Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

19 novembre 2019 à 00:30:28

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Miromensil, Chapart, Claudius) » Rêverie solitaire

Auteur Sujet: Rêverie solitaire  (Lu 252 fois)

Hors ligne Feather

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 299
Rêverie solitaire
« le: 18 octobre 2019 à 12:30:34 »
Invalidé par le poids de sa carcasse, il sommeillait.
Couché sur le sol, armé de haines et d’envies,
Son besoin de liberté grandissait au rythme des attentats à son ultime lubie.

Atteindre l’inexorable, atteindre la déréliction de son âme suspendue aux merveilles de la nuit.

Par quel songe d’un matin frais la tentation se fit-elle?
Par quel horreur de la vie ne croyait-il plus en son appétit?
Courageux, il se pavanait sur le perron de sa vie, croyant ainsi obtenir le ravissement d’un plaisir en s’adonnant aux prémices de ces feintes guerrières.

Cruelle pensée pour cet être désarmé !

Lorsque ce réel fut de n’être qu’un infidèle, sans un remords il se fit Pantagruel.

Cherchant l’avarice, il se perdit dans l’oubli.

Mais c’est en parfait conscrit qu’il accepta la complainte d’un Juda.

Bravant les peines et l’horreur du conflit, il brandit son épée et d’un geste, il pointa le cœur de son ennemi.

Crime parfait dont les larmes n’ont que faire du chaos. 

Quand criant aux abois les injustices des rivales passions, il troqua son arme contre un fleuret d'illusions.

Et c’est en conquérant qu’il se fit légionnaire.

Sa mission fut de n’être que le vainqueur d’un combat sans élection dont l’énigme n’était que falsification.
La rêverie du trauma se fit donc à l’aune d’un réveil bienheureux où rythmes et sensations se baignaient dans l'orgie déjà loin.
À son réveil, il sut qu'il s'était mépris d'une peur non des moins assouvie et d'une lueur il se dit que sa fin ne serait qu'un forfait d'étourdi.




« Modifié: 21 octobre 2019 à 22:08:27 par Feather »

En ligne Milla

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 330
Re : Rêverie solitaire
« Réponse #1 le: 18 octobre 2019 à 13:34:35 »
Salut !

au fil du texte...
Citer
Courageux, il se pavanait sur le péon de sa vie, croyant ainsi obtenir le ravissement d’un plaisir en s’adonnant aux prémices de ces feintes guerrières.
je ne connais pas "péon", et le dico me parle d'ouvrier agricole :\? Tu voulais dire quoi ?

Citer
Cherchant l’avarice il se perdit dans l’oubli.
je verrais bien une virgule après avarice

Citer
Bravant les peines et l’horreur du conflit, il brandit son épée et d’un geste il pointa le cœur de son ennemi.
et ici après geste

Citer
Sa mission fut de n’être que le vainqueur d’un combat sans élection dont l’énigme n’était que falsification.
je ne comprends pas ce que tu veux dire :\?  quelle élection, quelle énigme ??

hop, tout lu ! et en fait je vais relire parce que j'ai pas trop compris...
hmmm, du coup c'est pas vraiment plus clair après relectures...
Je suis embêtée parce que je n'ai pas saisi ce qui se passait ni vraiment visualisé le perso ou la scène...
J'ai l'impression que tu mets beaucoup de soin à faire sonner tes formulations, mais peut-être que ça manque de direct et de limpidité pour fonctionner chez moi. Je comprends tes phrases en séparées, mais je ne capte pas le déroulé et le lien entre elles...
Je sors du texte avec une vague impression que ça parle d'un homme mourant, à terre, après un combat peut-être pour une histoire de jalousie, mais davantage persuadée que ce n'est pas ça du tout que convaincue que ça l'est.
Bref, du point de vue de ma lecture, il te faudrait essayer de mieux ouvrir le sens du texte au lecteur.

au plaisir

Milla

Hors ligne Feather

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 299
Re : Rêverie solitaire
« Réponse #2 le: 18 octobre 2019 à 14:16:00 »
Bonjour Milla,

Oups! Erreur de frappe pour perron.
L'idée générale du texte:
C'est l'histoire d'un songe d'un homme solitaire.
Merci pour la ponctuation oubliée.
« Modifié: 18 octobre 2019 à 15:25:54 par Feather »

En ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 764
  • Mon nu mental
    • pouet
Re : Rêverie solitaire
« Réponse #3 le: 21 octobre 2019 à 18:30:53 »
Salut Feather,

Le principal défaut du texte tient pour moi au fait que tu y fais beaucoup de tell davantage que de show, pour reprendre ce truc dont j'ai entendu parler en arrivant sur ce forum (http://monde-ecriture.com/forum/index.php/topic,5197.msg88668.html#msg88668). Après c'est effectivement quelque chose dont on entend souvent parler comme une "règle" (donc bon, voilà) mais je le trouve intéressant à mentionner ici dans la mesure où ça peut expliquer pourquoi je me suis sentie, à titre perso, loin des affects de ton personnage, sans possibilité de rentrer en empathie avec lui - et donc imperméable au texte.

En espérant que ça te soit un peu utile ^^'

Hors ligne Feather

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 299
Re : Rêverie solitaire
« Réponse #4 le: 22 octobre 2019 à 07:38:23 »
Miromensil,

Ce texte a été écrit comme une nature morte, sans intention intimiste qui impliquerait la dimension affective du lecteur. Je souhaitais dépeindre comme un tableau une scène d'apparence ordinaire issue d'un rêve.
L'homme décrit, se débat avec ses sentiments contradictoires et héroïques inconscients. Visiblement ce temps de sieste survient après un bon repas.
Je prends cependant note de ton information concernant le tell et le show , merci pour le transfert,
À bientôt.

Hors ligne Manu

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 301
Re : Rêverie solitaire
« Réponse #5 le: 22 octobre 2019 à 15:32:43 »
Bonjour Feather,

Les phrases ou images que j'ai aimé:
Invalidé par le poids de sa carcasse, il sommeillait.
Par quel horreur de la vie ne croyait-il plus en son appétit?
Et c’est en conquérant qu’il se fit légionnaire.
sa fin ne serait qu'un forfait d'étourdi

J'ai eu l'impression de rentrer dans la tête du dormeur du val. Un dormeur du val qui, comme Rimbaud l'observait, ne sait pas encore vraiment qu'il est mort. C'était étrange et bien sympa.


Hors ligne Feather

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 299
Re : Rêverie solitaire
« Réponse #6 le: 22 octobre 2019 à 20:57:28 »
Manu,
Je suis ravie que mon texte ait trouvé écho auprès de toi, malgré une étrangeté imperceptible que tu n'arrives pas à décrire qui est certainement rendue par la distance que je mets dans ma description.
À bientôt.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.143 secondes avec 23 requêtes.