Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

21 août 2019 à 03:12:20

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » Eveil grisâtre

Auteur Sujet: Eveil grisâtre  (Lu 385 fois)

Hors ligne ElodieH

  • Tabellion
  • Messages: 33
Eveil grisâtre
« le: 21 avril 2019 à 16:20:13 »

Fuite matinale
de mon ombre
dans la brume.

Derrière ces arbres
se débattent et s’échappent peut-être
la montagne le désert
tout ce qui était
tout ce qui ne sera
jamais.

Impossible de s’immiscer
dans l’intimité trouble
des feuillages éphémères.

Le regard disparaît dans la pâleur
sombre, sourde et soluble.

Terrain de tennis abandonné.

Sanglots de vent
malmenant les masses
craquantes, froissées, haletantes.

Aucune temporalité.

Seulement les frémissements
de l’image figée
qu’est ma fenêtre.
"Es tan corto el amor, y es tan largo el olvido." Pablo Neruda, Veinte poemas de amor (y una canción desesperada)

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 220
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Eveil grisâtre
« Réponse #1 le: 21 avril 2019 à 16:46:58 »
Bonjour ElodieH,

Oh ! Mais je me souviens t'avoir accueillie il y a peu.

Niveau syntaxe, impeccable, le rythme aussi me semble recherché, il balance dans une sensation lancinante, presque érotique.

Pourtant j'ai eu le sentiment de ne pas entrer dans ton intimité mais au contraire d'être laissé en dehors. Je me souviens de certains poèmes romantiques qui profitent du tableau de la nature sauvage pour pénétrer le sentiment, l'émotion vive ou la méditation, or ici j'ai eu le sentiment inverse : je ne dirais pas que c'est passionné, plutôt abstrait ou distant, détaché, un peu désengagé sans que j'en sache plus sur le pourquoi du comment.

Merci à toi pour cette lecture ! :)

Hors ligne Tigrani

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 301
Re : Eveil grisâtre
« Réponse #2 le: 21 avril 2019 à 18:38:57 »
J'aime beaucoup ce poème, son rythme, ses images

Hors ligne ElodieH

  • Tabellion
  • Messages: 33
Re : Re : Eveil grisâtre
« Réponse #3 le: 21 avril 2019 à 18:48:21 »
Bonjour ElodieH,

Oh ! Mais je me souviens t'avoir accueillie il y a peu.

Niveau syntaxe, impeccable, le rythme aussi me semble recherché, il balance dans une sensation lancinante, presque érotique.

Pourtant j'ai eu le sentiment de ne pas entrer dans ton intimité mais au contraire d'être laissé en dehors. Je me souviens de certains poèmes romantiques qui profitent du tableau de la nature sauvage pour pénétrer le sentiment, l'émotion vive ou la méditation, or ici j'ai eu le sentiment inverse : je ne dirais pas que c'est passionné, plutôt abstrait ou distant, détaché, un peu désengagé sans que j'en sache plus sur le pourquoi du comment.

Merci à toi pour cette lecture ! :)

Re! Oui oui c'est bien moi.

Merci pour cette première observation positive. Je ne pensais pas qu'on pouvait attribuer l'adjectif "érotique" à ce poème, je suis assez surprise.

Je ne vois pas non plus pourquoi tu as ce sentiment là ... Je tiens tout de même à préciser que je me sentais assez éloignée de moi-même quand j'ai écris ces mots, une sorte de sentiment de disparition face à ce que j'observais, d'où le "fuite matinale de mon ombre ..." (cela vient peut-être de ça du coup, mais c'est très hypothétique).

Encore une fois merci pour ce retour. J'essaierai de lire certains de tes textes et de te dire ce que j'en pense mais je suis encore un peu paumée, je me familiarise avec le forum.



J'aime beaucoup ce poème, son rythme, ses images

Merci beaucoup :).

Modération : messages regroupés, il faut éviter de poster deux messages à la suite et user de la fonction modifier pour ajouter une réponse ou modifier son message - merci
« Modifié: 15 mai 2019 à 18:41:30 par Claudius »
"Es tan corto el amor, y es tan largo el olvido." Pablo Neruda, Veinte poemas de amor (y una canción desesperada)

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Aède
  • *
  • Messages: 216
Re : Eveil grisâtre
« Réponse #4 le: 12 mai 2019 à 12:58:55 »
Il y a là une nonchalance qui me va bien. Une simplicité dans les sensations.
Et puis tu laisses le poème  ouvert, ce qui laisse au lecteur la possibilité d'imaginer tout un tas de choses.

« Modifié: 12 mai 2019 à 20:47:52 par Marcel Dorcel »
Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

Hors ligne Aube

  • Modo
  • Prophète
  • **
  • Messages: 758
  • Craie-Pulsive
Re : Eveil grisâtre
« Réponse #5 le: 12 mai 2019 à 15:29:07 »
Modération

Salut Marcel !

Comme l'indique la charte, ici on évite de faire des réécritures sans accord explicite de l'auteur, ça peut être très mal perçu parfois donc pour ne pas prendre de risque inutile mieux vaut toujours demander (par mp ou en public) avant de s'adonner à ce genre d'exercice, même avec les meilleures intentions du monde.

Bonne continuation par ici.
« Modifié: 12 mai 2019 à 16:00:11 par Aube »

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Aède
  • *
  • Messages: 216
Re : Re : Eveil grisâtre
« Réponse #6 le: 12 mai 2019 à 20:39:37 »
Modération

Salut Marcel !

Comme l'indique la charte, ici on évite de faire des réécritures sans accord explicite de l'auteur, ça peut être très mal perçu parfois donc pour ne pas prendre de risque inutile mieux vaut toujours demander (par mp ou en public) avant de s'adonner à ce genre d'exercice, même avec les meilleures intentions du monde.

Bonne continuation par ici.

Désolé, je vais l'éditer.
Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

Hors ligne Fried

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 732
Re : Eveil grisâtre
« Réponse #7 le: 13 mai 2019 à 14:02:05 »
Bonjour Elodie,
J'aime beaucoup ton poème qui est à la fois une description du paysage et de ce que tu ressents.
J'imagine l'automne.

Hors ligne ElodieH

  • Tabellion
  • Messages: 33
Re : Eveil grisâtre
« Réponse #8 le: 15 mai 2019 à 16:53:10 »
Merci Marcel pour ton retour. Cela m'étonne un peu (et m'intrigue) que tu y vois de la "nonchalance" et de la "simplicité" car ça n'était ni mon ressenti au moment de l'écriture, ni mon but :). J'aimerais d'ailleurs savoir ce que tu entends exactement par "simplicité" car je trouve que ça n'est pas un terme très explicite. (Qu'est-ce qui est simple, qu'est-ce qui ne l'est pas? Grande question)

___

Merci également Fried. Je suis ravie que tu t'imagines l'automne car c'est effectivement à cette saison que le poème a été écrit (donc je considère que l'effet que j'ai voulu créé est en partie réussi).

à bientôt!!!
"Es tan corto el amor, y es tan largo el olvido." Pablo Neruda, Veinte poemas de amor (y una canción desesperada)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.409 secondes avec 23 requêtes.