Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 mars 2019 à 05:29:34

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions (Modérateurs: Milora, Aube, Ben.G) » Chili sin carne ?

Auteur Sujet: Chili sin carne ?  (Lu 15080 fois)

Hors ligne Zephyr

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 368
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #30 le: 28 juillet 2012 à 12:24:39 »
Déjà, je dois dire que je respecte tout le monde, et encore plus les végétariens... Parce que ne pas manger de viandes, et ne pas craqué, il faut être fort...

Mais après ça, personnellement, je pourrais pas être végétarien. Pour la plupart des raisons qui ont déjà été exposés.
Déjà, je ne mange pas énormément, disons plutôt en dent de scie. Et il y a pas tant de légume/fruit que ça. Et pas tant de viande. Plus du poisson. Si jamais je me prive de viande, je met vraiment ma santé en jeu.
Ensuite, malgré tout, j'aime la viande, j'aime le steak, j'aime les côtelette, les lardons, les quiches, bref...
Et puis l'Homme est fait pour manger de la viande. C'est dans sa constitution, sa place dans la chaine alimentaire.

Après, c'est vrai que sur la viande élevée en batterie, dans des conditions déplorable et tout ce que tu veux, c'est révoltant. Cette viande est horrible, et ses conditions d'élevage... Non, c'est horrible.

Mais, moi, j'ai grandi dans une ferme familiale, et j'ai un statut assez particulier à la viande. J'ai toujours mangé la viande qui venais de ma ferme. Et donc une très bonne viande. Et c'est vrai que depuis que je suis monté à Paris, jem ange moins de viande. Et quand j'en mange, j'essaye de trouver un compromis. Si mon budget le permet, je me fait un peu plaisir en prenant de la bonne viande Sinon,j'en rend une d'un peu moins bonne qualité... Mais jamais celle qui me semble la plus douteuse.
Mais de toute façon, je préfère le poisson ^^
Si j'écris quelque fois, je n'écris point d'ardeur,
J'écris naïvement tout ce qu'au cœur me touche,
Soit de bien, soit de mal, comme il vient à la bouche,
En un style aussi lent que lente est ma froideur.

Joachim du Bellay, Les Regrets, « 21 »

Jon Ho

  • Invité
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #31 le: 28 juillet 2012 à 12:28:35 »
Oui, on peut jouer avec la nourriture :

http://www.youtube.com/user/charalofficiel?feature=results_main

 :mrgreen:

Hors ligne Ambriel

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 034
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #32 le: 28 juillet 2012 à 23:05:09 »
Bon, moi je suis végétarienne (même si je me suis autorisé une ou deux exceptions pour un bout de poisson pêché par un petit pêcheur et un bout d'agneau fermier...) depuis maintenant deux ans à peu près. J'adore la viande, donc ceux qui disent ça c'est pas une vraie excuse pour moi  :mrgreen:.
Bon, sinon en fait moi les débats sur le végétarisme ça m'énerve, parce qu'il y a autant d'arguments pour que contre, et que le principal argument contre étant que "ça ne sert à rien", j'ai le sentiment de faire un truc inutile à part pour la conscience perso, et qui facilite pas la vie. Enfin bref.
Les débats ça finit toujours par parler de la malbouffe, de la famine, de l'élevage intensif, de l'agriculture pleine de pesticides et j'en passe.
C'est pas que les problèmes mondiaux, globaux, terribles et impossibles à résoudre me mettent en rogne et me dépriment, mais un peu quand même.  |-|
Sinon, moi mes arguments pour être végétarienne (ah, ces questions de "ah bon t'es végétarienne ? Mais pourquoi ?" m'agacent aussi. Je sais que c'est surtout de la curiosité mais je me sens débile avec mes "ben, c'est parce que les animaux gnin gnin gnin...")
Bref je disais, mes arguments, à moi personnellement, c'est pas seulement pour "boycotter" l'élevage en batterie affreux tout ça.
C'est aussi que de 1 je suis incapable de tuer un animal, et
de 2 la seule bestiole que je ne suis pas triste de voir mourir ou souffrir c'est un moustique.
De 3, je me mets déjà des barrières psychologiques pour certains animaux. Genre je mangerais jamasi de chat, de chien, de serpent, de cheval, de singe... et j'ai beaucoup de mal avec l'idée de manger du gibier. Donc je me dis que si je connaissais les cochons, les vaches aussi bien que les chevaux ou les chats, peut-être que j'aurais pas envie d'en manger aussi.
Bref, en gros mes principaux arguments perso c'est ça. En tout cas, courage Songe. Ah et je voudrais réagir à tout ceux qui disent qu'être végétarien c'est dangereux pour la santé et ça apporte des carences : si on mange de tout, dont du soja et du tofu de temps en temps, on a pas de carences à ce que je sache. Ya des très bons trucs tous faits végétariens. Bon, yen a aussi des mauvais, faut de tout pour faire un monde.

Bref désolée du pavé mais ce débat m'énerve, fallait bien que je vide un petit bout de mon sac  :huhu:
Tu sais, j'ai pas confiance, j'ai pas confiance en moi
Tu sais j'ai pas d'espérance, et j'meurs, tout ça tout ça

- Louise Attaque -

Hors ligne Windreaver

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 390
  • Infinity
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #33 le: 29 juillet 2012 à 09:30:25 »
J'en rajoute un peu parce que ça manque de  végétariens ici (en revanche ça ne manque pas de clichés).

Personnellement je pense qu'il est nécessaire d'être végétarien. Je n'ai pas lu Foer, en revanche j'ai lu Peter Singer (Comment vivre avec les animaux ?) et fait un peu le tour des textes de philosophie sur la question, vu que L'animal était au programme de l'agrégation l'année qui vient de s'écouler.

Aucun argument en faveur de la consommation de viande n'est valable.

1) Il n'y a pas de "nature" humaine gravée dans le marbre. Le fait de ne plus manger de viande ne nous infériorisera pas dans la "chaîne alimentaire" (l'homme exerce sa domination grâce à la technologie, pas parce qu'il mange de la viande le midi...), de plus nous mangeons en Occident beaucoup trop de viande et c'est mauvais pour la santé. La viande se digère moins bien que les végétaux, y compris les produits d'origine animale (lait, oeufs par ex.). Le régime moyen d'un occidental est fortement carnivore alors qu'il devrait être au minimum omnivore (un repas carné par semaine suffirait), et au mieux végétarien. Certains peuples comme les Indiens se passent très bien de viande : l'alimentation carnée est culturelle aujourd'hui et non biologique, le temps de la nécessité de chasser et de pêcher est révolu depuis longtemps, depuis l'invention des usines et de l'élevage industriel. D'ailleurs, l'anthropologue Philippe Descola (Par-delà nature et culture) montre très bien que la représentation que l'on se fait de l'animal est largement culturelle.

2) Être végétarien ne fait pas davantage de "carences" que manger de la viande. D'abord, nous mangeons trop de viande et pas assez du reste : donc nous avons des carences en fer ou en vitamines par ex. ou autres choses que l'on trouve dans les légumes. Ce n'est pas la viande qui nous apporte magnésium, fer, vitamines, fibres. De plus nos repas sont ultra sucrés et très gras ; bref pour résumer l'alimentation moyenne d'un occidental est excessivement déséquilibrée en faveur de la viande. Du coup, je pense personnellement qu'un végétarien qui comble les protéines avec des pois chiches ou du soja a une alimentation mille fois plus équilibrée que quelqu'un qui mange de la viande.

3) La production de viande est insuffisante pour nourrir l'ensemble du monde. Elle augmente de façon exponentielle tous les 5 ou 10 ans (elle ne suffira donc plus à un moment), alors que des régions entières souffrent de la faim. La production de viande est coûteuse, et revient cher au consommateur, contrairement à ce qui est d'origine végétale. Personnellement, je mange peu de viande voire pas du tout avant tout parce que je n'ai pas les moyens d'acheter de la viande tout le temps. (ce qui casse aussi l'argument du "riche" : on ne parle pas d'installer des panneaux solaires dans son jardin là, mais d'économiser les 3 euros x le nombre de repas par semaine, en ne comptant que le prix de la viande).

4) L'argument du goût, excusez-moi, me fait bien rire. Si l'homme avait toujours fait ce qu'il aimait et trouvait bon, on serait dans la merde aujourd'hui. (On me dit dans l'oreillette que c'est le cas). "Se rendre comme maître et possesseur de la nature" disait Descartes, mais il ajoutait "Changer ses désirs plutôt que l'ordre du monde"... (Je ne suis pas sûr que le maintien artificiel de millions de têtes pour l'exploitation et la consommation dans des conditions pires que celles d'Auschwitz soit dans "l'ordre du monde").

5) Par ailleurs l'animal possède un système nerveux, il est capable de souffrir même s'il n'a pas le langage : rien ne justifie a priori que l'on fasse souffrir des êtres sensibles. Les plantes n'ont pas de système nerveux (je remballe au passage le cliché, sorte de troll anti-végétarien : on fait bien souffrir les carottes, pourquoi pas les animaux).

6) En effet devenir végétarien ne résoudra pas le problème. La surexploitation des animaux est liée à la rentabilité capitaliste (ce pourquoi elle est d'ailleurs artificielle et non naturelle). En conséquence, on ne changera les choses qu'en remettant en cause le système économique en même temps que l'on devient végétarien. Ce pourquoi je suis également militant (en fait, j'ai d'abord été militant, puis je suis devenu antispéciste, ou peut-être les deux en même temps, je ne sais pas). L'antispécisme est le prolongement naturel de l'antisexisme (féminisme) et de l'antiracisme, bref de la lutte pour l'égalité de traitement et contre la discrimination.
« Modifié: 29 juillet 2012 à 09:32:57 par Windreaver »
Quelques fois je cours
Je laisse mon âme errer
Qui a dit que Morphée
Ne vivait pas le jour ?

Hors ligne anlor

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 099
  • Empanada bitch
    • Un blog en carton
Re : Re : Chili sin carne ?
« Réponse #34 le: 29 juillet 2012 à 09:57:33 »
L'antispécisme est le prolongement naturel de l'antisexisme (féminisme) et de l'antiracisme, bref de la lutte pour l'égalité de traitement et contre la discrimination.
Ouais, battons-nous pour l'égalité des chances des gnous et le droit de vote aux manchots.
"Non, je ne m'aime plus, je ne m'aime personne."


Hors ligne Tomoyo

  • Prophète
  • **
  • Messages: 613
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #35 le: 29 juillet 2012 à 11:40:29 »
je m’immisce deux minutes hein  :D

Citer
5) Par ailleurs l'animal possède un système nerveux, il est capable de souffrir même s'il n'a pas le langage : rien ne justifie a priori que l'on fasse souffrir des êtres sensibles. Les plantes n'ont pas de système nerveux (je remballe au passage le cliché, sorte de troll anti-végétarien : on fait bien souffrir les carottes, pourquoi pas les animaux).
ben je dirais aussi que c'est un cliché ça.... c'est très souvent qu'on me dit "les plantes elles sentent rien" mais enfin qu'en savons-nous  :-\
Elle n'a pas de système nerveux comme la vie animale mais elle a peut-être son propre mode de ressenti. Ce n'est pas parce que la sapinette ne hurle pas qu'elle ne souffre pas quand on lui arrache une branche....
Donc je suis partisane de laisser planer un doute raisonnable  :huhu:

et oui c'est toujours dans le sujet, c'est juste pour dire que l'argument "on ne fait souffrir personne" n'est pas si certain  que ça de mon point de vue :-¬?
Sinon hum, je ne suis pas végétarienne, mais bon... si je mange 6 tranches de jambon dans la semaine ça doit bien être le bout du monde en consommation animale de ma part... mais si vous dites que je peux aussi m'en passer  :\?... ( je n'ai aucune appétence pour la viande juste)... et la video de Songe au début est parfaitement ignoble  :mrgreen:
Mes goûts sont simples : je me contente de ce qu'il y a de meilleur [Oscar Wilde]

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 668
  • Championne de fautes de frappe
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #36 le: 29 juillet 2012 à 11:51:26 »
Je pense qu'y a des posts auxquels il vaut mieux ne pas répondre, parce que les bras vous en tombent  :D

Par contre, Bibi :
Citer
Bref désolée du pavé mais ce débat m'énerve, fallait bien que je vide un petit bout de mon sac
J'espère que tu (ou les autres végétariens) ne se sont pas sentis attaqués dans ce fil ! Enfin je ne sais pas les autres, mais moi j'ai rien contre les végétariens. Je veux dire, très sincèrement, ça m'est égal. C'est comme les gens qui mangent que du bio, tout ça. S'ils en ont les possibilités, ben c'est bien pour eux.
Il me semblait que là c'était juste pour discuter de pourquoi on est ou pas végétarien.
(Par contre, quand on essaye de me dire que rien ne justifie que je mange de la viande et que je suis un être vilain vilain parce que la vavache elle est morte pour m'alimenter, là je risquerais de m'énerver ; mais ça n'en vaut pas la peine)

Citer
Bon, sinon en fait moi les débats sur le végétarisme ça m'énerve, parce qu'il y a autant d'arguments pour que contre, et que le principal argument contre étant que "ça ne sert à rien", j'ai le sentiment de faire un truc inutile à part pour la conscience perso, et qui facilite pas la vie. Enfin bref.
Non mais faire un truc pour protester contre ce qui ne va pas c'est toujours bien.
Par contre je ne pense pas que le fait que tout le monde devienne végétarien soit la solution ^^
« Modifié: 29 juillet 2012 à 11:56:43 par Milora »
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Zephyr

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 368
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #37 le: 29 juillet 2012 à 15:42:09 »
Mon post va être très proche de celui de Mil.
Je suis désolé s'il a semblé qu'on/que j' attaquait les végétariens. Comme je le disais, je les respecte énormément, car se tenir à ce que l'on considère comme juste, comme important et tout ce qu'on veut, je trouve ça bien !

Par rapport à ce que tu disais bibi, je comprend tout à fait pour l'attachement aux animaux. J'ai un peu se type de résistance, mais plus particulier. Si j'ai connu réellement et qu'il y eu des sorte de "liens" entre moi et l'animal, je ne pourrait pas en manger. Par exemple, j'aime la vache et le cheval (je sais que quelques personne, souvent ceux qui font de l'équation ont un problème avec cette viande d'où e fait que je m'en vante pas trop...), mais je ne mangerai jamais la viande d'une vache que j'ai connu vraiment (comme une vache qui s'appelait Oasis) ou d'un cheval que j'ai connu (ceux de ma tante) ou qui n'a pas été élevé dans l'optique de la nourriture. Les chats les chien, j'ai plus de mal à imaginer en manger, vraiment... Mais en soi, on bouffe bien des grenouilles, des escargots et d'autres trucs... Et si les chinois en mange, c'est que c'est peut-être pas si mauvais...

Et comme Mil, je supporte pas les végétariens qui essayent de me prouver que "han,c'est pas bien de manger de la chair d'un pauvre animal mort sur l'autel du capitalisme pour nourrir votre estomac d'occidental en mal de repas trop carné !"
Désolé, mais je mange peu de viande en soi, et je vois pas en quoi quelqu'un  le droit de me faire des leçons sur la façon de me nourrir.
Si j'ai dit que ça mettrai ma santé en danger si je ne mangeais plus de viande, c'était pour mon cas personnel. J'ai déjà failli faire une hypoglycémie, et il m'arrive de temps en temps de faire des carences (pas graves, mais bon, c'est pas bien). Je ne me permettrai pas de dire que tous les végétariens mettent leur vie en danger. Et ils sont assez responsables pour gérer leur santé.

Et comme tu le dit, l'homme est omnivore par "nature"... omnivore, hein, pas herbivore... Si on en mange trop, c'est de la responsabilité personnelle.
Pour l'argument du gout, ça en est un comme un autre ! Certains deviennent végétariens juste parce qu'ils n'aiment pas le gout de la viande...

Et je répète ce que Mil disait déjà il me semble : si plus personne ne mange de viande, et donc n'en achète, surement que ça va changer les choses... mais dans la douleur de tous les agriculteurs et fermier. Non vraiment. Parce que déjà qu'il gagnent pas énormément, si en plus, on n'achète plus leur viande, et que donc ils n'achètent plus de fourrage aux céréaliers, ça va être plus qu'une catastrophe économique. Et la misère des campagnes, elle risque pas de diminuer.
Si j'écris quelque fois, je n'écris point d'ardeur,
J'écris naïvement tout ce qu'au cœur me touche,
Soit de bien, soit de mal, comme il vient à la bouche,
En un style aussi lent que lente est ma froideur.

Joachim du Bellay, Les Regrets, « 21 »

Hors ligne Krapoutchniek

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 134
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #38 le: 31 juillet 2012 à 11:34:30 »
Entièrement d'accord. Les gens font ce qu'ils veulent : les végétariens ne mangent que des légumes et des fruits et c'est tout à leur honneur. Et les autres mangent aussi ce qu'ils veulent. Pas la peine de faire culpabiliser, ça n'a aucun intérêt et c'est un peu ridicule.
Un Nano pour les gouverner tous...

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 630
  • Lial' | Calamar placide
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #39 le: 31 juillet 2012 à 13:56:24 »
Je suis un peu d'accord avec tout le monde, mais surtout Vera  :mrgreen:

J'aime bien la viande, et je me vois mal ne plus en manger du tout. Mais je préfère en manger un peu moins, et en acheter de la meilleure (la viande rouge surtout, les trucs premiers prix c'est vraiment pas bon).

Pour les conditions de vie des animaux, je ne pense pas que devenir végétarien change qq chose. Limite ce serait plus efficace de manger beaucoup moins de viande mais de prendre la meilleure, avec des conditions acceptables pour les animaux, afin d'aider ces producteurs au détriment des autres.
Pour le "je veux pas faire de mal aux animaux" : je suis incapable de manger chat, chien, cheval. Les autres... bon, ils sont là pour être mangé, et après tout je ne fais pas grand chose contre la pauvreté/souffrance/etc des humains dans le monde, alors il me paraitrait quelque peu étrange de me soucier de tuer des animaux.

Pourtant, je trouve tout de même ce que dit Wind' pertinent. Ce qu'il dit sur la nature humaine, par exemple. Oui, c'est vrai que dans la chaine alimentaire, on est "au-dessus" des autres animaux, et on est omnivore, donc on peut justifier le fait de manger de la viande et donc de tuer/faire souffrir des animaux (et on aura beau émettre l'hypothèse que les plantes souffrent également... oui, bon, elles nous ressemblent tout de même moins que les animaux, donc tant pis pour elles, sinon on ne mange plus rien, parce qu'après tout toute particule de matière pourrait être intelligente sans qu'on le sache  :-¬?). Mais on a le choix. On choisit de ne pas manger d'autres humains (alors que c'est un animal pas si différent des autres, après tout). On peut parfaitement choisir de ne pas manger d'autres animaux parce que c'est un être sensible. Si on peut se passer de tuer un être humain, on le fait ; pourquoi ne pas faire pareil pour les animaux ?
Mais ce qui est encore plus important dans ce que dit Windreaver, je pense, c'est qu'on ne peut pas produire assez de viande pour le monde entier. Donc à terme, la viande deviendra une nourriture de (très) riches, et la plupart des humains risquent d'être végétariens ou du moins de réduire leur consommation de viande.

Après, c'est bien beau de dire tout ça, mais je continuerai à manger de la viande tant que je le pourrai  :-¬?


Citer
Pas la peine de faire culpabiliser, ça n'a aucun intérêt et c'est un peu ridicule.
c'est pas faire culpabiliser, je trouve, c'est avoir conscience de ce qu'on se cache lorsqu'on joue à l'autruche. Je suis moi même une autruche, mais j'admets qu'en mangeant de la viande, je tue des animaux alors que je pourrais m'en passer. On est dans une société où il y a bcp trop de choses passées sous silence.
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 668
  • Championne de fautes de frappe
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #40 le: 31 juillet 2012 à 15:49:29 »
Je voulais juste répondre à un point :
Citer
Pourtant, je trouve tout de même ce que dit Wind' pertinent. Ce qu'il dit sur la nature humaine, par exemple. Oui, c'est vrai que dans la chaine alimentaire, on est "au-dessus" des autres animaux, et on est omnivore, donc on peut justifier le fait de manger de la viande et donc de tuer/faire souffrir des animaux (et on aura beau émettre l'hypothèse que les plantes souffrent également... oui, bon, elles nous ressemblent tout de même moins que les animaux, donc tant pis pour elles, sinon on ne mange plus rien, parce qu'après tout toute particule de matière pourrait être intelligente sans qu'on le sache  :-¬?). Mais on a le choix. On choisit de ne pas manger d'autres humains (alors que c'est un animal pas si différent des autres, après tout). On peut parfaitement choisir de ne pas manger d'autres animaux parce que c'est un être sensible. Si on peut se passer de tuer un être humain, on le fait ; pourquoi ne pas faire pareil pour les animaux ?
Mais ce qui est encore plus important dans ce que dit Windreaver, je pense, c'est qu'on ne peut pas produire assez de viande pour le monde entier. Donc à terme, la viande deviendra une nourriture de (très) riches, et la plupart des humains risquent d'être végétariens ou du moins de réduire leur consommation de viande.
Déjà à la base, on n'est qu'artificiellement au sommet de la chaîne alimentaire (parce qu'on se laisse plus bouffer par les autres animaux). Sinon, on n'est pas plus au sommet qu'un lion ou un ours. Donc dire qu'on est fait biologiquement pour manger de la viande, c'est pas un signe de prétention humaine...

Ensuite, pour ce qui est de manger un autre humain ou de manger du chat et du chien, c'est pas pareil. Le cannibalisme - à part dans certaines sociétés mais ça a toujours un côté symbolique et rituel, je crois pas qu'il y ait des peuples qui aient mangé d'autres humains pour se nourrir - c'est une sorte de tabou atavique, comme l'inceste. Donc ça n'a pas trop de valeur, ici, de le comparer au fait de manger du chat ou du chien.
Le chat, chien, hamster et compagnie, là c'est un interdit culturel. Comme les hindous qui mangent pas de vache ou les musulmans qui mangent pas de porc. Du coup, j'avoue que je vois pas trop en quoi ça pourrait être un argument pour ou contre le fait d'être végétarien ou de manger de la viande. Je veux dire que si on compte les espèces végétales, y en a des milliers qui sont comestibles et qu'on ne mange pas. Par habitude culturelle.

Donc voilà, je trouve pas que ce soient des arguments très pertinents...  ::)
En fait, on ne choisit pas de manger des animaux. On choisit de ne pas en manger. C'est là qu'intervient le libre-arbitre de l'homme, qui peut compenser avec le tofu, les haricots rouges, tout ça.
Sinon, vous prenez un humain affamé et vous le mettez devant un bout de viande, il va le manger. Vous prenez un herbivore affamé - je sais pas, une vache - et vous la mettez devant un bout de viande, elle ne la mangera pas. C'est tout ^^

Citer
Mais ce qui est encore plus important dans ce que dit Windreaver, je pense, c'est qu'on ne peut pas produire assez de viande pour le monde entier. Donc à terme, la viande deviendra une nourriture de (très) riches, et la plupart des humains risquent d'être végétariens ou du moins de réduire leur consommation de viande.
Oui. Sauf que ça, si je me rappelle bien, c'est faux. Il faudrait que je ressorte mes cours de géo sur Nourrir les hommes, pour avoir les chiffres précis. Mais je me souviens seulement de la conclusion : on peut nourrir tout le monde, et on pourra toujours nourrir tout le monde quand tous les pays auront fini leur transition démographique (la phase d'accroissement de la population, si on simplifie). La faim dans le monde n'est pas un problème de production. C'est un problème d'inégalité d'accès.


Je suis pas en train de dire "bouh les végétariens ils ont rien compris à la vie", hein, pas du tout. C'est juste qu'il y a certains arguments qui sont brandis comme des arguments d'autorité, mais qui en fait n'ont pas trop de rapport avec le schmilblick  ::)
Ça n'enlève rien au fait qu'on peut être végétarien sans carences (à partir d'un certain âge), qu'on peut choisir de ne pas manger de la viande pour protester contre les conditions de vie animales, et tout ça.
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Windreaver

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 390
  • Infinity
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #41 le: 31 juillet 2012 à 16:13:18 »
On croit rêver quand on lit que les mangeurs de viande se sentent persécutés, alors que ce sont les végétariens qui sont socialement minoritaires, et les animaux à qui on ne demande pas leur avis.

Je me demande bien d'ailleurs quel type d'argument est plus autoritaire qu'un appel à la nature, au goût personnel ou à la biologie. (Et autres entités considérées dans la discussion comme transcendantes, sources de vérité contrairement à celui qui les contredit, et qui se trouve par là marginalisé). Il ne faut pas oublier que le végétarisme n'est pas une norme dominante, mais minoritaire, et que le végétarien peut difficilement vivre sa vie tranquille sans que les normes sociales n'interviennent via le regard des autres. Essayez de vous passer de viande lors d'un repas de famille par exemple, vous en ferez l'expérience directe. C'est d'ailleurs une des raisons qui fait qu'est né le courant "vegan", qui mixe anarchisme, végétarisme et déconstruction sexuelle. Je dirais donc, contrairement à Milora, que si l'on ne "choisit pas" de manger de la viande, ce n'est pas à cause d'un prétendu instinct naturel, mais parce que la normalisation sociale nous y oblige, et si l'on "choisit" d'être végétarien, c'est toujours à nos risques et périls, socialement parlant.

Je n'ai rien à ajouter si ce n'est que ce serait bien d'ouvrir un bouquin d'anthropologie avant de parler de ce pour quoi l'homme est fait (biologiquement, naturellement, etc.). (Raison pour laquelle j'ai cité des sources, y compris scientifiques, au lieu de gloser sur du ressenti personnel). La façon dont l'homme conçoit "l'animal" est datée, située, construite culturellement. On ne naît pas mangeur de viande, on le devient, car cela suppose un système de représentations et de normes qui n'ont rien de naturelles ou d'éternelles, mais qui ont été fixées symboliquement. Cf. par exemple l'Essai sur le don de Marcel Mauss, La pensée sauvage de Claude Lévi-Strauss, Par-delà nature et culture de Philippe Descola (je cite ceux que je connais, mais il existe évidemment des milliers de bouquin d'anthropo et d'ethno).
« Modifié: 31 juillet 2012 à 16:16:42 par Windreaver »
Quelques fois je cours
Je laisse mon âme errer
Qui a dit que Morphée
Ne vivait pas le jour ?

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 668
  • Championne de fautes de frappe
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #42 le: 31 juillet 2012 à 21:49:12 »
C'est gentil de supposer que tes interlocuteurs n'ont pas de culture, Wind. C'est toujours très engageant pour discuter.
Je suis désolée d'avoir été d'avoir nié la discrimination violente qui fait de chaque végétarien un être marginalisé et critiqué par l'ensemble de la société occidentale.

Je signale juste que de tous les points de vus exposés ici, végétariens ou non végétariens, le seul qui m'ait semblé autoritaire est
Citer
Aucun argument en faveur de la consommation de viande n'est valable.

Sur ce, je m'en vais faire ma valise sinon je vais rater mon train...
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Zephyr

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 368
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #43 le: 31 juillet 2012 à 22:29:41 »
Je plussoie en tout point Mil'...
SImplement.

Je préfère largement ce que disait songe ou bibi, qui formulait juste leur avis, et n'attaquais pas les autres de façon brutale et surtout hautaine.
C'est une choix d'être végétarien ,et ça le restera, parce que notre dentition, notre organisme est FAIT pour la viande. Dire qu'on mange de la viande par habitude et culture, et qu'être végétarien est notre état de base, c'est renier l'évolution des espèces.
Ce que tu fait Wind, c'est absolument ridicule et révoltant. On est pas là pour s'attaque,r mais pour discuter calmement de ce qui fait que nous mangeons personnellement ou pas de la viande.

Je savais que je n'aurais pas du répondre. Mais tant pis.
Si j'écris quelque fois, je n'écris point d'ardeur,
J'écris naïvement tout ce qu'au cœur me touche,
Soit de bien, soit de mal, comme il vient à la bouche,
En un style aussi lent que lente est ma froideur.

Joachim du Bellay, Les Regrets, « 21 »

Jon Ho

  • Invité
Re : Chili sin carne ?
« Réponse #44 le: 01 août 2012 à 08:45:37 »
Je pense que gloser du ressenti personnel comme tu dis est plus intéressant que balancer des phrases de pseudo anthropologues dont on se fout comme de l'an 40.
Les grosses têtes pensantes qui sortent de belles phrases, très peu pour moi. Ce n'est jamais que leur ressenti personnel bien souvent trop subjectif pour faire figure de valeur universelle.
Un petit syllogisme en citant une tête pensante ( et moustachue ) ?
Nietzsche a dit qu'il n'y avait pas de bête sans cruauté
Or, l'homme est avant tout un animal, donc une bête
Donc, on ne peut concevoir l'être humain sans cruauté.

Voilà à quoi peuvent être réduites les grandes pensées philosophiques grâce à un simple tour de passe passe...

Sur ce je vais aller gloser avec mes camarades de plage quand j'aurais trouvé mon putain de maillot de bain ! PLAYAAAAAA  :mrgreen:

« Modifié: 01 août 2012 à 08:47:38 par Jon Ho »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.541 secondes avec 23 requêtes.