Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

18 novembre 2019 à 21:59:19

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions » Le petit salon » Haïku or not haïku

Auteur Sujet: Haïku or not haïku  (Lu 1619 fois)

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 679
  • Homme incertain.
Re : Re : Re : Haïku écrit pendant la nuit
« Réponse #60 le: 08 novembre 2019 à 17:45:58 »
Gage, un jour tu me feras un tofu bourguignon ? *_*
Ça, vu comme évolue l'alimentation de mes enfants, je crois qu'il va falloir que je me penche sur ce genre d'alchimie très bientôt, puis suivront la blanquette de tofu, le choux farci au tofu, la quiche au tofu, le tofu en croûte de sel, le tofu poêlé aux airelles, le baeckeoffe au trois tofus, etc, etc !!...  :D Dans tout les cas, et devant n'importe quelle pitance, ce sera toujours avec plaisir si tes semelles de courant d'air te mènent jusqu'à ma toile cirée vert anis.

Dans le crépuscule
De la brume jusqu'au ventre
Vaches impassibles
merci pour celui-ci (:
Merci à toi, trop gentil ...  :-[

Moi j'ai souvent l'impression que le haïku se range à part dans mon expérience de l'écriture. J'écris plutôt un haïku pour me recentrer sur l'expérience sensible, avec laquelle je ne suis pas nécessairement connectée avant de me mettre au travail. C'est vraiment un exercice d'écriture qui est ancré dans le présent sensible, alors que tout autre texte auquel je me mets va plutôt convoquer des souvenirs d'expérience sensible. Le prisme de l'expérience intellectuelle est vraiment délaissé dans ma pratique du haïku. Je convoque d'abord le sensible, alors que pour un autre texte, il y aura beaucoup d'expérience intellectuelle et esthétique, elle sera prioritaire.
Le haïku est vraiment un genre de méditation. Je ne sais pas, à l'origine, quels sont ses éventuels liens avec le zen (ça me semble quand même clair qu'il participe d'une dynamique zen ?).

Eh bien, pour en arriver directement à ce qui provoque l'écriture, ce que tu dis-là me parle vraiment.
Mes vaches sont sorties de leur brume de cette façon. Une sorte d'instantané, de polaroid, pour témoigner du moment fugace où ce que tu observes génère en toi un peu plus que ce qu'il y a à voir.
Je pense que pour moi le haïku c'est ce bref moment de contemplation provoqué par une image. Si il est court, c'est parce qu'il évoque une sensation ramassée, bref, je ne sais pas comment le dire. Rien à voir avec mes récits riches en mots et images que je mets des lustres à exprimer. Plus dans l'instinct que dans le fabriqué, peut-être.
...parler de la vitesse du frêne, de la mélancolie de l'orme ou de la paresse du saule blanc...

Un monde à portée de main.   Maylis de Kerangal

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 8 521
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #61 le: 08 novembre 2019 à 18:23:18 »
Si je comprends ce que tu dis, le haïku te permet de mettre en mots un genre de petit choc esthétique, une expérience sensible soudaine et assez forte. ?

Pour le coup, je fonctionne vraiment différemment, et c'est en ça que je trouve un lien entre écrire un haïku et méditer. Tout part (chez moi) de l'observation. Ce que je veux dire, c'est qu'à la base, il n'y a rien dans le, mettons, le paysage (en fait, le moment), qui se distingue, rien qui sorte de "mon ordinaire sensible".
C'est parce que je me dis "tu prends ce moment et tu en fais un haïku" que je commence à observer et à distinguer les particularités, la subtile unicité sensible de la scène.

(Mais quand je fais une critique de livre, par exemple, c'est pareil. A la base je pige rien à pourquoi j'aime. Ensuite je commence à faire la critique, et c'est en la faisant que je comprends, que je mets des mots dessus ; et si j'avais pas fait de critique, j'aurais toujours nagé dans une eau opaque. Enfin pour être un peu clair, je sais pas trop réfléchir comme ça, "spontanément", j'ai besoin d'un support rédactionnel actif ; bref je suis quelqu'un d'assez con. (Non pas de réaction merci, je fais mon petit constat, il est pour moi-même mais je ressens le besoin de l'écrire, hop voilà on peut passer à autre chose.) Sans la rédaction, je ne me rends tout simplement pas compte des choses. Pareil pour la beauté d'un moment, si je ne décide pas soudain : je vais faire un haïku.)
« Modifié: 08 novembre 2019 à 18:25:41 par Lo »
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 679
  • Homme incertain.
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #62 le: 08 novembre 2019 à 18:37:13 »
Je ne te crois pas : un exemple.

L'autre soir, au crépuscule j'ai aperçu en ombre chinoise une belette parcourir le faîte du toit du théâtre voisin sur toute sa longueur. On aurait dit un dessin de Benjamin Rabier. Je suis certain que si tu l'avais vu comme moi, tu aurais ressenti la même envie immédiate de le graver dans ton souvenir , non ?

Par contre , pour ce qui est d'un livre ou toute autre chose, je t'avouerai que, comme toi, je comprends bien mieux ce que j'ai vu ou lu si je commence à en parler à un interlocuteur. C'est sans doute pour ça que j'apprécie moyennement d'aller au cinéma toute seul... J'ai remarqué aussi que je me souviens bien mieux des livres ou films dont j'ai parlé.
...parler de la vitesse du frêne, de la mélancolie de l'orme ou de la paresse du saule blanc...

Un monde à portée de main.   Maylis de Kerangal

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 8 521
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #63 le: 08 novembre 2019 à 18:59:06 »
(Oui, moi aussi, même du point de vue de la mémoire.)

Hm je ne suis pas sûr que j'aurais envie de haïkiser la belette. Je crois vraiment que je la trouverais déjà le moment "trop" poétique en soi, alors que ce que j'aime dans la pratique du haïku, c'est de découvrir le potentiel esthétique du moment le plus ordinaire.
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 679
  • Homme incertain.
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #64 le: 08 novembre 2019 à 19:06:32 »
Là où je te suis, c'est que je n'ai pas encore réussi à haiker aussi bien la belette que ce soir-là l'avait fait lui-même.

Il faut quand même que ton "moment ordinaire" possède en lui-même un potentiel non seulement esthétique, mais soit un minimum propice à un semblant de contemplation, non ? Tout ordinaire n'est pas bon à haiker, il me semble.

 
...parler de la vitesse du frêne, de la mélancolie de l'orme ou de la paresse du saule blanc...

Un monde à portée de main.   Maylis de Kerangal

Hors ligne Loup-Taciturne

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 351
  • serviteur de Saturne
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #65 le: 08 novembre 2019 à 19:24:49 »
J'ai l'impression que pour Lo, l'écriture du haïku est un exercice de perception, de concentration du réel. Il doit se disposer à rechercher le réel à partir d'un état d'attention particulier. Il va au haïku et ce n'est pas le haïku qui vient à lui.
Pour Gage, l'écriture du haïku est impression du réel fugace. Une trace de beauté. La beauté d'une trace. Le haîku vient s'imprimer dans sa perception, vient cristalliser la perception.

Si je comparais le haïku à un esprit, je dirai que Lo recherche, tel un chamane, à voyager à la rencontre de son haïku, alors que Gage est frappé et chevauché soudainement par son haïku, tel un possédé. Lo doit rentrer dans un autre monde, alors que c'est l'autre monde qui entre dans Gage.

Citer
ce que tu observes génère en toi un peu plus que ce qu'il y a à voir
Gage le reçoit alors que Lo va le chercher.
Peut-être cela témoigne-t-il d'un rapport différent, d'une sensibilité différente que vous entretenez à la réalité et sa beauté.

Pardonnez-moi ces élucubrations. En tout cas votre échange est fécond.
« Suis-je moi ?
Suis-je là-bas, suis-je là ?
Dans tout "toi", il y a moi
Je suis toi. Point d'exil
Si je suis toi. Point d'exil
Si tu es mon moi. Et point
Si la mer et le désert sont
La chanson du voyageur au voyageur
Je ne reviendrai pas comme je suis parti
Ne reviendrai pas, même furtivement »

En ligne Angieblue

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 285
  • Je suis parolière de chansons à textes (poétiques)
    • Easyzic
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #66 le: 08 novembre 2019 à 19:51:59 »
Hey hey, de ce fait, moi aussi je soumets mon nouvel haïku à votre critique :).

Rouge, jaune, vert
Une valse de couleurs
L'automne qui chante

 :/
Angie

Hors ligne Versus1

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 501
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #67 le: 08 novembre 2019 à 21:39:17 »
Salut Angie !  8)

Très joli, le troisième vers. Je mettrais bien : une rafale de feuilles, au second. Comme ceci :

Citer
Rouge, jaune, vert
Une rafale de feuilles
L'automne qui chante

 :)


En ligne Angieblue

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 285
  • Je suis parolière de chansons à textes (poétiques)
    • Easyzic
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #68 le: 08 novembre 2019 à 22:07:51 »
Ou

Rouge, jaune, vert
L'été enterre ses feuilles
Et l'automne chante

ou

Rouge, jaune, vert
Un long cortège de feuilles
Et l'automne chante
Angie

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 420
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #69 le: 08 novembre 2019 à 22:21:44 »
Bonsoir Angie,

ils sont chouettes mais j'enlèverais le Et il n'est pas nécessaire

Rouge, jaune, vert
L'été enterre ses feuilles
l'automne chante.

ou

Rouge, jaune, vert
long cortège de feuilles
l'automne chante.

Je préfère le deuxième.
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

Hors ligne Versus1

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 501
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #70 le: 08 novembre 2019 à 22:28:22 »
Comme Claudius, je préfère la seconde version.  :)

En ligne Angieblue

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 285
  • Je suis parolière de chansons à textes (poétiques)
    • Easyzic
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #71 le: 08 novembre 2019 à 22:37:59 »
ça n'est pas grave si ça ne fait plus 5/7/5 ? :(

De ce fait, moi je préfèrerais:

Rouge, jaune, vert
Un long cortège de feuilles
L'automne chante

 :)

Angie

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 420
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #72 le: 08 novembre 2019 à 23:03:49 »


 Non Angie, la métrique n'est pas importante, tant que ça ne dépasse pas 17 syllabes.

Il ne faut pas focaliser sur le 5 - 7 - 5, et surtout pas ajouter des petits mots pour faire le compte
les articles ne sont pas nécessaires.

 :mrgreen: :mrgreen:
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

En ligne Angieblue

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 285
  • Je suis parolière de chansons à textes (poétiques)
    • Easyzic
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #73 le: 08 novembre 2019 à 23:35:03 »
D'accord Claudius :),

Et ça prouve que le haïku n'est pas une forme fixe, mais une forme mouvante...
On peut dire que sa seule contrainte est qu'il ne doit pas dépasser les 17 syllabes...
Ensuite, dans sa version moderne, il peut aborder d'autres thèmes qu'un moment bref, contenant un mot de saison, saisi en plein vol comme une photographie vivante. Il peut être plus spirituel et poétique ou plus trivial et même humoristique...Mais il doit quand même amener à une certaine méditation...
« Modifié: 08 novembre 2019 à 23:43:02 par Angieblue »
Angie

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 420
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Haïku or not haïku
« Réponse #74 le: 09 novembre 2019 à 09:15:26 »

Un résumé qui me va bien Angie, même si l'instant fugace me semble tout de même important.

Mais encore un fois, je ne suis pas haïjin bien loin de là.

 ;) ;)
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.063 secondes avec 24 requêtes.