Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

09 décembre 2019 à 22:46:49

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Déterminant

Auteur Sujet: Déterminant  (Lu 1028 fois)

Hors ligne Merlok

  • Tabellion
  • Messages: 39
Déterminant
« le: 14 octobre 2019 à 11:28:52 »
Bonjour,

Une question tout simple: avez-vous des astuces d'écriture pour éviter les déterminants ?
Ça m'est venu en analysant un texte de 350 mots où apparaissait "les" environ 15 fois.

Hors ligne Verasoie

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 166
    • Attendez-moi sous l'orme.
Re : Déterminant
« Réponse #1 le: 14 octobre 2019 à 13:34:47 »
Est-ce vraiment trop ?

Citer
Quoique ce détail ne touche en aucune manière au fond même de ce que nous avons à raconter, il n’est peut-être pas inutile, ne fût-ce que pour être exact en tout, d’indiquer ici les bruits et les propos qui avaient couru sur son compte au moment où il était arrivé dans le diocèse. Vrai ou faux, ce qu’on dit des hommes tient souvent autant de place dans leur vie et surtout dans leur destinée que ce qu’ils font. M. Myriel était fils d’un conseiller au parlement d’Aix ; noblesse de robe. On contait de lui que son père, le réservant pour hériter de sa charge, l’avait marié de fort bonne heure, à dix-huit ou vingt ans, suivant un usage assez répandu dans les familles parlementaires. Charles Myriel, nonobstant ce mariage, avait, disait-on, beaucoup fait parler de lui. Il était bien fait de sa personne, quoique d’assez petite taille, élégant, gracieux, spirituel ; toute la première partie de sa vie avait été donnée au monde et aux galanteries. La révolution survint, les événements se précipitèrent, les familles parlementaires décimées, chassées, traquées, se dispersèrent. M. Charles Myriel, dès les premiers jours de la révolution, émigra en Italie. Sa femme y mourut d’une maladie de poitrine dont elle était atteinte depuis longtemps. Ils n’avaient point d’enfants. Que se passa-t-il ensuite dans la destinée de M. Myriel ? L’écroulement de l’ancienne société française, la chute de sa propre famille, les tragiques spectacles de 93, plus effrayants encore peut-être pour les émigrés qui les voyaient de loin avec le grossissement de l’épouvante, firent-ils germer en lui des idées de renoncement et de solitude ? Fut-il, au milieu d’une de ces distractions et de ces affections qui occupaient sa vie, subitement atteint d’un de ces coups mystérieux et terribles qui viennent quelquefois renverser, en le frappant au cœur, l’homme que les catastrophes publiques n’ébranleraient pas en le frappant dans son existence et dans sa fortune ? Nul n’aurait pu le dire ; tout ce qu’on savait, c’est que, lorsqu’il revint d’Italie, il était prêtre.
En 1804, M. Myriel était curé de B. (Brignolles). Il était déjà vieux, et vivait dans une retraite profonde.

C'est l'incipit des Misérables (le premier truc qui m'est passé par la tête hihi ^ ^) . Il y a 350 mots, et "les" y est utilisé 10 fois. Certes c'est moins que dans ton texte, mais 15 me semble pas exorbitant, du coup.

Est-ce que ça gêne tes lecteurs ? Est-ce que tu pourrais nous poster l'extrait en question, peut-être ? C'est plus facile de donner des astuces ou suggestions en ayant du concret je pense : ) j'ai du mal à penser à un truc sans voir les phrases en question.

En tout cas je m'étais jamais posé la question jusqu'ici, c'est intéressant à soulever !
Pendant des années la vie ne vous lâche rien que des mesquineries minables, et encore faut-il les lui arracher, sans compter la bonne humeur qu'on dépense à rester joyeux pour lui plaire, et tout à coup, sans raison, allez savoir pourquoi, elle vous balance sans prévenir des trésors dans les pattes.

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 245
Re : Déterminant
« Réponse #2 le: 17 octobre 2019 à 12:13:24 »
Bonjour,

Une question tout simple: avez-vous des astuces d'écriture pour éviter les déterminants ?
Ça m'est venu en analysant un texte de 350 mots où apparaissait "les" environ 15 fois.

et est-ce que avant d'analyser le texte en question tu avais été gêné.e?

les adverbes, quand y en a trop (dans albert cohen par exemple), oui ça c'est très chiant.

les déterminants, je ne pense pas que ça soit vraiment possible un texte où il y en a trop.

c'est quoi comme texte ? n'hésite pas à nous le montrer, histoire qu'on se fasse une idée  :) !

Hors ligne Xavier

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 107
Re : Déterminant
« Réponse #3 le: 17 octobre 2019 à 22:30:14 »
Je ne pense pas que ça a été fait en français, mais en anglais on a montré que les petits mots comme "of" "the" etc... était pas vraiment lu, donc je pense que "les" fais parti de ces mots dont la répétition ne gênent pas.
Si tu trouves que ton texte sonne mal, le problème réside probablement autre part (rythme sans doute ?)
- Xavier

[img width= height=]http://nanowrimo.org/widget/graph/nemling,pc,days.png[/img]

Hors ligne Merlok

  • Tabellion
  • Messages: 39
Re : Déterminant
« Réponse #4 le: 18 octobre 2019 à 14:27:46 »
Bonjour à tous,

Merci pour l'incipit des misérables, on ne le lit pas souvent. :-¬?

Ma question m'est venue en lisant un de mes textes. Ce n'était pas forcément dérangeant mais en focalisant sur ces mots je me suis rendu compte du nombre. Et du coup, ça m'a dérangé, je ne voyais plus que ça  ;D

Je suis d'accord avec l'analogie anglaise, je pense qu'on n'y pense pas sauf si on n'y pense...

Merci pour les réponses.


Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 245
Re : Re : Déterminant
« Réponse #5 le: 18 octobre 2019 à 16:27:29 »
"les" fais parti de ces mots dont la répétition ne gênent pas.

je  suis tellement d'accord avec toi Xavier que je radicaliserais ton propos et serais tenté de demander : c'est quoi, des mots dont la répétition gêne ?

perso je n'ai rien (mais alors : rien) par principe contre les répétitions.

j'aime quand les mots sont bien choisis. c'est tout.

(cf. pascal, "Quand dans un discours se trouvent des mots répétés et qu’essayant de les corriger on les trouve si propres qu’on gâterait le discours, il les faut laisser, c’en est la marque. Et c’est là la part de l’envie, qui est aveugle et qui ne sait pas que cette répétition n’est pas faute en cet endroit. Car il n’y a point de règle générale" pensée je sais plus c mbien :--))

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 707
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : Déterminant
« Réponse #6 le: 21 octobre 2019 à 00:51:22 »
Eviter les déterminants, ça revient à éviter les groupes nominaux. Ca me semble assez galère, non ? A moins de vouloir une écriture très hachée.
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 245
Re : Re : Déterminant
« Réponse #7 le: 21 octobre 2019 à 16:25:21 »
Eviter les déterminants, ça revient à éviter les groupes nominaux. Ca me semble assez galère, non ? A moins de vouloir une écriture très hachée.

+ 10 000 ernya

en écriture la simplicité est une immense qualité

vouloir limiter le nombre de déterminants, ça ne va pas dans le sens de la simplicité

ça va (ça irait, plutôt : j'en parle au conditionnel parce que personne, même les pires oulipiens, n'ont jamais eu je crois ce genre d'idée saugrenue) dans le sens de la complexité

très cher Merlok à mon très humble avis arrête de compter le nombre de déterminants dans tes textes, et fonce  :) !

et on lira tes textes avec d'autant plus de plaisir  :)

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 679
  • Homme incertain.
Re : Déterminant
« Réponse #8 le: 21 octobre 2019 à 16:40:31 »
Ton inquiétude me rappelle ce commentaire que l'on m'a fait un jour, que mon texte contenait trop d'auxiliaires. Cela m'avait rendu fort perplexe, car c'était un récit au passé composé.

Et en effet, une fois pointé tu ne vois plus que ça !!!   :D
Même les grandes joies vous laissent un peu de regret, il y a un fond de manque dans tout ce qu'on vit.

Pierre Lemaitre ; Au revoir là-haut.

En ligne Léilwën

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 712
  • Léli, elfe au lapin roux
Re : Déterminant
« Réponse #9 le: 21 octobre 2019 à 16:47:45 »
Tout va bien Gage, ne t'inquiète pas ; heureusement, les auxiliaires sont aussi nécessaires que les déterminants : on peut les multiplier à souhaits ;)

:calin:
Grammar nazi en désintoxication intensive

Tu débarques et tu es un peu perdu ? Je peux peut-être t'aider par ici

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 1.587 secondes avec 22 requêtes.