Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

23 mai 2019 à 17:56:17

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » la chinoise

Auteur Sujet: la chinoise  (Lu 101 fois)

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 013
la chinoise
« le: 18 avril 2019 à 20:15:49 »
on dirait une chinoise
elle au pied d’un mur
devant un store
et elle est en train de se faire
serrer
très fort
contre le store
par un homme

et elle sent sur sa joue
le bout de la langue
du monsieur

et elle ouvre de grands yeux
et elle sourit
et plus le monsieur la serre
plus elle sourit
et elle ne le voit pas
parce qu’elle a la joue tournée
vers lui
et elle a les yeux tournés
vers la rue plongée dans la nuit

Hors ligne Loup-Taciturne

  • Aède
  • *
  • Messages: 228
  • serviteur de Saturne
Re : la chinoise
« Réponse #1 le: 19 avril 2019 à 02:04:45 »
Salut !

Ton poème m'a dégoûté !
J'imagine que c'est purement descriptif, ou factuel, inspiré par je ne sais quelle scène. Mais le sens des mots résonne toujours au delà. Il doit être maîtrisé.
Et je ne comprends pas ici le sens du mot "chinoise".

Je ne comprends pas non plus :
"serrer
très fort
contre le store
par un homme

et elle sent sur sa joue
le bout de la langue
du monsieur"
et
"elle souri"

car dit comme ça, j'e m'attendais plutôt à une agression.
et je ne comprends pas le sens de ce "jeu" ou du moins de cette ambiguïté

Merci tout de même pour la proposition, elle permet la réflexion, et la confrontation avec des univers parfois déconcertants.

« Suis-je moi ?
Suis-je là-bas, suis-je là ?
Dans tout "toi", il y a moi
Je suis toi. Point d'exil
Si je suis toi. Point d'exil
Si tu es mon moi. Et point
Si la mer et le désert sont
La chanson du voyageur au voyageur
Je ne reviendrai pas comme je suis parti
Ne reviendrai pas, même furtivement »

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 013
Re : Re : la chinoise
« Réponse #2 le: 19 avril 2019 à 20:47:05 »
Salut !

Ton poème m'a dégoûté !
J'imagine que c'est purement descriptif, ou factuel, inspiré par je ne sais quelle scène. Mais le sens des mots résonne toujours au delà. Il doit être maîtrisé.
Et je ne comprends pas ici le sens du mot "chinoise".

Je ne comprends pas non plus :
"serrer
très fort
contre le store
par un homme

et elle sent sur sa joue
le bout de la langue
du monsieur"
et
"elle souri"

car dit comme ça, j'e m'attendais plutôt à une agression.
et je ne comprends pas le sens de ce "jeu" ou du moins de cette ambiguïté

Merci tout de même pour la proposition, elle permet la réflexion, et la confrontation avec des univers parfois déconcertants.

merci Loup-Taciturne de tes impressions de lecture  ;)
à + !   :)

Hors ligne elisabeth beaudoin homps

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 341
Re : la chinoise
« Réponse #3 le: 19 avril 2019 à 21:47:00 »
Bonjour Meilhac
Ton poème ne m'a pas dégoûtée mais plutôt interpellée par son atmosphère singulière. J'y ai vu le regard de quelqu'un sur une scène de prostitution. Dans ce cas l'intérêt de ce texte est d'avoir su décrire le détachement absolu qui sert d'armure  et de défense à cette prostituée pour supporter l'insupportable,  " cette langue sur sa joue " par exemple. Il y a quelque chose dans ce texte qui nous confronte au vide intérieur de cette femme qui est obligée de sortir de son corps pour ne pas sentir celui de l'autre et continue chinoisement à sourire les yeux tournés vers la nuit.
Cette chinoise finalement n'est elle pas devenue une ombre ?
Si tel est le sens de ton texte, bravo  ;)
« Modifié: 19 avril 2019 à 21:49:30 par elisabeth beaudoin homps »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.043 secondes avec 22 requêtes.