Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

27 mai 2019 à 00:17:08

Le Monde de L'Écriture » Sous le soleil des topics » Discussions (Modérateurs: Milora, Aube, Ben.G) » Flore, faune et autres étrangetés…

Auteur Sujet: Flore, faune et autres étrangetés…  (Lu 942 fois)

Hors ligne sergent

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 284
  • Major d'homme à fables
Re : Flore, faune et autres étrangetés…
« Réponse #15 le: 22 février 2019 à 13:42:04 »
Oui, en plus gros, mais il faut que je lui trouve un petit plus... ( En réalité je l'ai piqué à Jièm (j'ai son accord)).

Hors ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 013
Re : Flore, faune et autres étrangetés…
« Réponse #16 le: 05 mars 2019 à 13:46:24 »
des chercheurs viennent d'avancer des éléments de réponse à la question suivante : pourquoi les wombats (marsupial australien) font ils des cacas cubiques ? hommage discret à picasso ? que https://www.liberation.fr/sciences/2018/11/23/pourquoi-les-wombats-font-caca-carre_1693845 nenni !

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 715
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Flore, faune et autres étrangetés…
« Réponse #17 le: 09 mars 2019 à 10:15:22 »
@ Meilhac : j'avoue que j'ignorai cette particularité de l'animal...


Sinon, voici ma première contribution sérieuse au sujet (une petite illustration viendra d'ici peu) :

Le Harag :
Ce grand suidé pouvant atteindre selon certains six pieds de hauteur au garrot et peser cinq quintaux est parfois appelé à tort sanglier d'Erymanthe, car ce fut dans ces montagnes que fut tué le premier spécimen. Les défenses du mâle qui saillent sur les côtés de son crâne peuvent mesurer jusqu'à deux coudées et représentent des armes meurtrières contre ses prédateurs mais aussi contre les autres mâles. Contrairement au sanglier, c'est un animal peu sociable qui vit isolé sauf à la saison des amours. La femelle, plus petite et souvent dépourvue de défenses, s'occupe seule de sa progéniture (portée allant jusqu'à six petits) et met bas au mieux tous les deux ans. Animal omnivore, certains racontent que les mâles peuvent attaquer et tuer des humains pour les dévorer en période de famine mais aucune preuve en ce sens n'a jamais été produite. Il en demeure que c'est une bête farouche et imprévisible qu'il vaut mieux éviter. Une rumeur jamais vérifiée prétend pourtant qu'un individu aurait été un jour dompté par un Hernim.
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne sergent

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 284
  • Major d'homme à fables
Re : Flore, faune et autres étrangetés…
« Réponse #18 le: 21 mars 2019 à 15:12:41 »
Nénamenzi ville plante:

Nénamenzi, dans l'extrême nord-est du désert, est une jeune citée florissante dont l’idée de base définira un jour les progrès technologiques dont les Samaëliens sont capables.
Les tours de Nénamenzi sont des organismes complètement organiques et vivants qui ressemblent à de gigantesques cactus cylindriques, en forme de pilier mesurant plus de 25 m avec un diamètre de plus de 10 m. De tels bâtiments n’étaient utilisés que par des pionniers volontaires, mais ces structures qui sont encore spartiates et peu confortables sont appelés à être de luxueuses demeures. Les bioprêtres Samaëliens sont plutôt allés dans un sens qui consiste à concevoir certaines plantes de manière à fournir abri, confort, eau, chaleur, fraîcheur, lumière, et un peu de nourriture.
Les emblavures de Nénamenzi, ont été plantées dans un wadi alimenté annuellement par de petits ruisseaux montagnards. Il n’a fallu que 4 ans avant que les premières habitations soient prêtes à être ouvertes. Durant ce temps, les futurs habitants ont creusé des galeries dans l’une des falaises pour se loger aménager des citernes et cultiver des champignons, en outre ils ont planté autour de leurs futures maisons une flore résistante à la sécheresse. Dans peu de temps, ce sont 21 tours qui abriteront beaucoup de monde et Nénamenzi qui a donné son nom à cette plante habitable sera un des ports du Grand Désert, mais la petite ville est déjà une destination populaire pour les jeunes architectes et les bioprêtres.

Hors ligne sergent

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 284
  • Major d'homme à fables
Re : Flore, faune et autres étrangetés…
« Réponse #19 le: 22 mars 2019 à 03:26:29 »
Les Chanys Yamatas :

Les Chanys Yamatas sont de grands tripodes terrestres filtreurs, leurs pieds faisant office de bouches ils puisent leur nourriture dans le sol. Ils habitent le désert du grand rien dans le brouillard épais de ces régions désolées dépourvus de toute vie végétale complexe, les plaines du désert sont composées d'un substrat mou, semblable à de la boue, riche en minéraux et en nutriments. Les Chanys Yamatas font partie des animaux les mieux adaptés à ce biotope étrange.
Commençant leur vie dans de petites flaques d'eau, ils éclosent dans un monde microscopique et aquatique. Les femelles libèrent leurs œufs dans l'atmosphère, où ils s’éparpillent au hasard des vents. Ceux qui atterrissent dans les flaques d'eau écloront immédiatement, et commenceront leur cycle de croissance dans un sol humide.
Le Chany Yamata a besoin de périodes de mue tout au long de sa vie. Ceux qui évitent la prédation ou la maladie sont capables d'atteindre des proportions gigantesques.
Devenir si grand les rendra finalement sédentaires. Leur poids colossal les enracinera sur ce substrat épais. Ceux qui réussissent à atteindre de telles tailles, deviendront presque méconnaissables. Leurs corps se couvrant de la boue épaisse qui les entoure. Ce « cocon » offrira également un certain degré de protection pendant les périodes de mue et pendant les tempêtes et les pluies torrentielles qui affectent cette région. Beaucoup d'autres créatures habiteront ces montagnes que sont les Chanys Yamatas, certaines dépendront entièrement de ces constructions qui leur fournira un abri adéquat et une source de nourriture.

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 715
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Flore, faune et autres étrangetés…
« Réponse #20 le: 22 mars 2019 à 13:40:49 »
J'aime beaucoup ces deux types d'êtres.
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne sergent

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 284
  • Major d'homme à fables
Re : Flore, faune et autres étrangetés…
« Réponse #21 le: 22 mars 2019 à 19:53:43 »
Merci,
je vais te piquer ton Harag pour un passage dans mon histoire, j'espère qu'ils sont comestibles. 

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 715
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
Re : Flore, faune et autres étrangetés…
« Réponse #22 le: 23 mars 2019 à 15:29:39 »
Oui, mais il vaut mieux laisser faisander quelques jours, au risque d'avoir une viande dure et peu savoureuse. Comme n'importe quel gibier, d'ailleurs.
Mais, je t'en prie, s'il te met en appétit, prends-en une tranche, ou une cuisse, même si le jarret est particulièrement goûteux.  ;D

J'en partagerai peut-être d'autres... J'ai aussi des plantes intéressantes. :-¬?
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne sergent

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 284
  • Major d'homme à fables
Re : Flore, faune et autres étrangetés…
« Réponse #23 le: 09 avril 2019 à 22:33:36 »
La noutre.

La noutre : elle est très ressemblante aux loutres terriennes, aussi bonne nageuse, aussi joueuse, peut-être trop.
La noutre de rivières forme une niche similaire aux crocodiliens dans des environnements trop froids, ou trop exposés pour les reptiles.
Son corps était plus long que celui de la loutre, avec des postérieurs courts et palmés, mais avec des antérieurs plus longs.
Sa queue ressemble à celle du castor, quoique plus longue, plus étroite et surtout avec le côté le plus plat non pas à l’horizontale comme pour le castor, mais à la verticale.
La tête est très expressive, avec une mâchoire puissante, avec des crocs pouvant mesurer quatre centimètres. Ses oreilles sont petites et mobiles, elles peuvent être entièrement fermées.
La queue est recouverte d'une peau épaisse et écailleuse, alors que le reste du corps est recouvert d'une fourrure semblable à celle de la loutre.
Ces animaux intelligents et grégaires aiment vivre en meute et ne craignent pas l'homme, elles ne l'attaquent que pour se défendre.
Il faut savoir qu’un individu peut peser plus de 40 kg, 40 kg de muscles, d’agilité avec une intelligence supérieure à celle d’un singe.
Les femelles présentent la particularité de s’accoupler avec plusieurs mâles qui leur sont tous dévoués.
Il y a tellement d’histoires de légendes à leur sujet, qu’on pourrait en parler toute une nuit, tout un jour, et même plus.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.048 secondes avec 22 requêtes.