Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

20 juin 2019 à 09:34:22

Le Monde de L'Écriture » Bienvenue au Monde ! » Actualités du forum » [partenaire] La revue Cohues

Auteur Sujet: [partenaire] La revue Cohues  (Lu 3433 fois)

Hors ligne Kasprzak

  • Prophète
  • **
  • Messages: 626
    • Mike Kasprzak
[partenaire] La revue Cohues
« le: 17 janvier 2013 à 21:17:43 »
Bonjour,
je vous propose de découvrir la revue Cohues. Cohues est né de la rencontre de deux anciens forumeurs du MDE. Cohues est une revue gratuit et numérique dédié à la littérature et à l'art en générale. Petite particularité : tout le monde peut participer. Que ce soit en nous envoyant des nouvelles, des poèmes, des romans, des photographies, des dessins, des peintures, ou tout ce qui se rapproche d'une création artistique. Alors si vous vous sentez proche de notre ligne éditoriale et que vous souhaitez participer n'hésitez pas ! Nous proposons également une plateforme de téléchargements pour les œuvres auto-éditées !

Pour nous lire retrouvez-nous ici : http://www.cohues.fr/
et sur Facebook : http://www.facebook.fr/Cohues

Une petite présentation un peu plus vivante :

"Cohues gigote au fond de vos tripes, plein de colère et de poésie. Dans son tripot, tout un tas d'artistes, écrivains, fous, paumés crachent leur viande sur des pages et des toiles vivantes et subversives. Ça secoue, ça sent, ça brûle, ça se répand dans les caniveaux et sur les splendides étoiles de vos rêves, mais n'ayez aucune crainte, tout ça c'est pour votre bien. "

A bientôt !
« Modifié: 05 juillet 2013 à 15:34:54 par Kasprzak »
"le public ne retient d'un écrivain, ou de ses écrits, que ce qu'il souhaite, et se moque du reste. or ce qu'il en retient lui est, la plupart du temps, le moins indispensable, alors que ce qu'il laisse filer lui ferait le plus grand bien."

http://www.lecafardheretique.fr/

Hors ligne Kasprzak

  • Prophète
  • **
  • Messages: 626
    • Mike Kasprzak
Re : La revue Cohues
« Réponse #1 le: 17 janvier 2013 à 21:22:32 »
Le numéro 8 vient de sortir ! Voici la couverture :

« Modifié: 05 juillet 2013 à 15:35:13 par Kasprzak »
"le public ne retient d'un écrivain, ou de ses écrits, que ce qu'il souhaite, et se moque du reste. or ce qu'il en retient lui est, la plupart du temps, le moins indispensable, alors que ce qu'il laisse filer lui ferait le plus grand bien."

http://www.lecafardheretique.fr/

Hors ligne Kasprzak

  • Prophète
  • **
  • Messages: 626
    • Mike Kasprzak
Re : [partenaire] Le magazine Cohues
« Réponse #2 le: 28 janvier 2013 à 18:40:32 »
L'édito du numéro 8 aussi :

 Nous avons rêvé d'Apocalypse, de jugement de Dieu, de gambader enfin dans les prairies de l'éternelle insouciance la bite à l'air ou les seins qui pointent ; les plus prévenants s'étaient convertis à toutes les religions sérieuses à la fois, et à l'heure prévue nous étions montés sur les toits, notre chat-poisson rouge sur les genoux, les yeux dans le cosmos afin de profiter à fond du spectacle.

Et puis voilà, à minuit, il fallut bien se rendre à l'évidence : le père Noël ne traversa pas l'immensité du ciel sur son traîneau hybride mi-rennes mi-électrique. Aucune lueur fantastique ne vint embraser l'atmosphère terrestre, et nul dragon avec sept têtes et sept diadèmes ne surgit des enfers. Et merde.

Pourtant cette histoire de fin de cycle, ça avait de la gueule. Qui ne rêve pas de tout recommencer ? Passer d'un âge à un autre, c'est vendeur ! Après l'âge de pierre, l'âge de bronze, l'âge de fer, et l'âge bête que nous vivons aujourd'hui, on était en droit d'attendre un truc. Je sais pas quoi exactement, mais un truc.

N'empêche, si ça nous excite autant ces calembredaines, c'est bien parce qu'on se fait chier ! Si on espère secrètement une razzia apocalyptique, un bouleversement social sans précédent, et si on l'attend en nourrissant un sentiment mêlé d'envie malsaine et de crainte joyeuse, c'est sans doute parce qu'on est pas vraiment satisfaits de l'état actuel des « choses ». On doit avoir la prémonition un peu floue d'un possible nettement plus exaltant. Qui ne viendra sans doute jamais.

Alors ? Alors nous sommes écartelés. Écartelés entre la mesquinerie des tâches quotidiennes et nos aspirations légitimes les plus pures ! Damned. Entre le vil et l'absolu il y aura toujours cette nécessité de la poésie, des arts plastiques, de la musique, unis dans un opéra maelström à nous retourner les sens. Il y aura toujours Cohues et les autres besogneux du Sacré, de l'envie, de la Vie.

Il y aura toujours vous.

Cohues vous la souhaite enchanteresse, explosive et foutrement, Sacrément belle, cette nouvelle année !
"le public ne retient d'un écrivain, ou de ses écrits, que ce qu'il souhaite, et se moque du reste. or ce qu'il en retient lui est, la plupart du temps, le moins indispensable, alors que ce qu'il laisse filer lui ferait le plus grand bien."

http://www.lecafardheretique.fr/

Hors ligne Kasprzak

  • Prophète
  • **
  • Messages: 626
    • Mike Kasprzak
Re : [partenaire] Le magazine Cohues
« Réponse #3 le: 10 février 2013 à 13:40:44 »
Appel à textes pour Cohues 9 : nouvelles, poèmes, etc.
Thème : L'amour et ses vicissitudes.
Adresse : cohues@hotmail.fr
Dead-line : dès que possible !

à bientot !
"le public ne retient d'un écrivain, ou de ses écrits, que ce qu'il souhaite, et se moque du reste. or ce qu'il en retient lui est, la plupart du temps, le moins indispensable, alors que ce qu'il laisse filer lui ferait le plus grand bien."

http://www.lecafardheretique.fr/

Hors ligne Kasprzak

  • Prophète
  • **
  • Messages: 626
    • Mike Kasprzak
Re : [partenaire] Le magazine Cohues
« Réponse #4 le: 16 mars 2013 à 09:33:40 »
Et voilà le numéro 9  ! sur l'amour et ses vicissitudes !

Bonne lecture

lien direct : http://www.cohues.fr/tous.php?file=cohues-9
"le public ne retient d'un écrivain, ou de ses écrits, que ce qu'il souhaite, et se moque du reste. or ce qu'il en retient lui est, la plupart du temps, le moins indispensable, alors que ce qu'il laisse filer lui ferait le plus grand bien."

http://www.lecafardheretique.fr/

World End Girlfriend

  • Invité
Re : [partenaire] Le magazine Cohues
« Réponse #5 le: 16 mars 2013 à 11:44:29 »
Des infos sur le thème du prochain numéro ? Comme ça je m'y mets à l'avance  :mrgreen:

Hors ligne Kasprzak

  • Prophète
  • **
  • Messages: 626
    • Mike Kasprzak
Re : [partenaire] Le magazine Cohues
« Réponse #6 le: 16 mars 2013 à 16:22:37 »
Pas de thème imposé !
"le public ne retient d'un écrivain, ou de ses écrits, que ce qu'il souhaite, et se moque du reste. or ce qu'il en retient lui est, la plupart du temps, le moins indispensable, alors que ce qu'il laisse filer lui ferait le plus grand bien."

http://www.lecafardheretique.fr/

Hors ligne Mnemosyne

  • Prophète
  • **
  • Messages: 807
Re : [partenaire] Le magazine Cohues
« Réponse #7 le: 16 mars 2013 à 16:36:32 »
Je suis passée lire plusieurs fois, j'aime beaucoup.
Une femme avertie en vaut deux.

"Toute l'écriture est de la cochonnerie (...) Toute la gente littéraire est cochonne", Artaud.

Hors ligne Kasprzak

  • Prophète
  • **
  • Messages: 626
    • Mike Kasprzak
Re : [partenaire] Le magazine Cohues
« Réponse #8 le: 27 avril 2013 à 21:55:12 »
Le numéro 10 est en ligne ! ici : http://www.cohues.fr/tous.php?file=cohues-10

couverture :

édito :

À hurler avec les loups, on finit par bouffer la queue du mec devant soi

La poésie n'a parfois plus droit de cité

Elle est là, pantelante, désarmée, face à nous. Et non le contraire. Toute la littérature n'est plus alors que de la merde. Un déchet bien inutile, risible, presque scabreux. Comme un monument en or et rubis, un monument érigé à la gloire de quelque salopard dans un pays en famine.

A gerber. Ceux qui écrivent depuis assez longtemps pour avoir éprouvé le phénomène dans leur chair le savent : malgré tout notre ego, orgueil et velléité de se prendre pour le plus flamboyant des dieux, on finit irrémédiablement par écrire réellement pour les autres. Pour vous. Pour eux. Elle et lui, et leur clébard avec.

On commence à écrire par misanthropie, souvent. Un auteur avait dit un jour sur le plateau de Pivot : « écrire c'est assassiner. Une fois rentré chez moi, je vais tous vous assassiner ! »

C'est vrai. Mais tout lasse un beau jour. Même le meurtre. Même vouloir se prendre pour Dieu dans un royaume de 21/29,7. Et si l'on continue ce hobby pour le moins étrange, on finit par ne plus écrire vraiment pour soi ni pour régler ses comptes. Un jour ou l'autre, la dette est apurée. On regarde le monde avec sérénité, on écrit plus que pour lui. Sans trop savoir dans quel but, mais c'est comme ça. L'habitude d'aimer est prise.

Et je peux vous dire que parfois, on troquerait bien son clavier/plume/stylo contre un bon Lüger de 14. Et là, en France, c'est le cas. C'est mon cas et celui de beaucoup d'autres.

Que font tous ces débiles à manifester dans la rue ? Qu'est-ce que ce youkaidi yooukaida de rétrogrades descendus dans nos rues ? nos belles rues bien pourries qu'ils ne fréquentent d'ordinaire pas sans regarder fixement droit devant eux !

Ces gens n'ont plus manifesté depuis la manif de soutien à De Gaulle en 68 ! Ils s'emmerdent, voilà tout ! Ce combat d'arrière-garde, ils s'en contrebranlent ! Totalement ! Ils n'ont que faire de NOS vies ! Jamais ils ne battent le pavé pour que de nouveaux droits -élémentaires- soient accordés à ceux qui devraient en bénéficier ! Jamais ! Foutre non ! Et que les pédés et les gouines se marient, adoptent, qu'est-ce que ça leur fiche ? Ils ont perdu le gouvernail de la marche sociétale depuis cette fameuse manif de 68 ! Et ne croyez pas qu'ils le regrettent, pas du tout. Ce ne sont pas des humanistes : la société, ils n'y croient pas comme nous aimerions y croire. Non. Ils cherchent juste à s'amuser. Comme les sales gosses à la récré s'en prennent aux « différents » juste pour passer le temps. Les plus intelligents espèrent asseoir l'autorité de leur race sur celles des autres. Mais ils sont finalement assez rares, même si c'est parfois le cas de certains leaders. Ce n'est pas le cas ici. Je ne citerai pas même les noms des deux énergumènes à l'origine de ces tapages. Elles ne le méritent pas.

Au lieu de me battre avec de la poésie, je dois lutter perpétuellement contre une nausée expansive que je voudrai voir recouvrir les trois-quarts des habitants de cette planète, mais qui n'ira jamais plus loin que le bout de mes semelles.

Et si malgré ça, vous voulez encore croire en quelque chose, alors plongez les yeux grands ouverts dans ce numéro 10 de Cohues. Dans la merde rebattue, dans le foutre des pédés, les glaires cervicales des gouines et les couche culotte des gosses de familles homosexuelles. En effet, ça ne veut rien dire. Leur combat non plus. Tout se prend, tout s'encule, et encore je ne dis que la moitié de la vérité. Amen.
"le public ne retient d'un écrivain, ou de ses écrits, que ce qu'il souhaite, et se moque du reste. or ce qu'il en retient lui est, la plupart du temps, le moins indispensable, alors que ce qu'il laisse filer lui ferait le plus grand bien."

http://www.lecafardheretique.fr/

Hors ligne Kasprzak

  • Prophète
  • **
  • Messages: 626
    • Mike Kasprzak
Re : [partenaire] Le magazine Cohues
« Réponse #9 le: 03 juillet 2013 à 15:13:01 »
Je vous présente le numéro 11 de Cohues. Le ténébreux. http://www.cohues.fr/tous.php?file=cohues-11

couverture :

édito :
 Ça aurait très bien pu se passer au fond d'un petit bar branchouille et vaguement décadent. Un de ces lieux où, pour quelques verres gratuits, un guitariste, un dj, un acteur ou un poète vient casser les oreilles de l'assistance.

Ou bien dans la rue.

Ou encore dans une salle d'attente du Pôle Emploi :

« Écrivain ? Que voulez-vous dire ? »

Je me souviens d'une conseillère de cette honorable institution qui m'avait répondu sans lever le nez de son écran : « Écrivain, ça n'existe pas ».

Comme dans la chanson :« Mais les artistes, St Vincent, ça n'existe pas ». Finalement, elle avait raison cette vieille salope !

Et donc, au sortir de cet entretien ô combien encourageant, je serais tombé sur ce gars au teint pâle, avec sur le front les plis de la lucidité, tenant un livre dans ses grosses mains. Ce livre aurait été « La vie devant soi », ou « L'idiot », ou « Féerie pour une autre fois » ou encore « L'amour est un chien de l'enfer ». Je lui aurais adressé un sourire de connivence et tout serait parti de là.

Nous aurions passé une année à bricoler une revue en laissant venir à nous les blonds enfants de la littérature crue et sans ambages, du parler vrai, du parler sensible. Oh ! Nous aurions sans doute mésestimé quelques Rictus contemporains, quelques foutracs au talent pourtant indéniable. Mais nous aurions tout de même bricolé ce train de chair et de cris, ce vivant cercueil lancé à vive allure sur les plaines bétonnées du quotidien. Et Dieu, dans son indicible et totale inexistence, en soit loué : nous l'avons fait. C'était il y a une année maintenant.

Depuis, beaucoup sont montés dans ce train du tumulte. Et nous les en remercions. Le prochain opus de Cohues portera le numéro 12, comme les douze mois d'Hercule, vous savez, cet avorton bâtard qui fit un sacré bordel sur terre comme aux cieux.

Les auteurs de Cohues vous remercient pour votre soutien et espèrent bien vous retrouver au prochain numéro pour fêter au-delà du raisonnable cette année passée ensemble !
"le public ne retient d'un écrivain, ou de ses écrits, que ce qu'il souhaite, et se moque du reste. or ce qu'il en retient lui est, la plupart du temps, le moins indispensable, alors que ce qu'il laisse filer lui ferait le plus grand bien."

http://www.lecafardheretique.fr/

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 062
Re : [partenaire] Le magazine Cohues
« Réponse #10 le: 05 juillet 2013 à 13:19:15 »
félicitations  ;)

Godot

  • Invité
Re : [partenaire] Le magazine Cohues
« Réponse #11 le: 05 juillet 2013 à 14:39:50 »
Je trouve ça plutôt sympa ! Je vais voir ce que ça donne plus précisément :p

Hors ligne lepion

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 823
Re : [partenaire] La revue Cohues
« Réponse #12 le: 05 juillet 2013 à 18:07:25 »
ça me rappelle quelque chose l'anecdote de pôle emploi  :D
rien ne sert de partir à point, il faudra courir.

Hors ligne Kasprzak

  • Prophète
  • **
  • Messages: 626
    • Mike Kasprzak
Re : [partenaire] La revue Cohues
« Réponse #13 le: 06 août 2013 à 19:12:55 »
Lire Cohues tranquillement installé sur votre trône. Ou bien lire Cohues planté sur le sable chaud d'une plage méditerranéenne au milieu de juillettistes gras et gueulards. Ou encore lire Cohues en pleine nuit à la lumière d'une réverbère ou d'un clair de lune – dans le cas cas où l'énergie nucléaire aurait fait griller tout le système.
Vous en rêviez ?
Non l'avons fait !
Ou plutôt nous allons le faire !
Je vous raconte tout ça.
Pour le prochain numéro, nous allons proposer aux cohusards et cohusardes intéressé(e)s la possibilité de participer à l'impression de la revue (en plus du traditionnel PDF).

Concrètement ? Nous réunissons une certaine somme tous ensemble, et le Dieu de Cohues se charge de faire imprimer ce prochain numéro au nombre d'exemplaires commandés et également d'envoyer tout ça à ses très chèr(e)s fidèles.

Combien ? 50 ! Il faut que nous soyons au moins 50. Et plus on sera de timbrés, plus le prix chutera.

Oui, mais Combien ?? Ah ! Oui... 6 euro par exemplaire. Plus 2 euro de frais de port. Soit 8 euros pour recevoir Cohues dans sa boite aux lettres. Parfaitement relié et prêt à lu, dévoré, sublimé, conté, critiqué ou bien encore aimé.

Il faut bien comprendre la démarche. Cohues reste gratuit ! Les seuls frais engendrés sont ceux liés à l'impression et à l'envoi de la revue.

C'est pour ça que j'insiste, plus on sera à le commander, et moins la revue sera chère.
Donc je propose aux intéressés de se faire connaître, histoire d'affiner le prix si jamais c'est possible.
Sachant que le prix de 8 euro (6+2) est le prix maximal. On n'ira pas au dessus.

Comment ça se passera ? Et bien, nous allons mettre en place une demande de fonds sur un site de financement participatif. Peut-être même que d'autres personnes, extérieurs à notre cercle de lecteurs illuminés et de poètes violents, seront intéressés pour participer au financement. Le paiement se fera donc sur cette plate-forme ultra sécurisée. Et une fois la date limite atteinte, nous récupérerons le montant pour faire tout ce travail. (si certaines personnes sont frileuses au paiement sur internet, vous pouvez nous contacter. On s'arrangera comme on peut.)

Alors, des intéressé(e)s ? Des avis ? Dites nous tout !
"le public ne retient d'un écrivain, ou de ses écrits, que ce qu'il souhaite, et se moque du reste. or ce qu'il en retient lui est, la plupart du temps, le moins indispensable, alors que ce qu'il laisse filer lui ferait le plus grand bien."

http://www.lecafardheretique.fr/

Hors ligne Kasprzak

  • Prophète
  • **
  • Messages: 626
    • Mike Kasprzak
Re : [partenaire] La revue Cohues
« Réponse #14 le: 08 août 2013 à 10:42:12 »
Voilà, pour les gens qui souhaitent participer à l'aventure Cohues papier, c'est ici : http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/cohues-litterature-alternative-version-papier
On a déjà récolté 25% en même pas un jour ! ça devrait le faire.
8 euro la revue (frais de port compris), dont 6 euro à l'imprimeur et 2 à la poste.
"le public ne retient d'un écrivain, ou de ses écrits, que ce qu'il souhaite, et se moque du reste. or ce qu'il en retient lui est, la plupart du temps, le moins indispensable, alors que ce qu'il laisse filer lui ferait le plus grand bien."

http://www.lecafardheretique.fr/

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.053 secondes avec 22 requêtes.