Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

16 septembre 2019 à 14:33:20

Le Monde de L'Écriture » Bienvenue au Monde ! » Présentations et cérémonie de bienvenue » Lettre I . Paris, ce 8 septembre

Auteur Sujet: Lettre I . Paris, ce 8 septembre  (Lu 306 fois)

Hors ligne Moonlil

  • Plumelette
  • Messages: 9
Lettre I . Paris, ce 8 septembre
« le: 08 septembre 2019 à 20:53:52 »
Saisie d'une étrange fièvre, vous pardonnerez mon esprit ce soir enfui vers une époque seyant davantage à ce délicat langage...Et si votre raison n'est point encline au pardon, vous souffrirez pourtant que je cède un instant à l'ivresse du verbe d'antan en ce lieu que j’aime à croire fort bienveillant. Dans ce bel esprit donc, j'ordonne sévèrement la plus grande indulgence à la lecture de ces quelques mots d'un autre temps (<-- d'une amabilité charmante que ce ton autoritaire, n'est-il pas? On en chérirait presque le despotisme ^^).
 
Mais je m’égare ce me semble, il est temps satisfaire aux convenances en vous témoignant ma plus sincère gratitude pour la permission accordée de me promener en cette charmante maisonnée.

Quant à me présenter, conscience gardée qu’y surseoir serait cruellement manquer à mes devoirs, consentiriez vous à m’en faire grâce?

L’embarras se peindrait presque sur mon visage à l’éventualité de vous offenser mais en toute honnêteté, je confesse me sentir incapable de l’exercice.

Je suis néanmoins pleinement disposée à repondre aux interrogations que vous pourriez nourrir à mon égard ; soyez du reste assurés que mes prochaines missives seront dispensées de ce pompeux phrasé.

Dans la fébrile attente de votre verdict,

Recevez mes crépusculaires salutations

Moonlil
« Modifié: 08 septembre 2019 à 21:01:20 par Moonlil »

Hors ligne Gramme

  • Tabellion
  • Messages: 37
Re : Lettre I . Paris, ce 8 septembre
« Réponse #1 le: 08 septembre 2019 à 21:27:07 »
Bienvenue à toi Moonlil, à toi et à ton baluchon de mots, de phrases et de tournures surannées que tu laisses choir avec une certaine nonchalance. Me voilà donc démuni pour t'accueillir, moi qui fourbissais mon verlan, frémissais de vulgarité latente, bruissais de smileys improbables et grotesques. Yo ma couille ! Aurais-je eu envie d'écrire pour commencer, et je n'en ferai rien, je tiendrai les mots en joue : "Halte-là, "vieille branche", pas un pas de plus, "Ça gaze ?" veuillez plutôt vous tenir à l'écart ou il vous en coûtera !". Ils savent à quoi s'en tenir.

Puisses-tu pardonner néanmoins le tutoiement, ce bougre me paraît difficile à contenir ; on a beau chercher à le cacher sous un coussin, à l'étouffer avec, il reste là, têtu, même devenu tout bleu, même en ayant vomi un tas de plumes, il revient et de guerre lasse j'ai préféré lui laisser quelque latitude.

Il me reste désormais une chose à faire, à accomplir, à mener à son terme, à... faire, à accomp... une chose donc, que je compte énoncer avec autant de respect que possible, avec la plus vive tenue syntaxique, et cette chose prendra la forme d'une question. Oh ! Ne vous inquiétez pas (voilà que même le tutoiement me respecte), la question sera posée de façon convenable, dans une adéquation parfaite de la forme et du fond, les manuels de grammaire lui lanceront de beaux sourires, bien sûr !

Ça gaze ?

Bordel. Fait chier. Yo xD ! C'est chelou, là. Je me sens tout bleu, "oreiller" m'a trahi, ne jamais croire un traître mot, je vais vomir ses plumes.

« Modifié: 08 septembre 2019 à 21:29:16 par Gramme »

Hors ligne Moonlil

  • Plumelette
  • Messages: 9
Re : Lettre I . Paris, ce 8 septembre
« Réponse #2 le: 08 septembre 2019 à 23:09:21 »
Cher Vicomte des Terres Grammesques,

J'avoue avoir cru un instant défaillir d’allégresse et laisser choir ma tasse de thé en prenant connaissance de votre surprenante missive, tant et si bien que le petit macaron à l’opium accompagnant mon breuvage en est resté coincé dans mon œsophage.

Diantre! Pardonnez derechef ce langage suranné qui s’obstine ce soir à aristocratiser mes pensées.

J’aime à croire cependant que cela ne réduira en rien votre compréhension de la présente et vous suis reconnaissante de vous enquérir de mon état.

Je vous répondrai avec la simplicité qui ne caractérise point ces lignes que Dame Tristesse est maîtresse de mon esprit ce soir.

Mais trêve de mièvres confidences, et vous-même très cher, « ça gaze ? »^^

Sur ce, n'en prenez pas ombrage mais il me faut présentement abréger cette correspondance et quitter mon auguste demeure pour rejoindre quelque secrète cérémonie.

Mes nocturnes hommages

       
« Modifié: 09 septembre 2019 à 06:56:09 par Moonlil »

Hors ligne Manu

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 147
Re : Lettre I . Paris, ce 8 septembre
« Réponse #3 le: 10 septembre 2019 à 13:46:04 »
Bonjour moonlil et Gramme,

J'adore les romans épistolaires. Vous avez, l'un et l'autre, l'épaisseur pour vous y amuser. Si d'aventures en aventures, de virgules en points d'exclamation, il vous prenait l'envie de créer un post de cette nature sur les textes longs, je serai le premier à vous commenter.

Hors ligne Moonlil

  • Plumelette
  • Messages: 9
Re : Lettre I . Paris, ce 8 septembre
« Réponse #4 le: 11 septembre 2019 à 13:23:10 »
Cher Ami,

Je suis fort marrie de rendre tardivement réponse à votre missive dont la teneur a enchanté mon cœur qui s’abîme désormais dans l’espérance de voir votre idée un jour se concrétiser... (plait-il? Ce sentiment est "excessif" et cette phrase fort longue dites-vous?)

En attendant, j'aime à croire que les Seigneurs de ces lieux me feront l'honneur de leurs loufoques questions, si toutefois ils m'en jugent digne.  ^^

Adieu donc Cher Ami


Hors ligne Gramme

  • Tabellion
  • Messages: 37
Re : Lettre I . Paris, ce 8 septembre
« Réponse #5 le: 11 septembre 2019 à 14:02:09 »
Chère Moonlil,

Aucun sentiment n'est excessif tant qu'il permet d'avachir une phrase sur un peu plus de mots qu'il n'en aurait fallu pour exprimer une émotion plus retenue. Une phrase, c'est un peu comme une pâte à pain : on en a pas l'impression, mais on peut l'étirer vachement loin. Toutes mes excuses pour le "vachement", je crains d'avoir perdu le contrôle de ces satanés mots. Pour vous répondre, ça gaze oui, et c'est heureux que nous gazions en choeur. Je vous souhaite de très fructueux étalages de phrases.

Hors ligne Moonlil

  • Plumelette
  • Messages: 9
Re : Lettre I . Paris, ce 8 septembre
« Réponse #6 le: 12 septembre 2019 à 10:01:09 »
Vous me voyez ravie de votre bon état et vachement en liesse de savoir les amples phrases et précieuses tournures si bienvenues en ces lieux!

Diable! Je crains que le mal dont vous souffrez ne soit contagieux...

Je m'en vais de ce pas consulter mon médecin.

Mes diurnes hommages

Hors ligne Chapart

  • Modo
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 128
Re : Lettre I . Paris, ce 8 septembre
« Réponse #7 le: 12 septembre 2019 à 10:43:03 »

Salut Moonlil,

Bienvenue !  :)

Quelques questions un tantinet farfelues, il n'est nulle raison valable pour que tu y échappes !

1)  Plutôt raclette ou fondue ou fondue ou tartiflette ? (attention, c'est une question-piège  :huhu:)

2) Un ouistiti mangeur de chocolat blanc se présente à ton auguste demeure en daignant frapper à ta porte au plus profond d'une nuit qu'éclaire une lune cacaotée. Malgré cet affront, il n'omet point de te présenter ses nocturnes hommages. Comment diantre réagis-tu ?

3) Un livre que tu emporterais avec toi n'importe où ?

A vous lire  :P

Chapart

Hors ligne Moonlil

  • Plumelette
  • Messages: 9
Re : Lettre I . Paris, ce 8 septembre
« Réponse #8 le: 12 septembre 2019 à 12:31:37 »
Cher Chapart,

Je vous rends grâce de m’offrir la distraction de vos farfelues questions!  :coeur:

1)Plutôt raclette ou fondue ou fondue ou tartiflette ? (attention, c'est une question-piège  )

Diable ! Si piège il y a…alors à aucun de ces choix je ne me risquera (Que dites-vous ? Une « hérésie grammaticale » ?)

2) Un ouistiti mangeur de chocolat blanc se présente à ton auguste demeure en daignant frapper à ta porte au plus profond d'une nuit qu'éclaire une lune cacaotée. Malgré cet affront, il n'omet point de te présenter ses nocturnes hommages. Comment diantre réagis-tu ?

Ma foi, puisque celui-ci n’a point omis de respecter les usages en me présentant ses hommages, je ne puis que l’accueillir avec toute la bienséance de rigueur…A défaut de pouvoir satisfaire son appétit galakien, je lui témoignerai ma joie de le recevoir en lui offrant un délicieux petit thélégiaque de ma conception (petit thé bleu qui pleure sa mélancolie le temps de l’infusion…)


3) Un livre que tu emporterais avec toi n'importe où :

Fichtre ! Me restreindre à une œuvre…quelle cruauté ! Présentement mon cœur vous répondra « Les Liaisons Dangereuses »…mais celui-ci étant aussi changeant que la Lune, ma réponse s’en trouvera tout autre à la brune.

(Mes réponses à vos interrogations auraient-elles trahi mon amour des points de suspension?)
« Modifié: 12 septembre 2019 à 16:16:30 par Moonlil »

Hors ligne Chapart

  • Modo
  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 128
Re : Re : Lettre I . Paris, ce 8 septembre
« Réponse #9 le: 13 septembre 2019 à 00:16:44 »
A défaut de pouvoir satisfaire son appétit galakien, je lui témoignerai ma joie de le recevoir en lui offrant un délicieux petit thélégiaque de ma conception (petit thé bleu qui pleure sa mélancolie le temps de l’infusion…)

 :coeur: :coeur:

Je t'adopte !


Hors ligne Moonlil

  • Plumelette
  • Messages: 9
Re : Lettre I . Paris, ce 8 septembre
« Réponse #10 le: 14 septembre 2019 à 14:45:57 »
Merci  :coeur:

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.043 secondes avec 23 requêtes.