Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 juillet 2019 à 13:11:49

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Essais, documents » Les hauteurs béantes (Grigory Zinoviev)

Auteur Sujet: Les hauteurs béantes (Grigory Zinoviev)  (Lu 1168 fois)

Hors ligne Escape

  • Buvard
  • Messages: 4
Les hauteurs béantes (Grigory Zinoviev)
« le: 29 octobre 2011 à 15:27:01 »
.

J'ai le livre, dans une édition de 1982, des "Hauteurs béantes", avec, sur la quatrième de couv', le commentaire laconique : "LE PREMIER LIVRE DU XXIe SIÈCLE"

Je l'ai lu et je dois dire que c'est vrai, "Les hauteurs béantes" est bien le premier livre du XXIe siècle

Pourquoi ?  Parce que cela parle, de manière incroyablement ironique, du devenir de la société, et de la société soviétique

--- << Halte là ! >> me dites-vous, << cela fait des lustres que l'URSS n'existe plus, et à vrai dire la plupart d'entre nous sommes nés après sa chute, qu'avons-nous encore à faire de toutes ces vieilleries ? >>

En gros, vous me demandez en quoi une critique mordante de la société soviétique nous concerne aujourd'hui, nous, hommes du début du XXIe siècle ?

---

Je vais vous répondre.

---

Zinoviev ne parle pas << de l'URSS >> vraiment, mais d'un pays imaginaire, Ivanbourg, et de ses habitants tous plus ou moins schizophrènes (le Braillard, la Bavette, le Maître, le Collègue, l'Epouse, Chaton, etc.)

mais en réalité ce qu'il décrit c'est << ce que devient la société quand la notion de normalité, et l'absence de référence morale autre qu'étatique, finissent par s'imposer >>

A ce titre, ce qu'il décrit vaut aussi bien pour NOTRE société que pour la sienne...

---

C'est un peu comme Guy Debord.   Il a écrit "La Société du Spectacle", en disant que la société (de son époque) était gouvernée par le spectacle, et qu'il y avait deux sortes de spectacle : le spectaculaire diffus (celui de nos sociétés occidentales) et le spectaculaire concentré (celui des dictatures de l'Est)... 

Néanmoins, Debord a prédit que ces deux spectaculaires s'effaceraient pour laisser la place à un spectaculaire unique qui les mélangerait tous les deux : le spectaculaire intégré.   Et je suis bien tenté de dire qu'effectivement, c'est ce qui s'est passé !

---

Zinoviev dans "Les hauteurs béantes" nous décrit ce "spectaculaire intégré", il avait donc 30 ans d'avance sur son temps !

Et c'est pour cela qu'il est temps de lire ce livre à présent...

.
« Modifié: 18 octobre 2015 à 19:52:54 par Zacharielle »

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 112
Re : "Les hauteurs béantes", de Zinoviev
« Réponse #1 le: 12 novembre 2011 à 00:17:39 »
merci beaucoup Escape, ce que tu dis donne envie effectivement.
question sur le livre : ça ressemble à quoi du coup? ça ressemble plutôt à un essai, à un livre de philosophie ? Ou plutôt à un conte parabolique, à une fable?

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.063 secondes avec 22 requêtes.