Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

20 août 2019 à 12:14:59

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'Aire de jeux » Défis Tic-Tac » une peinture sur un mur.[Tic-Tac 06-03-19)

Auteur Sujet: une peinture sur un mur.[Tic-Tac 06-03-19)  (Lu 553 fois)

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 091
  • Miss Green Mamie grenouille
une peinture sur un mur.[Tic-Tac 06-03-19)
« le: 06 mars 2019 à 21:51:37 »
Spoiler
[close]


Il était là, sur le trottoir d'en face, il me semblait si seul, si désemparé. Sa cane blanche battait l'air, comme pour chercher un objet à quoi se rattacher, un mur pour le guider. Je me suis approchée, je l'ai regardé sans parler, juste un sourire et je lui ai tendu la main. Je sais, sourire à un non-voyant cela parait absurde, mais j'étais sûre qu'il le sentait. Je l'ai pris par le bras et lui ai proposé de l'aider :

— Voulez-vous vous appuyer sur moi pour traverser ? Vous semblez perdu.

C'est à ce moment précis que j'ai pris un grand coup de canne sur la tête, une volée d'injures sifflant à mes oreilles. Je l'ai lâché et j'ai reculé d'un bon mètre.

— Foutez-moi la paix, je n'ai besoin de personne, je peux me débrouiller seul ! Cela fait des années que je me débrouille seul !

J'ai voulu lui répondre, mais je n'ai pas su. J'ai fui, lâchement. Suis-je si faible ?

Je suis partie en courant,  j'ai tourné le coin de la rue et j'ai pleuré. Comment peut-on refuser l'aide de quelqu'un, comment peut-on être aussi violent devant un geste de gentillesse ? Non, je ne suis pas faible, je n'ai pas su répondre, je n'ai pas su comment réagir devant cette situation incongrue hors de la logique. S'il s'était agi d'une autre personne, j'aurais pu me défendre, rétorquer. Je ne l'ai pas fait parce qu'il était non-voyant, je n'ai pas osé parce je l'ai jugé plus faible que moi, je l'ai traité comme un homme diminué.

Le lendemain je l'ai revu, au même coin de rue, dans une situation identique, battant l'air de sa canne blanche. J'ai répété la scène de la veille. Il a réagi de la même manière, j'ai esquivé le coup de canne et cette fois j'ai répondu :

- Pourquoi refusez-vous l'aide que l'on vous propose ? Il n'y a rien de déshonorant ni de rabaissant à accepter un geste de solidarité, qui que l'on soit, valide ou non valide, voyant ou non-voyant, handicapé moteur ou pas. Alors que vous le vouliez ou non, je vais vous accompagner pour traverser.

Il n'a rien répondu, s'est contenté de grogner et nous avons rejoint de concert l'autre côté de la rue. J'ai pris congé et j'ai fait mine de partir, il m'a retenue par la manche.

— Merci.

— Vous n'avez pas à me remercier. J'ai appris à être aimable, je considère qu'il est normal d'apporter son appui à toute personne qui en a besoin.

— Je ne vous remercie pas pour l'aide, mais pour la leçon que vous venez de me donner. Votre persévérance malgré mon geste déplacé d'hier, votre amabilité et votre détermination.

Il continuait à marcher testant de sa canne les obstacles possibles et sans m'en rendre compte je l'accompagnais. Nous avons discuté longtemps, de tout, de rien, de la vie, des gens. Mais jamais ni de lui, ni de moi. Il parlait beaucoup, ne perdant jamais le fil, quand il s'arrêta et me demanda :

— Que voyez-vous sur ce mur ?

Je me retournai pour découvrir une peinture murale. Une petite fille, aux longs cheveux blonds en couette attachés, tenant une rose, ornait un vieux mur dans le coin d'une maison. Je n'eus pas le temps de répondre, il ajouta :

— Elle est jolie n'est-ce pas ? C'est moi qui l'ai peinte, c'est ma petite fille. Il tourna les talons, monta l'escalier sur le côté et disparu de ma vue avant que je puisse esquisser une réponse. 

C'est le seul détail de sa vie qu'il me confia, je ne l'ai jamais revu, je n'ai jamais su qui était cet homme, pourquoi il était aveugle, et pourquoi il m'avait entraînée jusqu'à cette peinture. Mais est-ce important ?

Certaines rencontres éphémères sont le fruit du hasard, prenons-les comme un présent offert par la vie.



(je ne suis pas très satisfaite, j'ai ramé un peu)  :-[








« Modifié: 07 mars 2019 à 08:44:30 par Claudius »
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

Hors ligne derrierelemiroir

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 040
Re : une peinture sur un mur.[Tic-Tac 06-03-19)
« Réponse #1 le: 06 mars 2019 à 22:02:29 »
Coucou Claudiuuuus!

Au fil du texte:

Citer
Il était là, sur le trottoir d'en face, il me semblait si seul, si désemparé. Sa cane blanche battait l'air, comme pour chercher un objet à quoi se rattacher, un mur pour le guider. Je me suis approchée, je l'ai regardé sans parler, juste un sourire et je lui ai tendu la main. Je sais, sourire à un non-voyant cela parait absurde, mais j'étais sûre qu'il le sentait. Je l'ai pris par le bras et lui ai proposé de l'aider :
Tiens, ça ressemble un peu au tic-tac de Rémi de l'autre fois ^^

Citer
Non de vouloir l'aider, mais par ma fuite et ma non-réponse.
bizarre cette phrase

Citer
— Merci.
:coeur:

Citer
(je ne suis pas très satisfaite, j'ai ramé un peu)  :-[
bah non ça va bien je trouve, ça ouvre un peu sur une histoire, c'est une fin en suspens  :) le texte peut bien sûr être plus étoffé, mais c'est qu'un début, un tic-tac!

Bien joué Claudius!
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Rémi

  • ex RémiDeLille
  • Modo
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 673
Re : une peinture sur un mur.[Tic-Tac 06-03-19)
« Réponse #2 le: 06 mars 2019 à 22:15:05 »
Yoooo !

Citer
S'il s'était agi d'un homme normal, j'aurais pu me défendre, rétorquer. Je ne l'ai pas fait parce qu'il était non-voyant,
faudra changer le "homme normal", je pense  :-X

Citer
— Je ne vous remercie pas pour l'aide, mais pour la leçon que vous venez de me donner. Votre persévérance malgré mon geste déplacé d'hier, votre amabilité et votre détermination. Je pensais qu'être aimable était être faible, mais vous venez de me prouver le contraire : la gentillesse est une force.
Mais prenez-garde à vous, trop de gentillesse mène à la naïveté et dans les griffes des profiteurs.
j'arrêterai à "détermination", la fin fait un peu trop "explications".

Chouette texte, y a de belles choses.
Faut peut-être voir pour que la fin soit raccord avec le début. En première partie, on a une jolie fable avec sa morale sympa et sur la fin, on a un suspens - assez cool, mais pas forcément "lié" au début.

Bref, c'est un Tic Tac réussi selon moi, ça fonctionne déjà bien et tu peux sûrement optimiser l'affaire :)


Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 091
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : une peinture sur un mur.[Tic-Tac 06-03-19)
« Réponse #3 le: 06 mars 2019 à 22:21:22 »
Merci Dlm, et merci Rémi.

Oui j'ai coincé un peu sur le vocabulaire ce soir, j'ai la tête un peu vide. Pour homme normal je m'en suis rendue compte mais je n'ai pas su trouver une autre manière de le dire sur le moment. La nuit porte conseil.

Merci pour ce Tic-tac, à demain  ;) ;) ;)

Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

Hors ligne B.Didault

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 570
  • L'éternel néophyte
    • Bernard Didault
Re : une peinture sur un mur.[Tic-Tac 06-03-19)
« Réponse #4 le: 08 mars 2019 à 06:41:35 »
Claudius,

Je découvre !
Je ne connais pas ce genre de défi et je m'en défie, connaissant mes limites et paradoxalement acceptant difficilement des obligations, un contrat, des limites !

Loin d'être un horloger j'ai adorer le Tic-Tac de ton horloge humaine.

Personnellement j'aurai terminé avec, à la place de :
Citer
J'ai voulu lui répondre, mais je n'ai pas su. J'ai fui, lâchement. Suis-je si faible ?
J'aurais écrit :
C'est vous qui voyez !  :viviane:

Mais ça frise l'humour noir et je préfère le développement humain que tu as apporté.
Cette image m'a inspirée, mais comme à mon habitude la chute est plus humoristique.
L'humour : Bouclier des timides

Merci Claudius
Bernard
- La poésie est un art, une belle aventure, la dentelle de l’écriture.
- La haine est le venin de l’amour,
  Le sarcasme est celui de l’humour.
Page Personnelle (Indiscrétions, Textes et Poésies)

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 091
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : une peinture sur un mur.[Tic-Tac 06-03-19)
« Réponse #5 le: 21 mars 2019 à 15:51:39 »
Merci Bernard, j'avais un peu zappé ton commentaire j'en suis désolée ! Pas vu quoi.

C'est génial comme défi, ça te permets d'apprendre à sortir de tes limites, à faire travailler ton esprit différemment. La première fois (comme pour les soirées Dico) j'ai galéré, mais après on se prend vite au jeu.

D'ailleurs en ce moment je n'écris plus que comme ça... c'est au moins ça.

 ;) ;) ;)
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.079 secondes avec 24 requêtes.