Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

10 décembre 2019 à 14:01:57

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Miromensil, Chapart, Claudius) » Lettre à l'amour

Auteur Sujet: Lettre à l'amour  (Lu 314 fois)

Hors ligne laplumedesara

  • Plumelette
  • Messages: 13
    • La plume de Sara
Lettre à l'amour
« le: 08 octobre 2019 à 11:19:57 »
Je m'empresse de mettre en ligne mon premier texte (ce n'est pas le premier ni le premier partage tout court pour ce même texte mais ce sera mon premier dans cette communauté), premier partage ici, après les présentations. Je veux le faire avant de me dégonfler et de ne plus en être capable, alors je n’aurais qu'une hâte une fois que le bouton "Soumettre" sera pressé, ce sera de lire vos retours pour faire mieux à mon prochain partage :

Ô noble sentiment,
Je ne sais ce que tu es, et je ne pense pas savoir un jour te définir clairement, mais pourtant je t’aime. Certains te visualisaient comme une flèche échappée de l’arc de Cupidon, ou telle la foudre qui frappe deux inconnus se croisant pour la première fois. Ou peut-être es-tu cette troupe de papillons qui nous prend le ventre et nous donne l’impression de voler. Ou est-ce le fruit de l’imagination de nous autres humains pour nous donner une contenance. Eh bien, malgré tous ces doutes et tous ces questionnements, je t’aime.

Pourquoi t’aimerais-je, toi qui nous rends misérables par moments, qui nous brise en mille morceaux quand tu le veux et comme tu le veux ? Serais-je donc sadique pour autant tenir à toi ? Toi, qui m’as laissée tant de fois paralysée et engourdie par tant d’émotions mitigées. Toi qui n’as eu de cesse de me décevoir quand je m’y attendais le moins. Toi qui m’as, tant de fois, abandonnée en larmes ou insomniaque. Tu m’as livrée au chagrin, à la dépression, à la part sombre de moi dont je me cachais tout le temps. Tu m’as trahie et tellement blessée pourtant j’en suis là, et je ne demande qu’à t’aimer encore et encore. Cette emprise que tu as sur moi me subjugue. J’ai foi en toi, j’ai espoir que, malgré toutes les fois passées, même si tu me rends vulnérable au plus haut point, tu puisses me rendre plus forte et m’offrir tout le bonheur du monde. Chaque fois que tu me brises, je recolle les morceaux et je me redonne entière à toi en dépit de mes fissures et mes crevasses qui se font plus profondes au gré de tes traîtrises.

Tu m’as appris la vie, alors je t’ai aimé et je t’aimerais toujours. Tu me fais voir le monde tantôt en couleurs tantôt tout gris tout noir. Mais c’est bien pour ça que je t’aime. Quand tu me rends heureuse, rien ne peut me briser. Et quand tu décides de m’écraser, rien ne me sauve de toi que toi. Certains me diront que je me trompe mais que nenni. Tu es tout. Tu nous lie à nos familles, à nos amis et à nos amants. Tu es ce lien fort qui fait une famille, qui rapproche parents et enfants, frères et sœurs. Et tu es aussi cette attache qui nous rapproche à des gens qui nous ont été un jour inconnu, mais qui depuis toi, sont une part de nous. Et bien sûr tu es ce scintillement dans les yeux des âmes sœurs, tu les rends plus forts que tout, capables de faire face au monde entier. Tu es cette passion qui m’emplit quand j’écris. Tu es ce câlin d’ami qui sèche toutes nos larmes, cette épaule sur laquelle on se repose quand le poids des problèmes nous avachit. Tu es le parent fier de son enfant qui réussit et tu es le soutien de cette sœur ou de ce frère. Tu es ce conjoint prêt à traverser des milliers de kilomètres pour voir sa moitié. Tu es cette femme qui s’apprête à annoncer sa grossesse à son mari et tu es ce bébé qui grandit dans le ventre de sa mère. Alors je ne peux que t’aimer, car tu es la beauté de notre monde. Combien de fois m’as-tu aidés à me relever quand j’étais au plus bas, combien de fois m’as-tu permis de vivre pleinement des instants magiques au cours de ma petite vie. Alors ne t’étonne pas de mon amour pour toi.
Je voulais te remercier pour toutes ces belles choses que tu m’as permis de vivre. Pour ces belles rencontres que tu as transformé en amitiés durables, pour ces épreuves que tu m’as aidée à traverser au travers de ces personnes et leur présence. Je voulais te remercier de m’avoir rendue le sourire en me trouvant mon âme sœur. Tu m’as simplement rendue heureuse depuis que tu as changé cette rencontre anodine en chance inouïe. C’était la rencontre d’une vie. Regarde où j’en suis aujourd’hui. Je suis folle amoureuse, je suis déterminée à réaliser mes rêves et j’ai le soutien dont j’ai besoin pour le faire. Merci pour toutes ces belles années de ma vie, toutes ces années qui m’ont amené à lui, à moi telle que je suis, telle que je m’aime. Et tu sais que cela n’a pas été facile mais tu as su me trouver à chaque fois et te frayer un chemin jusqu’à mon cœur.

Pourtant, j’ai envie de plus, peut-être suis-je trop cupide ou ingrate. Mais laisse-moi en exiger plus. Je voudrais juste te demander une chose, reste auprès de moi et ne me quitte pas. Brel te le chantait, et voilà que je te l’écris à mon tour « Ne me quitte pas ». Laisse-moi encore baigner dans ta splendeur et m’enivrer de toi. Je ne suis aucunement prête à me défaire du bonheur que tu m’offres et je ne veux pas poser de genoux à terre avant d’avoir pu en faire plus, voler plus haut encore. Je ne peux donc qu’avec une larme qui coule sur ma joue, une larme de joie, de gêne et d’espoir, te le demander à nouveau : Veux-tu bien me promettre de ne plus me laisser ?

A vous.
Une férue des mots, une amoureuse de voyage, une fan de musique, une passionnée de cinéma et une adepte de partage, Sara à votre service ;)
https://www.laplumedesara.fr/

En ligne Manu

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 329
Re : Lettre à l'amour
« Réponse #1 le: 10 octobre 2019 à 16:56:21 »
Bonjour Sara,

un texte sans commentaires ? Voyons voir... :)

Je ne sais ce que tu es, et je ne pense pas savoir un jour te définir clairement,  peut-être utiliser pouvoir un jour te définir pour éviter la répétition de savoir.

l’imagination de nous autres humains pour nous donner une contenance   Je trouve la phrase un peu lourde. Pourquoi pas un truc du genre de cette imagination qui nous donne bonne contenance . En plus, je ne suis pas sûr de comprendre le sens de cette phrase.

par tant d’émotions mitigées.  par des émotions mitigées pour éviter la répétition de tant ?

Ensuite, à partir de tu m'as appris la vie, j'ai arrêté mon fil à fil parce que la lecture m'a semblé plus fluide. Et, pour moi, le sens plus abouti.

Sur l'ensemble du texte, il me manque l’absence de la propre trahison du narrateur face à l'amour (ses négligences si tu préfères, un contrepoids) pour vraiment apprécier la démonstration. Mais clairement, le but du texte n'est pas là, et en ce sens, je peux dire qu'il est réussi.

Merci pour le partage.

Hors ligne laplumedesara

  • Plumelette
  • Messages: 13
    • La plume de Sara
Re : Lettre à l'amour
« Réponse #2 le: 31 octobre 2019 à 11:01:33 »
Merci beaucoup Manu, pour ce retour. Mon premier et désolée d'avoir pris si longtemps à répondre.
La seule remarque que je ne prends pas c'est la répétition du "tant", c'est intentionnel de ma part.
Et pour le reste, je suis tout à fait d'accord avec toi. Pour le dernier point, oui en effet l'absence de la trahison est un peu intentionnel pour la simple raison que je choisis de la présenter comme élément central d'un autre texte dans la continuité de celui-ci.
Une férue des mots, une amoureuse de voyage, une fan de musique, une passionnée de cinéma et une adepte de partage, Sara à votre service ;)
https://www.laplumedesara.fr/

Hors ligne flulu

  • Aède
  • *
  • Messages: 187
Re : Lettre à l'amour
« Réponse #3 le: 31 octobre 2019 à 11:19:59 »
On retrouve dans ton texte les désillusions du sentiment amoureux, mais il manque la violence de l'amour qui peut conduire à des extrêmes plus mortifères.
L'idée de départ est séduisante, à mon avis le développement laisse le lecteur sur sa faim
Ce n'est qu'un avis partiel.
Chacun sur ce sujet brûlant aura un avis différent.
Il y a beaucoup de candeur et un peu de naïveté
C'est ce qui fait aussi le charme de ce texte.
Tu dois être très romantique, de nos jours c'est si rare...
En tous les cas c'est un plaisir de te lire, tu ne cherches pas à "faire des phrases" et tu ne cherches pas non plus à abuser des piments artificiels qui émaillent souvent trop de textes.
Merci pour le partage
carpe diem

Hors ligne laplumedesara

  • Plumelette
  • Messages: 13
    • La plume de Sara
Re : Lettre à l'amour
« Réponse #4 le: 31 octobre 2019 à 11:30:12 »
Merci fluflu,
En effet, je suis une grande romantique, et mes désillusions ne m'ont assez brisée pour noircir ma plume. Merci pour ton retour, je prends note et je prévois dans la continuité de livrer quelques textes plus sombres, à mes yeux. Et comme tu le dis, j'essaie de faire des petits textes sans artifices et plutôt simples.
Encore merci.
Une férue des mots, une amoureuse de voyage, une fan de musique, une passionnée de cinéma et une adepte de partage, Sara à votre service ;)
https://www.laplumedesara.fr/

Hors ligne Ayana

  • Tabellion
  • Messages: 51
Re : Lettre à l'amour
« Réponse #5 le: 31 octobre 2019 à 13:38:46 »
Bonjour sara!

Dans l'ensemble j'ai trouvé ton texte très sympa à lire. Même si on a déjà tout dit/écrit sur l'amour le plus souvent on parle quand même plus de l'être aimé ou on écrit des pamphlets brûlant contre l'Amour qui nous a trahi mais une déclaration comme la tienne ça reste plus original.

De manière général ton texte et plutôt bien amené et conclu et ton écriture est agréable, j'ai juste tiqué sur 3-4 trucs:

''telle la foudre": Ce serait pas plutôt ''Tel la foudre'' (je suis pas sûre mais voilà...)?

''troupe de papillon'': j'ai l'impression que l'expression fait une peu ''tâche'' par rapport au reste de tes expressions qui sont beaucoup plus poétique

''Tu m’as trahie et tellement blessée pourtant j’en suis là, et je ne demande qu’à t’aimer encore et encore.'': maladroit

''Et quand tu décides de m’écraser, rien ne me sauve de toi que toi.'': Je comprends très bien l'idée que tu veux exprimer mais là encore je trouve que la façon de le dire est un peu maladroite

''Tu es ce lien fort qui fait une famille, qui rapproche parents et enfants, frères et sœurs. '': je trouve cette phrase un peu lourde (et pas forcément nécessaire) par rapport à tout ce qui vient avant et après

''qui nous rapproche à des gens'': à peu près sûre que ce n'est pas français...

''trop cupide ou ingrate'': pour moi le trop est inutile puisque ces deux mots sont des défauts, ils sont par définition déjà ''trop'' dès qu'ils sont là...

Hors ligne laplumedesara

  • Plumelette
  • Messages: 13
    • La plume de Sara
Re : Lettre à l'amour
« Réponse #6 le: 31 octobre 2019 à 14:28:23 »
Bonjour,
Merci Ayana pour ton retour. Je suis vraiment honteuse de mon erreur. Et pourtant je l'ai relue une fois mon texte avant pour m'assurer. Promis, je ferais plus attention. Pour les trois maladresses que tu as décelé, j'ai envie de dire que c'est exactement ce que je voulais dire donc je ne vois pas de maladresse là où toi tu la discernes clairement. Pour le dernier point, le trop n'est pas nécessairement de trop à mon goût. Je suis d'accord sur la nature même du défaut mais comme on peut nuancer les qualités avec des "il est trop gentil", ou des "il est quelque peu charmant", je m'autorise à apporter de la nuance à ces défauts aussi. Pour la troupe de papillon, je la suis dans son vol, je me penche dessus pour voir ce qu'il en est et éventuellement apporter plus de poésie à cette image. Et pour finir en répondant à ta première remarque, j'ai fait quelques recherches et il me semble qu'il s'accorde dans mon cas avec la foudre. Je laisse ce petit lien là : https://www.projet-voltaire.fr/regle-orthographe/regles-accord-singulier-pluriel-adjectif-tel-telle-tels-telles-que/

Merci encore à toi. Cela me touche d'être lue et d'avoir des retours.
Une férue des mots, une amoureuse de voyage, une fan de musique, une passionnée de cinéma et une adepte de partage, Sara à votre service ;)
https://www.laplumedesara.fr/

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.063 secondes avec 22 requêtes.