Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

21 août 2019 à 14:24:30

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes non francophones (Modérateur: Miromensil) » My dear Princess, my Love

Auteur Sujet: My dear Princess, my Love  (Lu 1111 fois)

Hors ligne derrierelemiroir

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 040
My dear Princess, my Love
« le: 27 février 2019 à 22:37:09 »
Spoiler
[close]

My Dear Princess, My Love


This is my annual letter, my confession. The path my eyes, my veins, my life have followed for your beautiful lashes. Once again time betrayed my hopes, it flew away, unbalanced me, the bastard, stupid time that ages my ideas, fades my dreams and yellows the world. I wanted to catch it, impossible, it's a beautiful hare, a supersonic hare, I stayed behind, alone and I got scared. What should I do with these sentences, these sketches of thoughts, started too long ago? What should I do with them when the world itself screams to me it's too late?

Yesterday Marc asked me what I wanted to do after my studies, the career I longed to pursue. I answered childhood. What I want is my childhood, hands wide open, running with my love, inventing the thousand worlds of the universe, flying from rainbow to rainbow, living in colours, and laughing, oh yes, laughing out loud, laughing so hard that the world itself trembles with joy. Marc looked at me strangely and said, I meant this seriously, idiot. Idiot. Idiot because I want to play and dream, when I should learn to pretend to know, when I should plaster my walls in work and money, and make
children so that they can become adults. Play and dream, when I should rot out in boredom. Marc will be an economist. It's not his life he will save. Once he'll realize it, he'll already be as yellow as an old newspaper and say that's life.

And so, you who know me and understand me, you'll tell me if I succeeded. Childhood. I remember. My sisters, my brothers and our games. The blessed transformation of our environment. Sometimes we made it a den of outlaws, masks on the nose, cruel and enticing glances, pockets full of candy money, sometimes an immense expanse where all sorts of beasts with strange exacerbated powers intermingled. Each painting in our play room, throwing away its immutable image, transformed itself and became the gateway to a new fantastic world. A world of flames and suffering, a world shaken by our eyes of eternal youth, a magical portal leading to a multitude of terrible places entwined with hope and melancholy. We rambled among all these treasures, without noticing the rumble of the cars outside, nor the ring of the church bells. To invent oneself queen on rainy days, when the thoughts of adults drag their feet. Through the clouds, to see the thousand-year-old stars shine, to look far, further still than the clear vision of the wise, and to feel as one only feels during childhood, this urgent, pressing need to live, to bite into the world with a hundred teeth, to spread one's arms until they cross in the back, to run, run, wings in the mouth, lost breath, sparkling hair, to love not timidly but fully, eyes out of the body, flooded mind. Through the clouds, to invent oneself queen.

Yet after that, people say I'm a dreamer. I do not yet have the right colour, that responsible hue that is called wisdom and that I call disillusionment. Everything changes, everything transforms on the other side of this mirror. It is living for work and no longer the opposite, it is later I will be an accountant and no longer an astronaut. It is Duty that eats Desire, Appearance that tramples on Pleasure, that spits on everything and self-proclaims herself dictator. It's Prince charming who finally took off his beautiful mask, who nails his wig to the wall, cheats on Cinderella with SnowWhite whose coat is as red as a brothel. It's Jasmine who prefers Jafar and Aladdin who dies alone in the dust. It is the parade of the roosters, the coquetries of the hens, the rolling of hips with naughty eyelids. The most beautiful rooster will quickly be replaced when its plumage turns yellow etc etc.

So I don't know anymore. If sometimes you could answer me, speak to me, perhaps I would be reassured, confirmed in my desire to grab a brush and write in capital letters on the world HA! HA! HA! Do it and escape. Leave this office where every day I struggle to decipher the same gibberish, run away with my friend-lover-child (tell me, is he still there, next to you, tickling you to touch your smile?) and join Alice's world or Sarah's world, yours, my princess. To finally breathe the real air, the one outside of humanity, the one that is not saturated with malice and irony, but with beauty and sparkles. To watch and learn, this time out of love for this hazardous and amazing life and no longer to publish a stupid article in a stupid journal. People will laugh, they will say she's gone completely nuts, her brain went crazy. I will laugh, I will say people have remained completely reasonable, their brains did nothing more. No more.

Because in the end, the world is only a view, an understanding, a choice. The purpose of life, an empty box, a pen next to it. I mean, you know that better than I do. At least I hope you still know it. That you didn't give up, that you didn't cross back to the other side of the mirror and didn't lay your crown at Prince Charming's feet, who already left Snow White and is running after Rapunzel. Swear to me! Shout it very loud to engrave it in my cells. So that my eyes never change colour and the colours never fade.

But if that is the case, if you said no, then this letter will never reach you. I will surely have forgotten it, burned it and will have disappeared shortly after.

That is all for now.
« Modifié: 02 août 2019 à 10:53:02 par derrierelemiroir »
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Ombelline

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 133
  • Gigouleterie cosmique
Re : My dear Princess, my Love
« Réponse #1 le: 14 juillet 2019 à 17:51:02 »
Well, c’est remarquablement bien écrit. Tu maîtrise très bien l’anglais, d’autant plus dans un texte dont le style n’est pas simplement dédié à la description de choses habituelles et dont la syntaxe a été modelée pour créer un effet particulier. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ton texte, sa cadence. J'aurais beaucoup de plaisir à en lire d'autres dans ce genre.
J’ai relevé certains bouts de phrases dont la syntaxe, même en prenant en compte l'intention de style, ne me semblaient pas fonctionner. D’autres sont simplement des erreurs de temps ou de choix de vocabulaire. J’espère que ça te sera utile ^^


“This is my annual letter, my confession. The path of my eyes, my veins, of my life for your beautiful lashes”. [pas sûre de savoir ce que “path of my eyes” veut dire pour toi, et le “of my life” donne lieu à une rupture de construction]

Once again Time once again betrayed my hopes (...)”

“the career I was aiming for” -> "the career I wanted to pursue".

"What I want is my childhood, smile out, [que veux-tu dire, “tout sourire” ou quelque chose du genre ? Dans ce cas “smiles out” pourrait aller, mais ce n’est pas encore heureux] hands wide open, running with my loves" [tu ne peux pas mettre love au pluriel comme ça, c’est un uncountable noun]

“laughing so hard that the world itself trembles with joy.” tremble veut bien dire trembler, mais plutôt trembler de peur, ça une connotation négative, donc ça ne va pas trop là, “shake” serait plus adapté.

“when I should dye my walls in work and money,” je ne vois pas ce que tu veux dire par “dye my walls in work and money”
“Play and dream, when I should rot out of boredom.” rot out n’est pas un un verbe à particule habituel, mais la plasticité des verbes anglais le permettrait techniquement, sauf que je ne vois pas bien le sens que tu veut ajouter ici.

“It's not life he will save.” idem je ne comprends pas ce que cela veut dire.
“When he'll realise this he'll already be as yellow” il faut utiliser le présent, même si mettre will après est nécessaire: when he realises.

"Sometimes we made it a den of brigands,” J’ai bien vu brigand comme traduction à brigand dans le dico, mais je n’ai jamais vu ce mot utilisé ainsi dans des romans en anglais. J’aurais plus naturellement utilisé “outlaw” ou “highwayman”.

“Each painting in our game room” idem techhniquement ça pourrait traduire “salle de jeu” mais naturellement j’aurais dit “play room”.

“We marched among all these treasures” to march ça fait plutôt référence à un marcher comme dans un défilé militaire, donc si c’est ce que tu veux dire ok, sinon “ramble” or "walk" serait mieux.

“To invent oneself queen on rainy days, when the thoughts of adults linger.” je comprends pas ce que tu veux dire par linger dans ce contexte.

“Through the clouds, to see the millenary stars shine,” Idem techniquement millenary traduit millénaire, mais j’aurais mis “thousand-year-old stars shining” et il faut utiliser l’ing ici.

“people say I'm dreamy and immature.” plutôt daydreaming ou woolgathering. Dreamy est plutôt  utilisé pour décrire l’apparence de quelqu’un.

“Snow White whose coat is red brothel.” est-ce que tu utilises brothel pour créer une nouvelle teinte de rouge spéciale ? Dans ce cas ce serait plutôt “brothel red”, mais l’association des deux ne me semble pas heureuse. Et est-ce que le manteau est celui de Blanche Neige ou du Prince ? Cela n’est pas clair, et s’il s’agit du prince il faudra changer la phrase.

“The most beautiful rooster will quickly be replaced when its plumage will have turned yellow, etc. etc.” “turns yellow” encore une fois on peut utiliser le présent pour signifier le futur, et will ne fonctionne pas ici.

“If sometimes you could answer me, speak to me, perhaps I would be reassured, confirmed in my desire to catch a brush” “grab / take a brush”, catch impliquerait qu’on lui a lancé et qu’elle la rattrapé auquel cas il faudrait l’ajouter dans la phrase.

“To watch and learn, this time for love of this hazardous and amazing life” idem pas sûre de ce que tu as voulu dire ici.

“her brain's clicked.” ce n’est pas idiomatique, et je ne suis pas sûre du sens que tu veux rendre.
« Je préfère la scoliose à la psychose, la hernie à la schizophrénie. » Annie François.

L'autre royaume [en cours de publication]

Hors ligne derrierelemiroir

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 040
Re : My dear Princess, my Love
« Réponse #2 le: 15 juillet 2019 à 16:43:12 »
Salut Ombelline,

Chouette, quelqu'un qui commente les textes anglais  :coeur:

Citer
Well, c’est remarquablement bien écrit. Tu maîtrise très bien l’anglais, d’autant plus dans un texte dont le style n’est pas simplement dédié à la description de choses habituelles et dont la syntaxe a été modelée pour créer un effet particulier. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé ton texte, sa cadence. J'aurais beaucoup de plaisir à en lire d'autres dans ce genre.
:-[ merci beaucoup. Je l'avais à la base écrit en francais, et c'était vraiment pas facile de le traduire en gardant le meme style.
Spoiler
[close]

Citer
“This is my annual letter, my confession. The path of my eyes, of my veins, of my life for your beautiful lashes”. [pas sûre de savoir ce que “path of my eyes” veut dire pour toi, et le “of my life” donne lieu à une rupture de construction]
j'imaginais ca comme tout les chemins que mes yeux ont parcourus, c'est-à-dire, tout ce q'ils ont vu, et puis mes veines, c'est mon corps, mes émotions, et ma vie ben c'est ma vie, mais c'est peut-etre un peu redondant et t'as raison pour la rupture, j'ai changé.

Citer
“Once again Time once again betrayed my hopes (...)”
changé

Citer
“the career I was aiming for” -> "the career I wanted to pursue".
je pense que les deux se disent et je préfère éviter "wanted" qui est plutot faible.

Citer
"What I want is my childhood, smile out, [que veux-tu dire, “tout sourire” ou quelque chose du genre ? Dans ce cas “smiles out” pourrait aller, mais ce n’est pas encore heureux] hands wide open, running with my loves" [tu ne peux pas mettre love au pluriel comme ça, c’est un uncountable noun]
oui, tout sourire, un truc du genre, je vais changer pour "all smiles", et j'ai singuliarisé love :)

Citer
“laughing so hard that the world itself trembles with joy.” tremble veut bien dire trembler, mais plutôt trembler de peur, ça une connotation négative, donc ça ne va pas trop là, “shake” serait plus adapté.
en fait la connotation négative ne me dérange pas. Ca donne un peu l'idée d'un monde tout perturbé qui tremble à l'idée de tant de joie

Citer
“when I should dye my walls in work and money,” je ne vois pas ce que tu veux dire par “dye my walls in work and money”
mmh, peindre mes murs en travail et argent, genre transformer son environnent, ses motivations, sa routine pour le travail et l'argent. Peut-etre que la métaphore est un peu vague, c'est la meme que j'avais utilisé en francais...

Citer
“Play and dream, when I should rot out of boredom.” rot out n’est pas un un verbe à particule habituel, mais la plasticité des verbes anglais le permettrait techniquement, sauf que je ne vois pas bien le sens que tu veut ajouter ici.
oh je vois, c'est just que "rot of boredom" ne marche pas vraiment

Citer
“It's not life he will save.” idem je ne comprends pas ce que cela veut dire.
j'ai changé pour "it's not his life he will save". En gros, c'est pas ca vie qu'il économisera.

Citer
“When he'll realise this he'll already be as yellow” il faut utiliser le présent, même si mettre will après est nécessaire: when he realises.
j'a changé: "Once he'll realize it, he'll already be as yellow as an old newspaper and say that's life." Tout ce passage était très difficile à traduire, merci pour tes suggestions.

Citer
"Sometimes we made it a den of brigands,” J’ai bien vu brigand comme traduction à brigand dans le dico, mais je n’ai jamais vu ce mot utilisé ainsi dans des romans en anglais. J’aurais plus naturellement utilisé “outlaw” ou “highwayman”.
t'as tout à fait raison!

Citer
“Each painting in our game room” idem techhniquement ça pourrait traduire “salle de jeu” mais naturellement j’aurais dit “play room”.
t'as raison, merci :)

Citer
“We marched among all these treasures” to march ça fait plutôt référence à un marcher comme dans un défilé militaire, donc si c’est ce que tu veux dire ok, sinon “ramble” or "walk" serait mieux.
oui merci  :coeur:

Citer
“To invent oneself queen on rainy days, when the thoughts of adults linger.” je comprends pas ce que tu veux dire par linger dans ce contexte.
mmh la phrase originale était "S'inventer reine les jours de pluie quand l'envie des adultes, elle, traine des pieds". Mais t'as raison pour linger, ca ne marche pas très bien...j'ai changé par "drag their feet"

Citer
“Through the clouds, to see the millenary stars shine,” Idem techniquement millenary traduit millénaire, mais j’aurais mis “thousand-year-old stars shining” et il faut utiliser l’ing ici.
merci :)

Citer
“people say I'm dreamy and immature.” plutôt daydreaming ou woolgathering. Dreamy est plutôt  utilisé pour décrire l’apparence de quelqu’un.
j'ai changé merci!

Citer
“Snow White whose coat is red brothel.” est-ce que tu utilises brothel pour créer une nouvelle teinte de rouge spéciale ? Dans ce cas ce serait plutôt “brothel red”, mais l’association des deux ne me semble pas heureuse. Et est-ce que le manteau est celui de Blanche Neige ou du Prince ? Cela n’est pas clair, et s’il s’agit du prince il faudra changer la phrase.
oui c'était la couleur, et le manteau de Blanche neige. J'ai un peu changé mais c'est pas forcément mieux  ><

Citer
“The most beautiful rooster will quickly be replaced when its plumage will have turned yellow, etc. etc.” “turns yellow” encore une fois on peut utiliser le présent pour signifier le futur, et will ne fonctionne pas ici.
super merci

Citer
“If sometimes you could answer me, speak to me, perhaps I would be reassured, confirmed in my desire to catch a brush” “grab / take a brush”, catch impliquerait qu’on lui a lancé et qu’elle la rattrapé auquel cas il faudrait l’ajouter dans la phrase.
:mrgreen: merci

Citer
“To watch and learn, this time for love of this hazardous and amazing life” idem pas sûre de ce que tu as voulu dire ici.
parce que c'est faux, je crois que je devrais dire "out of love for"

Citer
“her brain's clicked.” ce n’est pas idiomatique, et je ne suis pas sûre du sens que tu veux rendre.
>< >< je sais j'ai trop peiné, je voulais dire un truc du genre "to be off one's head", mais je savais pas comment écrire ca bien. Je vais y réfléchir.

En tout cas, merci beaucoup beaucoup pour ton aide, ca a déjà bien amélioré le texte  :coeur:
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Ombelline

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 133
  • Gigouleterie cosmique
Re : Re : My dear Princess, my Love
« Réponse #3 le: 20 juillet 2019 à 12:00:06 »
Contente que mes corrections t'aies apporté quelque chose, je vais répondre à certaines de tes réponses (oui ça fait beaucoup de réponses dans une même phrase) et incertitudes du coup.

" “This is my annual letter, my confession. The path of my eyes, of my veins, of my life for your beautiful lashes”.
j'imaginais ca comme tout les chemins que mes yeux ont parcourus, c'est-à-dire, tout ce q'ils ont vu, et puis mes veines, c'est mon corps, mes émotions, et ma vie ben c'est ma vie, mais c'est peut-etre un peu redondant."
Ahhh c'est une très jolie image, mais pas facile à transcrire. Pour s'en rapprocher on pourrait déjà dire "The path my eyes, my veins, my life have been following / have followed for your beautiful lashes. Et on d'accord que par "lashes" tu veut bien dire "cils" ?

" “the career I was aiming for” -> "the career I wanted to pursue".
je pense que les deux se disent et je préfère éviter "wanted" qui est plutot faible."
Alors techniquement oui les deux se disent, mais ta formulation me fait vraiment bizarre, je n'arrive pas à déterminer si ce n'est pas idiomatique ou juste une question de gout perso. Si want est trop faible sémantiquement, pursue est assez fort déjà, on peut l'appuyer avec "longed to pursue", "wished to pursue".

"oui, tout sourire, un truc du genre, je vais changer pour "all smiles" " Alors dans ce cas "all smiles" me fait bizarre, je ne sais pas si c'est parce que j'ai l'impression que c'est un calque. Mais un truc idiomatique serait "beaming with joy/happiness"

"“when I should dye my walls in work and money,”
mmh, peindre mes murs en travail et argent, genre transformer son environnent, ses motivations, sa routine pour le travail et l'argent. Peut-etre que la métaphore est un peu vague, c'est la meme que j'avais utilisé en francais..."
Ah je vois, le problème c'est que ça ne renvoie à rien en anglais, mais on peut quand même essayer de rendre l'image en transformant le phrase. Par exemple : "When  I should want to plaster my walls with work and money." "Plaster" n'est peut-être pas le plus joli dans ce cas, mais il mélange le concret "recouvrir ses murs de quelques choses" et le mystérieux avec la formulation. C'est en tout cas plus idiomatique. Après je ne sais pas s'il est évident pour tout le monde ce à quoi "my walls" fait référence, peut-être "the walls of my life" serait plus clair, ou quelque chose d'autre qui spécifie ce que sont ses murs.

"“Play and dream, when I should rot out of boredom.”
oh je vois, c'est just que "rot of boredom" ne marche pas vraiment "
En effet on dit plutôt "to die of boredom", mais "to rot out in boredom" fonctionnerait déjà beaucoup mieux !

"j'ai changé pour "it's not his life he will save". En gros, c'est pas ca vie qu'il économisera."
Je comprends mieux, mais dans ce cas là ce sens de "save" ne fonctionne pas, parce qu'on pense tout de suite à "save" dans le sens sauver, et puis le sens de "économiser" marche plutôt pour les choses tangibles, matérielles. Il faudrait changer le focus de la phrase en fait pour que ça marche je pense : "he will not cherish his life", dans le sens il ne lui donnera pas assez de valeur pour y faire attention. Il faudrait un verbe dans le même champ sémantique que "protect/shelter" en fait, même si protect ou shelter ne fonctionnent pas trop ici.

"oui c'était la couleur, et le manteau de Blanche neige. J'ai un peu changé mais c'est pas forcément mieux  >< "
Ecoute si c'est ce que tu veux dire et que tu as mis les adjectifs dans l'ordre, ça fonctionne beaucoup mieux et ça ne me frappe plus en le lisant.

'“To watch and learn, this time for love of this hazardous and amazing life”
parce que c'est faux, je crois que je devrais dire "out of love for" "
Ah très bien, oui "out of love for" marche beaucoup mieux.

“her brain's clicked.”
 >< >< je sais j'ai trop peiné, je voulais dire un truc du genre "to be off one's head", mais je savais pas comment écrire ca bien. Je vais y réfléchir."
Heureusement on a pleins d'expression pour décrire ce que tu veux dire en anglais, toutes plus imagées les unes que les autres comme "she's out of  her mind", "she's off her rocker", "she's one banana short of a bunch" (ok ça ne marcherait pas trop ici, mais j'aime beaucoup cette expression  :D), etc.
« Je préfère la scoliose à la psychose, la hernie à la schizophrénie. » Annie François.

L'autre royaume [en cours de publication]

Hors ligne derrierelemiroir

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 040
Re : My dear Princess, my Love
« Réponse #4 le: 02 août 2019 à 10:52:48 »
Coucou Ombelline  :) (désolée pour le retard de ma réponse, je serai plus prompte à répondre à partir de septembre ^^)

Citer
Ahhh c'est une très jolie image, mais pas facile à transcrire. Pour s'en rapprocher on pourrait déjà dire "The path my eyes, my veins, my life have been following / have followed for your beautiful lashes. Et on d'accord que par "lashes" tu veut bien dire "cils" ?
oui, j'entendais bien cils :) Merci pour ta suggestion! J'ai changé du coup

Citer
Alors techniquement oui les deux se disent, mais ta formulation me fait vraiment bizarre, je n'arrive pas à déterminer si ce n'est pas idiomatique ou juste une question de gout perso. Si want est trop faible sémantiquement, pursue est assez fort déjà, on peut l'appuyer avec "longed to pursue", "wished to pursue".
merciiii j'ai adopté ta première suggestion  :coeur:

Citer
"oui, tout sourire, un truc du genre, je vais changer pour "all smiles" " Alors dans ce cas "all smiles" me fait bizarre, je ne sais pas si c'est parce que j'ai l'impression que c'est un calque. Mais un truc idiomatique serait "beaming with joy/happiness"
en fait j'ai simplement enlevé, car rien ne me satisfaisait, mais merci pour ton aide nonetheless

Citer
Ah je vois, le problème c'est que ça ne renvoie à rien en anglais, mais on peut quand même essayer de rendre l'image en transformant le phrase. Par exemple : "When  I should want to plaster my walls with work and money." "Plaster" n'est peut-être pas le plus joli dans ce cas, mais il mélange le concret "recouvrir ses murs de quelques choses" et le mystérieux avec la formulation. C'est en tout cas plus idiomatique. Après je ne sais pas s'il est évident pour tout le monde ce à quoi "my walls" fait référence, peut-être "the walls of my life" serait plus clair, ou quelque chose d'autre qui spécifie ce que sont ses murs.
merci j'ai utilisé plaster!

Citer
oh je vois, c'est just que "rot of boredom" ne marche pas vraiment "
En effet on dit plutôt "to die of boredom", mais "to rot out in boredom" fonctionnerait déjà beaucoup mieux !
adopté :)

Citer
"j'ai changé pour "it's not his life he will save". En gros, c'est pas ca vie qu'il économisera."
Je comprends mieux, mais dans ce cas là ce sens de "save" ne fonctionne pas, parce qu'on pense tout de suite à "save" dans le sens sauver, et puis le sens de "économiser" marche plutôt pour les choses tangibles, matérielles. Il faudrait changer le focus de la phrase en fait pour que ça marche je pense : "he will not cherish his life", dans le sens il ne lui donnera pas assez de valeur pour y faire attention. Il faudrait un verbe dans le même champ sémantique que "protect/shelter" en fait, même si protect ou shelter ne fonctionnent pas trop ici.
tu penses vraiment? Parce qu'économiser ça se traduit bien par "save"... mmh c'est embêtant, donc tu dis que même si c'est correct, ce n'est pas le sens premier que les gens attribueront à ce mot? C'est tellement difficile les traductions  |-|

Citer
Heureusement on a pleins d'expression pour décrire ce que tu veux dire en anglais, toutes plus imagées les unes que les autres comme "she's out of  her mind", "she's off her rocker", "she's one banana short of a bunch" (ok ça ne marcherait pas trop ici, mais j'aime beaucoup cette expression  :D), etc.
hahahahaha she's one banana short of a bunch j'adore  :D j'ai changé pour "her brain went crazy"

Merci pour ton retour!!!  :coeur:

"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Ombelline

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 133
  • Gigouleterie cosmique
Re : Re : My dear Princess, my Love
« Réponse #5 le: 02 août 2019 à 13:24:17 »
Coucou Ombelline  :) (désolée pour le retard de ma réponse, je serai plus prompte à répondre à partir de septembre ^^)
Pas de soucis, les vacances c'est bien fait pour se reposer u_u et je suis contente que ces petites remarques t'aient été utiles ^^

tu penses vraiment? Parce qu'économiser ça se traduit bien par "save"... mmh c'est embêtant, donc tu dis que même si c'est correct, ce n'est pas le sens premier que les gens attribueront à ce mot? C'est tellement difficile les traductions  |-|
Oui save veut bien dire économiser dans certaines situations, mais dans le contexte de ta phrase ce n'est pas du tout ce à quoi je pense perso, peut-être qu'une autre lectrice y penserait, il faudrait voir ça ;)

hahahahaha she's one banana short of a bunch j'adore  :D j'ai changé pour "her brain went crazy"
Hm, que "brain" soit le sujet de l'expression ne me semble pas le plus heureux, en général c'est une personne qui "go crazy", mais j'ai la vague impression que ça pourrait fonctionner peut-être. Il faudrait aussi tester avec quelqu'un d'autre je pense.
« Je préfère la scoliose à la psychose, la hernie à la schizophrénie. » Annie François.

L'autre royaume [en cours de publication]

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.067 secondes avec 22 requêtes.