Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

16 octobre 2019 à 11:24:03

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Miromensil, Chapart, Claudius) » Avec un peu d'humour (Version 2)

Auteur Sujet: Avec un peu d'humour (Version 2)  (Lu 316 fois)

Hors ligne Manu

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 223
Avec un peu d'humour (Version 2)
« le: 20 septembre 2019 à 14:49:28 »
Bonjour à tous,

Avec l'aide de belles âmes, voici le texte retravaillé:


Avec un peu d'humour


L'autre jour, sur le trottoir, j'ai vu deux enfants de trois ans courir l'un blanc vers l'autre noir. Près de la rigole, ils s'enlacèrent en criant de joie et me firent pleurer mes dernières sèves.

Moi, j'aimais le ciel et puis ... trop de déversoirs à ciel ouvert. Trop de chutes également. Le nez dans la boue, sans comprendre d'où venait cette puanteur, je soupirais et me relevais. À chaque fois plus vaporeux, ma raison évacuait mes utopies, les unes après les autres. Je suis l'homme dont les rêves se sont joints aux égouts pour salir les océans. Une vie sans mer, avec un peu d'humour, ce n'est rien. Un corps sans eau, c'est léger comme une plume mazoutée.

Source de ce flux nauséabond et pesticide, le jour où ces gamins s'embrassèrent, mon âme a suivi le petit morceau de plastique dans le caniveau. Et les enfants s'éloignèrent de leurs pères... l'instinct de survie. Et puis ils disparurent, ailleurs, mais avec un peu d'humour, ce n'est rien.
« Modifié: 26 septembre 2019 à 15:26:26 par Manu »

Hors ligne Gramme

  • Tabellion
  • Messages: 58
Re : Avec un peu d'humour
« Réponse #1 le: 22 septembre 2019 à 19:54:54 »
Coucou Manu,

J'avais lu ton texte déjà, hier ou avant-hier, et j'en étais sorti un peu confus car je n'y avais strictement rien compris. Aujourd'hui j'ai réessayé en cherchant moins à comprendre qu'à me laisser porter, histoire de voir où cela pourrait me mener.

Je n'ai toujours pas compris grand chose. Ou plutôt : il y a des petits trucs auxquels je me raccroche dans le texte, des petits bouts de sens qui ne font pas sens pris isolément mais qui peuvent, peut-être, signifier quelque chose si on les connecte. Sauf que ça me paraît vachement lointain, plus lié à mon action qu'à celle du narrateur.

Donc, ce que j'en ai compris, c'est que le narrateur est une personne désabusée, détruite, une âme errante, cynique, presque plus en vie. Et voir ces deux enfants jouer ensemble est ce qui l'achève, il ne peut plus voir, ne veut plus voir, ce qu'il peut y avoir de joli dans le monde. Cette dernière vision est un peu la goutte d'eau.

Tu me diras si je suis plutôt dans la bonne direction ou si je me suis fait un trip ^^ En tout cas, le texte est plutôt joli et j'en ai apprécié la lecture.

Hors ligne Manu

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 223
Re : Avec un peu d'humour
« Réponse #2 le: 22 septembre 2019 à 20:09:02 »
Bonjour Gramme,

Ah, ah, ah. Oui, moi aussi, j'ai pas tout compris à ce texte. L'interprétation est libre, donc la tienne est vrai, sans aucun doute.

Quant à la mienne, ce que je peux dire est que le texte est né de l'association de deux faits. J'ai écrit ces quelques lignes le jour de la journée mondiale pour le climat où des écoliers du monde entier montrent un chemin aux adultes qui, bien sûr ne l'empruntent pas. Et ce même jour, j'ai vu une belle vidéo sur youtube d'enfants qui courent l'un vers l'autre le long d'un trottoir.

En mélangeant ces deux situations, je suis arrivé à ce petit mot d'humeur, et pas vraiment d'humour.


Hors ligne Gramme

  • Tabellion
  • Messages: 58
Re : Avec un peu d'humour
« Réponse #3 le: 22 septembre 2019 à 20:23:47 »
Ok merci pour ces quelques explications ! Je comprends mieux le fait qu'ils s'éloignent de leurs pères, c'était le petit truc que je n'arrivais pas trop à comprendre dans ma façon de lire le texte.

En tous les cas, on sent bien le côté "duel" et, chez moi en tout cas, ça a bien fonctionné. Par ailleurs, dans ma tête le narrateur était cynique car trop contaminé par un réel triste et sombre qu'il ne peut pourtant pas s'empêcher d'incarner, ce qui n'est pas extrêmement éloigné de la thématique qui t'a inspiré, donc je pense ça fonctionne pas mal. Vive les âmes en plastiques, qui ont l'immense avantage d'être sûres de ne pas se dégrader avant quelques milliers d'années : ça permet d'esquiver les lieux hypothétiques et peut-être désagréables où elles pourraient aller si quelques dieux existent ; s'il n'en existe pas, c'est un peu de temps gagné sur le néant (qui serait peut-être préférable tout compte fait)

Hors ligne BeeHa

  • Tabellion
  • Messages: 21
Re : Avec un peu d'humour
« Réponse #4 le: 24 septembre 2019 à 10:23:50 »
Bonjour Manu. ~

Comme Gramme, j'ai lu plusieurs fois ton texte.
J'y avait noté le côté critique écologiste, sans forcément voir ou comprendre l'ensemble. Il y a comme une fin inéluctable dans ces mots/maux (Huhu) un horizon sombre où se perdent les générations.

Citer
léger comme une plume mazoutée.
J'aime bien ce décalage.

Citer
avec un peu d'humour, ce n'est rien.
Je trouve cette formulation très "grinçante", presque cynique même, et ça me plait.
“A faint clap of thunder;
Clouded skies;
Perhaps rain comes – if so, will you stay here with me?”

“A faint clap of thunder;
Even if rain comes not;
I’ll stay here, together with you…”

Sharmaine

  • Invité
Re : Avec un peu d'humour
« Réponse #5 le: 24 septembre 2019 à 12:08:59 »
Bonjour Manu

C'est sombre et contrasté, pas toujours très clair. Effectivement il faut le lire plusieurs fois pour s'y installer.

Suggestions amicales :

Citer
L'autre jour, sur le trottoir, j'ai vu deux enfants de trois ans courir l'un blanc vers l'autre noir. Ils s'enlacèrent en criant de joie et j'ai pleuré mes dernières sèves.

Tu as mis "sèves" au pluriel. Mais si on pense à un arbre, le singulier imposerait sans doute un visuel plus immédiat.

Citer
Je suis l'homme dont les rêves se sont joints aux égouts pour salir les océans.


J'aurais mis "se sont déversés dans". Le mot "joindre" est un raccourci un peu éloigné ici.

Citer
Moi, j'aimais le ciel et puis trop de déversoirs à ciel ouvert.

Il manque un petit quelque chose à la phrase (verbe, courte description...)

Citer
Trop de chutes également. Le nez dans la boue, sans comprendre d'où venait cette puanteur, je soupirais et me relevais.


Tu t'embrouilles trop avec dans les temps. Ca complique un peu l'ensemble. Au début tu emploies le passé simple, ici l'imparfait. Il est parfois plus digeste d'harmoniser  ;). On nous conseille de plus en plus d'utiliser le présent, ça confère parfois un meilleur dynamisme à l'ensemble.

Citer
Debout, à chaque fois plus vaporeux, en perdant mes utopies, les unes après les autres, j'étais plus lucide. Une vie sans mer, avec un peu d'humour, ce n'est rien. Un corps sans eau, c'est léger comme une plume mazoutée.

Tu peux simplifier ta pensée avec des adjectifs plus accessibles, ou en limiter l'usage dans une seule phrase, sinon ça alourdit. Il y a une répétition du mot "plus". Par exemple, "j'étais devenu lucide". De même, je conseillerais de développer un peu cette phrase-clé (...une vie sans mer...). Un truc aussi qui fonctionne bien, l'inversion de certains paquets de phrases à tester. Ca peut tout changer.

Citer
Source de ce flux nauséabond et pesticide, le jour où ces gamins s'embrassèrent, mon âme a suivi le petit morceau de plastique dans le caniveau. Et les enfants s'éloignèrent de leurs pères, l'instinct de survie certainement. Et puis ils disparurent, mais avec un peu d'humour, ce n'est rien.

Là encore une redondance d'adjectifs trop pesants ensembles. Alterne avec des mots plus simples pour homogénéiser. Une suggestion d'inversion à  : Le petit morceau de plastique a entraîné mon âme...

Un autre truc à éviter dans la mesure du possible : les mots en -ment (exemple ici : "certainement" => à remplacer pourquoi pas par : "Mûs par un subit instinct de survie, les enfants ont décampé...")

On peut parfaitement apparier deux genres ensembles, même antagonistes, si on adopte un ton décalé. Dans ce cas, il faut éviter le piège d'un champ lexical trop "prétentieux" et la jouer entre simplicité et ambiguité. L'important est que ça puisse toucher émotionnellement, sinon ça risque de partir dans l'hyperintellect et si coeur ne suit pas le lecteur s'en va   :).

Hors ligne Gramme

  • Tabellion
  • Messages: 58
Re : Avec un peu d'humour
« Réponse #6 le: 24 septembre 2019 à 13:29:06 »
Il y a plusieurs points avec lesquels je ne suis pas d'accord Sharmaine :

Citer
Une suggestion d'inversion à  : Le petit morceau de plastique a entraîné mon âme...
Ce n'est plus du tout le même sens. Dans ta version, le morceau de plastique a clairement une capacité d'action, de pouvoir, sur l'âme. Dans la phrase originale, ce n'est pas du tout ça, c'est l'âme qui agit et qui suit le morceau de plastique.

Citer
Un autre truc à éviter dans la mesure du possible : les mots en -ment (exemple ici : "certainement" => à remplacer pourquoi pas par : "Mûs par un subit instinct de survie, les enfants ont décampé..."
je suis d'accord qu'il faut éviter de mettre trop de "mots en -ment" mais là en l'occurrence il n'y en a que deux dans le texte. Je suis personnellement pas partisan de tous les chasser de façon absolue. Par ailleurs, ta version change aussi le sens : le "certainement" laissait un côté ambigu, une incertitude (voire une légère ironie) que ta réécriture fait disparaître.

Citer
Tu t'embrouilles trop avec dans les temps. Ca complique un peu l'ensemble. Au début tu emploies le passé simple, ici l'imparfait. Il est parfois plus digeste d'harmoniser  ;). On nous conseille de plus en plus d'utiliser le présent, ça confère parfois un meilleur dynamisme à l'ensemble
Harmoniser les temps ça ne veut pas forcément dire n'en utiliser qu'un seul. Passé simple et imparfait fonctionnent bien ensemble : l'un peut permettre de marquer des ruptures, l'autre s'occupe plutôt de choses qui "durent", ou plutôt qui sont "en fond". Difficile de marquer du relief avec seulement l'imparfait.

Bien évidemment tout ça n'est que mon avis.

Hors ligne Manu

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 223
Re : Avec un peu d'humour (Version 2)
« Réponse #7 le: 24 septembre 2019 à 14:47:00 »
Bonjour Bee-Ha,

Merci pour le message. Heureux que tu puisses suivre les méandres de ce texte. :)



Bonjour Sharmaine et Gramme,

Tout d'abord, mille merci de vous être donné tant de peines pour mon petit texte. Comme tu le dis,Sharmaine,  c'est vraiment un geste amical et je vous en suis infiniment reconnaissant.

Sharmaine,

Sève singulier ou pluriel : Je comprends ce que tu exprimes et je crois que j'ai pensé forêt tropicale qui brûle. Et puis pour la sonorité, le pluriel me semble plus aisé.

Joindre : effectivement « déversés » est logique, mais juste derrière j'ai mis déversoir. Je ne voulais pas de redondance. Et puis, avec joindre, il y a l'idée de voyage (pour les égouts et pour les rêves). L'idée que le narrateur aurait pu aller dans une autre direction, mais qu'il a utilisé le flux le plus simple, celui du commun, celui des égouts.

Il manque un petit quelque chose à la phrase. Oui, tu as raison. J'ai plusieurs problèmes d'écriture, l'un d'eux est les points de suspension. J'en place à tout va. Ici, j'ai voulu éviter, mais cela rend la phrase bancale. Correction :   Moi, j'aimais le ciel et puis ... trop de déversoirs à ciel ouvert.

Mûs par un subit instinct de survie,   Oui, c'est plus efficace ainsi. Merci.

Les temps : un autre de mes défauts. Pour autant, sur ce petit truc, il y a trois positionnement dans le temps : Le narrateur qui parle de comment il est devenu ( imparfait) ce qu'il est (présent) et enfin les enfants (passé simple). C'est passi simple !  ;)

Sharmaine et Gramme,

Maintenant sur le côté ésotérique du texte, je dirai que c'est voulu et je comprends que l'on puisse me le reprocher. Je ne pensais pas avoir de retours et je suis même agréablement surpris que ces quelques lignes aient réussi à toucher quelques lecteurs. Pour autant, j'ai essayé de prendre en compte l'ensemble des remarques, et j'ai mis en ligne une version 2 du texte. Ais-je réussi à m'approcher de cette harmonisation dont Sharmaine parles ? Ais-je entravé l'imagination de Gramme ? En tout cas, encore merci pour vos remarques et conseils, de toutes les manières, ils ont améliorés mes réflexions.  :calin:
« Modifié: 24 septembre 2019 à 14:59:36 par Manu »

Sharmaine

  • Invité
Re : Avec un peu d'humour (Version 2)
« Réponse #8 le: 24 septembre 2019 à 16:20:24 »
Manu !  :)

Bien plus fluide cette version, plus agréable à lire, et griotte sur le cake aux poires, on s'identifie bien mieux  ;).

Une dernière suggestion pour la route (je sais  je suis pénible).

"Et quand ...j'ai su être lucide..."

Ca me rend chiffon. Ca sonne étrange avec le début.

=> j'ai su que j'étais lucide (pour faire simple)
=> la lucidité m'a harponné (pour faire compliqué mais en restant dans le même champ sémantique)

Variante : Il seront mieux ailleurs => ils iront/s'embrasseront mieux ailleurs ?


Hors ligne Gramme

  • Tabellion
  • Messages: 58
Re : Avec un peu d'humour (Version 2)
« Réponse #9 le: 25 septembre 2019 à 16:43:28 »
J'aime bien cette version également, même si pour l'âme et le plastique j'aimais mieux la première (question de goût). Je suis d'accord par contre avec Sharmaine sur "j'ai su être lucide"  ^^

Hors ligne BeeHa

  • Tabellion
  • Messages: 21
Re : Avec un peu d'humour (Version 2)
« Réponse #10 le: 26 septembre 2019 à 10:48:06 »
Le début (Deux premiers paragraphes) me parait plus fluide aussi.
La fin me laisse plus mitigé, les deux dernières phrases surtout. La première version "m'accrochait" plus.

Citer
Et quand les enfants, mûs par un subit instinct de survie, s'éloignèrent de leurs pères et disparurent, j'ai su être lucide. Avec un peu d'humour, ils seront mieux ailleurs.

Le "subit" me chiffonne aussi en lisant. Je ne sais pas trop si c'est son positionnement avant le "instinct de survie" ou si c'est le mot en lui-même... Peut-être un peu des deux. Peut-être soudain me gênerait moins ("Mus par un soudain instinct de survie ou un instinct de survie soudain") mais je n'en suis pas certain. Ou alors nouvel instinct de survie ?

Je préférais la réutilisation du "ce n'est rien" en fin de texte aussi, pour le sens que ça donnait : celui que tu explicites dans cette nouvelle version (Ils seront mieux ailleurs) ou une disparition plus "littérale" des enfants. La dualité me plaisait bien. (Mais je comprends la nouvelle version si ce n'était pas spécialement le sens recherché. ^_^)

Spoiler
[close]
“A faint clap of thunder;
Clouded skies;
Perhaps rain comes – if so, will you stay here with me?”

“A faint clap of thunder;
Even if rain comes not;
I’ll stay here, together with you…”

Hors ligne Manu

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 223
Re : Avec un peu d'humour (Version 2)
« Réponse #11 le: 26 septembre 2019 à 15:27:25 »
Bonjour Sharmaine, Gramme, Bee-Ha,

Merci de vos retours, le retour. Belle ténacité ! :)

Je suis d'accord pour « j'ai su » et également avec le final de Bee-Ha. Décidemment, je suis d'accord avec tout le monde, ah, ah, ah.  ;)

Au final, j'ai mixté les deux versions pour faire quelque chose qui me plaît vraiment. Et je vous en remercie grandement.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.045 secondes avec 22 requêtes.