Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

15 septembre 2019 à 20:04:26

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Peut-on avoir un don en littérature ?

Auteur Sujet: Peut-on avoir un don en littérature ?  (Lu 3227 fois)

Hors ligne FVarga

  • Tabellion
  • Messages: 28
    • Les mots tartares
Re : Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #30 le: 22 juillet 2019 à 14:04:36 »
Les manuscrits que l'on a retrouvé sont des mises au propres écrites par Rimbaud. Les erreurs que l'on a interprété comme des licences poetiques sont en fait des erreurs de copiste.

Leur publication sous la signature de Rimbaud qui avait depuis longtemps abandonné la literrature (il était déja mort je crois) n'est en fait motivée que par des interets économiques.

Edie Breuil en 2014 dans son ouvrage de recherche " du nouveau chez rimbaud" - Editions Champion - a produit un travail de recherche à ce sujet extremement documenté à ce sujet.


Citer
L'histoire n'est pas toujours très juste et l'on sait depuis peu que "les illuminations" ne sont pas de Rimbaud, mais de l'obscur Germain Nouveau.

C'est stylistiquement impossible.

En outre, les manuscrits que l'on a gardé des Illuminations sont de la main d'Arthur Rimbaud.
Désolé pour les accents - Mon clavier fatigué et mon système ne reconnaissent pas le français accentué...

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Aède
  • *
  • Messages: 222
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #31 le: 22 juillet 2019 à 15:18:02 »
Ni toi ni moi ne possédons la vérité mais une chose est sûre, comme le dit Versus1 ,
Citer
C'est stylistiquement impossible.
Germain Nouveau, oublié aujourd'hui, est un poète intéressant et n'a pas la place qu'il mérite, ok. De là à en faire Rimbaud...mouais. Je n'ai pas lu Edith Breuil mais avant d'affirmer, il faut se renseigner un peu. Ce que j'ai fait.
Germain Nouveau a été l'amant de Rimbaud...et de Verlaine.
Et puis, en lisant un peu ce qu'il a publié, rien n'est conforme à Rimbaud. Nouveau aime le calembour, la plaisanterie, un dadaïste avant l'heure, un vagabond.
Concluant un de ses poèmes par " Et maintenant...si je pétais ! "
Rien à voir avec Rimbaud, qui jamais ne s'autorise le moindre écart.

Peu m'importe que cela soit Rimbaud qui ait écrit Rimbaud, en revanche, pour ce qui me concerne, Rimbaud n'est pas Germain Nouveau. Comme Versus1, je suis catégorique.


Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

Hors ligne Versus1

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 348
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #32 le: 22 juillet 2019 à 15:31:02 »
Citer
Les manuscrits que l'on a retrouvé sont des mises au propres écrites par Rimbaud. Les erreurs que l'on a interprété comme des licences poetiques sont en fait des erreurs de copiste.

Leur publication sous la signature de Rimbaud qui avait depuis longtemps abandonné la literrature (il était déja mort je crois) n'est en fait motivée que par des interets économiques.

Edie Breuil en 2014 dans son ouvrage de recherche " du nouveau chez rimbaud" - Editions Champion - a produit un travail de recherche à ce sujet extremement documenté à ce sujet.

Comme vous voudrez.

Mais Germain Nouveau ne peut être l'auteur des Illuminations. C'est stylistiquement impossible. Le style des Illuminations se trouve déjà en germe dans tous les poèmes d'Arthur Rimbaud qui datent de 1872 et dans Une saison en enfer.

Je pense qu'Eddie Breuil n'est rien de plus qu'un falsificateur ambitieux qui voudrait réécrire l'histoire de la littérature, et un extraordinaire bouffon.
« Modifié: 22 juillet 2019 à 16:57:55 par Versus1 »

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Aède
  • *
  • Messages: 222
Re : Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #33 le: 22 juillet 2019 à 15:39:16 »
Citer
Les manuscrits que l'on a retrouvé sont des mises au propres écrites par Rimbaud. Les erreurs que l'on a interprété comme des licences poetiques sont en fait des erreurs de copiste.

Leur publication sous la signature de Rimbaud qui avait depuis longtemps abandonné la literrature (il était déja mort je crois) n'est en fait motivée que par des interets économiques.

Edie Breuil en 2014 dans son ouvrage de recherche " du nouveau chez rimbaud" - Editions Champion - a produit un travail de recherche à ce sujet extremement documenté à ce sujet.

Comme vous voudrez.

Mais Germain Nouveau ne peut être l'auteur des Illuminations. C'est stylistiquement impossible. Le style des Illuminations se trouve déjà en germe dans tous les poèmes d'Arthur Rimbaud qui datent de 1872 et dans Une saison en enfer.

Je pense que Edie Breuil n'est rien de plus qu'un falsificateur ambitieux qui voudrait réécrire l'histoire de la littérature, et un extraordinaire bouffon.

Parlez de moi, y a que ça qui m'intéresse !
 J'aimerais l'écouter, cette Edith Breuil, sur France-Cul dans un débat, confronté aux spécialistes de Rimbaud. A un poil de cul près, elle aurait pu acquérir la célébrité. Dommage.
Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

Hors ligne Marcel Dorcel

  • Aède
  • *
  • Messages: 222
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #34 le: 22 juillet 2019 à 15:42:59 »
En attendant, je vais m'en aller relire le magnifique essai d'Henry Miller sur Rimbaud.
Le temps des assassins.

Un imbécile ne s'ennuie jamais il se contemple
De Gourmont

Tout dire ou se taire
J Green

 Croyez-vous que je me sois donné la peine de me lever tous les jours de ma vie à quatre heures du matin pour penser comme tout le monde 
J Hardouin

Tout ce qui est atteint est détruit
Montherlant

Hors ligne Lila

  • Prophète
  • **
  • Messages: 813
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #35 le: 22 juillet 2019 à 20:58:57 »
Mon don m’a dit, bâille, bâille, je me casse, débrouille-toi :huhu:
les plus beaux mots sont les plus simples
Venez me lire et me commenter :)

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 267
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #36 le: 08 août 2019 à 15:02:24 »
Pour moi, la qualité littéraire est suffisamment diversifiée pour ne pas être uniquement une seule chose, je ne pense pas qu'un seul don puisse résumer en soi un ouvrage.

Exemple : si on ne pouvait que dire : « Jules Verne a un don. Emily Dickinson a un don. J.K. Rowling a un don. Lamartine a un don. Marc Levy a un don... », on ne pourrait que mettre tous les bouquins dans le même sac et peser le tout sur la balance sans vraiment faire de discernement.

Je conçois effectivement qu'il pourrait y avoir à l'origine de la découverte de la littérature par Monsieur tout le monde comme une forme de volonté innée de se sensibiliser à l'écriture et aux jeux et études du langage sous toutes ses formes ; mais même dans l'hypothèse où ce déclic existerait, il reste malgré tout un environnement littéraire qui se constitue, un besoin d'écrire sur des sujets, une intention construite et pensée chez les autrices & auteurs qui suscitent l'intérêt.

Quelqu'un qui n'écrirait que par simple déclic, comme une volonté première de dire : « voilà, j'ai écrit », ça pourrait être assimilé à un don, comme un instinct naturel. De là à construire un ouvrage sur cette simple impulsion brute, ça me semble plus relever du mythe que de l'expérience réelle d'écriture.

En ligne Feather

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 105
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #37 le: Aujourd'hui à 13:44:47 »
La souplesse avec laquelle on s'autorise à être soi-même, sans dissonance, est peut-être une avancée vers la création.
Le don serait cette part de facilité que l'on retrouve chez certaines personnes à accéder à leur monde sensible sans analyse préalable. Un naturel impalpable et non objectivable.
Cependant, création et don sont indissociables et ont le mérite de progresser et de s'influencer mutuellement.

En ligne Dot Quote

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 846
  • Grabugeur limbique
    • Rémy Revel - Expérience Scriptive
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #38 le: Aujourd'hui à 16:00:30 »
wowai
mais de là à définir ce qui articule entre ce qu'on donne et ce qui est donné...
ptetr un truc genre la diffraction perceptive de vécus identiques sous différents angles de vue ?
ou au contraire des divergences d'expériences qui mènent à des conclusions joignables ?
tout ceci dans la conception d'un produit littéraire dont on reconnaitrait des quelconques valeurs affectées à notre réalité de lecteur autant que de littérateur...
expérience scriptive
page perso

La France m'a mise une fiche, un danger monsieur l'agent
Madame je n'suis pas riche, j'suis juste un pauvre qui a de l'argent
Lacrim!

En ligne Feather

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 105
Re : Peut-on avoir un don en littérature ?
« Réponse #39 le: Aujourd'hui à 19:06:12 »
Il y a une certaine générosité dans la production littéraire. La réceptivité est une affaire de communication sensorielle plus qu' intellectuelle, une expérience langagière qui supplée aux mots comme un pouvoir naturel à produire une esthétique artistique. Et cette esthétique viendrait aux confluents de l'intuition et du sensible.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.096 secondes avec 23 requêtes.