Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 mai 2019 à 23:23:01

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Romans, nouvelles » La Horde du Contrevent (Alain Damasio)

Auteur Sujet: La Horde du Contrevent (Alain Damasio)  (Lu 11871 fois)

Abbigails

  • Invité
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #45 le: 08 mars 2015 à 20:52:21 »
Ne trouvant plus le sujet des AT et me disant que c'est tout de même ceux qui ont aimé et lu ce livre qui seraient susceptibles de participer, je le dis ici  :-[
Les éditions Gallimard organise, pour les quinze ans de sa collection folio SF, un concours de fanfictions sur la Horde du Contrevent. Même si ce n'est pas ce que tout le monde aime écrire je trouvais l'idée sympa  ^^
Bref, voilà. Si vous voulez en savoir plus vous pouvez aller voir ici : http://fr.calameo.com/read/0002592281ea7938edcda

Hors ligne Nacas

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 558
  • Dragon d'encre
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #46 le: 23 mars 2017 à 22:30:40 »
Alors Pourquoi, Pourquoi ?
Pourquoi ces cinq dernières pages ?
Pourquoi cet échec, cette assurance destructrice ?
Pourquoi après avoir été si subtil, 695 pages de souplesse, dévaster l'entendu ?
Pourquoi poser des mots si rêches sur une fin qui s'achevait avec la plus belle phrase du livre ?
Pourquoi briser l'ambiance de la sixième page ? Elle était magique. Magique, putain.
J'ai tiré un trait sur mon bouquin. Un Trait, les gens. Vous n'imaginez pas combien j'ai été annihilé. J'en suis devenu malade.
Parce que c'était le meilleur, le meilleur des bouquins que j'aie jamais touché.
Dommage...
Dommage.
Qu'après tout tout quitte ; J'ai tracé un trait.
Tu n'as pas été à la hauteur de Caracole, Alain ; et tu n'as pu lever la plume sans baver Sov. Baver l'immense, le Tout.
Une sorte de terrible erreur. T'as greed, Alain. T'as mangé ta fin. J'oublierai, j'oublierai... Mais, au fond, le résidu restera.
Maybe there's a reason, maybe there's a rhyme
Maybe I'll figure it out, some other time...

En ligne Aube

  • Modo
  • Prophète
  • **
  • Messages: 726
  • Craie-Pulsive
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #47 le: 23 mars 2017 à 22:35:55 »
La suite est pour bientôt d'ailleurs. Peut-être que ce n'était pas vraiment une fin, même à l'époque ? :)

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 726
  • Lial' | Calamar placide
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #48 le: 24 mars 2017 à 22:21:18 »
Je n'arrive plus à trouver mon exemplaire (je l'ai peut-etre prêté à quelqu'un, j'ai un trou  :relou:), mais d'après mes souvenirs :
- j'avais également été déçue par la toute fin
- déjà à l'époque, Damasio prévoyait une suite. D'après ce qu'il avait dit (quelques années après la sortie de la Horde), dans le premier tome,
Spoiler
[close]
(ça date d'il y a longtemps, donc c'est possible que ça ait changé depuis). D'où la fin du livre.
Je pense que le tome 2 ne correspond plus trop à ce qui était prévu, mais en tout cas, dès le départ, la fin de la Horde n'était pas une vraie fin.

Je ne peux rien dire de super précis sans le texte sous les yeux, mais de mémoire : j'avais été très frustrée par les dernières pages, et je les avais trouvées bien plus mauvaises que le reste. Ceci étant, je pense qu'elles étaient nécessaire pour le message que souhaitait faire passer Damasio.

(et je dis ça alors que je suis loin d'être d'accord avec tous les avis qu'il expose lors de conférences  :-¬?)
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

Hors ligne Nexwall

  • Prophète
  • **
  • Messages: 879
  • Hëlskaner le Lâche
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #49 le: 24 mars 2017 à 22:34:57 »
Moi, j'étais jeune et candide (oh oh), la fin ne m'a pas frustré du tout, bien au contraire. Je l'ai trouvé comme l'achèvement risible d'une quête sans fin, sans but, et d'un rêve utopique. En ce sens, cette brutalité et sa rapidité correspondait tout à fait. Je vais le dire, cette fin ne m'a pas déçu. (Il faudrait que je le relise, à l'occasion.)

Du reste : Kailiana, tu m'intrigues.
Citer
(et je dis ça alors que je suis loin d'être d'accord avec tous les avis qu'il expose lors de conférences  :-¬?)

Je n'ai aucune idée de ses propos, il est rétrograde ?
"Le futur aussi. Le futur arrive sans cesse. Il est là sinueux, plein de possibilités et pourtant si limité ! Le présent le déstructure, le détruit petit à petit, puis il l’avale et le recrache en passé. "

N'hésitez pas !
http://monde-ecriture.com/forum/index.php/topic,23178.msg372834.html#msg37283

En ligne Aube

  • Modo
  • Prophète
  • **
  • Messages: 726
  • Craie-Pulsive
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #50 le: 24 mars 2017 à 22:58:34 »
Il n'est pas rétrograde, il est très "social" mais est par contre opposé à tout ce qui est technologie et transhumanisme (en gros), ça se ressent beaucoup dans la Zone du Dehors d'ailleurs.

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 726
  • Lial' | Calamar placide
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #51 le: 24 mars 2017 à 23:18:22 »
Non, c'est juste que je l'ai écouté à plusieurs conférences ces dernières années aux Utopiales et que je ne suis pas d'accord avec ce qu'il dit ; et qu'il a beaucoup de fans (ce que je comprends ; je suis moi même fan de la Horde) qui portent un peu trop à mon gout aux nues tout ce qu'il dit.

Disons qu'il n'apprécie pas trop la technologie, le fait qu'on puisse géolocaliser n'importe qui avec le téléphone, qu'on ne possède plus nos données, etc. (Aube a répondu quand je rédigeais ma réponse, il l'a dit mieux que moi) Ce que je peux comprendre. C'est juste qu'il présente souvent son point de vue de manière très extrême (= il l'a en tout cas fait ces deux dernières années dans les conf' où je l'ai vu), du style "il faut aller brûler les data centers".
La manière dont il présente son avis, et dont beaucoup l'écoutent "comme un apôtre", me met personnellement très mal à l'aise.

Aux utopiales 2016, un truc où il parlait seul
La conférence de 2015 où j'ai pris conscience que ça me dérangeait vraiment (bon, je pense qu'aucun intervenant ne s'attendait à ce que les spectateurs réagissent de manière si enthousiaste dès que Alain Damasio ouvrait la bouche, mais j'ai trouvé l'ambiance de la conférence super dérangeante, et Damasio, selon moi, est un bon orateur, qui en jouait un peu... )
(il doit y avoir d'autres conférences enregistrées sur ActuSF mais je ne me souviens pas dans lesquelles Damasio intervenait, il faudrait reprendre le programme)


Je veux bien que quelqu'un soit opposé à tout ce qui est technologie. Je veux bien qu'il le dise et l'explique. Le soucis, dans le cas de Damasio, c'est qu'il a beaucoup de fans... assez fanatiques (certains d'entre eux sont sans doute d'accord avec son point de vue, hein, mais là j'ai l'impression que c'est pire que "être d'accord" ; c'est plutôt "suivre aveuglément"). Et Alain Damasio a un parlé très franc, dit des gros mots, etc, qui a l'air de plaire énormément (là encore, pourquoi pas, c'est rafraichissant).
Ce qui me dérange profondément, et m'a mis extrêmement mal à l'aise les dernières fois que j'ai assisté à des conférences où il était présent, c'est qu'il me donne un peu l'impression d'en jouer, d'en rajouter parce que ça plait ; et que, comme il a beaucoup de fans... on l'écoute, et on le porte aux nues.

Sauf que selon moi, ok, on peut être opposé à la technologie ; mais il serait peut-être encore plus important de réfléchir par soi-même.
Disons que, la manière dont j'ai ressenti sa manière de discourir, j'ai eu l'impression que Damasio s'adressait à l'émotion plus qu'à la raison. Et ça me gêne vraiment beaucoup.

C'est mon ressenti de ces dernières années, hein, d'autres l'ont sans doute vécu différemment. Et je respecte complètement ses opinions, même si je ne suis pas d'accord. Beaucoup moins la manière dont il les transmet en conférence.
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 088
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #52 le: 10 novembre 2017 à 23:19:27 »
Pour ma part, j'ai bouquiné le livre récemment.

Vous m'en aviez parlé le jour même où nous nous étions rencontrés à Paris, il m'aura fallu quand même un peu de temps avant de m'engager dans cette lecture.

Eh ! Bien, je ne regrette pas ; j'y ai trouvé des préoccupations d'actualité, beaucoup d'inventivité, un sincère engagement de l'auteur dans l'univers qu'il a fabriqué ici. Je trouve le monde constitué plutôt cohérent, et surtout je me suis laissé porter par le fil des étapes que passent les personnages une à une.

Je me dis avant tout que c'est une bonne lecture qui aura su m'apporter un quelque chose d'inspirant, d'enrichissant et de valorisant.

C'est un livre qui donne envie de se jeter en avant dans le monde, c'est plein d'enthousiasme.

La Horde ne cesse de nous impressionner, on se demande parfois ce qui leur a pris de s'engager dans une entreprise aussi folle ! (Bon, les raisons de leur quête sont expliquées dans le livre, mais il ne faut pas spoiler. ;) )

Hors ligne holden5

  • Prophète
  • **
  • Messages: 616
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #53 le: 07 décembre 2017 à 09:54:27 »
Après m'être accroché tel un lecteur-Golgoth pendant 150 pages aussi repoussantes que le "furvent" damasien, je rends aujourd'hui les armes devant cette fiction certes foisonnante mais dont le postulat ne m'a absolument pas parlé, dont l'enjeu m'échappe, dont la galerie de personnages n'a pas su me toucher, et dont le style néologisant à l'excès m'a plus écoeuré qu'impressionné. Ce qui a rendu ma lecture laborieuse, ce n'est pas une prétendue difficulté du style de Damasio, mais un désintérêt total pour la quête de cette horde, l'impossibilité de croire à tous ces personnages trop "dessinés", l'impression d'avoir affaire à une succession de saynètes décousues et ne menant nulle part...et puis toute cette science et ce langage improbable du vent, pourquoi pas en début de roman sur quelques pages, mais au-delà c'est une vraie torture.
Je comprends que ce livre puisse plaire aux amateurs de récits fantaisistes et colorés, voire aux amateurs de RPG (étant donné la multiplicité des "fonctions" soi-disant complémentaires dans la horde) mais qu'on ne le vende pas comme un livre intellectuel, inspiré de Deleuze. Etrangement, ce livre m'a surtout fait pensé à la BD "De cape et de crocs", que je placerais au même niveau en terme de langage et d'inventivité...
Désolé aux fans (que je respecte) de n'avoir pas, mais alors pas du tout, accroché.
H.
« Modifié: 07 décembre 2017 à 09:57:20 par holden5 »

Hors ligne Verasoie

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 950
    • Attendez-moi sous l'orme.
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #54 le: 07 décembre 2017 à 17:50:52 »
150 pages c'est déjà un bel effort quand on accroche pas, je pense que tu es tout pardonné  :mrgreen:

(J'ai très envie de relire ce bouquin omg)

J'crois que je l'ai lu 3 fois, dont deux "sans faire exprès" (après avoir relu l'incipit en le voyant traîner chez des potes et sans avoir su m'arrêter xD).
Pendant des années la vie ne vous lâche rien que des mesquineries minables, et encore faut-il les lui arracher, sans compter la bonne humeur qu'on dépense à rester joyeux pour lui plaire, et tout à coup, sans raison, allez savoir pourquoi, elle vous balance sans prévenir des trésors dans les pattes.

Hors ligne Eskiss

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 123
  • Amoureux des rêves, dévoreur de mots
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #55 le: 04 février 2018 à 22:23:54 »
On parlerait d'un tel monument sans ma participation ? Diantre, en voilà une chose déplaisante ! Je m'en vais de suite réparer cette erreur !

J'ai trouvé que ce roman est superbe, déjà pour son univers où l'Homme a dû s'adapter au vent avec toute l'ingéniosité qu'on lui connaît. Ensuite pour la maîtrise des mots, j'ai trouvé la joute entre Caracole et le représentant de ceux qui veulent les empêcher de traverser ( mea culpa ma mémoire défaille) tellement bien construite, c'était subtil, délicat et ça témoignait bien du talent de cet auteur. Enfin pour les personnages, surtout vers la fin. Tous vont jusqu'au bout de leurs convictions.

La fin, parlons-en. Certes on peut s'en douter mais est-ce justement ce n'est pas pas juste la meilleure fin possible ? L'ironie absolue d'une quête sans but ? Un renvoi à notre propre condition, au fait
Spoiler
[close]

Enfin je tiens juste à noter que le fait que les numéros des pages aillent décroissants ( de 600 et quelques à 1) est le petit truc qui  nous met vraiment en condition. C'est pas grand chose, mais c'est tellement logique puisque, après tout, ils REMONTENT le vent. C'est ce genre de jeu sur la forme même du livre que j'adore tout particulièrement.
L'éternité c'est long, surtout vers la fin

Woody Allen

Hors ligne Kailiana

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 726
  • Lial' | Calamar placide
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #56 le: 17 avril 2019 à 20:54:46 »
Google qui m'espionne vient gentiment de me prévenir que le nouveau roman de Damasio, Les Furtifs, sort... demain, le 18 avril.
Si la réalité dépasse la fiction, c'est parce que la réalité n'est en rien tenue à la vraisemblance.
Mark Twain

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Einstein

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 088
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : La Horde du Contrevent (Alain Damasio)
« Réponse #57 le: 27 avril 2019 à 14:13:32 »
J'hésite à me le procurer, j'ai peur d'être un peu déçu comparé au bon souvenir que j'ai gardé de la Horde. :mrgreen:

Remarque : Damasio fait des écrits très intéressants, je pense que ça vaut la peine de me le procurer.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.072 secondes avec 23 requêtes.