
« Réponse #55 le: 05 juin 2019 à 18:49:01 »
Ne t autoglagelle pas  :D je pense que le problème d incompréhension vient de la fusion de deux sujets ce qui fait que les réponses ne sont pas uniquement a ton sujet.  La deuxième chose est qu au fil des discussions de nouvelles problématiques sont ouvertes et parfois passent après d autres dont le premier.
Mais utiliser des smileys c est bien aussi  :mrgreen:

En ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 188
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?
« Réponse #56 le: 05 juin 2019 à 20:02:10 »
Pour te répondre et arrêter ensuite le hors sujet :


Je te comprends tout à fait sans smileys et le résidu d'incompréhension ne se situe absolument pas là, si c'est vraiment ce qui t'inquiètes. (Parce que du coup, nous aussi t'as du mal à nous comprendre visiblement, qu'on utilise des smileys ou non ->  ^^ )


Citer
Les critiques sur la forme, le signalement de fautes, répétitions et autres bêtises sont les très bienvenues. Les suggestions de modifications de point de vue, de temps de narration, ou même — à la limite du fond et de la forme — de développement de l'histoire le seraient également, mais elles sont si rares, et même exceptionnelles.
le principal problème de tes chroniques, dans un espace d'écriture et de commentariat comme ici, c'est que si elles se prêtent à la première catégorie de corrections que tu cites, elles ne se prêtent en aucun cas à la seconde. Pas de modification de point de vue, de narration ou de developpement à te proposer puisqu'une chronique par essence même ne fait que traduire TA pensée, TA vision, toi quoi, et à ça on peut juste rien dire. On peut reprocher un angle d'attaque un peu faible ou autre à la rigueur, mais depuis toutes ces années, tu sais les écrire tes chroniques et à force bah, on n'a juste plus rien  te dire, parce que tu ne changes pas leur forme ou quoi que ce soit d'autre, c'est ta formule, tes chroniques, si t'en doutes encore oui elles fonctionnent toutes telles quelles.
Alors là ta chronique sur la lecture, bah elle est pas mal au niveau de l'écriture, mais y'a rien à en dire, rien à en proposer, or ça reste le but de ce forum (et là j'utilise pas de smiley et j'espère que tu me comprends tout autant, car j'ai bien compris ton trouble de ne pas pouvoir poster tes chroniques en texte court), alors forcément oui, elle provoque un débat, débat qui a rejoint les discussions autour de la lecture/écriture qui sont ici et où ton état d'âme reste cohérent et intéressant à toute personnes voulant lire des choses sur ce que les gens pensent du sujet.

En fait, ce dont tu t'étonnes et t'agaces, c'est de la réaction qu'on les gens à une chronique et pourtant, c'est le but premier d'une chronique de faire réagir les gens. Et comme tu sais les écrire, tes chroniques, bah même en textes courts en fait, elles tourneront en discussions. Tu le dis toi-même qu'on t'apportes assez peu d'aide en terme de corrections et autres dans les textes courts, et y'a la raison est là... Parce que c'est des chroniques et c'est toute la problématique de ce type de chronique "blog" comme je l'expliquais plus haut et avant ça.





Bref pour passer à autre chose, mogwailu j'adores ta position haha
c'est marrant mais j'aime ce sentiment de, hm, dernier des mohican, résistant réfractaire, de rien vouloir savoir et faire son truc sans modèle, j'ai envie d'encourager et pis, bah ensuite à toi de faire ton mieux pour créer ton style d'écriture ^^
(mais bon, quelque part je peux juste dire que tu passes à côté juste de moments cool quand même à pas vouloir lire, genre vraiment très cool, au delà de parler du "besoin" de lire pour savoir écrire, mais bon si tu veux pas aller au ciné ou aller en concert, c'est ton choix)
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

En ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 194
Re : Re : Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?
« Réponse #57 le: 05 juin 2019 à 20:41:52 »
bien ecrire peut provenir certe de la lecture mais aussi d'une aisance orale, de l envie d utiliser les bons mots au quotidien pour parler correctement ( et de son entourage. )

J ai lu un questionnement sur le rapport imagination/écriture... l imagination provient parfois des lectures mais sa source est tellement plurielle : film, relation sociale, lieu de vacances etc... pour ma part dans mon "roman" d aventure a chaque passage je reconnaissaissais sa source d inspiration : là une montée au Mt Blanc fait l été dernier, ici les chevaliers du zodiaque (hey vous marrez pas  :D ), ailleurs des remarques de mes enfants...bref oui la lecture est une source d'imagination  mais pas la seule.

Pour ce qui est du risque de plagiat je ne risque pas d en faire au vue de la pauvreté de la biblio  :-¬?
ouèche !  :)
le truc mogwailu c'est que dans l'écriture y a une dimension imagination (où là le fait de ne pas lire peut être un atout. puisque le fait de lire peut amener trop à tendre, inconsciemment, à faire des trucs déjà faits), mais y a aussi une dimension technique.
et là, la technique, c'est utile de voir faire les autres je pense.

ça me donne envie de lire ce que tu ponds, d'ailleurs, mogwailu ! :)

et tout ça me fait penser aussi au fameux aphorisme de wilde : "je ne lis jamais les livres dont je dois faire la critique. on se laisse tellement influencer..."  :D

En ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 188
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?
« Réponse #58 le: 05 juin 2019 à 21:21:36 »
pour pas se faire influencer par un auteur j'ai trouvé la technique : ouvrir très vite un nouveau livre  :mrgreen: toujours plus haha
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

En ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 194
Re : Re : Est-ce que lire est une nécessité pour écrire ?
« Réponse #59 le: 05 juin 2019 à 21:29:30 »
pour pas se faire influencer par un auteur j'ai trouvé la technique : ouvrir très vite un nouveau livre  :mrgreen: toujours plus haha

 :guillaume:

à donf !!! :)
c'est ça qu'il faut faire, indeed !

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.061 secondes avec 22 requêtes.