Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

24 janvier 2020 à 16:08:48

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Miromensil, Chapart, Claudius) » Marie

Auteur Sujet: Marie  (Lu 1531 fois)

akarami

  • Invité
Marie
« le: 24 mai 2007 à 02:22:22 »
La respiration haletante ,un mal de côtes presque insoutenable et un veston dont le cuir se collait à la peau satinée recouverte de sueurs ne semblait pas déranger Marie .Le temps défilait sans qu’elle s’en rende compte ,mais cela lui importait peu de savoir combien de temps elle était seule dans la rue ,que le plafond semé d’étoiles en diamand pouvait l’observer et que la nuit se refermait sur elle tel un épais rideau de velours fait de tissu sombre .Les bottes rouges en strass provoquaient un écho aux rythmes des claquements des fouets des serviteurs de Satan qui engendrait le roulement de l’enfer alors que le roi-démon récoltait des âmes pour réchauffer son ântre .Déterminée à mettre le plus de distance entre son passé et elle-même ,ses cheveux gracieux se fixaient sur le front froncé par la persévérence de Marie pour continuer à courir et résister à l’envie de s’effondrer .Malgré l’effort ,la jeune fille succomba aux tentations des démons de la fatigue et s’écroula ,morte de fatigue ,une main sur son coeur .Cela fesait longtemps qu’elle avait pas courut une si longue distance en si peu de temps .Le sang circulait dans ses veines et amenait une nouvelle vague de lassitude .



Le sol froid et dur ne l’ennuyait pas ,elle y était désormait habituée .La dernière famille d’accueuil qui l’avait recueillit l’avait obligée à dormir dans le grenier au milieu des crottes de souris et de la poussière ,sans compter les araignées et les trois chats qui venaient lui faire souvent une petite visite nocturne en la griffant .Ses yeux sombres balayait le ciel coloré d’un noir d’encre en quête d’une quelquonque réponse à ce qui venait de se passer ,ou même un signe ou un mouvement d’astre qui aurit pu lui indiquer la bonne route à tenter d’entreprendre .Les images s’entre-choquaient dans sa tête ,mais sans pouvoir les saisir ,elle les voyaient défiler devant ses yeux .Un bain de sang .Une main refermée sur un couteau .Elle s’ébroua pour ne plus repenser aux horreurs survenu .



Son rythme cardiaque redevenu normal ,Marie se redressa ,envoya balader une mèche rebelle de sa crinière chocolat et remarqua seulement maintenant qu’elle était étendue au beau milieu d’une ruelle .Cette ruelle ,dévastée par les ordures et imprégnée d’une puanteur atroce ,disait vaguement quelque chose à la jeune fille .Elle fouilla ses souvenirs ,mais sans résultats .



Soudainement ,un haut-le-coeur la chamboula et elle vomit .L’effuve écoeurante qui s’en dégageait lui fit de nouveau régurgiter avant de tout abandonner et de continuer sa route .À mesure qu’elle se traînait vers le trotoir ,le grondement sourd de l’autoroute à proximité vint lui chatouiller les oreilles alors que les klaxons des voitures à l’entour d’elle l’assourdissait .Marie prenait appuie sur toute ce qui se trouvait sur son passage : mur de brique ,affiche de stationnement et parfois ,un banc se retrouvait en assistance à l’équilibre de l’adolescente .



Les couleurs des enseignes de boutiques se reflétaient dans le regard terne et éteint de la jeune fille qui balayait son entourage sans absorber les informations qui s’y trouvait ,elle qui était trop occupée à démêter les souvenirs qui se percutaient devant ses yeux .Elle avançait tellement rapidement que les batiments défilaient en une masse de couleur brune ,grise et autres couleurs inexpressives ,déprimant encore plus l’adolescente .

Alors qu’elle allait tenter de trouver un refuge pour la nuit ,elle constata qu’elle avait abouti sur le boulevard Intosh ,un des boulevards du centre-ville .Marie parcouru quelque mètres avant de tomber sur un bar ,le « 7th heaven » .Un sourire béat flottant sur ses lèvres ,elle poussa les loudes portes capitonées et pénétra dans un environement où la fumée secondaire des cigarettes ,les lumières multicolores aveugantes et une boule-miroir étaient au rendez-vous .

akarami

  • Invité
Re : Marie
« Réponse #1 le: 24 mai 2007 à 02:23:04 »
désolé pour les fautes d'orthographes ,elle font mal aux yeux je sais! :-[

j'ai pas eue le temps de les corriger.... :D

akarami

  • Invité
Re : Marie
« Réponse #2 le: 24 mai 2007 à 02:24:42 »
La jeune fille progressa tant bien que mal et questionna le bar-man sur la disponibilité du propriétaire de l’établissement .L’homme à la forte carrure certifia la liberté du détendeur de l’endroit avec un regard interrogateur ,mais se ravisa et dit à pleine voix le mot de passe à divulguer au portier du bureau sans craindre de se faire entendre ,car la musique réussissait presque à enterrer sa voix nasillarde .



Assimilant le mot-clef ,Marie passa ses mains sur sa jupe de cuir ,luisante sous les lueurs de la boule disco et se mouva en se déhanchant entre les danseurs essouflés et d’autres personnes ayant consommés de l’alcool et d’autres substances illicites .Une odeur poivré la fit éternuer mais la jeune femme pourvuivit sa progression en détournant le regard de chaque homme qui essayait de croiser le sien ,intéressé par ses formes développées .Parvenu à un portail gigantesque ,comprimé entre deux colonnes de style greque marbré de rose et de vert ,Marie leva la main pour cogner contre la porte avec le heurtoir en tête de lion ,la lourde porte de bois orné de bronze s’ouvrit lentement .

L’accès donnait sur un vaste bureau ,avec fenêtres cathédrales donnant sur une magnifique vue du centre-ville ,les édifices « grattant » les cieux piqués de diamands étincelants dans la nuit froide et illuminée par la lune à son quartier et par le halo que formaient toutes les scintillements des lumières de la ville .Un énorme luste de cristal pendait du plafond décoré par des peintures antiques provenant du sciècle de Louis VIX lui-même ,éclairant d’un éclat chatoyant mais quelque peu incertain ,provoquant des coins d’ombres à l’autre bout de la pièce .Des tableaux de peintres célèbres recouvraient quasiement tout les murs de la chambre ,mais que Marie ne semblait pas être informée de leurs auteurs .À l’autre bout de celle-çi ,un immense bureau surplombait la salle ,posé sur une marche d’ivoire recouvert d’un tapis tisé en Tusinie ,où un homme s’avérait patienter ,calé dans son fauteuil de cuir .



- C’est bon de te revoir ,Marie,prononca-t-il enfin ,après que la tension ai atteint son point le plus palpable .

- Je suis désolé si je n’ai pas pu venir avant ,mais j’avais besoin de tes conseils .Tu es la personne en qui j’ai le plus confiance ,je ne peux le nier ,et aujourd’hui ...quelque chose d’effroyable m’est arrivé .



Comme élctrocuté ,Igoff Mortensen bondit de son fauteuil .Son regarg vif et perçant toisa un instant l’adolescente avant de demander :



- Quelqu’un t’a blessée quelque part ?


akarami

  • Invité
Re : Marie
« Réponse #3 le: 24 mai 2007 à 02:26:03 »
Marie fit un signe de tête négatif ,et deux larmes perla aux coins de ses yeux bruns .Celles-çi roulèrent sur ses pomettes saillantes avant de s’écraser sur son buste proéminent ,caché par un corset rouge et un chandail noir .Elle abaissa sa tête .Ses pantalons minces laissaient voir de maigres mollets mais des cuisses quelques peu charnues .Les yeux rouges et emboués ne lui permettait pas de voir ce que le propriétaire de l’établissement russe semblait faire ,mais sa réponse fut trouvée quand elle sentit le poil chaud du manteau de fourrure l’envelopper et frôler son corps encore fatigué de sa course éffrénée de tout à l’heure .Igoff lui fesait une caresse et essayait tant bien que mal de la réconforter .Un murmure s’éleva quelque part dans le coin de son cou et elle comprit :



- Viens te reposer ,je te sens tremblotante et craintive ,je percois que tu redoute quelque chose mais je ne sais pas quoi ,comme si tu appréhendais de me le dire , est-ce que mon raisonnement est fondé ?



Marie déglutit et hocha de la tête ,une boule de sentiments impossible à divulguer l’empêchait de placer un seul mot .Elle voulut s’excuser mais sa vois se perdit et seul une Marie pantois se dressait devant l’homme soviétique .L’hôte appréhenda un nouveau débordement et il la conduisit dans un autre salle à proximité ,plus petite et beaucoup plus chaleureuse .Un foyer siégait au fond de la pièce aux couleurs neutres et claire ,des rondins s’embrasant dans l’âtre et un lit à baldaquin auc draps de satin semblait être réservé rien que pour elle .Touchée par la délicate attention du détendeur de l’endroit ,elle demanda congé et elle commença à se désabiller .Elle enfila une robe de chambre tiède et volumptueuse ,et dès qu’elle posa sa tête sur l’oreiller duveteux ,elle tomba droit dans les bras de Morphée .

Ses rêves ,devenus étranges depuis quelques temps ,fut peulés de bain de sang et d’éclairs rose .Un long couloir .Un luste de cristal .Un soudain animal .Un vilent coup de vent .Des phares aveuglants d’une viture .Une chevelure tombant en cascade sur le visage d’une femme blessée .Marie voulut l’aider mais dès que sa main toucha le front de la femme ,elle s’évapora et Marie se réveilla au beau milieu de la nuit ,moite et frissonante .Les dernières braises du feu s’étaient voilées et des rayons pâles d’un soleil timide se hasardait dans la chambre.

akarami

  • Invité
Re : Marie
« Réponse #4 le: 24 mai 2007 à 02:41:46 »
Elle se leva et se cacha avec la robe de chambre de satin blanc tendu sur le banc de dentelle posé en avant du lit de bois d'ébène.

L'image reflété par le miroir sur pied proche de la cheminée de la pièce circulaire fesait peine à voir.Les cheveux étaient en bataille,le regard sans lumière et le visage barbouillé de larmes qui avait sans doute coulées pendant la nuit sans qu'elle s'en rende compte.La peur la fesait trembler à un tel point qu'elle dut s'asseoir pour se détendre quelque peu.Un claquement provenant de la poignée plaquée or de la porte la surprena.Marie se cacha sous les couvertures au moment où une femme de ménage entrait.Vêtu d'une robe simple,La femme semblait soumise de force aux travaux ménagers.La jeune fille pouvait voir la bonne entre ses édredons couleur crème.

akarami

  • Invité
Re : Marie
« Réponse #5 le: 24 mai 2007 à 21:40:29 »
Alors qu'elle attendait que la femme sorte pour enfin faire la même chose à son tour,Marie remarqua quelque chose de pas comode chez les femmes fesant des travaux ménagers.Un ornement que beaucoup de gens ordinaires n'oseraient pas aborder dasn la rue, les gens devenu trop strictes dans l'attitude vestimentaire.

Un petit tatou égayait le cou de la bonne, ce qui déchirait avec les vêtements dont elle était revêtue.Un petit dragon mauve enroulé sur lui-même.Ceci pouvait être banal pour une fille du genre de Marie,mais pas du tout du gener de cette femme.

Plongée dasn ses réflexions,elle ne remarqua pas qu'elle s'était levée et que la femme de ménage la regardait.Quand elle sortit de ses pensées,une bouffée de chaleur lui monta à la têtequand elle se souvenue qu'elle n'avait que son peignoir et qu'en dessous,elle était en sous-vêtements.La femme tatouée sourit avant de lui remettre la tenue de veille de Marie,lavée et séchée.

(dites-moi ce que vous en pensez,corrigez-moi si vous voulez ou révélez-moi comment mon style peut être amélioré!) ;)

akarami

  • Invité
Re : Marie
« Réponse #6 le: 03 juin 2007 à 20:35:18 »
est ce que quelqu'un l'a lu? :-\

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.026 secondes avec 20 requêtes.