Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

18 novembre 2019 à 16:53:11

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Miromensil, Chapart, Claudius) » Lettre au pied botté d'étoile

Auteur Sujet: Lettre au pied botté d'étoile  (Lu 148 fois)

En ligne Dot Quote

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 005
  • Grabugeur limbique
    • Rémy Revel - Expérience Scriptive
Lettre au pied botté d'étoile
« le: 17 octobre 2019 à 00:27:29 »
Lettre au pied botté d'étoile
Matricule indéfini, sans catégorie.
Humain déterminé d'indétermination.
Je ne me permettrai aucun jugement.
Envers quoi que ce soit de l'entendement.
Car.

Ma plastique ne coule plus de source, j'erre entre les bâtiments vides car remplis de gens, après tout cela sert à ça les bâtiments, entasser des gens pour vider un peu l'atmosphère de son air pur, et alors, je n'ai plus rien que le far quand je veux pleurer, le crayon quand je veux sourciller, le lipstick pour t'embrasser, toi ma nymphe aseptisée, que j'aime, mince, c'est drôle comme on s'est imbriqués. Dehors les noeufs de cravates ou les vélosaures ; il n'y a même plus de place quand survient la pluie, qui nous miroire de glace dans l'ennui du soleil ; la peau à dix mille euros le centimètre carré de crème bronzante. J'erre sur les plages à la recherche d'une dune, celle qui m'accueillera le temps d'une paresse, à l'heure de ce coin de lune dans mes paupières à malice... Toi tu serviettes, et moi je coin de nappe. A nous deux on aurait tôt fait d'attirer les fourmis, heureusement grand-belle-maman a de la confiture sur les moustaches pour les divertir. Mais ne nous y trompons pas, ce biscuit dans le café, ce nez pahydermique, ne saurait être autrement qu'un bruissement de vie dans l'existence. Mon système sonore est entièrement dévoué à l'écoulement de mes vibrations. Je respire fort, j'évacue l'obstruction, et dans cet air de pollution, je m'évertue à ne pas suffoquer, à ne pas mourir asphyxié. Je peux lire sur les pancartes, lorsque j'erre dans les champs de pancartes. Et les lampadires itout. Les par-tartes pour les politiques maquillés ? Par-terre les pelles, on a chacun une part de responsabilité lorsque je dis que l'humanité s'est contruite autour d'une oeuvre fortuite, dont les crèmeries n'auraient d'oraculeries que le fait que je dégouline, que ma plastique ne coule plus de source, parce qu'il lui faut une nouvelle rivière à sa collection de larmes, un nouvel océan à gémir, une illusion de plus à naturer de hache-de-zoo. Zozoter un peu, je singe quelque fragmentation délirogène, m'en est témoin ce regard que je croise quand j'erre, une gène. Le far au coin, l'oeil dans le brouillard, le teint blafard par minerais, j'en déterminerais ce que je serais si... non rien. Alors j'erre, encore, entre les tableaux et les cadres, parce que c'est là que se nichent les artistes en manque de palabre : derrière les artifices, les affiches factices, tout n'est que racornure de toile. Et le musée... J'erre dans les rue, près du canal, rien n'est absolu, rien n'est normal. Alors je maugrée intérieurement, sans construction préalable, juste parce que merde, vraiment. J'erre sans but, c'est le but d'errer...

En un rien de temps.
Et pour l'emmurement.
expérience scriptive
page perso

" -"Barney, take me back to solitary confinment
Cause this little lamb has just been silenced"
- H.Lecter"
- ERB

Hors ligne Manu

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 300
Re : Lettre au pied botté d'étoile
« Réponse #1 le: 17 octobre 2019 à 20:07:38 »
Bonjour Dot Quote,

Ma plastique ne coule plus de source   ah, ah , ah cela commence bien.

ma nymphe aseptisée, que j'aime, mince, c'est drôle comme on s'est imbriqués.
:D

Toi tu serviettes, et moi je coin de nappe. A nous deux on aurait tôt fait d'attirer les fourmis, heureusement grand-belle-maman a de la confiture sur les moustaches pour les divertir. :viviane: Bon, ok, j'arrête avec les émojis, cela devient ridicule.

Lampadires   bravo pour celle-là !

les rue  Là, je crois pas que tu as fait exprès

Bon, j'étais content, au début, je te suivais tranquille, et puis je dois dire qu'on s'est un peu perdu de vue au milieu du texte, mais c'est pas grave, parce que je suis resté dans ton univers déglingué et sans vraiment m'y sentir bien (faut pas exagérer avec tous ces gens dans les yachts, y a plus de place pour la mer), j'aime que quelqu'un puisse me le décrire. Me dire que, merde, on pourrait se sentir mieux avec un petit effort.

En ligne Dot Quote

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 005
  • Grabugeur limbique
    • Rémy Revel - Expérience Scriptive
Re : Lettre au pied botté d'étoile
« Réponse #2 le: 17 octobre 2019 à 21:08:36 »
Citer
au début, je te suivais tranquille, et puis je dois dire qu'on s'est un peu perdu de vue au milieu du texte
c'est exactement le schéma que je me suis figuré à l'écriture 0_o

l'impression de me lancer, tranquillement, paré à affronter l'aventure scriptive
s'ensuit un flou dont je me rends compte de l'évident passage de l'écriture à la lecture
et au final sans en demander trop, je reviens à l'auscultation d'un truc qui se suffit

merci de remarquer ma petite amertume envers ce sentir-mieux à porter de main

et de ton passage !

auplaisir
expérience scriptive
page perso

" -"Barney, take me back to solitary confinment
Cause this little lamb has just been silenced"
- H.Lecter"
- ERB

Hors ligne Aleshanee

  • Tabellion
  • Messages: 32
Re : Lettre au pied botté d'étoile
« Réponse #3 le: 18 octobre 2019 à 10:59:55 »
Tu ne ferais pas du rap toi par hasard ou du slam?
Y a un rythme merveilleux dans ce texte. De superbes images. Elles n'ont pas forcément de sens toutes seules, c'est l'ensemble qui en crée un.
Cela a beau être très triste, très angoissant comme sujet, cela fait du bien de te lire.
Vraiment très beau, donc.
Bravo.

"Toi tu serviettes, et moi je coin de nappe. A nous deux on aurait tôt fait d'attirer les fourmis, heureusement grand-belle-maman a de la confiture sur les moustaches pour les divertir. " Ca m'a fait penser à une image qu'on aurait pu trouver dans the wall des Pink Floyd, The Rocky Horror ou un poème de Morrison . Bref, très psyché, très visuel. J'adore. Il y en a beaucoup d'autres aussi dans le texte.

Question,
Qu'aimes tu écouter comme musique ? Y a t il des oeuvres que tu aimes particulièrement au cinéma, en littérature ou art? Cela m’intéresserait de connaître tes "pairs". Si ce n'est pas indiscret bien sûr.
« Modifié: 18 octobre 2019 à 11:02:54 par Aleshanee »

En ligne Feather

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 298
Re : Lettre au pied botté d'étoile
« Réponse #4 le: 18 octobre 2019 à 12:07:17 »
Bonjour Dot Quot.
Ton texte est comme une agréable ballade, sur laquelle vient s'incrire une mélopée intéressante. J'y suis rentrée facilement, et me suis sensiblement égarée au milieu de l'écrit pour au final retomber sur mon impression première. Entre tension et relâchement ma lecture s'est faite fluide et intrigante. Bien joué!

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.164 secondes avec 22 requêtes.