Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

24 août 2019 à 22:55:07

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Miromensil, Chapart, Claudius) » Le doigt dans l'oeil

Auteur Sujet: Le doigt dans l'oeil  (Lu 508 fois)

Hors ligne elisabeth beaudoin homps

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 360
Le doigt dans l'oeil
« le: 09 février 2019 à 17:19:46 »
Le doigt dans l’œil

Les yeux zieutent l’extérieur mais ils reflètent ce qui se passe à l’intérieur de soi. Ils ont un regard. Ainsi, lit-on  dans le blanc des yeux comme dans le blanc d’un œuf pour en apprécier la fraîcheur tout autant que la franchise. Ils ont aussi une couleur, plus ou moins flatteuse. Mieux vaut avoir des yeux bleus comme des saphirs que marrons comme des marrons. Pour ne pas blesser ceux et celles qui en sont dotés, on dit souvent des yeux noisettes, plus pétillantes que les marrons.

Ils sont deux pour regarder le monde. Il y a, bien sûr, l’œil unique des cyclopes ou le troisième œil de Vishnu mais, généralement, les yeux sont deux. Ils fixent droit devant, sont en coin, louchent, lorgnent en périphérie. Bref, ils sont mobiles, tournent dans leur orbite et ne restent pas figés à s’ennuyer sous leurs paupières.

Ils sont faits pour voir. Mais ils n’aiment pas toujours regarder ce qu’on leur montre car ils sont sensibles à la puissance des images. Fragiles, prompts à se replier derrière leur rideau de cils, ils sont, aussi, voyeurs et prestes à se mobiliser sur les scènes macabres et les flashs annonçant l’horreur. En fait, ils sont bourrés de contradictions, coincés entre attraction et répulsion et n’arrivent pas à cristalliser leur cristallin sur un mode de vision clair et précis. Ils fonctionnent à l’émotion.

Les yeux ont parfois des œillères. Ils peuvent être bouchés. Ils ne sont pas atteints de cécité, non, mais ils sont obstruės par un tas de gravas et de poussières qui condamnent toutes les ouvertures. Ils peuvent aussi être aveuglés par la lumière, par le désir, par l’amour. Dans ce cas, ils sont dans le face à face, les yeux dans les yeux, il se passe alors quelque chose, un éclair, un éclat, une lueur, une froideur, un scintillement, une promesse.

Il peut nous arriver d’avoir les yeux plus gros que le ventre. Avec le regard on peut tout manger, avec les yeux on peut tout embrasser. Mais l’estomac ne peut pas tout ingurgiter et la bouche ne peut pas toujours se poser là où elle le désire. Les yeux entrouvrent la voie du plaisir, on est au seuil, on pratique les ablutions rituelles, on se rince l’œil, puis les autres organes se débrouilleront avec les limites imposées par le principe de réalité.

Avec les yeux finalement on s’ouvre à l’environnement qui nous entoure. On regarde, contemple, observe, scrute, dévisage.  Puis, on se construit une vision du monde.  Ce n'est pas facile, ensuite, de voir les choses d’un autre œil. On peut alors  rater des occasions d’être heureux qui, pourtant, sautent aux yeux. Ou tenir à ses certitudes comme à la prunelle de ses yeux et, au final, de se fourrer parfois le doigt dans l’œil jusqu’au coude.
« Modifié: 09 février 2019 à 20:59:25 par elisabeth beaudoin homps »

Hors ligne B.Didault

  • Calliopéen
  • *
  • Messages: 574
  • L'éternel néophyte
    • Bernard Didault
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #1 le: 09 février 2019 à 17:44:42 »
Bonjour Elisabeth,

bel amusement, un bon clin d’œil aux yeux.
Tu pourrais étendre l'analyse en parlant de leur association : Le regard !
Je vais essayer d'éviter les jeux de mots... non je ne dirais pas que parfois le yeux sont brouillés, ou encore qu'ils sont durs, ou même qu'ils n'aiment pas le mots laids, ni que ce n'est pas des yeux à mi-mot ça !  :-¬? (oui cette dernière est complètement nulle)

Non, je ne dirai rien de tout cela, simplement merci pour ce court instant de détente, et puis profitons-en...
... c'est à l’œil. ;)

Merci Elisabeth pour ce partage
Bernard
- La poésie est un art, une belle aventure, la dentelle de l’écriture.
- La haine est le venin de l’amour,
  Le sarcasme est celui de l’humour.
Page Personnelle (Indiscrétions, Textes et Poésies)

jeannesansarc

  • Invité
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #2 le: 09 février 2019 à 18:33:30 »
bonjour Elisabeth, ,
J'aime les sujets que tu traites que je sois en accord ou pas avec ta perception et cela n'a pas grande importance.

C'est peut-être le style qui fait que j'y rentre que partiellement !
Ce qui me gène dans ce texte ce sont les répétitions de il ou ils et les on dans le dernier paragraphe. Ils sont faciles à ôter (je me suis amusée à le faire) et donne une petite accélération dans l'énumération en les remplaçant par une virgule .
dans le 4éme paragraphe le verbe bouchés (répété 2 fois) c'est une image qui ne me parle pas. Obstruer, murer conviendrait mieux me semble t'il.


« Modifié: 10 février 2019 à 11:23:40 par jeannesansarc »

Hors ligne extasy

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 051
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #3 le: 09 février 2019 à 18:40:38 »
Citer
on se rince l’œil mais pour le reste, les autres organes se débrouilleront avec les limites imposées par le principe de réalité.
Ce passage je le trouve trop bien. Peut-être un peu de lourdeur dans "pour le reste, les autres", je ne sais pas.

J'ai lu quelques autres textes de toi, et je trouve que ce texte-ci est mieux écrit par rapport à d'autres  :)

Merci, c'était une chouette lecture.

Hors ligne elisabeth beaudoin homps

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 360
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #4 le: 09 février 2019 à 21:13:49 »
Merci Bernard pour ton passage et ta lecture.
Les oeufs mimosas avant le cassoulet, c'est peut être un peu lourd non ?  :D
Le regard j'en parle un peu mais ça mérite un autre texte et plus encore...une thèse

Merci beaucoup Jeannesanarc pour ton commentaire et tes propositions de correction que j'ai appliquées et qui ont effectivement améliorées mon texte, tu pourras le constater toi même.
Je comprends que nous n'ayons pas tous la même façon de traiter un sujet que nous partageons par ailleurs. Le thème des yeux t'a intéressée, tu l'aurais écrit différemment mais le principal reste un fond commun que l'on doit bien retrouver dilué quelque part  ;)

Bonjour Extasy et merci beaucoup  pour ta lecture
J'ai suivi ton conseil, j'ai enlevé le "pour le reste " qui était un peu lourd
Contente que tu aies eu plaisir à lire ce texte  ;)


jeannesansarc

  • Invité
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #5 le: 09 février 2019 à 21:39:40 »
Bonsoir Elisabeth
j'ai apprécié la relecture, plus fluide et épurée.

douce soirée
« Modifié: 10 février 2019 à 11:24:03 par jeannesansarc »

Hors ligne Lavekrep codaraque

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 284
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #6 le: 10 février 2019 à 14:19:26 »
Salut Beth,
un texte généreux puisque gratuit et donc à l'œil. À l’œil c'est pas cher, donc je prends.
A+
 

Hors ligne elisabeth beaudoin homps

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 360
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #7 le: 10 février 2019 à 16:12:04 »
Salut Krep
Faut parfois se méfier de ce qui est à l'oeil mais bon, un oeil vaut mieux que deux tu l'auras, dit le proverbe  :D
Merci pour ton passage

Hors ligne Elijäah

  • Tabellion
  • Messages: 54
Doigt dans l’oeil - introduction de paragraphe et oeil organique
« Réponse #8 le: 12 février 2019 à 09:21:38 »
Bonjour Elisabeth.

J’aime beaucoup la manière dont ton texte arrive à parler de l’oeil organique, qui tourne dans son orbite et s’affole à l’affut de la moindre image, de la moindre lumière susceptible de l’exciter. Tu m’inspires!

En revanche, j’ai énormément de mal avec la manière dont tu commence tes paragraphes, ça me jette du texte à chaque fois. Je trouve ça maladroit, comme si tu savait que tu as plus à en dire mais que tu ne trouve pas la porte pour inviter le texte à se continuer naturellement.

Ça reste un très beau texte et je crois que le fait qu’une partie m’embête le rends encore plus attractif!

Merci à toi d’avoir écrit.
"Loup : Combien de temps serons-nous ensemble ?

    Agneau : Toujours. " - Kindred, League Of Legends.

Hors ligne elisabeth beaudoin homps

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 360
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #9 le: 12 février 2019 à 20:27:17 »
Bonjour Elijäah, merci beaucoup pour ta lecture et ton commentaire.
Comme je ne suis pas trop susceptible  :D et soucieuse de m'améliorer   ;) je serais curieuse de savoir quelles modifications tu proposerais pour éviter d'avoir l'impression de te faire "jeter du texte à  chaque fois " . Au début, dans le premier jet, j'avais construit ce texte en répétant "les yeux " à chaque début de paragraphe mais ça faisait répétitif donc j'ai alterné avec "ils".
Après comme tu le soulignes, un texte c'est un peu comme une personne certains défauts peuvent le rendre plus attractif  ;)

Hors ligne Elijäah

  • Tabellion
  • Messages: 54
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #10 le: 12 février 2019 à 21:30:19 »
Rebonjour, Elisabeth.

Comme je n'ai que très peu d'expérience dans l'écriture soignée, travaillée, je te mets ce que ton texte m'inspire, comment j'aurai rédigé quelque chose que je trouve plus "lié"
Ça n'a pas vocation à remplacer tes mots, mais simplement à te montrer la démarche que j'entends pour raccrocher chaque paragraphe.
Bon, parfois, je me permets quelques fantaisies parce que tu m'as inspiré! (et pourtant, je me contiens à sortir tout mon attirail de mots mélancoliques)

Citer
Ils sont deux pour regarder le monde. [...]
- C'est à deux qu'ils découvrent le monde, (de leur regard qui se poses, touche le monde du bout du cil, timides, ils(/ces deux roues) explorent/voyagent...)
- Ce sont deux jumeaux curieux, avide de découvrir le monde à deux.

Citer
Ils sont faits pour voir. Mais ils n’aiment pas toujours regarder ce qu’on leur montre car ils sont sensibles à la puissance des images. Fragiles, prompts à se replier derrière leur rideau de cils, ils sont, aussi, voyeurs et prestes à se mobiliser sur les scènes macabres et les flashs annonçant l’horreur. En fait, ils sont bourrés de contradictions, coincés entre attraction et répulsion et n’arrivent pas à cristalliser leur cristallin sur un mode de vision clair et précis. Ils fonctionnent à l’émotion.
-D'une seconde à l'autre, à saisir chaque images, ils observent. A leur grande horreur parfois, ils voient, fragiles, prompts à se replier derrière leur rideau de cils, l'oeil s'agite, tremble un peu, et voyeur, il astique son orbite en tournant follement, à la recherche de la moindre scène macabre, attendant que le morbide excite leur rétine délicieusement. Clair cristal, le cristalin, ils sonnent pourtant creux de leurs paradoxe, lutte consternante, qui se fait dans le blanc de l'oeil de chacun, à savoir si du morbide il faut le fuir ou le contempler."

Citer
Les yeux ont parfois des œillères. [...]
- Couverts d'oeillères parfois.
- De leurs oeillères associées
- On les voit en compagnie de leurs oeillères;
- Voir, certes, mais seulement là où cela sieds, l'oeil ne sort pas sans ses oeillères.

Citer
Il peut nous arriver d’avoir les yeux plus gros que le ventre. [...]

- On connait ces gens qui ont les yeux plus gros que le ventre.
- Parfois sont-ils voraces au point d'avoir un appétit plus gros que le ventre


Citer
Avec les yeux finalement on s’ouvre [...]
- C'est avec eux finalement qu'on s'ouvre [...].
- Alors ils deviennent la clef de notre environnement/monde
- Tel deux miroirs de l'âme, ils sont la porte vers le monde au dehors.

__________________________________________________________

Le but serait de jouer avec les synonymes des yeux, avec des métaphores, parler d'eux sans les évoquer et surtout accrocher ton texte comme les wagons d'un train plutôt que de le hacher comme des carottes rapées dans une boite tupperware.

Après, je suis quelqu'un qui as énormément de mal à modifier ses textes une fois rédigés. J'ai l'impression de les trahir, de les faire disparaitre. Si je change mon texte, alors il ne sera plus mon texte, ce sera autre chose, et mon texte n'existera plus.

Les propositions de changement que je te fais peuvent servir à modifier ton texte certes... mais pourquoi ne pas simplement réécrire quelque chose?

Après, c'est surtout mon souci, et je laisse ton esprit juger et faire ses choix avec ton l'éveil que tu peux avoir.

Quelques tips : Jouer avec la notion de lumière, de réfraction, de réflexion, de miroir, de regard (déjà évoqué, et tu disais que ça méritait un texte à part entière... mais quand-même!), le regard chaud, le regard de braise?

Brasier de désirs, deux boules de feu, ou regard en froid, gel à l'âme, grêlon du corps grêle.
On peut jouer aussi avec la forme, les appeler cercles, sphères, ovales gourmands et gourmets.

On peut même parler de billes!

Mais c'est plus un apport lexical que je te fais...

Je ne sais pas si je réponds à ta demande?

En espérant ne pas passer à coté.

« Modifié: 12 février 2019 à 21:35:13 par Elijäah »
"Loup : Combien de temps serons-nous ensemble ?

    Agneau : Toujours. " - Kindred, League Of Legends.

Hors ligne elisabeth beaudoin homps

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 360
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #11 le: 14 février 2019 à 15:54:35 »
Merci beaucoup Elijäah pour le soin que tuas apporté à ton commentaire et pour tes propositions de correction. Il y a des choses que je trouve très jolies et très pertinentes mais tu as raison, soit je réécris tout le  texte, soit je le laisse tel quel.  C'est difficile effectivement de changer un texte sous peine d'y perdre sa veine et c'est vrai qu'il y aurait encore beaucoup de choses à dire sur l'œil en jouant sur les métaphores, sur les noms argotiques et sur le jeu des regards.
Tu n'es absolument pas passé à côté de ma demande et j'ai lu tes propositions avec beaucoup d'intérêt. Merci encore
Il me vient une idée, et si tu l'écrivais ce texte ;), au regard des phrases que tu me proposes, il est déjà bien parti ...
Ca pourrait faire un joli chassé croisé
A bientôt

Hors ligne Elijäah

  • Tabellion
  • Messages: 54
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #12 le: 15 février 2019 à 00:08:47 »
L'écrire me trottait dans la tête, car te lire m'a vraiment inspiré en effet! J'avais déjà des idées par rapport au regard, mais je n'avais pas pensé à le mettre en texte.

Alors d'accord! Mais ça risque d'être plus sombre  ;)
"Loup : Combien de temps serons-nous ensemble ?

    Agneau : Toujours. " - Kindred, League Of Legends.

Hors ligne Become

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 338
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #13 le: 17 février 2019 à 17:44:11 »
Salut :)

Je suis passée par là (principalement parce que j'aime bien les titres accrocheurs) et puis j'ai vu que c'était court  ^^
J'ai du mal à savoir si c'est un texte qui est juste une réflexion sur les yeux et le regard, ou s'il y a une morale dans l'histoire, voulue ou non, car j'ai trouvé que le narrateur prenait un peu un ton moralisateur.

Je pense que le thème est bon, il y a quelques tournures de phrase intéressantes mais peut-être qu'il y a encore un peu des lourdeurs :

Citer
Ainsi, lit-on  dans le blanc des yeux comme dans le blanc d’un œuf pour en apprécier la fraîcheur tout autant que la franchise.
j'ai trouvé la structure de la phrase un peu longue sur la fin

Citer
Pour ne pas blesser ceux et celles qui en sont dotés, on dit souvent des yeux noisettes, plus pétillantes que les marrons.
peut-être trouver une autre formulation pour éviter la répétition marron ?

Citer
Fragiles, prompts à se replier derrière leur rideau de cils,
ça j'aimais bien

Citer
voyeurs et prestes à se mobiliser sur les scènes macabres et les flashs annonçant l’horreur.
peut-être un peu lourd

Citer
Les yeux ont parfois des œillères. Ils peuvent être bouchés.
les deux se répètent, j'aurais enlevé la deuxième phrase

Citer
Il peut nous arriver d’avoir les yeux plus gros que le ventre. Avec le regard on peut tout manger, avec les yeux on peut tout embrasser. Mais l’estomac ne peut pas tout ingurgiter et la bouche ne peut pas toujours se poser là où elle le désire. Les yeux entrouvrent la voie du plaisir, on est au seuil, on pratique les ablutions rituelles, on se rince l’œil, puis les autres organes se débrouilleront avec les limites imposées par le principe de réalité.
j'ai bien aimé ce passage

La phrase finale tombe à point nommé si je puis dire ^^

Voili voilou à plous
Vivons d'humour et de crème fraîche

Hors ligne elisabeth beaudoin homps

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 360
Re : Le doigt dans l'oeil
« Réponse #14 le: 17 février 2019 à 22:40:16 »
Merci beaucoup Become pour ton passage
Je suis d'accord avec toi, il y a encore des lourdeurs dans ce texte qui mérite d'être retravaillé.
Pour la morale, ce n'est pas une fable, donc il n'y en a pas, juste un petit clin d'oeil en conclusion  ;)

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.045 secondes avec 23 requêtes.