Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

18 novembre 2019 à 21:59:07

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Romans, nouvelles » Lolita (Vladimir Nabokov)

Auteur Sujet: Lolita (Vladimir Nabokov)  (Lu 1716 fois)

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 707
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Lolita (Vladimir Nabokov)
« le: 19 novembre 2011 à 23:59:57 »




 Lolita est un roman écrit en langue anglaise par l’écrivain russe Vladimir Nabokov.

Ce roman présente le personnage d’Humbert Humbert, un homme de lettres, qui va s’éprendre de Dolores Haze, une nymphette de douze ans. L'auteur raconte d’abord le passé d’Humbert puis en vient à sa rencontre avec Lo et s’ensuit le récit de leur relation pas toujours évidente parce que la gamine a un caractère bien trempé.

Comme on peut s’y attendre, le roman a fait scandale dès sa sortie. Nabokov a d’ailleurs envisage de brûler le manuscrit quelques années avant sa parution car il n’en voyait pas la fin. Il a ensuite eu du mal à trouver un éditeur, parce les uns craignaient des poursuites, parce les autres voulaient modifier le livre pour le rendre plus moral.


Personnellement, j’ai du mal à me forger un avis définitif sur ce bouquin. Le style me plaît pas mal, il y a beaucoup de références, les phrases sont longues, c’est une écriture assez travaillée (évidemment je juge une traduction mais j’imagine que l’original l’est) et en même temps, parfois c’est un peu lassant. Peut-être que le roman est un peu longuet en fait. Pour la dernière centaine de pages, on commence à s’ennuyer un peu, il aurait pu couper.
C’est un peu pareil pour l’intrigue. La fin part vraiment en cacahuètes, mais tout le début est bien posé, précis et rigoureux. On se laisse prendre dans les doutes d’ Humbert, dans ses désirs peu moraux. Mais parfois ça finit par lasser, c’est loin d’être vulgaire, mais parfois je me dis qu’un chapitre aurait pu être supprimé plutôt que répéter encore et encore l’attirance de Humbert que le lecteur a bien comprise. Humbert tourne quand même beaucoup en rond.
Le sujet n’est pas des plus évidents et je trouve qu’il est bien traité. C’est pas épuré, les intentions de Humbert sont plus qu’explicites mais ça ne sombre jamais dans le vulgaire. Les rapports sexuels en eux-mêmes ne sont pas décrits par exemple. C’est une des grandes forces de ce roman, je trouve que d'aborder un tel sujet en gardant un style assez élevé parfois et sans tomber dans le vulgaire, que d'arriver à instiller chez le lecteur à la fois malaise et à défaut de trouver le terme plus approprié voyeurisme. Je ne le trouve pas malsain comme roman grâce au style et à l’introspection d’Humbert.
Ceci posé l’écriture est parfois un peu décevante et certains chapitres tournent en rond. Les personnages peuvent finir par un peu lasser faute de changements de comportement. D’où le fait que je suis assez mitigée même si au fond, il m’a plu ce bouquin.


Le roman a été adapté plusieurs fois au cinéma, il me semble. Une fois par Kubrick et une autre fois par Adrian Lyne. Je n’ai vu que la deuxième adaptation que j’ai bien aimée. Le réalisateur reste très fidèle au roman, Jeremy Irons est parfait dans le rôle de Humbert, la prestation de Dominique Swain est excellente. Je vous le conseille, il est vraiment pas mal et il reprend beaucoup de passages du roman quasi mots pour mots.


Voilà j’aimerais savoir ce que vous en pensez. ^^

"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 8 521
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Lolita (Vladimir Nabokov)
« Réponse #1 le: 20 novembre 2011 à 00:52:29 »

Hm, citons une fille de ma classe d'anglais : That's not obscene, that's a love story.
La même vingt minutes plus tard parlant d'HH : He's a perv.

Après lecture je la rejoins dans sa conclusion inavouée : c'est un livre faux de bout en bout. Tantôt il s'amuse avec la langue, tantôt il joue au mauvais poète ; tantôt subtil, tantôt cru ; si ça sortait aujourd'hui ça ne serait qu'un énième bouquin à promo provoc, ok bien écrit, mais qu'on oublierait vite. C'est de la provoc molle, du style délayé, c'est du biscuit mouillé.

Qu'on ne s'étonne pas que ce soit Alizée qui le reprenne. Ca lui confère enfin son univocité toute fadasse.
Ah mais je préfère tellement le vrai vulgaire affirmé crasseux coldwave tout ce que vous voulez, à ça, je trouve que c'est de la minauderie, de bout en bout, de la minauderie de perv.
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne Zacharielle

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 842
    • au bord du littéral
Re : Lolita (Vladimir Nabokov)
« Réponse #2 le: 20 novembre 2011 à 09:15:45 »
J'avais bien aimé à la lecture (comme tu dis, c'est travaillé, ça se sent) mais sans plus (un peu long, oui), ceci dit c'est trop lointain pour que je m'en souvienne avec précisions, il faudrait que je le relise et que je voie les films !

En ligne Verasoie

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 105
    • Attendez-moi sous l'orme.
Re : Lolita (Vladimir Nabokov)
« Réponse #3 le: 20 novembre 2011 à 17:21:07 »
J'avais beaucoup aimé les 200 premières pages (l'enfance d'HH, la rencontre avec Lolita jusqu'à ce qu'ils couchent ensemble en fait), mais bon, le reste bof (je comprenais plus grand-chose et la relation devenait vachement ennuyeuse xD).

En gros ce que j'ai aimé dedans c'est toute la façon dont HH désire Lolita, autant dans le style (plein d'images) que dans l'intrigue, les pensées du narrateur. Et avec la première personne, le lecteur se retrouve dans la peau d'un pervers, c'est une expérience intéressante :mrgreen: (j'pense que c'est plus là la force du roman : pas avoir abordé le sujet de la pédophilie, mais avoir fait en sorte que le lecteur soit en plein dedans).

Mais du coup dès que c'est consommé, tout le côté "fantasmes malsains" est plus vraiment là. Et là je suis d'accord avec Lo sur la provoc molle, y'a pu la même force derrière, je trouve...
Pendant des années la vie ne vous lâche rien que des mesquineries minables, et encore faut-il les lui arracher, sans compter la bonne humeur qu'on dépense à rester joyeux pour lui plaire, et tout à coup, sans raison, allez savoir pourquoi, elle vous balance sans prévenir des trésors dans les pattes.

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 707
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Lolita (Vladimir Nabokov)
« Réponse #4 le: 20 novembre 2011 à 19:59:22 »
Je suis pas sûre que Nabokov cherchait à faire de la provoc' en fait, enfin je sais pas, je ne me suis pas renseignée. Le sujet gênait à l'époque mais l'écriture en elle-même, j'ai pas l'impression qu'elle cherche à provoquer qui que ce soit. Vu le personnage d'Humbert en plus. Assez passif et tout. Bon après faudrait savoir ce que comptait faire l'auteur et remettre ça dans le contexte des années 50. Mais s'il avait vraiment voulu provoquer, je pense pas qu'il aurait choisi un tel personnage.

La formulation "minauderie de perv" est pas mal trouvée en tout cas ! Ca correspond plutôt bien au récit de Humbert. 
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 226
Re : Re : Lolita (Vladimir Nabokov)
« Réponse #5 le: 24 novembre 2011 à 03:01:27 »
ok bien écrit
euh ça c'est quand même bougrement important  ^^

enfin ceci dit j'avais essayé y a quelque temps et ça m'avait pas particulièrement fait kiffer

je réessayerai peut-être à l'occase; enfin, pas une priorité pour moi (le côté malsain m'avait sans doute un peu gêné aussi)

Hors ligne Zephyr

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 366
Re : Lolita (Vladimir Nabokov)
« Réponse #6 le: 10 septembre 2012 à 00:06:03 »
J'ai finis le livre il y a une semaine, et j'aivais bien aimé.
De toute façon d'un livre, c'est rare que j'aime pas du tout.

Mais en y repensant, c'est vrai qu'après le passage dans l'auberge des Chasseurs enchantés, c'est un peu plus mou et redondant. Ça reprend un peu de peps avec leur installation durant un an, mais le mal est fait, c'est un peu moins prenant.
Après, je dis ça avec le recul, mais j'étais absolument plongé dedans pendant la lecture. Surtout que c'est malsain sans l'être. C'est pas du tout salace ou vulgaire, c'est... troublant.

Humbert est détestable à souhait, mais en même temps, je sais pas, j'arrive pas à totalement le considérer comme un fou total. Lolita, c'est encore pire, elle est, je pense, le personnage le plus horrible, mais je lui en veut encore moins qu'à Humbert.

Et c'est vrai qu'en soit, ça peut être résumé en "minauderie de perv"  :mrgreen:
Si j'écris quelque fois, je n'écris point d'ardeur,
J'écris naïvement tout ce qu'au cœur me touche,
Soit de bien, soit de mal, comme il vient à la bouche,
En un style aussi lent que lente est ma froideur.

Joachim du Bellay, Les Regrets, « 21 »

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 226
Re : Lolita (Vladimir Nabokov)
« Réponse #7 le: 17 décembre 2013 à 19:28:41 »
Bon ben ça y est j'ai lu la chose (je me suis arreté un peu avant la fin).
J'ai bien aimé.
excellente écriture, c'est clair, un sacré style.
un peu chargé par moments.
des procédés qui reviennent souvent, et qui sont très maîtrisés.
le fameux double et (genre "une glace à la vanille et au chocolat et à la menthe" (1), etc.) ; les pasages de la première à la troisième personne ("et alors humbert prit sa canne, son manteau, et alla pousser un grand cri dans le jardin"(1); on retrouve souvent ce procédé dans gainsbourg) ; de chouettes descriptions genre road movie; une manière de jouer aussi avec les passages en français dans le texte; de l'humour.
bô c'est un tout petit peu chargé par moments.
j'ai acheté un autre nabokov, je vais tâcher de le lire.
vous êtes au courant de tout ce qui se passe autour des traductions ? j'ai survolé le début de la nouvelle traduction, c'est clair que c'est un peu différent (le fameux premier paragraphe est déjà assez différent, ça fait bizarre quand on a l'habitude de la version canonique ; la langue ne fait pas la même chose sur le palais du gars, au début).
sinon, j'ai lu aussi des trucs plus acaémiques et moins trippants, du nabokov jeune (une nouvelle avec une nana qui s'appelle natacha) ; moins bien ; son style a évolué manifestement; et puis forcément, c'est pas pareil d'écrire dans sa langue maternelle (il a longtemps écrit en russe) et dans une langue étrangère (il s'est mis à écrire en anglais, et lolita je crois a été écrit directement en anglais ; peut-être un bon plan pour avoir une espèce de distance vis-à-vis de sa propre langue). de ce point de vue, il est comme krystof, et quelques autres, qui écrivaient directement dans une langue étrangère).
((1) attention c'est pas des vraies citations hein  8) )

Hors ligne Ambrena

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 665
  • Perle de bois-sorcier
Re : Lolita (Vladimir Nabokov)
« Réponse #8 le: 17 décembre 2013 à 19:38:20 »
Je sais l'avoir commencé il y a longtemps, mais je ne suis même pas sûre de l'avoir fini. Pour commencer, ce bouquin m'a vraiment mise mal à l'aise, et puis même s'il est bien écrit, je l'ai moi aussi trouvé assez répétitif, dans le sens où les images en sont martelées et qu'on n'avance pas. Avis très mitigé, donc.
"J’ai soudain la sensation limpide d’avoir gaspillé ma jeunesse… L’avoir vue s’échapper de mes mains comme l’anguille effrayée et m’appeler à présent sur le lierre du tombeau, où patiente depuis toujours le chant des enfants, les raisins volés…"

Roi Loth, Kaamelott, Livre V

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 226
Re : Lolita (Vladimir Nabokov)
« Réponse #9 le: 13 avril 2014 à 16:29:28 »
Coucou.
Quelqu'un.e a eu l'occasion de comparer les deux traductions en français ?
pour ma part j'ai une nette préférence pour la traduction originelle (kahane).
l'autre je la trouve un peu balourde, un peu forcée, un peu surjouée.
mais j'imagine qu'elle a des défenseurs.
 ^^

En ligne derrierelemiroir

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 314
Re : Lolita (Vladimir Nabokov)
« Réponse #10 le: 29 octobre 2019 à 08:08:13 »
Salut lecteurs de Lolita, Lola, Dolly.

Alors, mon avis... En général, j'ai bien aimé. Je l'ai lu en anglais, au niveau de l'écriture, ce n'était pas toujours facile, parce qu'Humbert Humbert parle beaucoup beaucoup avec des expressions toutes fleuries à multiples bras. Il fait aussi très souvent des très longues parenthèses, mais c'est pour nous tenir en haleine. Donc oui, c'est bien écrit, mais je rejoins l'avis de certains lecteurs, parfois un peu longuet.

Par contre je ne pense pas que ce livre se voulait juste pour choquer, et d'ailleurs, si c'était le cas, il se serait justement arrêté vite après les premières relations sexuelles entre Lola et HH. Mais l'histoire, je crois, commence là justement. Je l'ai plus comprise comme l'histoire d'un amour considéré amoral, et ses conséquences pour les personnes qui le subissent (autant pour HH que pour Lolita). J'ai aussi bien aimé la fin, parce qu'à travers le regard de HH, on ressent enfin la douleur de Lolita, son désespoir.

Mais j'avoue que si je devais dire en une phrase ce qu'est ce livre, ben j'hésiterais. Je ne pense pas que c'est un livre pour choquer, ni un livre pour trop réfléchir. Je crois que c'est simplement un livre sur un homme hors du commun, de par son amour amoral, et ça, c'est toujours intéressant je trouve.

Bref je tourne en rond.
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 226
Re : Re : Lolita (Vladimir Nabokov)
« Réponse #11 le: 30 octobre 2019 à 12:37:27 »
Salut lecteurs de Lolita, Lola, Dolly.

Alors, mon avis... En général, j'ai bien aimé. Je l'ai lu en anglais, au niveau de l'écriture, ce n'était pas toujours facile, parce qu'Humbert Humbert parle beaucoup beaucoup avec des expressions toutes fleuries à multiples bras. Il fait aussi très souvent des très longues parenthèses, mais c'est pour nous tenir en haleine. Donc oui, c'est bien écrit, mais je rejoins l'avis de certains lecteurs, parfois un peu longuet.

Par contre je ne pense pas que ce livre se voulait juste pour choquer, et d'ailleurs, si c'était le cas, il se serait justement arrêté vite après les premières relations sexuelles entre Lola et HH. Mais l'histoire, je crois, commence là justement. Je l'ai plus comprise comme l'histoire d'un amour considéré amoral, et ses conséquences pour les personnes qui le subissent (autant pour HH que pour Lolita). J'ai aussi bien aimé la fin, parce qu'à travers le regard de HH, on ressent enfin la douleur de Lolita, son désespoir.

Mais j'avoue que si je devais dire en une phrase ce qu'est ce livre, ben j'hésiterais. Je ne pense pas que c'est un livre pour choquer, ni un livre pour trop réfléchir. Je crois que c'est simplement un livre sur un homme hors du commun, de par son amour amoral, et ça, c'est toujours intéressant je trouve.

Bref je tourne en rond.

c'est un livre bien écrit, c'est tout
donc c'est un bon livre
style un tout petit peu "chargé" par moments quand même
mais beau bouquin

En ligne Verasoie

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 105
    • Attendez-moi sous l'orme.
Re : Lolita (Vladimir Nabokov)
« Réponse #12 le: 11 novembre 2019 à 01:40:03 »
Je poste juste ici parce que le message de DLM m'a rappelé un truc, c'est par rapport aux expressions fleuries de HH.
Quand il parle de sa nuit de noces, pendant laquelle il n'a pu accomplir son devoir matrimonial parce que bah il est pédo et qu'il avait pas envie de sa femme u_u, il dit qu'il compense sa piètre prestation auprès de sa femme par "des mignardises à la française"
Depuis ce jour je n'ai plus jamais eu envie de prononcer la phrase "oh oui allons à la boulangerie et prenons des mignardises pour le petit-déjeuner" haha.
C'est tout pour moi, c'était la rubrique traumatisme littéraire. x)
Pendant des années la vie ne vous lâche rien que des mesquineries minables, et encore faut-il les lui arracher, sans compter la bonne humeur qu'on dépense à rester joyeux pour lui plaire, et tout à coup, sans raison, allez savoir pourquoi, elle vous balance sans prévenir des trésors dans les pattes.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.059 secondes avec 22 requêtes.