Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

18 avril 2019 à 20:25:52

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'Atelier » Que voyez-vous quand vous écrivez?

Auteur Sujet: Que voyez-vous quand vous écrivez?  (Lu 4217 fois)

Hors ligne holden5

  • Prophète
  • **
  • Messages: 616
Que voyez-vous quand vous écrivez?
« le: 03 septembre 2012 à 18:58:58 »

Je me demandais dans quelle mesure vous arriviez à imaginer vos personnages et les lieux où vous les situez. Je m'explique: est-ce que vous avez l'impression de les voir parfaitement puis de les décrire grâce à cette "vision", ou à l'inverse de les voir... à force de les décrire? En ce qui me concerne, j'ai un mal fou à visualiser des êtres et des lieux que j'invente de toute pièce, et je suis souvent obligé de penser à des personnes ou des endroits que je connais pour m'en servir de modèle... Est-ce vous fonctionnez aussi comme ça?
- La question peut s'étendre aux caractères des personnages.

Merci d'avance pour vos témoignages!

Hors ligne Kerena

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 544
  • Générateur d'improbabilités
    • Dans les nuages
Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #1 le: 03 septembre 2012 à 19:04:12 »
Ah, moi c'est tout le contraire  :mrgreen: Quand je commence une histoire c'est en général un personnage ou une action qui s'imose dans mon esprit d'un coup, PAF ! Comme un flash d'appareil photo.
Après, c'est au niveau des actions que ça diffère d'un cas sur l'autre :
- soit je "vois" juste les grandes lignes et j'ai du mal à "broder"
- soit je "vois" tout, absolument tout et j'ai du mal à pas écrire "elle s'habilla de bon matin, enfila d'abord ses chaussettes puis sa robe et enfin ses lunettes avant de retrouver ses amis de Poudlard pour un fameux petit-déjeuner...

Ah, les lieux aussi j'ai du mal. Je les "vois" mais impossible de les décrire - je laisse la joie au lecteur de les imaginer.
Je crois qu’il y a dans le cœur des hommes une place créée pour l’émerveillement, une place endormie qui attend de s’épanouir. ~ Ambre, Les aventuriers de la mer, R. Hobb

Hors ligne holden5

  • Prophète
  • **
  • Messages: 616
Re : Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #2 le: 03 septembre 2012 à 19:13:14 »

Merci Kerena!

Citer
Quand je commence une histoire c'est en général un personnage ou une action qui s'imose dans mon esprit d'un coup, PAF ! Comme un flash d'appareil photo.

J'aimerais avoir cet appareil photo! pour moi, ce sont surtout des "caractères" et des situations qui me donnent envie d'écrire, si bien que dès fois je m'agace de ne pas avoir ce flash-là! :-D

Citer
Ah, les lieux aussi j'ai du mal. Je les "vois" mais impossible de les décrire - je laisse la joie au lecteur de les imaginer.
Finalement, j'ai l'impression que quand on a une bonne idée du lieu, on peut parfois se permettre de ne pas le décrire car on ne risque pas de tomber dans des incohérences spatiales...

Hors ligne Songe

  • Prophète
  • **
  • Messages: 978
  • Oiseau
Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #3 le: 03 septembre 2012 à 19:22:11 »
Ah, mais t'as changé d'avatar ! J'avais pas vu. Il est chouette, dis donc, c'est quoi ? ^^

Je me demandais dans quelle mesure vous arriviez à imaginer vos personnages et les lieux où vous les situez.
Eh bien, en fait, ça vient progressivement. Au début, par exemple, je vois juste un homme en fauteuil roulant. Ensuite, je le fais parler, et j'entends sa voix grave, je découvre son tempérament merdique de râleur perpétuel. Puis, il se retourne, et je vois qu'il n'a pas de jambes. Je passe un moment avec lui, je l'écoute me raconter qui il est, et au bout d'un moment je me rends compte qu'il a une barbe de trois jours, et les cheveux sales. On discute encore, je le laisse faire sa vie, évoluer comme il l'entend dans ma tête, et à un moment, subitement, je prends conscience qu'il a les yeux bleus, d'un bleu très pale, très limpide, très profond et en même temps très glacial. Je lui demande pourquoi il n'a plus de jambes, il ne veut pas me répondre. C'est parce qu'on n'est pas encore assez apprivoisés. Alors j'attends, je regarde ses yeux, et j'y cherche la réponse. Et puis deux minutes, deux heures, deux jours plus tard, c'est lui qui me la donne.

Généralement, ça marche comme ça, pour les personnages. C'est lui qui vient vers moi. Je lui pose les questions, mais je ne sais jamais quand j'obtiendrai mes réponses. Je le laisse se dévoiler, se créer, à son rythme.

Après, pour les lieux, c'est un peu la même chose. Au début j'ai quelque chose de tout simple, comme, par exemple, une plaine. Puis des choses s'y amassent, des arbres, une rivière, et le lieu devient plus fourni. Ensuite, je vois des détails, l'herbe jaunie par le soleil, les écureuils dans cet arbre, et mon lieu devient plus vivant. Et enfin, j'entrevois son histoire. Ce sapin qui est le plus vieux de toute la plaine et que l'homme qui l'a planté vient voir tous les jours ; ce rocher qui permet de faire des plongeons magnifiques dans la rivière... En fait, je rajoute les choses au fur et à mesure que j'en ai besoin. Je me dis qu'il faudrait un plongeon, alors le rocher s'ajoute à ma vision du lieu, comme s'il avait toujours été là. Je pense que mes deux personnages devraient être interrompus, alors je fais intervenir ce vieux monsieur, avec sa canne, qui monte péniblement jusqu'à son sapin.

Tu vois ? C'est comme si le lieu était ce qu'il est, mais que je ne le découvrais qu'au fur et à mesure que mon histoire avançait. Comme pour les personnages. Je ne sais pas que tel personnage existe tant que je n'ai pas eu besoin de lui, tant que je ne l'ai pas croisé par hasard ou tant qu'il ne m'a pas percuté dans un magasin.

Citer
Je m'explique: est-ce que vous avez l'impression de les voir parfaitement puis de les décrire grâce à cette "vision", ou à l'inverse de les voir... à force de les décrire?
Ni l'un ni l'autre. Les deux en même temps. Tout se fait en même temps, et ce que je découvre de mes personnages ou de mes lieux s'ajoute à mon image mentale d'eux comme si ça y avait toujours été ; il n'y a pas de différence entre avant et après.

Citer
En ce qui me concerne, j'ai un mal fou à visualiser des êtres et des lieux que j'invente de toute pièce, et je suis souvent obligé de penser à des personnes ou des endroits que je connais pour m'en servir de modèle... Est-ce vous fonctionnez aussi comme ça?
:\?... Eh bien, un peu. Pas vraiment. Souvent, quand je découvre un nouveau personnage, ça part de quelque chose de réel. Un mot, un nom, une caractéristique, de quelqu'un que j'ai croisé et qui a ouvert la porte me conduisant à ce personnage. Mais après, tout le reste, c'est juste de l'inventé ; je ne "copie" pas des personnes réelles. Je me contente de leur emprunter leur prénom ou leur sourire, leur coupe de cheveux ou leur taille. Je fais ça aussi avec les personnages de bouquins ; ils m'inspirent beaucoup.
Et pour les lieux... ben, je pars toujours de la même trame, en fait ; je me contente d'y ajouter des milliards de détails toujours différents. Mais à la base, j'ai un espace vide. Et au fur et à mesure de mes besoins, les pièces s'agglutinent et je découvre ma maison. Enfin, c'est dur à expliquer, je saurais pas vraiment décrire comment ça fonctionne pour moi. C'est juste... comme ça. Ca vient tout seul. J'ai pas besoin de "chercher", en fait. J'ai pas l'impression d'inventer, de créer une maison ; juste de la visiter. Tu comprends ?

Citer
- La question peut s'étendre aux caractères des personnages.
C'est fait.

Citer
Merci d'avance pour vos témoignages!
Mais de rien :huhu:
« Modifié: 03 septembre 2012 à 19:36:15 par Songe »


Perle en Songe

"Because, lights blinding, no way dividing what's yours or mine when everything's shining"

Hors ligne holden5

  • Prophète
  • **
  • Messages: 616
Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #4 le: 03 septembre 2012 à 19:36:22 »
Songe! Merci beaucoup pour ces explications précises ! Toi aussi t'as changé d'avatar! (Le mien est une page d'un livre d'heures représentant le mois d'août !)

Je crois que je partage un peu le même fonctionnement que le tien (les dialogues surtout m'aident à visualiser et entendre les persos). Mais ça m'oblige à constamment tout relire pour corriger les incohérences, ce qui fait que je perd cette impression de "spontanéité" dont plusieurs font l'éloge sur le forum!

Citer
Après, pour les lieux, c'est un peu la même chose. Au début j'ai quelque chose de tout simple, comme, par exemple, une plaine. Puis des choses s'y amassent, des arbres, une rivière, et le lieu devient plus fourni. Ensuite, je vois des détails, l'herbe jaunie par le soleil, les écureuils dans cet arbre, et mon lieu devient plus vivant. Et enfin, j'entrevois son histoire. Ce sapin qui est le plus vieux de toute la forêt et que l'homme qui l'a planté vient voir tous les jours ; ce rocher qui permet de faire des plongeons magnifiques dans la rivière... En fait, je rajoute les choses au fur et à mesure que j'en ai besoin. Je me dis qu'il faudrait un plongeon, alors le rocher s'ajoute à ma vision du lieu, comme s'il avait toujours été là. Je pense que mes deux personnages devraient être interrompus, alors je fais intervenir ce vieux monsieur, avec sa canne, qui monte péniblement jusqu'à son sapin.
Attention, ton explication est presque déjà une nouvelle! j'adore! Donc, tu ne pars pas souvent de l'idée d'une histoire en tant que telle?


Merci encore!

Jon Ho

  • Invité
Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #5 le: 03 septembre 2012 à 19:51:06 »
J'observe discrètement mes personnages comme le ferait une souris.
Et je retranscris tous leurs faits et gestes quand le petit rongeur vient me glisser ses cachotteries dans le creux de l'oreille ;)

Hors ligne OliveDuWeb

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 719
  • Une tapenade de mots dans une mer d'huile d'idées
    • Page auteur
Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #6 le: 03 septembre 2012 à 19:56:12 »
Bonjour !


Ben moi, ça dépend beaucoup.
Des fois, j'ai une idée précise d'un personnage, et des fois, je l'invente en fonction de ce dont j'ai besoin.
Par contre, il m'arrive fréquemment de m'inspirer de quelqu'un que j'ai déjà vu (une fois par hasard, ou que je connais), et ce pour les personnages, les faits, les lieux, etc. Quand j'ai une (bonne) idée, je la complète avec beaucoup de choses que je puise dans ma mémoire.


Cordialement,
O.
"Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse" (Coco Chanel)

World End Girlfriend

  • Invité
Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #7 le: 03 septembre 2012 à 20:02:18 »
En ce qui me concerne je ne peux absolument rien écrire si je ne suis pas immergé dans ce monde, ce n'est pas obligatoirement une question de détail, mais d'ambiance, de ressenti.
Mis à part lors de dialogues ou d'actions spécifiques, je n'ai jamais décrit un personnage ou un lieu en ayant en tête quelque chose de bien précis, c'est toujours très vague, comme une ébauche incomplète, donc impossible d'en tirer quelque chose de concret.
Par contre ce sont les émotions qui me permettent d'écrire, je ne sais pas comment l'expliquer puisque je ne vois pas vraiment la scène, mais je la ressens, un peu comme si je l'avais déjà vécu il y a longtemps et que je tentai de me remémorer les détails, un par un. Des fois aussi j'entends une mélodie accompagner cette ambiance, comme si de la musique jouait en arrière-plan.
Bref c'est très bizarre  :P
Mais c'est aussi ce que j'aime quand j'écris, cette impression de faire un petit voyage à demi-conscient.

Ps: c'est juste pour mes "vrais" textes hein, les délires personnels c'est plus: Tiens j'ai quoi comme idée folle aujourd'hui ?
« Modifié: 03 septembre 2012 à 20:12:55 par World End Girlfriend »

Hors ligne Sixte

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 393
Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #8 le: 04 septembre 2012 à 01:17:42 »
Pour moi, il y a deux cas de figure;
Soit le personnage -ou le lieu- ou l'endroit me vient d'un coup, comme s'il avait toujours existé. Je ne me souviens même pas de l'avoir inventé, ni d'avoir pu vivre sans lui. Je le connais parfaitement, je peux donner tous les détails, mieux que si j'avais visité l'endroit ou rencontré la personne. En fait, je crois que je m'inspire beaucoup de mes rêves -je m'en souviens presque toujours- ce qui explique que les lieux me soient parfaitement familiers. Et mes personnages sont tous une partie de moi, ce qui explique que je les connaisse bien. Mais après, ils ont tendance à évoluer, en fonction de mon état d'esprit quand j'écris. Ils n changent jamais du tout au tout, mais certains traits de caractère évoluent -ce qui me pose un peu problème dans les textes longs.
Le deuxième cas, c'est quand je prends un papier et un crayon sans savoir ce que je vais écrire. J'ai l'impression que les scènes se mettent en place d'elles mêmes, et je découvre que j'ai écrit un truc dont j'ignore totalement l'origine.
Et sinon, je décris simplement quelque chose que je connais, que je modifie un peu pour le rendre plus attrayant, plus mystérieux, plus poétique. Par exemple il y a cette dame minuscule à la caisse du supermarché, qui a l'air tellement fragile, qui bouge avec une lenteur hypnotisante. Ou alors cette fois où une amie m'a racontée qu'elle avait giflé untel au point que sa tête avait fait un tour complet -ou presque.
J'alterne un peu les trois méthodes, sans vraiment le faire volontairement.
Mais dans les deux premiers cas, c'est vraiment jouissif et ça ressemble un peu au voyage à demi conscient de WEG. :mrgreen:

Hors ligne Songe

  • Prophète
  • **
  • Messages: 978
  • Oiseau
Re : Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #9 le: 04 septembre 2012 à 10:22:04 »
Songe! Merci beaucoup pour ces explications précises ! Toi aussi t'as changé d'avatar! (Le mien est une page d'un livre d'heures représentant le mois d'août !)
Ah ok !
J'aime bien, comme mois d'août ^^

Citer
Je crois que je partage un peu le même fonctionnement que le tien (les dialogues surtout m'aident à visualiser et entendre les persos). Mais ça m'oblige à constamment tout relire pour corriger les incohérences, ce qui fait que je perd cette impression de "spontanéité" dont plusieurs font l'éloge sur le forum!
Ben... chez moi, le problème ne se pose pas tellement, surtout parce que je ne vais jamais assez loin dans mon écrit pour qu'il puisse y avoir des incohérences.
Mais en fait, ce que j'aime bien faire, c'est m'en imprégner, de mes personnages, avant de commencer à écrire. Tout ce que je te décris là-haut, où je découvre le personnage et le lieu petit-à-petit, ça se passe dans ma tête. Je joue avec mon perso un moment, quelques heures ou quelques jours, jusqu'à ce que je connaisse tout de lui, plus encore que je me connais moi-même. Ses rêves, ses espoirs, ses peurs, ses goûts alimentaires, ses tics, ses habitudes, sa rage, son envie, l'intensité de la lumière dans son regard, son but, sa flemme, son enfance, tout.
Et après, je commence à le raconter. Je déroule son histoire.

Attention, ton explication est presque déjà une nouvelle! j'adore! Donc, tu ne pars pas souvent de l'idée d'une histoire en tant que telle?
Haha, merci :D
Ben... comme je l'ai dit, je suis une atrophiée de l'écriture. L'envie est là, mieux, le besoin est là, mais... impossible d'écrire plus de quelques pages d'une même histoire. C'est terrible.
Enfin, si, je pars souvent de l'idée d'une histoire. Mais... en fait, non. Ou plutôt les deux. Pendant longtemps, ça s'est passé comme ça : j'avais un flash et je me disais "ouah, ce serait trop bien d'écrire l'histoire d'une petite fille qui serait aveugle et qui..." et puis je commençais à l'écrire et je ne la finissais jamais. Maintenant, tout vient en même temps. Au fur et à mesure que je découvre mes personnages, je découvre les lieux qu'ils traversent, et je découvre le but de leurs vies, et je découvre du même coup mon histoire. Et après, je choisis ce qu'il se passe, je décide que tel rebondissement aura lieu, mais en fin de compte, je pense que ce n'est pas moi qui l'invente, cette histoire,  que je ne fais que la découvrir, puis l'écrire. C'est comme si ça devait être comme ça, et pas autrement.
Enfin voilà, chez moi c'est tout en même temps. Histoire/lieux/personnages. En un bloc.

Merci encore!
Mais avec plaisir ! :mafio:


Perle en Songe

"Because, lights blinding, no way dividing what's yours or mine when everything's shining"

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 8 293
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Re : Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #10 le: 04 septembre 2012 à 11:57:13 »
Citation de: Songe
Ben... comme je l'ai dit, je suis une atrophiée de l'écriture. L'envie est là, mieux, le besoin est là, mais... impossible d'écrire plus de quelques pages d'une même histoire. C'est terrible.
tu es mûre pour faire un nano...


Bé moi je vois pas grand-chose. J'ai une idée de départ, parfois un portrait vu quelque part, une idée qui m'est venue en lisant, un mot, une situation souvent, et quand je décide d'écrire le reste est obligé de venir, même si je l'avais pas imaginé avant. Du coup tout se forme assez spontanément autour du noyau de départ...
Mais comme je me répète de texte en texte, ça part rarement en vrille |-|
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne Songe

  • Prophète
  • **
  • Messages: 978
  • Oiseau
Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #11 le: 04 septembre 2012 à 14:03:46 »
Citer
tu es mûre pour faire un nano...
Justement, je compte fortement sur le nano pour me décoincer du rendement :huhu:


Perle en Songe

"Because, lights blinding, no way dividing what's yours or mine when everything's shining"

Hors ligne holden5

  • Prophète
  • **
  • Messages: 616
Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #12 le: 04 septembre 2012 à 15:00:45 »
Merci à tous. C'est assez rassurant de voir que les manières de faire varient. Je ne sais pas si vous connaissez cette angoisse: vous écrivez un truc et vous vous dîtes, "si ça se trouve, ce n'est pas la bonne manière de procéder dans sa tête..." , comme s'il y avait une seule bonne manière...  :D

Hors ligne Erutan

  • Plumelette
  • Messages: 6
  • ... eh!
Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #13 le: 10 septembre 2012 à 06:58:29 »
Pour moi, tel Kerena,  tout peut commencer avec un flash. C'est un instantané assez flou qui comprend les grandes lignes du récit et des personnages, à un moment de l'histoire, sans début ou fin.  Je vois des émotions,  des images, des goûts,  des textures... mais tout est flou... ou presque! En effet il y a toujours quelque chose de très clair qui relie toutes ces effluves d'histoire. Comme je suis quelqu'un de visuel, c'est souvent un lieu, très précisément gravé dans mon esprit.  Le travail c’est, ensuite, comme un restaurateur d’œuvre d’art, gratter le flou, souligner les traits, remettre la couleur, etc. C’est un peu en fait comme réveiller quelque chose d’oublié…¸

Mais il peut arriver qu’une histoire arrive à moi sous la forme d’une scène très cinématographique, comme si je voyais l’action au cinéma. Il s’agit ensuite de traduire le film en mots, sans perdre les subtilités de l’histoire.

« Qui est tu toi qui, ainsi caché par la nuit, viens te heurter à... ma congère?! »

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 872
  • Championne de fautes de frappe
Re : Que voyez-vous quand vous écrivez?
« Réponse #14 le: 10 septembre 2012 à 18:26:08 »
(Enfin je trouve prends le temps pour répondre ici :) )

D'abord une précision : Holden, tu parles bien du côté avant tout visuel, dans ta question de départ ?

Sur ce plan-là, ça dépend. Pour les paysages, en général j'en ai une idée assez précise dès le début ; mais comme j'ai une imagination visuelle très pauvre, ledit paysage est non seulement "lisse", mais en plus pas très naturel. Un peu comme un dessin simplifié. Du coup je triche en ajoutant des détails par un effort de réflexion ("voyons, j'ai déjà été en forêt, je sais que c'est pas juste un sentier net avec des sapins bien ordonnés sur le côté ; qu'est-ce que j'ai ressenti ? Sur quoi le personnage peut-il buter ?"), mais c'est toujours un effort pour moi de dépeindre un décor. Pas vraiment la description en soi ; mais le fait qu'il y ait un décor qui sonne vrai, qu'on s'y sente et que le décor ne soit pas juste un carton peint qui sonne creux. Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire. Mais du coup si j'essaye de faire un travelling sur un décor d'un de mes textes, y a quelques éléments qui ressortent, et au milieu c'est flou xD

Pour les personnage, par contre, je les vois pas - sauf exception (euh, voyons... Nam... Un peu le héros de l'histoire sur l'Afrique que je suis en train de poster, euh... euh... Ouais, non, les autres je les visualise pas vraiment). En règle générale, les personnage ont a mes yeux des petits traits caractéristiques (une barbe châtain, un sourire en coin, de grands yeux qui s'écarquillent souvent, une coupe de cheveux...), des sortes d'éléments visuels qui "flottent" sur une silhouette floue. C'est pas que je voie flou quand je pense aux personnages  :D mais je ne visualise qu'un élément deci-delà.
Sinon, ma façon de percevoir les personnages (autant quand j'écris que quand je lis) s'apparente plus à une "présence". L'impression que ce point, là, ce personnage, est une sorte de condensé de sa personnalité. Du coup, si je m'intéresse à lui, je sais qu'il va faire tel geste, avoir telle réplique, éprouver tel sentiment. Mais la façon dont je le perçois est avant tout cette sensation mal définie, qui n'est absolument pas visuelle.
Par conséquent, pour te répondre : la description physique, visuelle, ne vient pas vraiment en amont de l'écriture, et n'en découle pas totalement non plus. Les deux se font au fur et à mesure ; j'ai une impression générale de ce que dégage le personnage, et au fur et à mesure que j'écris, je l'exprime par tel ou tel trait, tel ou tel geste, et du coup ça se greffe à sa représentation visuelle dans ma tête.
Mais ça c'est parce que je n'ai pas du tout une imagination visuelle. Si mon personnage prenait corps tout à coup, là, à côté de moi, je pourrais vous dire quelle attitude il aurait, quel sentiment il éprouverait, quelle mimique il ferait ; mais je pourrais difficilement vous dire à quoi il ressemblerait...
 ::)


Citer
- La question peut s'étendre aux caractères des personnages.
Ah, là par contre, la réponse est plus simple : non. Quand je commence à écrire, j'ai en général déjà l'histoire en tête, et le rôle du personnage ainsi que son caractère sont définis. Mais une fois sur le papier, le perso ne sort jamais comme prévu, et là par contre, son caractère se forge au fur et à mesure. Il est pas mal conditionné par la façon dont s'est écrite sa première apparition. Par les dialogues, aussi, et, surtout, par ce qu'est devenu mon personnage principal. C'est que la plupart du temps, j'utilise soit la première personne soit la focalisation interne. Du coup, déjà, mon personnage principal se construit via le ton lui-même du texte. Et comme tout ce qui arrive est retransmis au lecteur via le point de vue - et donc la personnalité - de ce personnage principal, de ça aussi découle grandement le caractère des autres personnages.
Mais je trouve que c'est ça le plus rigolo dans une histoire  :mrgreen: Voir comment les personnages se construisent et ce qu'ils vont donner ^^

Merci à tous. C'est assez rassurant de voir que les manières de faire varient. Je ne sais pas si vous connaissez cette angoisse: vous écrivez un truc et vous vous dîtes, "si ça se trouve, ce n'est pas la bonne manière de procéder dans sa tête..." , comme s'il y avait une seule bonne manière...  :D
Ah ? Pas vraiment... Disons que j'ai toujours pensé que chacun faisait à sa façon, et au contraire, je suis très réfractaires aux modes d'emploi, pour ce qui est de l'écriture ^ ^
Par contre pour les textes longs, je me dis souvent "tu as fait des erreurs, tu es mal partie, il y a un truc de bancal", mais pas vraiment en comparant comment on procédé les autres...

Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 1.037 secondes avec 22 requêtes.