Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

18 juillet 2019 à 11:20:24

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'Atelier » Le petit amphithéâtre » Tenir un journal intime/de bord

Auteur Sujet: Tenir un journal intime/de bord  (Lu 686 fois)

Hors ligne mouiselichel

  • Tabellion
  • Messages: 37
Tenir un journal intime/de bord
« le: 12 avril 2019 à 10:49:46 »
Bonjour à toutes et à tous,

Une question me taraude, enfin elle ne me taraude peut-être pas mais je me la pose à moi sur vous et donc il vaut mieux que je la pose à vous :
  • Tenez-vous un journal intime ou un journal de bord ? Est-ce que vous avez l'impression que ça vous aide dans votre travail d'écriture, et comment ?
  • L'utilisez-vous comme outil d'introspection ? Ou y notez vous plutôt vos réflexions sur le monde, vos observations sur ce qui vous entoure ?
  • Est-ce que vous vous relisez ? Allez-vous jusqu'à corriger ce que vous avez écrit si vous pensez à une meilleure tournure ou que vous avez l'impression que l'entrée est bancale ?
Au final ça fait un certain nombre de questions mais je serais curieuse de connaître vos pratiques de journal et vos réflexions à ce sujet.

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 884
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #1 le: 12 avril 2019 à 13:53:38 »
Nope, pas de journal intime, j'ai toujours des grosses réticences à en avoir un, enfin je veux dire que j'ai jamais réussi à faire ça quoi
Mais j'ai toujours un carnet, où je note des idées qui me viennent, parfois des scènes, des notes de trucs que je réutiliserai plus tard, des citations aussi parfois, j'y pioche de temps en temps oui !
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

Hors ligne Erwan

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 370
Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #2 le: 12 avril 2019 à 14:22:21 »
Alors, je prends les questions dans l'ordre :

  • Oui, j'en tiens un. Oui, ça aide dans le sens que ça me permet d'écrire TOUS les jours ou presque, c'est une occasion d'écrire quoi. Enfin, je ne dirais pas non plus que c'est décisif dans la montée d'un talent, mais ça contribue à sa manière.

  • Oui, c'est aussi un outil d'introspection, j'y note aussi des observations et réflexions sur le monde qui m'entoure. Cependant, une de ses utilités premières pour moi, en tant qu'apprenant autodidacte, notamment en peinture, c'est de consigner mes essais, mon affinage de mes méthodes d'apprentissage.

  • Je relis rarement pour le plaisir : ce n'est absolument pas pour cela que je le fais. Je le relis en cas de besoin très précis, à la recherche d'une information donnée. Je ne relis jamais au hasard, par goût, en revanche. Je réécris sur place, mais comme je n'y reviens pas, je n'y touche plus après. Pour les entrées, je suis rigoureux, j'ai un système de mots clés qui me permettent de retrouver rapidement les thématiques en cas de recherche ciblée, car c'est ce qui m'intéresse. Ensuite, j'écris en prose, normalement...

En gros, je veux pouvoir savoir ce que je pensais d'une thématique donnée durant le mois d'avril 2018, par exemple  :mrgreen: C'est utile pour observer une évolution, des retours, des récurrences dans mon apprentissage, ma vie ou mon regard sur le monde. Après, l'impact que ça a sur mes romans est très limité, ce genre d'écrit n'a d'intérêt que pour soi. C'est par nature nombriliste.

Pour le roman, j'ai un fichier parallèle où je stocke toutes mes amorces, mes éléments scénaristiques, des dialogues, un tas entier de choses classées par thématiques et mots clés également. Récemment s'ajoute à cela un stock de concept-art, croquis, études noires et blancs, plus rarement storyboards. Du coup, le journal de bord n'empiète pas là-dessus, c'est à côté et je souhaite que ça le reste.

Hors ligne Ariane

  • Modo
  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 592
Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #3 le: 12 avril 2019 à 14:53:32 »
Citer
- Tenez-vous un journal intime ou un journal de bord ? Est-ce que vous avez l'impression que ça vous aide dans votre travail d'écriture, et comment ?
- L'utilisez-vous comme outil d'introspection ? Ou y notez vous plutôt vos réflexions sur le monde, vos observations sur ce qui vous entoure ?
- Est-ce que vous vous relisez ? Allez-vous jusqu'à corriger ce que vous avez écrit si vous pensez à une meilleure tournure ou que vous avez l'impression que l'entrée est bancale ?
- Je n'en tiens plus depuis longtemps mais j'en ai tenu à certains moments de mon enfance / adolescence.
- Les deux.
- Je ne corrigeais pas, j'ai relu parfois genre des années après quand je retrouvais le cahier en question, mais en général ça me gênait énormément de me relire, je voyais tous mes défauts etc (dans la même lignée que le fait que je déteste me voir en photo ?). Ca m'est arrivé quand même, rarement de me relire sans ce dégoût.


Pour ce qui est du rapport à l'écriture, j'ai l'impression que c'était plutôt une soupape, c'est à dire que les fois où j'ai essayé de tenir un journal, c'était toujours dans des périodes sans écriture. Comme s'il y avait malgré tout le besoin de s'exprimer par ce moyen, même quand je croyais le délaisser. A l'inverse quand je me remets à écrire (même sur des choses qui n'auraient pourtant rien d'intime, fiction, fantasy, etc) le besoin d'un journal s'envole complètement.

Pour ce qui est d'améliorer son écriture, ça n'a pas été le cas pour moi (j'écrivais des romans avant d'écrire parfois lesdits journaux, et je sens bien que mon écriture était complètement relâchée, en mode vacances ^^ ) mais j'imagine très facilement comment ça peut aider d'autres personnes.

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 142
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #4 le: 12 avril 2019 à 16:18:31 »
Moi, j'ai commencé comme ça, avec un carnet que je tenais vers l'âge de seize/dix-sept ans ; j'y mettais des choses intimes, beaucoup de poèmes, mais c'était en vérité plus un prétexte pour m'exercer à la versification qu'autre chose. Parfois des petites pensées métaphysiques ou l'humeur du moment pour la forme, plus souvent de la poésie qu'autre chose en vérité.

Finalement j'ai évolué, j'écris plus souvent avec l'idée d'un échange derrière (soit des écrits à partager avec autrui, soit des articles, ce genre de chose). Pourtant il m'arrive encore de temps en temps d'en revenir à mes carnets pour des petites choses plus personnelles, c'est bien souvent le lieu de l'élaboration ou de la confidence, de l'écrit sans contrainte ou de l'exercice. Difficile de dire exactement l'impact que cela peut avoir sur des ouvrages plus poussés, difficile à mesurer.

Hors ligne derrierelemiroir

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 028
Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #5 le: 12 avril 2019 à 16:27:52 »
J'écris dans des journaux intimes de puis l'âge de 11ans environ. Mais je ne pense pas que ça m'ait plus aidé que ça à améliorer mon écriture. C'est plus pour moi une manière de consigner mes souvenirs sur papier, de me libérer de sentiments pesant ou confus, et de garder une trace de moi-même que je peux relire au fil du temps, et dans laquelle je peux puiser pour m'inspirer dans mes écrits. Je les relis de temps en temps, mais je ne corrige rien (enfin, sauf si des fautes horribles me sautent au yeux, mais je ne corrige pas le style).
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne mouiselichel

  • Tabellion
  • Messages: 37
Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #6 le: 17 avril 2019 à 20:56:34 »
C'est rigolo j'ai l'impression que pour beaucoup la régularité de tenue du journal est à la fois un but à atteindre et une contrainte qui empêche la réalisation de l'exercice...

Pour les entrées, je suis rigoureux, j'ai un système de mots clés qui me permettent de retrouver rapidement les thématiques en cas de recherche ciblée, car c'est ce qui m'intéresse.

Du coup tu tiens un journal dématérialisé avec un logiciel qui prend en charge les mots-clefs ou bien tu écris les mots-clefs au début/à la fin de l'entrée pour pouvoir t'y retrouver facilement ? Ou encore tu as trouvé un système de classement génial qui est bien au-delà de ce que j'aurais pu imaginer ?

Hors ligne Erwan

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 370
Re : Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #7 le: 18 avril 2019 à 14:00:36 »
[...]

Du coup tu tiens un journal dématérialisé avec un logiciel qui prend en charge les mots-clefs ou bien tu écris les mots-clefs au début/à la fin de l'entrée pour pouvoir t'y retrouver facilement ? Ou encore tu as trouvé un système de classement génial qui est bien au-delà de ce que j'aurais pu imaginer ?

Pour ce qui est de mon classement par mot-clé, je n'ai pas besoin d'un classement complexe avec un logiciel dédié. J'ai un fichier texte par mois pour mon journal, avec des entrées par jour, et les mots clés sont en début d'entrée. Ensuite, mes mots-clés sont comme les nuages de tags pour les blogs ou les posts sur les réseaux sociaux. Rien de plus, ce n'est pas nécessaire, je retrouve aisément mes petits ainsi... Toute l'astuce tenant dans le choix judicieux des mots-clés, ce indépendamment du logiciel, et c'est ça le plus important, à mon avis, notamment une certaine cohérence d'ensemble dans le temps.

L'intérêt d'un journal pour moi est avant tout de mettre de l'ordre dans mes idées, d'en faire une synthèse, bien plus qu'un récit que je prendrais plaisir à lire par la suite. Les nuages de tags correspondent à ce que je vais rechercher ensuite, ça demande de l'anticipation un brin (savoir ce qui m'intéressera dans six mois, par exemple), mais je sais de quoi ça parle en lisant seulement les entrées.

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 142
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #8 le: 22 avril 2019 à 12:50:14 »
Erwan, je trouve ta technique super hyper complexe, ça me paraît assez angoissant à gérer tous ces mots-clés.

As-tu pensé à fonctionner par date ? Parfois, on se souvient de ce que l'on a écrit à une époque pour des raisons précises, cela permet de faire état d'une certaine progression dans le temps, peut-être que cela pourrait t'aider à ordonner tes pensées et mémoires dans ton processus de création, qu'en dis-tu ?

Hors ligne Krapoutchniek

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 161
  • Génération de l'univers en cours, patientez svp...
Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #9 le: 22 avril 2019 à 13:19:17 »
Je n'en ai jamais tenu. Je me suis demandé plusieurs fois si ça pouvait être intéressant mais je n'avais pas forcément grand-chose à raconter. Et je n'ai jamais voulu me forcer à écrire quoi que ce soit. Quant à décorer ledit journal à l'aide de dessins et collages divers, ça m'intéresse encore moins. Donc si c'est pour se retrouver derrière Word autant écrire ce qui vient de mon imagination plutôt que le côté banal de la vie.
Un Nano pour les gouverner tous...

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 142
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #10 le: 05 mai 2019 à 12:45:26 »
J'ai trouvé cette discussion absolument passionnante, je ne m'étais pas rendu compte à quel point nous étions nombreuses & nombreux à tenir un petit carnet pour noter diverses choses qui nous interpellent ou nous inspirent.

Je remercie très chaleureusement la personne qui a ouvert ce sujet de discussions, je l'ai trouvé très enrichissant.

En ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 051
Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #11 le: 05 mai 2019 à 16:34:03 »
C'est vrai que c'était vachement intéressant comme discussion, j'avais lu les questions mais je ne m'attendais pas à ce que ça donne des retours aussi intéressants. Ce que j'ai vraiment aimé c'est de voir comment tout le monde est d'accord sur les même points, par exemple tout le monde est grosso modo d'accord sur le fait qu'écrire dans un journal n'aide pas forcément à écrire des textes plus longs. Ça m'a vraiment étonné, je n'aurais pas pensé que ce constat serait aussi facile. Moi perso je ne tiens pas de journal intime, et à la base je pensais qu'on aurait eu plutôt des réponses oui et des réponses non. Et du coup cette constante, c'est très intéressant quoi.

Hors ligne Erwan

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 370
Re : Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #12 le: 05 mai 2019 à 22:22:27 »
Erwan, je trouve ta technique super hyper complexe, ça me paraît assez angoissant à gérer tous ces mots-clés.

As-tu pensé à fonctionner par date ? Parfois, on se souvient de ce que l'on a écrit à une époque pour des raisons précises, cela permet de faire état d'une certaine progression dans le temps, peut-être que cela pourrait t'aider à ordonner tes pensées et mémoires dans ton processus de création, qu'en dis-tu ?

En fait, les mots clés sont là en plus de la date du jour... Oui, c'est très important, la date. J'ai un journal par mois, jour par jour, et chaque entrée avec son nuage de tag. Les relectures que je fais concerne principalement l'apprentissage artistique, où j'en suis, ce qui marche ou pas, une idée est-elle vraiment nouvelle, depuis quand je travaille ça, etc ?

@Extasy
Pour ce qui est des textes longs, c'est une technique quand même différente, mais écrire reste écrire, donc un journal permet d'écrire, mais pas des romans quoi  ;) Donc je ne dirais pas que c'est inutile complètement, mais pas suffisant clairement pour devenir écrivain.

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 142
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Tenir un journal intime/de bord
« Réponse #13 le: 05 mai 2019 à 22:51:28 »
D'accord, bah, difficile avec ces éléments de te proposer des évolutions de méthodologie, mais déjà mes encouragements, peut-être quelques transformations au fur et à mesure t'apporteront une sérénité dans les différentes étapes artistiques ?

Me concernant, mes carnets papiers me servent énormément à noter des références, chaque page progresse jour après jour. Je n'ai pas ce système de mot-clé (c'est une ligne droite semaine après semaine), mais c'est vrai que la grande régularité de la progression de mes recherches ou de ma créativité permet de faire le lien entre une époque et un élément précis (je suis rarement sur plusieurs chevaux à la fois).

C'est vrai que j'ai appris à laisser libre recours à ma créativité quand j'écris dans mes carnets tout en me donnant des repères précis quand j'essaie de faire le tri dans mes idées (parfois j'inscris une vingtaine de mots-clés sur une seule page, mais ceux-ci n'auront de lien qu'avec cette vingtaine de thématiques sur laquelle je crée des textes ou poèmes temporairement, ça ne va pas plus loin dans l'organisation des mots-clés).

Ça m'aide surtout pour l'expérimentation et d'éphémères tentatives (c'est pas aussi pratique que ça en a l'air sur de plus gros ouvrages effectivement).
« Modifié: 05 mai 2019 à 22:53:02 par Alan Tréard »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.721 secondes avec 24 requêtes.