Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

15 septembre 2019 à 20:34:00

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » De la maîtrise une maturité

Auteur Sujet: De la maîtrise une maturité  (Lu 871 fois)

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 267
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
De la maîtrise une maturité
« le: 21 mai 2019 à 12:41:20 »
Bonjour,

Parfois certaines autrices & auteurs deviennent des références en matière d'un sujet précis.

Je comprendrais tout à fait que vous ne vous sentiez pas à ce niveau de maîtrise littéraire, c'est parfois d'un haut niveau d'exception, mais ça fait maintenant longtemps que j'avais envie d'aborder ce sujet et je me dis que c'est probablement le bon moment pour se poser cette question.

Que pensez-vous de ces gens de lettres qui ont accumulé suffisamment d'expérience ou de contrôle sur un sujet pour en devenir des maîtres en la matière ?

Vous êtes-vous posé la question pour vous-mêmes ? Pensez-vous que cela puisse devenir un objectif dans un travail d'écriture ou que cela reste obscur et abscons ?

Se définir un objectif, n'est-ce pas déjà aspirer à un certain degré de maturité ou de maîtrise ?

Par la même occasion, et dans une dimension beaucoup plus humble, pensez-vous qu'il faille devenir spécialiste de quelque chose pour écrire un livre ou que de parler de tout et de rien suffise amplement ? Une certaine maîtrise du langage reste-t-elle une priorité pour vous ou n'est-elle qu'un élément secondaire d'un projet d'écriture ?

Hors ligne WEG

  • ex World End Girlfriend ou Nocte
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 591
  • Innuendo Cumulonimbus
Re : De la maîtrise une maturité
« Réponse #1 le: 21 mai 2019 à 12:56:03 »
Un auteur doit perpétuellement se remettre en question par rapport à son environnement, il est toujours l'élève et jamais le maître.
Chameau vagabond / Houmousexuel patatophile

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 267
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : De la maîtrise une maturité
« Réponse #2 le: 21 mai 2019 à 15:31:19 »
Un grand merci à toi, WEG, pour ton intervention qui en dit long sur ton aspiration au savoir et à l'élévation, qui traduit indéniablement un sentiment philosophique.

J'aimerais maintenant redescendre à un quelque chose de plus commun, un quelque chose qui renvoie vers l'histoire de l'humilité et de l'humanisme tel que nous les connaissons.

Cet amour pour la connaissance me semble par certains aspects se rapprocher de l'amour que je trouve chez Pétrarque, j'y vois des similitudes dans l'expression et dans l'approche, et j'aimerais que cela m'aide à comprendre et à distinguer le sentiment poétique du sentiment philosophique, ou à les rapprocher, avec peut-être l'espoir d'imaginer un entre-deux qui offre une issue à une histoire commune de la pensée et de l'émotion.

Citer
SONNET LXXVI.
La vue seule de Vaucluse lui fait oublier tout les périls du voyage.

Ici, où je ne suis qu’à moitié, mon Sennuccio — que n’y suis-je en entier et content de vous y voir ! — je suis venu fuir la tempête et le vent qui ont rendu soudain le temps si mauvais.

Ici je suis en sûreté ; et je veux vous dire pourquoi je ne crains plus la foudre comme de coutume, et pourquoi je n’ai pas trouvé ici mon ardent désir diminué, loin de le voir éteint.

Aussitôt que, arrivé dans ce pays de l’Amour, j’ai vu les eaux sur les bords desquelles naquit Laure si douce et si pure, qui apaise l’air et chasse le tonnerre,

L'Amour a rallumé le feu dans mon âme où elle règne en maître, et a éteint la peur. Que serait-ce donc si je voyais les yeux de Laure !

Sonnets à Laure, Pétraque (Trad. Francisque Reynard) 

Face à une telle beauté, je comprends que vous puissiez vous extasier, je ne vous en voudrai pas.

Alors, constatons un instant que la maîtresse de Pétrarque est cette Dame à laquelle il semble vouer toutes ses passions, l'élève en serait-il au même degré de vénération envers son maître ? ou se trouverait-il au contraire dans une relation distincte ? Je ne sais s'il faut faire preuve de discernement ou s'il y a des proximités dans la relation à concevoir.

Bien sûr, pour calmer d'éventuels troubles, je veux bien admettre que Pétrarque soit ici le maître dont je serais l'élève, cette hypothèse ne me pose absolument aucun problème...

Hors ligne Kurieu

  • Tabellion
  • Messages: 49
Re : De la maîtrise une maturité
« Réponse #3 le: 24 mai 2019 à 12:17:24 »
Bonjour,

j'avoue ne pas avoir bien compris le lien entre les 2 sujets des deux posts, je reviens donc au premier sujet :)

Je me demande la chose suivante : la question peut-elle être posée comme ça ?
Par exemple, à l'extrême (je caricature un peu on est d'accord) Verlaine s'est-il vraiment dit un jour "Mon objectif est de devenir excellent en Poésie" ?

Je peux me tromper, mais je pense que les personnes qui écrivent choisissent le style et la forme qu'ils aiment au moment où ils écrivent (ou parfois dont ils besoin, quand écrire est un besoin), et qu'à force de pratiquer ils progressent. Car le travail fait progresser, c'est certain. Et travailler pour progresser est sans doute un objectif, là je suis d'accord.
Mais ma nuance dans ta question c'est que l'objectif me semble plus être de parcourir le chemin que de se diriger coûte que coûte vers un but.

Pour le dire encore autrement, certains auteurs, à la fin de leur vie, n'ont finalement écrit que des Polars ou que de la poésie par exemple. C'est certain.
Mais je me demande (par rapport à ta question) s'il s'agit vraiment d'un choix qui a guidé toute leur "carrière", ou si, à force d'écrire ce qu'on aime écrire, il peut à arriver à la fin de sa vie qu'on se rende compte a posteriori qu'on est resté dans un domaine. Et sans doute qu'on y est devenu très bon.

Tout ça sans certitude ! Le but est d'échanger.
En tous cas tu nous fais nous poser des questions auxquelles personnellement je n'avais jamais réfléchi !

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 267
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : De la maîtrise une maturité
« Réponse #4 le: 24 mai 2019 à 14:32:38 »
Je te remercie de me demander des clarifications, Kurieu, ma deuxième intervention avait pour objectif de faire la part des choses entre l'inspiration d'un côté et l'expérience de l'autre.

Il est vrai que de se remettre en question, d'aspirer au savoir permet d'accéder à une expérience sans cesse renouvelée, d'être plus créatif. Ce n'est pas la même chose d'avoir pour exemple une muse ou d'aller chercher en soi le grand questionnement. Pour autant, l'inspiration, celle qui vient des sentiments ou de la confiance, elle joue également un rôle dans les motivations multiples de l'ouvrage.

Enfin, je remarque que tu soulève un dernier point, c'est l'activité, celle qui apporte ses propres acquis pendant le processus d'écriture.

Être active ou actif, c'est prolonger non pas seulement l'expérimentation, mais savoir aussi reproduire les mêmes procédés jusqu'à les maîtriser correctement ; cela demande une très grande patience.

De cette façon, entre ces trois piliers de la créativité : l'expérience, l'activité et l'inspiration, existe-t-il un passage au stade supérieur ? Y a-t-il à un moment donné une étape de la maturité qui amène à faire de toutes ces petites choses un basculement majeur, comme un choix dans sa vie ?

Peut-on être entraîné vers l'un des grands projets de sa vie ? En reste-t-on toujours à des petits pas ?

Faut-il penser qu'il puisse y avoir un moment où cette accumulations d'inspirations, d'activités et d'expériences provoque comme un mouvement vers un résultat qui réunirait toutes ces qualités ?

Il en faut, du temps, pour acquérir toutes ces forces, et je crois qu'il y a dans l'expérience, l'activité et l'inspiration les graines d'une étape supérieure.

Moi aussi, je trouve ça essentiel de me poser des questions sur le sens de ma propre créativité.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.694 secondes avec 22 requêtes.