Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

20 septembre 2019 à 07:24:07

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Donner de la profondeur à ses dialogues

Auteur Sujet: Donner de la profondeur à ses dialogues  (Lu 2533 fois)

Hors ligne Almeus

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 295
Donner de la profondeur à ses dialogues
« le: 06 février 2011 à 13:38:32 »
En écrivant, j'ai souvent constaté que mes dialogues manquaient cruellement de profondeur et se limitaient souvent à des échanges de questions simples et à des réponses encore plus simples, enfin très cliché, très déjà vu comme me l'avais expliqué ernya:
Citer
_As-tu transmis mes instructions à tes hommes? _Tous tes ordres ont été transmis et seront suivit à la lettre, tu as ma parole._Alors il faut agir au plus vite, le grand Kerolth ne pourra pas attendre bien longtemps car tôt ou tard, sa fureur se réveillera et alors nous regretterons d'avoir un jour fait partie de l'espèce humaine!
Citer
certes l"espèce humaine" c'est pas cliché, mais la tournure de la phrase si.

Ce que je cherche, c'est à enrichir les expressions des personnages, leur vocabulaire, leur donner une vraie personnalité, mes textes étant principalement du genre médiéval fantasy
« Modifié: 06 février 2011 à 13:41:25 par Almeus »
"Parfois, quand j'entre dans mon bureau, j'ai l'impression de marcher dans les ruines d'une ancienne civilisation. Non à cause du désordre qui y règne, mais parce que certainement cela ressemble aux vestiges de l'être civilisé que je fus jadis".
Blacksad

Hors ligne Verasoie

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 975
    • Attendez-moi sous l'orme.
Re : Donner de la profondeur à ses dialogues
« Réponse #1 le: 06 février 2011 à 13:58:01 »
Pour reprendre ton exemple, personnellement ce n'est pas tellement la forme que je trouvais clichée, mais le fond. Enfin, ce genre de dialogue un peu "sorti de nulle part", où les deux personnages parlent de quelque chose d'extrêmement important mais dont on n'a pas idée...

C'est fait pour éveiller la curiosité, oui, mais je pense que ça a été un peu trop utilisé. Perso ça m'évoque le début d'un jeu vidéo par exemple, genre une cinématique où on surprend ce genre de dialogue et où on se dit "han ! qui est donc ce Kerolth ?" ou "mais quels ordres a-t-il donnés ? est-ce que je dois faire en sorte d'enrayer ce qui vient de se mettre en marche ?"

J'espère que ça paraît pas moqueur comme explication, c'est pas le but ; et je sais que la critique est facile.

Je pense qu'il faut toujours faire attention à ce que les dialogues soient le plus réalistes possibles. Le fait que ce soit, comme tu dis, "des échanges de questions simples et des réponses encore plus simples", ne gêne pas vraiment, puisqu'on peut s'attendre à ce que ce soit comme ça que les gens parlent. Mais du coup, l'envolée terrifiée sur "nous regretterons..." etc me paraît étrange parce que c'est le genre de phrase qu'on dit lorsqu'on a un public, ou qu'on veut faire de l'effet - pas quand on vient de vérifier que son sous-fifre a bien exécuté ses ordres.

Un dialogue aussi ça représente le personnage. Ici si le personnage est un supérieur par rapport à l'autre (puisqu'il lui donne des ordres et tout) c'est bizarre qu'il montre sa peur, en quelque sorte. D'un autre côté s'ils sont d'égal à égal, si c'est un ami, ça paraîtrait plus naturel qu'il le montre, ne serait-ce qu'en finissant le dialogue sur quelque chose comme "rentre chez toi et fais attention" (enfin je donne un exemple au hasard parce que je ne me rappelle plus de la façon dont finit le dialogue dans ton texte).

Voilà ce que la question m'inspire personnellement, à ne pas prendre comme vérité ultime non plus bien sûr ^ ^
Pendant des années la vie ne vous lâche rien que des mesquineries minables, et encore faut-il les lui arracher, sans compter la bonne humeur qu'on dépense à rester joyeux pour lui plaire, et tout à coup, sans raison, allez savoir pourquoi, elle vous balance sans prévenir des trésors dans les pattes.

Hors ligne Almeus

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 295
Re : Donner de la profondeur à ses dialogues
« Réponse #2 le: 06 février 2011 à 14:09:39 »
Citer
Un dialogue aussi ça représente le personnage. Ici si le personnage est un supérieur par rapport à l'autre (puisqu'il lui donne des ordres et tout) c'est bizarre qu'il montre sa peur, en quelque sorte. D'un autre côté s'ils sont d'égal à égal, si c'est un ami, ça paraîtrait plus naturel qu'il le montre, ne serait-ce qu'en finissant le dialogue sur quelque chose comme "rentre chez toi et fais attention" (enfin je donne un exemple au hasard parce que je ne me rappelle plus de la façon dont finit le dialogue dans ton texte).
En fait, le vieillard est le supérieur de l'autre qui est un soldat, et maintenant que tu me le dit, jeme rend compte que la façon dont il lui parle est en contradiction avec sa supériorité, j'aimerais faire de lui un personnage à deux facettes: un côté bienveillant, toujours la pour guider et donner des conseils, et un côté plus sombre ou ce même personnage est un être impitoyable et ambitieux... et là c'est plutôt le côté sombre que je veux mettre en avant.

merci de ton commentaire :)
« Modifié: 06 février 2011 à 14:11:13 par Almeus »
"Parfois, quand j'entre dans mon bureau, j'ai l'impression de marcher dans les ruines d'une ancienne civilisation. Non à cause du désordre qui y règne, mais parce que certainement cela ressemble aux vestiges de l'être civilisé que je fus jadis".
Blacksad

Hors ligne Krapoutchniek

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 161
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Donner de la profondeur à ses dialogues
« Réponse #3 le: 08 février 2011 à 22:37:46 »
Dans ce cas, tu devrais procéder autrement. Tu peux montrer facilement son côté sombre en remballant le sous-fifre à la fin du dialogue. En fait, dès le début tu peux montrer son mauvais caractère assez facilement. :

- Avez-vous transmis mes instructions à vos hommes ? demanda le vieux sur un ton sec.
- Tous vos ordres ont été transmis et seront suivi à la lettre.
- Bien. Maintenant foutez le camp, j'ai du travail.


Bon, il faut voir comment tes personnages parlent. Là, pour montrer plus clairement la différence de grade, je les ai fait se vouvoyer, ça me paraissait plus logique. Un général ne tutoie pas un sergent par exemple. Et l'inverse est vrai aussi. Le sous-fifre ne devrait pas non plus donner sa parole ; il exécute l'ordre qu'on lui donne, c'est tout. Après, le gradé remballe l'autre histoire, comme je le dis plus haut, de mettre en avant son côté désagréable, plus "sombre". Et le ton sec renforce ça. Tu pourrais faire suivre la dernière phrase de ton dialogue en en faisant une pensée du "vieux". Par exemple le sous-fifre se retire, l'autre se pose dans son siège puis pense :

"Il faut agir au plus vite, le grand Kerolth ne pourra pas attendre bien longtemps car tôt ou tard, sa fureur se réveillera et alors nous regretterons d'avoir un jour fait partie de l'espèce humaine!"



Enfin, ta phrase quoi  ;)

Donc effectivement, ce serait bizarre que le gradé lâche ça à un subalterne, sans raison, à moins qu'ils aient une relation particulière (un lien de parenté par exemple).
Un Nano pour les gouverner tous...
[img width= height=]http://nanowrimo.org/widget/graph/krapoutchniek.png[/img]

Hors ligne Papigeo

  • Plumelette
  • Messages: 19
Re : Donner de la profondeur à ses dialogues
« Réponse #4 le: 22 mai 2011 à 21:23:30 »
Quelques petites indications sur les dialogues :

- Le dialogue doit-être le plus bref possible
- il doit montrer les relations entre les gens
- une seule pensée à la fois
- il doit illiminer les échanges routiniers d'une conversation ordinaire
- pas plus de trois phrases à la suite par personne
- il doit apporter des informations suplémentaire au lecteur
- il ne doit pas interrompre l'histoire
- il doit donner une impression de spontanéité, mais éliminer les répétitions d'une conversation réelle
- il doit réveler des aspects de personnalité de celui qui parle directement ou indirectement
- si le dialogue se transforme en discours, brisez-le par des interruptions de la part des autres interlocuteurs, par des actions, des pensées po convainquez que ce discours est important
- le dialogue doit permettre au lecteur de lire autant que possible entre les lignes, dans ce qui n'est pas dit, et dans les instructions scéniques, actions et gestes qui accompagnent le dialogue.
- éviter les adverbes dans les dialogues. Utiliser les adjectifs et la gestuelle
- utiliser modérément les participes présents.


J'écrirais :
- Avez-vous transmis mes instructions à vos hommes ? demanda le vieux d'un ton sec.
- Oui ! Elles seront suvies à la lettre.
- Bien ! Foutez le camp, j'ai du travail.


Hors ligne lulli

  • Aède
  • *
  • Messages: 185
    • Page-publique.
Re : Donner de la profondeur à ses dialogues
« Réponse #5 le: 27 janvier 2012 à 07:45:59 »
Je tiens à réagir ici...Papigeo donne des indications qui ne sont pas totalement à coté de la plaque mais on peut passer totalement outre aussi !

En fait, il faut faire des choix... chaque choix implique un style de dialogue et un objectif différent. On peut très bien vouloir montrer la vacuité de l’existence par des dialogues du quotidien totalement répétitifs et ordinaires...
La restriction en nombre de phrases n'a aucun sens : certains personnages ont des discours à tenir, ont des ordres à donner et peuvent aligner plein d'idées sans se laisser interrompre avant que le second puisse parvenir à placer à mot... Et ça peut être totalement maitrisé et voulu, pourquoi 3 phrases seulement ? depuis quand parle-t-on en se limitant ?!

Un discours peu ne pas être rompu s'il est écrit de façon correcte... là encore, tu sembles donner des conseils pour quelqu'un qui aurait du mal à être crédible en fin de compte...

En fait, on peut même écrire des dialogue sans aucune indication de gestes, de caractères en faisant absolument tout passer dans la manière de parler du personnage, parfois ne rien dire ne veut pas dire qu'on ne fait pas passer un message...

Bref, je pense pas qu'il y ait de recette toute faite sur l'art et la manière d'écrire des dialogues, les règles peuvent guider mais il faut aussi (toujours) apprendre à les transgresser pour trouver sa propre façon d'écrire.


J'écris peu de dialogues (ou alors sous forme de scénettes sans didascalies ni indications sur les personnages), mais je pense que tout est possible, et pour avoir pas mal lu j'en suis convaincu !
« Modifié: 27 janvier 2012 à 10:34:43 par ernya »
Amicalement et dyslexiquement votre,
Lulli

Hors ligne Iseult

  • Aède
  • *
  • Messages: 242
Re : Donner de la profondeur à ses dialogues
« Réponse #6 le: 24 juillet 2012 à 17:35:44 »
Petit remontage de post ..... vu que je suis en plein dedans  :)

Je rajouterais à la question initiale ..... donnez aussi de la crédibilité car là ..... les miens ne le sont pas.
Donc voili vos avis/commentaires/coups de pouce m'interressent ;)
"Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." Nelson Mandela

Hors ligne Krapoutchniek

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 161
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Donner de la profondeur à ses dialogues
« Réponse #7 le: 24 juillet 2012 à 17:40:10 »
Il n'y a pas vraiment de secret. Les dialogues doivent être en accord avec la personnalité du personnage. Si on a affaire à un type cultivé, intelligent et tout ça, il ne devrait pas y avoir d'insulte dans ses paroles. A l'inverse, un forin sans éducation devrait insulter à tout va  :mrgreen: Ce genre de chose. Un type joyeux doit toujours être enthousiaste, un dépressif ne devrait limite pas parler...

Après, il faut éviter les trucs trop formels, ça doit être naturel. Si le narrateur est un personnage, ça peut être intéressant de donner son point de vue par rapport aux dialogues, sous forme de point de vue. Montrer les réactions des gens aussi, ainsi que donner le ton avec lequel ils parlent, etc.
Un Nano pour les gouverner tous...
[img width= height=]http://nanowrimo.org/widget/graph/krapoutchniek.png[/img]

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 719
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Donner de la profondeur à ses dialogues
« Réponse #8 le: 24 juillet 2012 à 19:02:23 »
Iseult, ce que tu peux faire c'est tenter de les dire à voix haute, tes dialogues. C'est le meilleur moyen pour voir s'ils sonnent bien ou pas. Vérifier si t'en fais pas trop, limiter les exclamatives par exemple. Le point d'exclamation traduit une certaine violence/ agressivité/émotion/cri. Or, même quand on s'énerve contre quelqu'un, on n'est pas forcément constamment en train de crier. Bref, fais gaffe à la ponctu, vise la modération. Ensuite, vérifie à voix haute si ça te semble naturel de dire telle ou telle phrase ou si ça fait trop écrit/ mièvre/ cliché... Essaye de jouer la scène quoi.  :D
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 967
  • Championne de fautes de frappe
Re : Donner de la profondeur à ses dialogues
« Réponse #9 le: 24 juillet 2012 à 23:18:48 »
Iseult, ce que tu peux faire c'est tenter de les dire à voix haute, tes dialogues. C'est le meilleur moyen pour voir s'ils sonnent bien ou pas. Vérifier si t'en fais pas trop, limiter les exclamatives par exemple. Le point d'exclamation traduit une certaine violence/ agressivité/émotion/cri. Or, même quand on s'énerve contre quelqu'un, on n'est pas forcément constamment en train de crier. Bref, fais gaffe à la ponctu, vise la modération. Ensuite, vérifie à voix haute si ça te semble naturel de dire telle ou telle phrase ou si ça fait trop écrit/ mièvre/ cliché... Essaye de jouer la scène quoi.  :D
J'aurais tendance à dire aussi que ça dépend du ton du texte. Certains textes se veulent réalistes et actuels, du coup, les dialogues devront être le plus naturel possible.
D'autres textes - la plupart - demandent une sorte d'entre deux. Genre si à l'oral on dirait jamais "Où est-elle allée ?", à l'écrit ça peut passer parfaitement bien dans un dialogue de roman, sans pour autant que le ton soit ampoulé.
Sans parler des textes absolument pas réalistes où les dialogues peuvent n'être pas naturels.

Sinon je rejoins totalement Krap sur le fait que les dialogues doivent avant tout coller aux personnages. Un truc qui sonne parfaitement faux, je trouve, c'est quand une phrase du dialogue pourrait être dite par le narrateur. Ça veut dire que le personnage qui parle n'est pas du tout caractérisé.

Je pense aussi qu'il vaut mieux éviter les dialogues "symboliques" ; comment dire ? Certaines expressions qui sont utilisées dans les dialogues (notamment les dialogues de films/séries) dans une certaine situation, quasiment moins pour leur qualité de dialogue (souvent c'est pas naturel ou pas spécialement expressif), mais parce que c'est devenu le passage obligé pour transmettre une info.
La réplique qui m'agace prodigieusement dans le genre (plus dans les séries que dans les romans, j'avoue), c'est le fameux "On a de la compagnie", pour annoncer que les méchants arrivent  :D Ça sonne tellement faux !
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Iseult

  • Aède
  • *
  • Messages: 242
Re : Re : Donner de la profondeur à ses dialogues
« Réponse #10 le: 25 juillet 2012 à 15:44:32 »
Kikou

Iseult, ce que tu peux faire c'est tenter de les dire à voix haute, tes dialogues. C'est le meilleur moyen pour voir s'ils sonnent bien ou pas. Vérifier si t'en fais pas trop, limiter les exclamatives par exemple. Le point d'exclamation traduit une certaine violence/ agressivité/émotion/cri. Or, même quand on s'énerve contre quelqu'un, on n'est pas forcément constamment en train de crier. Bref, fais gaffe à la ponctu, vise la modération. Ensuite, vérifie à voix haute si ça te semble naturel de dire telle ou telle phrase ou si ça fait trop écrit/ mièvre/ cliché... Essaye de jouer la scène quoi.  :D
Le point d'exclamation je ne le voyais pas aussi disons violent ..... effectivement je vais revoir ma copie ;) Je comprend mieux ton impression de cri dans mon texte.
J'ai suivi hier soir ton conseil (et là heureuse que je sois toute seule à la maison  ;D) ... bon y a des trucs qui passe pas pfiou

Sinon je rejoins totalement Krap sur le fait que les dialogues doivent avant tout coller aux personnages. Un truc qui sonne parfaitement faux, je trouve, c'est quand une phrase du dialogue pourrait être dite par le narrateur. Ça veut dire que le personnage qui parle n'est pas du tout caractérisé.
Ah Krap et Milora ....... je crois que vous avez mis le doigt dessus, je pense que j'ai mis mes personnages à ma place et donc quand j'ai lu à voix haute .... j'avais l'impression de m'entendre parler donc il faut que je m'impregne un peu plus de mes perso ...... trop de distance je pense.

Citer
La réplique qui m'agace prodigieusement dans le genre (plus dans les séries que dans les romans, j'avoue), c'est le fameux "On a de la compagnie", pour annoncer que les méchants arrivent  :D Ça sonne tellement faux !
vi là tout pareil  :D

Merci à vous ..... je vais travailler là dessus j'aimerais bien arriver à faire un dialogue digne de ce nom
A suivre  :P
"Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres." Nelson Mandela

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.942 secondes avec 22 requêtes.