Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

18 novembre 2019 à 22:09:51

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'Atelier » Votre méthode de travail pour débuter un récit

Auteur Sujet: Votre méthode de travail pour débuter un récit  (Lu 1523 fois)

Hors ligne La Loutre

  • Plumelette
  • Messages: 7
Votre méthode de travail pour débuter un récit
« le: 03 septembre 2019 à 17:54:06 »
Bonjour ! ( En espérant être dans la bonne section )

Je serais assez curieux de connaitre vos différentes méthodes lorsque vous avez envie de commencer un écrit ( avec un format assez long ).
Partez vous au quart de tour, engaillardi par des idées excitantes et une imagination débordante ?
Ou jugez vous plutôt que prudence est mère de sureté, et vous prenez le temps de lister vos idées dans des fiches détaillées et de construire un plan ?

En ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 764
  • Mon nu mental
    • pouet
Re : Votre méthode de travail pour débuter un récit
« Réponse #1 le: 03 septembre 2019 à 18:39:47 »
J'ai commencé un texte long sur un coup de tête, en partant du défi "oh et si on écrivait tous les jours pendant une saison". Je n'avais absolument aucune intention de me lancer dans un long projet, aussi j'ai ouvert une page et j'ai écrit la scène qui me venait spontanément. Mais en général j'écoute beaucoup de musique avant de me lancer.

Tu fais comment, toi ?

Hors ligne La Loutre

  • Plumelette
  • Messages: 7
Re : Votre méthode de travail pour débuter un récit
« Réponse #2 le: 03 septembre 2019 à 19:11:22 »
Justement, je ne me suis pas encore " trouvé " disons...

Pendant longtemps, j'écrivais sur un coup de tête, en me lançant un peu à l'aveuglette ( j'avais beaucoup d'idée en tête, mais rien de bien ordonné ). Bizarrement, c'était pendant cette période que j’étais le plus productif, mais à court terme. Au bout de quelques semaines/mois, je n'arrivait plus à continuer mes écrits = direction corbeille.
Maintenant, je tente un peu le contraire. Un dossier remplie de fiche personnage, lieux, lexique, info de l'univers de l'histoire en tout genre...
Mais dans ce cas là, je n'arrive pas à démarrer. Je procrastine sur ces fiches, je rajoute quelques phrase ici, en enlève là, je passe un temps fou à relire sans rien faire d'autre, parfois j'ouvre le dossier, puis le referme aussitôt, ne sachant pas quoi écrire ( alors que j'ai la tête plein d'info et d'idée... ). J'ai certains fichiers texte qui ont presque 5 ans pour dire, et dont je n'ai toujours commencé l'écriture.
C'est assez frustrant.
Et je ne sais pas quoi faire contre ça.

En ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 764
  • Mon nu mental
    • pouet
Re : Votre méthode de travail pour débuter un récit
« Réponse #3 le: 03 septembre 2019 à 19:26:14 »
Si tu fonctionnes en termes d'histoire commencée sur un coup de tête, comme moi, la question de la méthode ne se pose pas en amont du projet, mais pendant. La question c'est : comment tenir sur la durée après un départ tonitruant d'idées. Je crois qu'avec une méthode adaptée, les idées qui fusent dans tous les sens perdurent pendant toute la durée de l'écriture du projet long. J'en ai trouvé une mais je ne sais pas si elle te serait utile

(Je pourrais jamais fonctionner en termes de fiche etc, je pense que, comme toi, ça me minerait)

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 816
  • Cas désespérant
Re : Votre méthode de travail pour débuter un récit
« Réponse #4 le: 03 septembre 2019 à 23:44:09 »
Yo !

Tout d'abord de la lecture par là (le fil, et les liens dans le pot vers lequel j'amène). Tu verras que c'est une question qui passionne le MdE depuis la nuit des temps  :mrgreen:

Sinon je suis aussi plutôt pour partir d'une idée, et je suis bien d'accord avec ce que dit Miro. Le but est en effet de réussir à garder l'élan une fois que la première fournée d'inspiration est passée, de forcer les idées, presque (à fuser, ou quel que soit ce que vous préférez).
En revanche, je pense qu'il est bien d'avoir dès le départ ou assez tôt une idée de la fin. De savoir où on veut aller. Ça permet d'avoir un objectif à son histoire et de pas se perdre dans le verbiage sans fin (coucou le nano 2011). Une autre chose qui peut être utile, sans pour autant faire fiches et plan, c'est, quand tu as ton idée, une avant de te lancer, d'essayer de la tourner et la retourner déjà, histoire de pas te lancer bille en tête mais d'avoir quelques éléments.
"Moi je crois aux histoire auxquelles les autres ne croient pas encore."
Angèle

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 821
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Votre méthode de travail pour débuter un récit
« Réponse #5 le: 04 septembre 2019 à 11:26:41 »
Je pars au taquet et me laisse emporter par le début, ensuite, disposer quelques jalons pour savoir plus ou moins où aller sans risquer de se perdre en chemin.
Noter en marge très succinctement les idées qui viennent et les prendre (ou non) selon avancée de l'histoire.
Après, ce qui m'a permis d'arriver au bout, c'est : le MdE. Poster quelques chapitres et voir qu'une ou deux personnes s'y intéressent m'a motivé.
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne WEG

  • ex World End Girlfriend ou Nocte
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 598
  • Innuendo Cumulonimbus
Re : Votre méthode de travail pour débuter un récit
« Réponse #6 le: 04 septembre 2019 à 11:55:06 »
J'écris une nouvelle qui se suffit à elle-même, et ça me sert base pour développer le reste.
Chameau vagabond / Houmousexuel patatophile
[img width= height=]http://nanowrimo.org/widget/graph/weggen.png[/img]

En ligne Miromensil

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 764
  • Mon nu mental
    • pouet
Re : Votre méthode de travail pour débuter un récit
« Réponse #7 le: 04 septembre 2019 à 12:42:50 »
J'écris une nouvelle qui se suffit à elle-même, et ça me sert base pour développer le reste.
Du coup la question pour toi, c'est : quelle est ta méthode (ou autre) pour commencer une nouvelle :mrgreen:

Hors ligne WEG

  • ex World End Girlfriend ou Nocte
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 598
  • Innuendo Cumulonimbus
Re : Votre méthode de travail pour débuter un récit
« Réponse #8 le: 04 septembre 2019 à 12:50:21 »
Une feuille, un stylo et un bout de cerveau.
YOLO.
Chameau vagabond / Houmousexuel patatophile
[img width= height=]http://nanowrimo.org/widget/graph/weggen.png[/img]

Hors ligne La Loutre

  • Plumelette
  • Messages: 7
Re : Votre méthode de travail pour débuter un récit
« Réponse #9 le: 04 septembre 2019 à 15:33:45 »
Merci pour toutes vos réponses.

Je vois qu'il y a beaucoup de diversité.

En effet, le spontanée semble mieux me réussir que la préparation en terme d'écriture.
Le problème est que j'ai tendance à m’essouffler en cour de route.

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 226
Re : Votre méthode de travail pour débuter un récit
« Réponse #10 le: 08 novembre 2019 à 19:48:10 »
Je serais assez curieux de connaitre vos différentes méthodes lorsque vous avez envie de commencer un écrit ( avec un format assez long ).
je me mets devant mon ordi, je prends bien soin d'avoir bien fait le vide, comme un j oueur de tennis avant un match. et j'écris ce qui me passe par la tête, et ça fait une phrase. et après j'écris une deuxième phrase en faisant attention à ce qu'elle suive harmonieusement la précédente. et ainsi de suite.


Hors ligne Ocubrea

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 281
    • Pour plus d'informations
Re : Votre méthode de travail pour débuter un récit
« Réponse #11 le: 11 novembre 2019 à 17:57:05 »
En effet, le spontanée semble mieux me réussir que la préparation en terme d'écriture.
Le problème est que j'ai tendance à m’essouffler en cour de route.

Personnellement je commence aussi de façon très spontanée, mais j'ai toujours un fichier à part sur lequel j'écris toutes les infos pertinentes, un peu comme ce que tu décrivais là :

Un dossier remplie de fiche personnage, lieux, lexique, info de l'univers de l'histoire en tout genre...

Je passe de l'un à l'autre en fonction de ce qui m'intéresse un jour donné. Parfois, j'ai plus envie d'avancer dans le récit lui-même, mais parfois j'ai aussi plein d'idées qui me viennent sur le contexte, les personnages, un bout d'intrigue voire un détail du dénouement... Je peux passer une semaine à ne pas avancer dans mon récit et à uniquement écrire sur l'univers qui l'entoure, avant de tout à coup avoir une idée qui débloque la situation et me permet de reprendre l'histoire là où je l'avais laissée.

Ce qui m'aide aussi à ne pas m'essouffler, c'est que je n'écris pas toujours de manière linéaire. Je ne sais pas si je vais réussir à expliquer ça correctement.... En gros, si je suis à un certain point de mon histoire et que je bloque sur la suite immédiate, mais que me vient tout à coup une bouffée d'inspiration pour un passage qui se passera plus tard dans l'intrigue, je l'écris dans mon "dossier à côté", et je le garde jusqu'à arriver au point où je pourrai l'intégrer dans l'histoire principale.

Il m'est déjà arrivé d'écrire comme ça 15 pages de différentes scènes isolées, sans trop savoir où exactement j'allais les placer mais qui se passeraient vers le milieu de mon récit, alors que sur mon dossier principal je n'en étais qu'au quart de l'intrigue environ.
Ça me permet de varier les contextes, les personnages, de ne pas stagner quand je suis lasse du stade du récit où je suis arrivée, de laisser mon imagination s'emballer quand elle en a besoin... et ça me motive parce que ça me donne envier de "connecter les jalons", donc de continuer à écrire le récit "actuel" au moins jusqu'à avoir rejoint les passages "futurs" :) Au besoin, ensuite, j'adapte voire je supprime certains de ces passages que j'avais écrits "à l'avance". Mais l'avantage c'est qu'ils se nourrissent mutuellement et mon esprit rebondit de l'un à 'autre pour tisser l'intrigue petit à petit...

Je ne sais pas si c'est très clair... :\?
“Au pays des cyclopes, les borgnes sont aveugles.” - Philippe Geluck.

Hors ligne Naturellement

  • Plumelette
  • Messages: 17
  • Heureux de vous connaitre.
Re : Votre méthode de travail pour débuter un récit
« Réponse #12 le: 12 novembre 2019 à 11:34:18 »
Bonjour.

Pour ma part, avant de commencer à écrire, j'effectue un travail de recherche pour l'élaboration de mes personnages, lieux, contexte…
Je lis régulièrement des extraits de livre se rapprochant de mon univers auquel je souhaite écrire (pour me donner une idée d'écriture, et non pas pour faire un copier-coller, ce que je refuse ABSOLUMENT).

En ce moment, je travaille sur une carte représentative au monde que je souhaite créer. Ainsi, je vais pouvoir créer des fiches d'informations sur les personnages, lieux, etc. Ce qui va me permettre de ne pas m'égarer lors de l'écrit.

Enfin, il m'arrive de faire des "essais" d'écriture pour trouver mon style.
Qu'est-ce qui est humaine, infinie, et dépasse notre imagination ?

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.92 secondes avec 23 requêtes.