Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

07 juin 2020 à 08:04:33
Bienvenue, Invité. Merci de vous connecter ou de vous inscrire.


Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Peut-on avoir un don en littérature ?

Auteur Sujet: Peut-on avoir un don en littérature ?  (Lu 12946 fois)

Hors ligne Versus1

  • Prophète
  • **
  • Messages: 609
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #30 le: 22 juillet 2019 à 15:31:02 »
Citer
Les manuscrits que l'on a retrouvé sont des mises au propres écrites par Rimbaud. Les erreurs que l'on a interprété comme des licences poetiques sont en fait des erreurs de copiste.

Leur publication sous la signature de Rimbaud qui avait depuis longtemps abandonné la literrature (il était déja mort je crois) n'est en fait motivée que par des interets économiques.

Edie Breuil en 2014 dans son ouvrage de recherche " du nouveau chez rimbaud" - Editions Champion - a produit un travail de recherche à ce sujet extremement documenté à ce sujet.

Comme vous voudrez.

Mais Germain Nouveau ne peut être l'auteur des Illuminations. C'est stylistiquement impossible. Le style des Illuminations se trouve déjà en germe dans tous les poèmes d'Arthur Rimbaud qui datent de 1872 et dans Une saison en enfer.

Je pense qu'Eddie Breuil n'est rien de plus qu'un falsificateur ambitieux qui voudrait réécrire l'histoire de la littérature, et un extraordinaire bouffon.
« Modifié: 22 juillet 2019 à 16:57:55 par Versus1 »

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 439
Re : Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #31 le: 22 juillet 2019 à 15:39:16 »
Citer
Les manuscrits que l'on a retrouvé sont des mises au propres écrites par Rimbaud. Les erreurs que l'on a interprété comme des licences poetiques sont en fait des erreurs de copiste.

Leur publication sous la signature de Rimbaud qui avait depuis longtemps abandonné la literrature (il était déja mort je crois) n'est en fait motivée que par des interets économiques.

Edie Breuil en 2014 dans son ouvrage de recherche " du nouveau chez rimbaud" - Editions Champion - a produit un travail de recherche à ce sujet extremement documenté à ce sujet.

Comme vous voudrez.

Mais Germain Nouveau ne peut être l'auteur des Illuminations. C'est stylistiquement impossible. Le style des Illuminations se trouve déjà en germe dans tous les poèmes d'Arthur Rimbaud qui datent de 1872 et dans Une saison en enfer.

Je pense que Edie Breuil n'est rien de plus qu'un falsificateur ambitieux qui voudrait réécrire l'histoire de la littérature, et un extraordinaire bouffon.

Parlez de moi, y a que ça qui m'intéresse !
 J'aimerais l'écouter, cette Edith Breuil, sur France-Cul dans un débat, confronté aux spécialistes de Rimbaud. A un poil de cul près, elle aurait pu acquérir la célébrité. Dommage.
Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 439
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #32 le: 22 juillet 2019 à 15:42:59 »
En attendant, je vais m'en aller relire le magnifique essai d'Henry Miller sur Rimbaud.
Le temps des assassins.

Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 870
  • Mer, je suis comme toi, plein de voix machinées
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #33 le: 08 août 2019 à 15:02:24 »
Pour moi, la qualité littéraire est suffisamment diversifiée pour ne pas être uniquement une seule chose, je ne pense pas qu'un seul don puisse résumer en soi un ouvrage.

Exemple : si on ne pouvait que dire : « Jules Verne a un don. Emily Dickinson a un don. J.K. Rowling a un don. Lamartine a un don. Marc Levy a un don... », on ne pourrait que mettre tous les bouquins dans le même sac et peser le tout sur la balance sans vraiment faire de discernement.

Je conçois effectivement qu'il pourrait y avoir à l'origine de la découverte de la littérature par Monsieur tout le monde comme une forme de volonté innée de se sensibiliser à l'écriture et aux jeux et études du langage sous toutes ses formes ; mais même dans l'hypothèse où ce déclic existerait, il reste malgré tout un environnement littéraire qui se constitue, un besoin d'écrire sur des sujets, une intention construite et pensée chez les autrices & auteurs qui suscitent l'intérêt.

Quelqu'un qui n'écrirait que par simple déclic, comme une volonté première de dire : « voilà, j'ai écrit », ça pourrait être assimilé à un don, comme un instinct naturel. De là à construire un ouvrage sur cette simple impulsion brute, ça me semble plus relever du mythe que de l'expérience réelle d'écriture.

Hors ligne Feather

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 514
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #34 le: 15 septembre 2019 à 13:44:47 »
La souplesse avec laquelle on s'autorise à être soi-même, sans dissonance, est peut-être une avancée vers la création.
Le don serait cette part de facilité que l'on retrouve chez certaines personnes à accéder à leur monde sensible sans analyse préalable. Un naturel impalpable et non objectivable.
Cependant, création et don sont indissociables et ont le mérite de progresser et de s'influencer mutuellement.
Les larmes sans pleurs sont une lanterne.

En ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 187
  • 💡
    • mordelang
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #35 le: 15 septembre 2019 à 16:00:30 »
wowai
mais de là à définir ce qui articule entre ce qu'on donne et ce qui est donné...
ptetr un truc genre la diffraction perceptive de vécus identiques sous différents angles de vue ?
ou au contraire des divergences d'expériences qui mènent à des conclusions joignables ?
tout ceci dans la conception d'un produit littéraire dont on reconnaitrait des quelconques valeurs affectées à notre réalité de lecteur autant que de littérateur...

Hors ligne Feather

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 514
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #36 le: 15 septembre 2019 à 19:06:12 »
Il y a une certaine générosité dans la production littéraire. La réceptivité est une affaire de communication sensorielle plus qu' intellectuelle, une expérience langagière qui supplée aux mots comme un pouvoir naturel à produire une esthétique artistique. Et cette esthétique viendrait aux confluents de l'intuition et du sensible.
Les larmes sans pleurs sont une lanterne.

En ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 187
  • 💡
    • mordelang
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #37 le: 16 septembre 2019 à 00:38:44 »
heu... je sais pas trop, mais dans tous les cas je vois pas en fait, en réfère au titre, l'intérêt de se demander s'il est possible ou pas d'avoir quelque chose de défini comme m'étant totalement en dehors d'une responsabilité... pour en revenir à cette question, articuler un comment et un pourquoi, oui... mais au final, le don n'est rien sans le travail, tout comme le travail se doit d'être à la hauteur du don, non ?
Ne demandons pas aux poissons de grimper les arbres...
Jugeons plutôt de l'esthétique d'un ballet de banc. Ou nuançons de sens le pourquoi et le comment qui les mènent à leurs aquations... Ou racontons que les poissons nagent et qu'ils le font bien... Même... On pourrait nager avec eux !

Hors ligne Feather

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 514
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #38 le: 19 septembre 2019 à 23:34:31 »
Dot quote,
Si je comprends bien l'exemple du banc de poissons, ce sont les Autres et l'effort déployé pour suivre la marche commune qui fait que nous arrivons à acquérir plus ou moins de facilités. Et le don serait attribué à l' audacieux, peut-être.
Les larmes sans pleurs sont une lanterne.

En ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 187
  • 💡
    • mordelang
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #39 le: 20 septembre 2019 à 08:12:53 »
hmm Feather
je ne souhaitais pas venir là avec le banc, mais ça a peut-être plus d'intérêt que celui que je n'y voyais pas
d'un côté surtout, le talent n'est reconnu qu'en un système de justifications viables qui l'élèvent en tant que tel...
...et tu as raison, c'est par rapport à une norme aveuglément partagée que le 'don' se détache probablement !
l'audacieux aurait-il le rôle acquis de départager les nouvelles incidences esthétiques ou conceptuelles ou moral à travers son 'don' ?
et si de facilités il s'agit bien, quels que soient leurs secteurs d'application... qu'en est-il de la responsabilité sur les capacités ?
autant de questions qui m'intriguent !

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 541
    • BEOCIEN
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #40 le: 20 septembre 2019 à 08:21:04 »
Bonjour

Il existe des pinces a epiler pour les poils de main !!! ;D

Pourquoi je pense a Paul Léautaud au vu de ton titre ??? :)
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne Feather

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 514
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #41 le: 20 septembre 2019 à 13:15:10 »
Txuku,

Le don serait peut-être la capacité de s'affranchir de toute intelligence et de percevoir chez l'Autre sa part d'humanité. Et l'écriture esquisserait ce don, faisant de nous des semblables.
Les larmes sans pleurs sont une lanterne.

En ligne Dot Quote

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 187
  • 💡
    • mordelang
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #42 le: 22 septembre 2019 à 14:46:43 »
bon après si on veut pas se fouler, autant se dire que 'un don en littérature', c'est une locution populaire sans autre concept que la comparaison de l'égo de tout-un-chacun à ne pas comprendre un modèle à admirer...?

dans ces mots on ressent bien le caractère un peu aléatoire de répartition à la fois des capacités à user de la langue et des idées du 'doué', autant que des déterminismes sociaux qui prévalent sur ce qui se relie à la notion, je veux parler du concept de succès, c'est-à-dire de reconnaissance... celle-là même qui amène les histoires de 'don', puisque c'est d'un constat de réussite qu'il s'agit là, dans les normes du spectatorat reconnu...?

en fait, 'un don', c'est ce qui n'impute pas à celui qui le porte... on en revient à la définition de l'acte de donner et de recevoir... à peu près ?

Hors ligne txuku

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 541
    • BEOCIEN
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #43 le: 22 septembre 2019 à 15:25:41 »
Bonjour

Je pense qu il faut savoir se vendre ??? :)
Je ne crains pas d etre paranoiaque

"Le traducteur kleptomane : bijoux, candelabres et objets de valeur disparaissaient du texte qu il traduisait. " Jean Baudrillard

Hors ligne gage

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 811
  • Homme incertain.
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #44 le: 22 septembre 2019 à 16:05:12 »
Ça dépend sans doute auprès de qui, mais honnêtement, si tu sais vraiment te vendre, nul besoin de don, si ce n'est celui de l'illusion et du conditionnement.
...il entendit un tintement d'eau, un son dur et clair comme d'une pierre tombant dans un rêve d'ombre épaisse.

JRR Tolkien ; Le retour du roi.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines | Terms and Policies
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.033 secondes avec 23 requêtes.