Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

26 juin 2019 à 14:50:59

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?

Auteur Sujet: Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?  (Lu 12731 fois)

Hors ligne Kipikera

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 126
Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #60 le: 20 janvier 2014 à 08:55:11 »
Edit plus explicite: je voulais dire par là que les pépites lunaires vibrent à la verve lunaire...
« Modifié: 20 janvier 2014 à 15:55:49 par Kipikera »

Anlor

  • Invité
Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #61 le: 20 janvier 2014 à 09:36:50 »
A vrai dire, je suis plutôt d'accord avec Mr. Tournesol et je ne comprends pas bien pourquoi il faudrait opposer inspiration et travail. Peut-être que si on s'entendait sur une définition précise de l'inspiration on arriverait à faire avancer le débat.  :mrgreen:

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 914
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #62 le: 20 janvier 2014 à 09:58:08 »
Je suis d'accord avec le Professeur Tournesol et Anlor...
Citer
Sinon Jimhar j'aimerai bien une argumentation sur pourquoi l'inspiration est une connerie, c'est la moindre des choses quand on lance une bombe comme ça  :P
Disons que si l'inspiration signifie explicitement la révélation, alors on peut tirer la chasse d'eau. C'est un truc de glandeur baignant dans un fond d’irrationalité: franchement vous y croyez à l'histoire du mec qui attend des journées entières face à la page blanche... que vienne l'inspiration?
Si l'inspiration s'apparente à l'improvisation, alors oui. Mais, par exemple, lorsqu'un musicien est en mesure d'improviser c'est qu'il a acquis les règles de la musique, qu'il a une très bonne maîtrise de son instrument, et pour cela il doit travailler quotidiennement. Pareil pour l'écriture.
Moi je pense qu'au-delà de tout le mysticisme de la Muse qui se penche sur l'épaule du poète et tout ça, ce qu'on peut appeler inspiration, c'est ces moments où bam, quelque chose vous vient, ou quelque chose se débloque en vous et vous sortez de l'impasse pour un texte. Rien de surnaturel, à mon sens c'est juste qu'une grande partie de l'écriture, de l'imagination, nous vient de - je sais pas comment appeler cette zone de l'esprit - de l'inconscient. Pour tout dans la vie, on a la partie accessible de notre esprit, qu'on contrôle ; et puis y a tout le reste, qui se fait à notre insu. Quand on mémorise quelque chose ça se voit particulièrement bien.
Comme parallèle, si on tente de mémoriser une quantité volumineuse d'informations (ex : un cours pour un gros examen), il  va y avoir plusieurs phases dans notre cerveau. Au début on est noyé, ensuite on mémorise par bouts en oubliant des choses, ensuite, au rythme des révisions, on oublie des choses/on en fixe d'autres. Bref, arrive le moment de l'examen, on croit qu'on sait ce qu'on sait (je veux dire : qu'on maîtrise consciemment les informations qu'on a en tête). Et puis bam, tout d'un coup on s'aperçoit qu'on est en train de ressortir une info qui était dans un autre cours, ou dans une page dont on était sûrs de pas se souvenir (et d'oublier le truc essentiel qu'on a rabâché trois mois :mrgreen: ).
Ça, personne ne l'appellerait inspiration, parce que c'est pour un travail.

Mais à mon avis, pour l'écriture, ça marche un peu pareil - sauf que c'est pas la fonction "mémorisation" du cerveau qui est en jeu. On écrit, on invente, on croit qu'on maîtrise consciemment ; mais beaucoup de choses se mettent en place en arrière-fonds. En se nourrissant de ce qu'on travaille "consciemment", bien sûr. Et donc, les choses décantent et se mettent en place, et y a des moments où on a l'impression que "ça vient".
Ce qui n'enlève rien au fait que 1- ça se travaille, et ça marche d'autant mieux qu'on s'est entraînés à ce mécanisme, ou du moins à ce que je vais dire juste après, et que 2- c'est pas parce qu'on a cette "inspiration" que le texte va être bon, c'est pas une inspiration de génie, c'est rien d'extérieur à nous, c'est juste que pour toute production de l'imagination, notre cerveau marche à plusieurs vitesses, et on n'a pas accès au volant pour chacune d'elles :mrgreen; . Et donc, ce qui "vient" comme ça, faut le retravailler, sinon ça donne rien d'intéressant.

Bref, c'est pour ça que je trouve pas incompatible de soutenir à la fois que toute la mystique de l'inspiration qui frappe le génie sommeillant en vous, c'est des bêtises ; et que pourtant, cette idée "d'inspiration", de truc qui se déclenche à votre insu, ça me semble moins des bêtises.
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Jimhar

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 124
Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #63 le: 20 janvier 2014 à 09:58:59 »
Citer
Peut-être que si on s'entendait sur une définition précise de l'inspiration on arriverait à faire avancer le débat.  :mrgreen:

Yep ! Je proposais celle-ci qui devrait pourvoir concilier tout le monde (inspiration = improvisation):

Citer
Si l'inspiration s'apparente à l'improvisation, alors oui. Mais, par exemple, lorsqu'un musicien est en mesure d'improviser c'est qu'il a acquis les règles de la musique, qu'il a une très bonne maîtrise de son instrument, et pour cela il doit travailler quotidiennement. Pareil pour l'écriture.
Tabac & Gonzo

Anlor

  • Invité
Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #64 le: 20 janvier 2014 à 10:01:37 »
Inspiration et improvisation, à mon sens, c'est pas du tout la même chose. L'improvisation c'est un acte, une construction du musicien/de l'auteur ; et donc oui, ça nécessite de la technique.
Pour moi, l'inspiration c'est un déclencheur, c'est le moment où les idées se mettent en place. La technique vient après, quand il faut coucher ces idées sur papiers.

Hors ligne Jimhar

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 124
Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #65 le: 20 janvier 2014 à 10:07:34 »
OK ! :) Peut-être avons-nous des fonctionnement différents. Je veux dire que pour moi c'est l'inverse: question écriture, l'idée me gave un peu, à dire vrai c'est LE truc qui m'ennuie. Et si par chance je trouve un sujet, là je peux me laisser aller au style (attention, je ne prétends pas en avoir !), plus on le travaille et plus il s'affine.
Tabac & Gonzo

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 914
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #66 le: 20 janvier 2014 à 10:16:42 »
Inspiration et improvisation, à mon sens, c'est pas du tout la même chose. L'improvisation c'est un acte, une construction du musicien/de l'auteur ; et donc oui, ça nécessite de la technique.
Pour moi, l'inspiration c'est un déclencheur, c'est le moment où les idées se mettent en place. La technique vient après, quand il faut coucher ces idées sur papiers.
Moi je suis d'accord avec Anlor.

Pour ce qui est définition, l'inspiration selon le dico c'est :
- l'influence divine ou surnaturelle par laquelle l'homme aurait la révélation de ce qu'il doit dire ou faire --> là on est tous d'accord pour dire qu'on n'est pas d'accord, si je ne m'abuse :mrgreen:
- l'enthousiasme créateur de l'artiste --> je me sens pas spécialement "artiste", personnellement :D Mais je pense que l'enthousiasme d'écrire un truc au moment où on l'écrit, ça nous est tous arrivés ; et qu'on est d'accord pour cette définition
- une idée soudaine --> et là je crois que c'est sur ce point-là qu'y a des divergences dans ce fil, et je vais pas répéter mon post précédent pour donner mon avis  ;D
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Anlor

  • Invité
Re : Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #67 le: 20 janvier 2014 à 10:16:54 »
Et si par chance je trouve un sujet
Et du coup, ça, tu l'appelles comment ?

là je peux me laisser aller au style (attention, je ne prétends pas en avoir !), plus on le travaille et plus il s'affine.
j'ai du mal à comprendre cette idée de juste "travailler". ça veut dire quoi, travailler son style si on n'a pas d'idée de ce qu'on veut en faire ? Il faut bien une direction, une idée, de l'inspiration ? Non ?
Enfin je sais pas, ça me parait très étrange de dire que l'écriture ce n'est que du travailler. Pour moi on mélange constamment travail et inspiration, l'un ne va pas sans l'autre.

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 914
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #68 le: 20 janvier 2014 à 10:19:23 »
OK ! :) Peut-être avons-nous des fonctionnement différents. Je veux dire que pour moi c'est l'inverse: question écriture, l'idée me gave un peu, à dire vrai c'est LE truc qui m'ennuie. Et si par chance je trouve un sujet, là je peux me laisser aller au style (attention, je ne prétends pas en avoir !), plus on le travaille et plus il s'affine.
Mais, pour son style, il faut aussi de l'idée ! L'idée, ça veut pas dire "le fond". ça peut être, je sais pas "je vais mettre tel mot à côté de tel autre et ça fera un effet super cool et inédit !", ça peut être "et si j'écrivais sans virgule pour voir ce que ça donne ?", ça peut être "je vais mettre telle ambiance, telle tonalité dans mon texte".
(Et l'idée de fond, de toute façon, c'est pas juste un truc qui vient et hop c'est réglé, pour créer des histoires ça se travaille aussi, les idées, on cherche, on cherche, on change de solution, on essaye de raccrocher des bouts, etc. etc.)
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Hors ligne Kanimp

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 976
  • mangeur de pop corn
    • page perso
Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #69 le: 20 janvier 2014 à 10:40:02 »
Pour moi, l’inspiration peut venir de différentes manières.

Elle survint. Sans aucun raison apparente une idée apparait.
Elle s’invite. On se trouve dans une situation ou en regardant la télé.
Elle s’invente. Les choses décrites dans l’histoire s’expliquent au cours de l’élaboration du récit. Ces choses peuvent induire une partie de l’histoire.

Il n’y a pour moi, pas de recette miracle pour l’inspiration. Juste différentes manières de l’obtenir. Un texte inspiré par les diverses méthodes citées sera à mon sens plus riche qu’un autre texte crée à partir d’une seule.

Intéressé par Star Citizen. Utilisez le code STAR-6JJV-BSWP pour obtenir 5000 UEC.

Hors ligne Aphone

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 657
  • La peur de son ombre
    • Bavardages d'un aphone
Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #70 le: 20 janvier 2014 à 11:32:20 »
Je rejoins Anlor.

L'improvisation c'est vraiment quelque chose de technique, qui use de son expérience, des leçons et, comme le dit Milo, c'est à ce moment que cette partie du cerveau qu'on ne maitrise pas intervient et ressort des trucs qu'on pensait oubliés.

Après je ne croie pas franchement au mysticisme de la Muse. Mais l'inspiration, si elle s'appuie forcément sur son vécu, ses préférences n.agit pas comme l'improvisation. Je l'ai toujours vu comme une main qui ouvre une porte et, derrière, il y a cette vision. Cette idée. Je veux dire, quand je penche sur un texte, j'ai généralement plusieurs idées. Mais il arrive toujours un moment où je me dit "mais ouais, c'est celle-là que j'attendais". Comme si une part de mon esprit connaissait l'histoire complète mais que je ne la lisais qu'au fur et à mesure de l'inspiration.

C'est pour ça que j'ai du mal avec ta vision Jimhar. Parce que je suis de ceux qui restent souvent (et parfois très longtemps) devant une feuille blanche à attendre l'inspiration. Parce que des images, des scènes se projettent dans ma tête, à la recherche de la bonne. Mais l'inspiration, pour moi, n'est pas quelque chose de rationnel, d'explicable. Et c'est ce qui la rend magique, qui fait qu'elle me transporte.
Mon blog : Lueurs d'encre
Mon twitter : Twitter

Ces plaies d'où suppurent un cri.

Nemton Hills
Une ville. Sept vies.

Hors ligne Milora

  • Modo
  • Trou Noir d'Encre
  • *****
  • Messages: 10 914
  • Championne de fautes de frappe
Re : Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #71 le: 20 janvier 2014 à 11:51:56 »

L'improvisation c'est vraiment quelque chose de technique, qui use de son expérience, des leçons et, comme le dit Milo, c'est à ce moment que cette partie du cerveau qu'on ne maitrise pas intervient et ressort des trucs qu'on pensait oubliés.

Ah, merci, quelqu'un qui a lu mon post  :-[
Par contre, je ne parlais pas de l'improvisation. Je parlais bien de ce moment où, comme tu dis, la porte s'ouvre.  De ça en fait :
Citer
Mais il arrive toujours un moment où je me dit "mais ouais, c'est celle-là que j'attendais". Comme si une part de mon esprit connaissait l'histoire complète mais que je ne la lisais qu'au fur et à mesure de l'inspiration.
Seulement à mon avis, ça n'a rien d'inexplicable (par différence avec cette idée d'inspiration venue d'on ne sait où). C'est juste que le cerveau travaille en sous-main.
Il ne faut jamais remettre à demain ce que tu peux faire après-demain.

Anlor

  • Invité
Re : Re : Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #72 le: 20 janvier 2014 à 11:53:38 »
Ah, merci, quelqu'un qui a lu mon post  :-[
(moi je l'ai lu, mais j'étais en train de poster le mien  :-[ )

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 076
Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #73 le: 20 janvier 2014 à 12:46:53 »
"L’inspiration est décidément la sœur du travail journalier. Ces deux contraires ne s’excluent pas plus que tous les contraires qui constituent la nature. L’inspiration obéit, comme la faim, comme la digestion, comme le sommeil. Il y a sans doute dans l’esprit une espèce de mécanique céleste, dont il ne faut pas être honteux,"
j'aime bien cette phrase de baudelaire.
l'inspiration obéit.
après, ce qui se cultive à mon avis, c'est un minimum de rêvasserie, et de silence ("les livres sont les enfants du silence"); quand on sent quelque chose, si on le communique illico à autrui, on n'en fera rien d'esthétique. quand on le rumine un peu, avec réflexivité, on a une petite chance d'en faire quelque chose d'esthétique.
dire "je t'aime" ou écrire des chansons d'amour, dans une certaine mesure, il faut choisir, je pense.  ^^

Hors ligne BackStage

  • Plumelette
  • Messages: 11
  • Je n'ai rien à dire, et je veux qu'on le sache!
Re : Inspireeeez, écriveeeez : d'où vient l'inspiration ?
« Réponse #74 le: 25 janvier 2014 à 22:02:32 »
La nuit, le silence, la musique et le doux ronronnement de mon chat et hop! L'inspiration vient. les textes varient en fonction de ce que j'écoute : mais généralement, c'est carrément baddant.

L'improvisation en musique est pour moi absolument différent de l'inspiration : improviser s'apprend (André Manoukian a d'ailleurs fait une magnifique chronique sur france inter à ce sujet). dans l'improvisation, on retrouve des mécanismes communs à tous les styles, et si les accords de base sont les mêmes, bien souvent seul le rythme diffère entre deux improvisations.

L'inspiration prend tout le monde en traître : on ne se dit jamais "Allez, demain, j'ai de l'inspiration". Il est pour moi impossible d'avoir de l'inspiration pendant plusieurs jours voir plusieurs semaines, et ce n'est absolument pas grave : rien ne sert de forcer son écriture. Il faut écrire quand on le veut, quand ça nous fait plaisir, quand on en a envie. On écrira mal si on décide d'écrire pour une autre motivation que son plaisir (à mon sens évidemment).

définir l'inspiration, c'est super dur... J'aime assez pour m part l'image de l'ampoule jaune qui s'allume au dessus de la tête de l'écrivain, dans des situations inattendues. Et quand ces moments là m'arrivent, j'ai juste envie de gueuler en me levant de mon siège/fauteuil/lit "Ça y est, j'ai trouvé!"!
Devant l’histoire, l’un des deux bandits s’appellera la France, l’autre s’appellera l’Angleterre. Mais je proteste : les crimes de ceux qui mènent ne sont pas la faute de ceux qui sont menés ; les gouvernements sont quelquefois des bandits, les peuples jamais.

Victor Hugo.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.093 secondes avec 22 requêtes.