Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

26 mars 2019 à 11:11:39

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » Niolon

Auteur Sujet: Niolon  (Lu 128 fois)

Hors ligne B.Didault

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 515
  • L'éternel néophyte
    • Bernard Didault
Niolon
« le: 04 mars 2019 à 11:30:45 »
Je tente vainement d’appliquer ce que j’ai appris grâce à des MdEiens généreux. Je reprends donc mes quelques dizaines de vieilleries et m’astreint à les corriger. Qui sait, un miracle peut faire jaillir quelques pépites.
J’ai donc exhumé le texte suivant de la poussière de l’oubli.
Il fut créé il y a quatre ans pour servir d’accompagnement à une vidéo de plongée dans les calanques de Niolon dans les Bouches-du-Rhône. Je n’ai pas la possibilité de mettre un quelconque pointeur sur cette magnifique vidéo privée qui montre le site en vue aérienne, puis plonge dans la mer pour une visite féérique pour finalement émerger et s’élever dans l’espace avec un léger effet spécial.
Je laisse donc ce texte à votre sagacité et appréciation. Bonne lecture

 
Niolon


            Nautilus plongea vers ce site fabuleux
            Attiré par ce monde et ses eaux lumineuses,
            Source illimité de découvertes heureuses,
            Admirant faune, flore d'un Univers Bleu.
                         ~~~~~~
            Il fut un temps où le vaisseau sans équipage,
            Le long de ces côtes aux falaises d’azur,
            Prit une option de contourner ce haut mur,
            Plonger et traverser l’horizon du mirage.
                         ~~~~~~
            Côtoyer en plein cœur de cette eau de jouvence
            Girelles et rougets dans les fonds sablonneux
            Rascasses et doris dans les tréfonds rocheux
            Toutes formes à qui la mer donne naissance
                         ~~~~~~
            Au sein d’une riche flore et ses harmonies
            En plongée dans les calanques de Niolon
            Telle une danse des archets de violon
            Caresser les hauts herbiers de posidonies
                         ~~~~~~
            Enfin Nautilus surgit à plus d'une lieue
            Fini la plongée dans ce monde lumineux !
            Il reprit l’espace, son rôle merveilleux :
            Admirer et surveiller la Planète Bleue.
                         ~~~~~~

Bernard
- La poésie est un art, une belle aventure, la dentelle de l’écriture.
- La haine est le venin de l’amour,
  Le sarcasme est celui de l’humour.
Page Personnelle (Indiscrétions, Textes et Poésies)

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 821
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Niolon
« Réponse #1 le: 04 mars 2019 à 12:18:29 »
Bonjour Bernard,

Quoi de plus inspirant pour se sensibiliser à la fragilité de notre monde que d'en explorer les plus belles facettes. Ce sont ces somptueuses découvertes qui motivent alors l'émotion.

Je crois ici que tu touches à un quelque chose de l'intime, de ce qui fait qu'on aime et qu'on entend protéger par la simple force de la beauté et de l'émerveillement.

Je crois, qu'au-delà de la fameuses générosité Mdéienne, tu soulèves un aspect de notre lecture qui ne manque pas de surprendre !

Ce poème me donne le désir d'écrire sur ces magnifiques aspects qui parcourent la planète, à comprendre qu'il faut savoir être spectateur des secrets rares, et que c'est en contemplant que l'on vient à comprendre quelles sont les vertus de l'observation. Que serait une lecture sans son lecteur ? À moi d'y trouver fraîcheurs et traversées !!

Hors ligne elisabeth beaudoin homps

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 281
Re : Niolon
« Réponse #2 le: 04 mars 2019 à 13:39:55 »
 Bonjour Bernard, j'ai bien aimé cette plongée dans le bleu et plus particulièrement les passages suivants
 
           
Citer
Nautilus plongea vers ce site fabuleux
            Attiré par ce monde et ses eaux lumineuses,
            Source illimité de découvertes heureuses,
            Admirant faune, flore d'un Univers Bleu.
Je te proposerais bien, "admirant faune et flore d'un oeil bleu" , on a alors vraiment l'impression qu'il plonge dans le bleu mais c'est un avis personnel et un regard de peintre  ;)
                         
       
Citer
    Côtoyer en plein cœur de cette eau de jouvence
            Girelles et rougets dans les fonds sablonneux
            Rascasses et doris dans les tréfonds rocheux
C'est très joli ça, j'adore
             
Pour le côté technique, je ne suis pas le meilleur juge, je laisse donc à d'autres, plus compétents, le soin de te commenter.
Merci pour ce partage exhumé de l'oubli et à bientôt
             
                       

Hors ligne Lavekrep codaraque

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 253
Re : Niolon
« Réponse #3 le: 04 mars 2019 à 14:13:21 »
Salut Bernard,
Comme quoi les vieilleries valent le coût d'être lues.
Il suffit de plonger pour trouver des trésors, même pas dans les calanques, mais au fond d'un tiroir.
A+
 

Hors ligne B.Didault

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 515
  • L'éternel néophyte
    • Bernard Didault
Re : Niolon
« Réponse #4 le: 04 mars 2019 à 14:57:57 »
Alan,
c'est toujours un plaisir de lire tes commentaires bien construits, basés sur une vocabulaire très riche reposant sur de fines et précises analyses, amenant souvent des conclusions ou d'autre chemins de réflexions que je n'avais pas imaginés.
Finalement des commentaires constructifs et utiles.
Citer
Que serait une lecture sans son lecteur ?
J'oserais écrire "ses lecteurs" chaque regard apportant sa propre interprétation.
Citer
Ce poème me donne le désir d'écrire sur ces magnifiques aspects qui parcourent la planète...
J'attends avec impatience ton texte.
Merci de ta lecture

Elisabeth,
Il faut savoir deux choses : tout d'abord, ce texte apparaît, au début d'un vidéo, en générique déroulant à la façon "Stars War". J'avais reproduit ces effets à la demande de mon grand fils qui plongea, tourna et monta ce film, je ne lui avais fait que ce générique déroulant ainsi qu'une amorce du générique final, mon autre fils se chargeant de créer des compositions musicales. Ensuite le montage final fait un zoom arrière jusqu'à voir la Terre dans son entièreté... La Planète Bleue.
D'où mon Univers Bleu !
En fait, comme certains anciens, je remets la Terre au centre de l'Univers. Désolé je garderai donc cette formule.
Pour ce qui est de la technique, nous avons la chance d'avoir une équipe très variée, je connaît au moins trois membres (Non Lavekrep il n'y ni jeu de mots, ni sous-entendus) qui pourraient se faire un plaisir de détailler.
Comme je le mentionne dans la présentation, j'ai laisser quelques défauts, par exemple ce sont des alexandrins sans rime à l'hémistiche. Ce n'est pas que de la flemme, juste un peu d'incompétence. Si je disais "mais j'assume" à ma Psy préférée je pense qu'elle comprendrait.
Un grand merci pour ton passage.

Lavekrep,
Malheureusement je n'ai pas eu la chance de plonger, je suis claustrophobe.
En revanche mon grand fils nous a montré tous les rushes aussi bien ceux des drones que des différentes plongées, et comme l'a fait remarquer Alan, parfois il suffit d'observer. En plus j'avais le récit en direct du principal protagoniste.
Merci pour ton passage.
Bernard
- La poésie est un art, une belle aventure, la dentelle de l’écriture.
- La haine est le venin de l’amour,
  Le sarcasme est celui de l’humour.
Page Personnelle (Indiscrétions, Textes et Poésies)

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 706
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Niolon
« Réponse #5 le: 04 mars 2019 à 16:23:54 »
Coucou Bernard, me voici passer dans les profondeurs de tes mots.

J'aime beaucoup ce poème il est très évocateur et vivant. De plus il est en alexandrins presque parfaits et ça m'enchante. Tes rimes sont riches et les mots bien posés dans leur ensemble. Mais, (bah oui, il y a toujours un mais), je coince un peu sur les sonorités (beaucoup trop de S et de Z) qui alourdissent si on s'amuse à déclamer à haute voix. Ces sonorités sifflantes sont intéressantes à petites doses, quand elle appuie le sens de la phrase, mais là je n'ai pas ce sentiment. Quelques césures sont un peu mal placées.

J'ai commencé par un relevé détaillé, pinailleur vers à vers, mais je me suis rendue compte que tout n'était pas à corriger si certains vers sont modifiés. Et surtout, il ne faut pas que mes remarques enlèvent à ton texte toute sa spontanéité.

Donc je te donne dessous ceux qui me semblent un peu trop forts en S Z et mes autres remarques. Peut-être déjà revoir tous les démonstratifs, il y en a beaucoup et ça allégerait un peu ces S.  Je ne relève pas tout juste les plus flagrants.

            Attiré par ce monde et ses eaux lumineuses,
            Source illimité de découvertes heureuses,

            Admirant faune, flore d'un Univers Bleu. (je n'aime pas trop ce participe présent en début de vers - j'écrirais faune et flore pour lier - la césure au milieu de flore pas très jolie. Du coup je reprendrais tout le vers  :-[)
                       
       
            Le long de ces côtes aux falaises d’azur,  (trois son Z)
            Prit une option de contourner ce haut mur, ce haut hiatus qui hache un peu la phrase (on le croirait posé pour faire le compte de syllabes)
         
                         ~~~~~~
            Côtoyer en plein cœur de cette eau de jouvence
            Girelles et rougets dans les fonds sablonneux
            Rascasses et doris dans les tréfonds rocheux
            Toutes formes à qui la mer donne naissance

 :coeur: Ce quatrain est superbe, je rejoins l'avis d'Elisabeth. J'aime beaucoup sa fluidité tout est à sa place.
                         ~~~~~~
            Au sein d’une riche flore et ses harmonies (flore répétition)
            En plongée dans les calanques de Niolon  (césure coupe calanque)
            Telle une danse des archets de violon
            Caresser les hauts herbiers de posidonies (césure au milieu d'herbiers)

            bien vu les diérèses.


En conclusion, texte que j'aime beaucoup et qui mérite d'être légèrement revu.

Désolée Bernard  :-* :-*
                     

Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

Hors ligne B.Didault

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 515
  • L'éternel néophyte
    • Bernard Didault
Re : Niolon
« Réponse #6 le: 04 mars 2019 à 16:40:43 »
Merci Claudius,

ne sois pas désolée, c'est ce que j'attends en partageant un texte, tes remarques sont construites et judicieuses.
Je n'ai travaillé aucune césure ça va me demander d'activer quelques synapses supplémentaires. Je les reverrai un jour, sans doute.

En revanche, il est vrai que je n'ai pas clamer ce texte et les "S" ou "Z" ce sont silencieusement insérer sans s'annoncer. Je vais déjà revoir cela.

Quant à ce "haut mur" il est venu par hasard dans la discussion avec mon fils et j'ai repris son expression sans réfléchir, donc comme d'habitude.
Maintenant que tu as mis mon œil et mon oreille dessus je suis également gêné.
Donc je le mets dans la liste des corrections.

Pour ce qui est de la flore, je vais revoir le vers que tu pointe du doigt et qui maintenant me gêne (pas le doigt, le vers)  :mrgreen:

Un grand merci Claudius
Bernard
- La poésie est un art, une belle aventure, la dentelle de l’écriture.
- La haine est le venin de l’amour,
  Le sarcasme est celui de l’humour.
Page Personnelle (Indiscrétions, Textes et Poésies)

Hors ligne Claudius

  • Modo
  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 706
  • Miss Green Mamie grenouille
Re : Niolon
« Réponse #7 le: 04 mars 2019 à 17:25:37 »

De rien Bernard, la poésie est ma tasse de thé comme on dit. J'attends ta nouvelle mouture pour y voir plus clair. Bon courage, il est toujours difficile de reprendre un texte en gardant toute la beauté et la spontanéité initiales.

J'ai bien eu des idées qui m'ont traversé l'esprit, mais c'est ton texte et pas le mien.

 ;) ;)
Usage de la fenêtre : inviter la beauté à entrer et laisser l'inspiration sortir. Sylvain Tesson

Claudius ses textes et poésies

Hors ligne B.Didault

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 515
  • L'éternel néophyte
    • Bernard Didault
Re : Niolon
« Réponse #8 le: 04 mars 2019 à 18:11:56 »
Claudius,

Il est vrai que d'aucun pourrait considérer un texte comme une "œuvre" intouchable.
Ce n'est pas mon cas, l'idée et le style viennent de moi, mais une idée suggérée, n'est qu'une suggestion.
J'assimile toute suggestion au résultat d'un remue-méninges (bien que je sois partisan de l'expression anglaise qui reflète plus la réalité d'un orage de cerveau).

Donc ne te gêne pas, mais ne soit pas vexée si je n'en tiens pas compte, ce que je ne ferai pas sans justification.

A bientôt.
Bernard
- La poésie est un art, une belle aventure, la dentelle de l’écriture.
- La haine est le venin de l’amour,
  Le sarcasme est celui de l’humour.
Page Personnelle (Indiscrétions, Textes et Poésies)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.07 secondes avec 23 requêtes.