Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

16 juin 2019 à 14:39:06

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Romans, nouvelles » Le feu follet (Pierre Drieu La Rochelle)

Auteur Sujet: Le feu follet (Pierre Drieu La Rochelle)  (Lu 845 fois)

Hors ligne Doctor Grimm

  • Chaton Messager
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 651
  • Reine solaire
    • Trois fois dès l'aube
Le feu follet (Pierre Drieu La Rochelle)
« le: 26 février 2019 à 09:24:37 »


Le feu follet raconte les dernières 48 heures de la vie d'Alain, un homme des années 30 pas assez pauvre pour travailler mais pas assez riche pour vivre confortablement, qui sort d'une cure de désintoxication et s'est installé dans une maison de repos pour neurasthéniques à Versailles. Pendant deux longues journées en pyramide, durant lesquelles il attend un signe de sa femme qui l'a quitté, il se bat avec son addiction et son dégoût, son rejet de la vie bourgeoise et rangée, qu'il refuse.

Il m'a un peu fait penser à l'Aurélien d'Aragon.

J'ai beaucoup aimé ce livre (merci encore Miro !), surtout la première partie durant laquelle Alain est avec sa maîtresse puis rentre à la maison de repos, il y a une galerie de portraits très amusante à ce moment là... La fin m'a gentiment déprimée ^^
Spoiler
[close]
J'aimerais le relire en fait, parce que j'ai l'impression de l'avoir lu trop vite et d'être passée à coté de certaines choses.
Toute ma peau est maladésir.

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 050
Re : Le feu follet (Pierre Drieu La Rochelle)
« Réponse #1 le: 26 février 2019 à 17:38:41 »
merci Doc !

deux longues journées en pyramide,
ça veut dire quoi "en pyramide" ?



(et sinon bah relis le si tu  aaimerais le relire !  :) et + lentement, puisque + on lit lentement + on trippe( quand c'est de la bonne came))

merci encore pour ce compte-rendu de lecture, ça donne envie !

tu nous mettrais un petit extrait en prime ?  ;)

Hors ligne Doctor Grimm

  • Chaton Messager
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 651
  • Reine solaire
    • Trois fois dès l'aube
Re : Le feu follet (Pierre Drieu La Rochelle)
« Réponse #2 le: 26 février 2019 à 17:49:40 »
Je voulais dire que ça monte et puis ça descend u.u

Pour l'extrait, j'ai pas le livre avec moi cette semaine, mais j'y songe !
Toute ma peau est maladésir.

Hors ligne Amor Fati

  • Tabellion
  • Messages: 22
  • In girum imus nocte et consumimur igni
Re : Le feu follet (Pierre Drieu La Rochelle)
« Réponse #3 le: 09 mars 2019 à 21:32:25 »
ça me tente beaucoup ! oui un extrait ;)
« Écrire, ce n'est pas vivre. C'est peut-être survivre. » Blaise Cendrars

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 146
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Le feu follet (Pierre Drieu La Rochelle)
« Réponse #4 le: 09 mars 2019 à 22:44:40 »
Avec grand plaisir, ma chère Doctor Grimm, tes fiches de lectures sont toujours une découverte intéressante, un extrait serait une grande source de curiosité pour moi aussi.

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 111
Re : Le feu follet (Pierre Drieu La Rochelle)
« Réponse #5 le: 12 mai 2019 à 08:56:59 »
A noter le très, TRES grand film tiré du livre de Drieu, réalisé par Louis Malle en 1963 avec pour interprète principal Maurice Ronet, musique d'Erik Satie .

Un personnage, une histoire, une musique qui s'apparentent tellement à moi que je le conseillerais à un étranger s'il veut me connaître !

Au passage, les oeuvres non-complètes malheureusement( manquent "L'homme couvert de femmes", une femme à sa fenêtre", "Les chiens de Paille ") ont été publiées dans la Pleïade en 2012 et ont animé la controverse, fallait-il faire entrer Drieu dans la Pleïade ?
Drieu le fasciste, écrivain désespéré s'il en est...

Pour moi Drieu c'est à l'instar de F.s Fitzgerald un écrivain qui n'écrit pas "bien ",  son style n'est pas reluisant mais s'il n'écrit pas "bien " il a une immense qualité, il écrit "juste" !

Lettres d'un amour défun
t : Correspondance 1929-1945 de Pierre Drieu La Rochelle
Victoria à Drieu 14 août 1929

Il me semble que je suis moi-même condamnée à cette affreuse solitude du silence à perpétuité. A perpétuité.
Mais ne touchons pas à ces choses ou nous toucherons au robinet des larmes et ce papier est trop mince pour supporter une pluie salée.
Tu n'imagines pas combien j'ai besoin de ton amitié, quand je me balade par ces ténèbres de silence et que j'en souffre à hurler

« Modifié: 12 mai 2019 à 09:17:10 par Marcel Dorcel »
“Un imbécile ne s'ennuie jamais ; il se contemple.”
Rémy de Gourmont

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.046 secondes avec 23 requêtes.