Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

20 novembre 2019 à 23:03:26

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…

Auteur Sujet: Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…  (Lu 545 fois)

Hors ligne Guy Lafosse

  • Tabellion
  • Messages: 46
Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
 

Moi, si j’évite d’envoyer des pains à mon réveille-matin,
C’est parce que pour croûter il faut se bouger le popotin.

Puisque je reconnais n’avoir aucune raison de l’accuser,   
Inviter à me sortir du pieu, pourquoi devrait-il s’excuser ?

Quand bien même mon degré de fatigue serait-il élevé,       
Programmé, il sonnera tant que je ne me serais pas levé.
 
Après douche tiède, coup de gel, enfilé froc non repassé,
Je jette un cil à ma fenêtre pour voir les passants passés.

Il est neuf plombes, pour que plus jamais je ne me trompe, 
Ordonné, je brosse mes pavés et saute dans mes pompes.

Départ, rue de la Gaîté, arrivé Montparnasse-Bienvenüe,
C’est dans un rade que mes poteaux attendent ma venue….

Après avoir bisouté la taulière et caressé son vieux clébard, 
Je m’enfile pas moins de quatre caouas accoudé à son bar…

Disant que je suis un lascar qui fréquente les bastringues,
On comprend tout de suite que je mène une vie de dingue…

Chanteur pour pépés et mémés, sans trop faire la nouba,
Fiesta ou pas à l'heure où la bête rugit elle fait un tabac.                       

J’affirme que, n’ayant aucune disposition pour la vanité,
Mais, investi d’une mission sacrée, je me sens habité. .                             

J’n’ai rien du glandu qui se trimbale une chetron d’ange, 
Ni la tête d’un fondu qui carbure et se biture au mélange. 

Chanteur de rue, j’ai beau appliquer chaque conseil, 
Je ne vois toujours pas venir la couleur de l’oseille…

Je sais que l’on dit qu’un gugus à la chetron de travers
Qui connaît la galère en été, souvent ne passe pas l’hiver.

Aussi, c’est parce qu'à Pigalle, je vais chanter mes standards,
Qu’au saut du pieu, j’ai enfilé le plus beau de mes fendards.,

Je ne suis pas une loco de bout de quais, genre attrape-tout,
Ni une diva qui pour fêter son succès, fout le bordel partout…
 
Ma logeuse qui, hier encore, disait grand bien de mes prestations,
Aujourd’hui, cette dernière me semble être dans la contestation.
 
Comment expliquer qu’après m’avoir souvent dit être enchantée,
La mémé m’offre six de mois loyers pour ne plus m’entendre chanter.

Maman  sait que si c’est dans la rue que  je pratique mon art,   
C’est parce que je refuse de devenir une star riche à milliards. 

Si l’on ne m’avait pas  proposé que des rôles à la gomme,
J’aurais peut-être accepté qu’un major produise mes albums.   

Si, pour l’instant, seuls papa et maman m’encouragent, 
Mon oncle dit que ma voie est celle qui conduit au garage.

Évident que, l’Olympia m’attend et que je serai bien dedans.
Si Bruno était, il dirait que je suis celui qui a le plus de talent.

Hélas, qualifié de ringard, puisque pauvre est mon auditoire,
Aujourd’hui, à Barbès, je n’ai droit qu’à un bout de trottoir.

Quand mon agent me demande pourquoi je refuse les cachetons,
Je réponds que ce qui m’importe est de gagner mon bricheton.

Sur le plan meuf, si j’aime l’aile je ne crache pas sur la cuisse,
Hélas, sans pèze, je n’ai aucune chance d’aller pécho en Suisse.

Je suis artiste incompris, qui lors d’un récital se surpasse,
Que tous s’arrachent et qui mérite sa toute première place…

En concert, pour mes fans, je grattouille sévère ma guitare,
Mais, ce qui est bizarre est que je vis mal mon statut de star…

Lorsqu’il y a deux trois quatre, voir cinq groupies qui m’écoutent,
Faisant place comble, c’est plus fort que moi, il faut que j’en rajoute…

En n’étant en phase qu’avec les gens qui se décarcassent,
Rappelant que, seuls les plus grands chantent sans micro,
Sachant que sur Paris, je suis et de loin le plus efficace,
Je dis qu’il faut avoir les crocs pour bosser chez Ducros. 

On m’a souvent répété que bouquiner est bien,
Mais pourquoi le faire quand on ne pige rien…

Pour ne tromper personne, j’avoue volontiers mon imposture,
Entendu qu’important est que l’on fasse une honnête lecture.

Car, on a bien compris qu’après m'être faussement décrit,
Je dois en finir en écrivant le mot fin en bas de ce tapuscrit.

Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis.
Côté cœur, je vis la nuit, depuis que l’on m’a éconduit…*

Cela dit, entre l’âge que je prétends avoir et celui que j’ai, 
Le vrai est celui qui, pour ne pas être jugé, je ne dis jamais.
     
* Lire « bon vent à mon amour perdu »
« Modifié: 15 octobre 2019 à 23:59:22 par Guy Lafosse »
Traverser  le temps en oubliant ses futiles besoins,
C’est vivre beaucoup mieux avec beaucoup moins.

Hors ligne PierrePierre

  • Scribe
  • Messages: 88
Re : Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
« Réponse #1 le: 06 octobre 2019 à 11:34:59 »
Bonjour Guy,

A la première lecture, ton poème m'a pris ! J'adore et en plus, je rajoute "fendard" à "futal" (carrément pas craignos) dans mon dico personnel à la section "pantalon".

J'ai à faire, mais je reviens sur cette réponse pour mettre qq points que j'ai vus (petite coquillette : "la bête rugie" ==> la bête rugit)

A tout à l'heure :)
Pierre
Certains hommes espèrent entrer dans l'Histoire,
je préfère, quant à moi, disparaître dans la Géographie.

Phrase honteusement piochée - et un peu modifiée - dans mon livre de chevet.
ISBN 978-2-07-282342-8 (l'ISBN, c'est une vraie poésie)

Hors ligne ortoolski

  • Aède
  • *
  • Messages: 150
Re : Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
« Réponse #2 le: 06 octobre 2019 à 11:50:32 »
Slt Guy!

Très belle épopée!Ton texte me fait penser à ceux de Renaud par moment sans doute à cause (que dis-je grâce) des mots en argots qui enrichissent le tout!

Hors ligne Guy Lafosse

  • Tabellion
  • Messages: 46
Re : Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
« Réponse #3 le: 06 octobre 2019 à 14:15:31 »
Salut Ortoolski,
Pour tout dire, j’ai longtemps hésité avant de pondre ces quelques clowneries. Pour ce qui est de Renaud, la chose est normale parce que lui et moi, à des époques différentes, avons été à l’école de la vie. Te lire est toujours un plaisir.
Bien à toi.
Traverser  le temps en oubliant ses futiles besoins,
C’est vivre beaucoup mieux avec beaucoup moins.

Hors ligne famarbre

  • Plumelette
  • Messages: 11
Re : Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
« Réponse #4 le: 15 octobre 2019 à 21:18:28 »
Bonjour Guy,

Ce texte me plait beaucoup, merci pour le partage.
S'il y avait quelque chose à travailler selon moi, ce serait de lui donner  davantage de rythme et de musicalité,  mais ce n'est que mon avis.

Petite remarque : je crois que tu voulais dire "m'être" et non "mettre" dans le 3ème paragraphe en partant de la fin.


Hors ligne Guy Lafosse

  • Tabellion
  • Messages: 46
Re : Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
« Réponse #5 le: 16 octobre 2019 à 09:20:04 »
Bonjour Famarbre,

Je pense que tous les avis sont utiles quand ils sont expliqués. Toutefois, pour ce qui est du rythme et de la musicalité point n’est besoin de piocher et de creuser profond pour y déceler la marque de mon insuffisance. J’aime les belles plumes et les propos gagnants. Ai-je besoin de te dire ce que je pense des tiens.

Bien à toi,
Guy



Bonjour Guy,

A la première lecture, ton poème m'a pris ! J'adore et en plus, je rajoute "fendard" à "futal" (carrément pas craignos) dans mon dico personnel à la section "pantalon".

J'ai à faire, mais je reviens sur cette réponse pour mettre qq points que j'ai vus (petite coquillette : "la bête rugie" ==> la bête rugit)

A tout à l'heure :)



]
« Modifié: 19 octobre 2019 à 23:26:08 par Guy Lafosse »
Traverser  le temps en oubliant ses futiles besoins,
C’est vivre beaucoup mieux avec beaucoup moins.

Hors ligne Cyr

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 417
Re : Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
« Réponse #6 le: 19 octobre 2019 à 14:17:06 »
 :D haha! Chapeau! Rafraîchissant cette petite description en rimes et en argos. J'avoue qu'il y a des mots que je découvre.
Au plaisir,

Hors ligne Manu

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 302
Re : Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
« Réponse #7 le: 19 octobre 2019 à 20:20:31 »
Bonjour Guy,

Après tant de mésaventures, je comprends Lafosse, mais vois comme tous tes lecteurs te jettent une corde (et pas au cou) pour en sortir.

Cela fait longtemps que je n'avais pas entendu ni lu caoua.

Merci pour ce moment de lecture qui m'a fait sourire bien des fois.

Hors ligne famarbre

  • Plumelette
  • Messages: 11
Re : Re : Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
« Réponse #8 le: 19 octobre 2019 à 20:38:27 »
Ai-je besoin de te dire ce que je pense des tiens.
Je ne comprends pas trop les sous-entendus, donc je ne sais pas ce que tu veux dire par cela.
Ce n'est pas grave, j'ai dit ce que j'avais à dire, à savoir que j'ai apprécié la lecture de ton texte.

Hors ligne Guy Lafosse

  • Tabellion
  • Messages: 46
Re : Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
« Réponse #9 le: 20 octobre 2019 à 08:12:45 »
Bonjour Famarbre,

Loin moi l’idée d’écrire quelque chose contraire de ce que je pense. Quand j’écris que j’aime les belles plumes, je pense à la tienne. (je t’ai lu). 
Quand je dis aimer les propos gagnants et qu’utiles sont les avis, une fois encore je pense à tes commentaires éclairés. Je ne suis pas preneur du double langage. Quand je parle d’insuffisance je pense aux miennes. Moi qui suis un sans titre n’y diplôme aucun, comment pourrait-il en être autrement ? J’espère avoir levé le voile sur ce malheureux  quiproquo.

Bien à toi.
Traverser  le temps en oubliant ses futiles besoins,
C’est vivre beaucoup mieux avec beaucoup moins.

Hors ligne Guy Lafosse

  • Tabellion
  • Messages: 46
Re : Re : Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
« Réponse #10 le: 20 octobre 2019 à 08:19:41 »
:D haha! Chapeau! Rafraîchissant cette petite description en rimes et en argos. J'avoue qu'il y a des mots que je découvre.
Au plaisir,

Bonjour Cyr,

Merci pour ton commentaire. Il y a quelque temps la langue verte ne m'était pas inconnue.

Bien à toi.
Traverser  le temps en oubliant ses futiles besoins,
C’est vivre beaucoup mieux avec beaucoup moins.

Hors ligne Guy Lafosse

  • Tabellion
  • Messages: 46
Re : Re : Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
« Réponse #11 le: 20 octobre 2019 à 08:26:32 »
Bonjour Guy,

Après tant de mésaventures, je comprends Lafosse, mais vois comme tous tes lecteurs te jettent une corde (et pas au cou) pour en sortir.

Cela fait longtemps que je n'avais pas entendu ni lu caoua.

Merci pour ce moment de lecture qui m'a fait sourire bien des fois.

Bonjour Manu,

C'est moi qui te remercie de m'avoir lu.
En effet, je n'avais de souci que d'amuser un peu ceux qui me lirait.

Salut à toi.



Traverser  le temps en oubliant ses futiles besoins,
C’est vivre beaucoup mieux avec beaucoup moins.

Hors ligne famarbre

  • Plumelette
  • Messages: 11
Re : Re : Finalement, je suis ravi de n’être que celui que je suis…
« Réponse #12 le: 20 octobre 2019 à 09:27:17 »
Bonjour Famarbre,

Loin moi l’idée d’écrire quelque chose contraire de ce que je pense. Quand j’écris que j’aime les belles plumes, je pense à la tienne. (je t’ai lu). 
Quand je dis aimer les propos gagnants et qu’utiles sont les avis, une fois encore je pense à tes commentaires éclairés. Je ne suis pas preneur du double langage. Quand je parle d’insuffisance je pense aux miennes. Moi qui suis un sans titre n’y diplôme aucun, comment pourrait-il en être autrement ? J’espère avoir levé le voile sur ce malheureux  quiproquo.

Bien à toi.


Chacun a ses propres "insuffisances" comme tu dis, et ce n'est, à mon avis, pas une question de diplômes ni de titres... Dans un autre domaine, Django Reinhardt n'avait aucun diplôme et une éducation musicale non conventionnelle, et on voit ce que ça a donné  (beaucoup de plaisir pour nos oreilles, enfin les miennes en tout cas ;) )
Mon intention était moins de relever tes potentielles "insuffisances", mais de signaler ce qui pourrait à mon sens être amélioré, mais finalement, c'est tout simplement ton style, donc pourquoi le changer?
Je te remercie pour les compliments (j'avoue éprouver quelque difficulté à associer mon écriture au terme "belle plume", d'où le quiproquo...)
Au plaisir de te relire prochainement.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.056 secondes avec 22 requêtes.