Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

22 septembre 2019 à 19:08:03

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Miromensil, Chapart, Claudius) » Le Chant de Braith

Auteur Sujet: Le Chant de Braith  (Lu 834 fois)

Hors ligne Miléna

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 305
Re : Le Chant de Braith
« Réponse #15 le: 08 février 2019 à 13:12:31 »
Je reviens pour essayer de répondre à un peu tout le monde ^^

@Claudius :
J'arrive un peu tard
C'est jamais trop tard  ;)

Merci pour tes remarques sur les quoquilles, j'ai essayé de les corrigés, j'espère que cette fois il n'y en pas qui soit passé entre les mail du filet :D

Pour l'aspect "répétion" que tu relèves à la fin, ça fait partie de l'exercice. Les chansons de geste sont pleine de vers formulaire (qui reviennent plusieurs fois à l'identique dans le poème) et d'éléments archétypaux. C'était quelque chose que je voulais garder, mais j'ai conscience que pour des lecteurs contemporains ça semble assez inélégant  :\? je vais réfléchir à ce que j'en fait. D'un coté j'ai vraiment envie d'avoir un texte qui ressemble dans la forme aux chansons de gestes médiévales, mais d'un autre j'ai surtout envie de faire rêver le lecteur avec un texte épique. Et si le lecteur se dit : "c'est moche, y'a pleins de répétition" bin c'est quand même dommage.
Pareille pour la ponctuation, je ne voulais pas du tout en mettre à la base et je voudrais continuer de ne pas en mettre pour que la césure soit vraiment marqué.

Merci pour tes remarques en tout cas :)
Je vais réfléchir, il y a peut-être un meilleur moyen de concilier les formes médiévales dont je m'inspire avec les exigence de la langue moderne.

@Alan :
Du coup j'ai modifié les vers dans lesquels la liaison en "e'z truc" posaient des problèmes mais j'ai pour l'instant conservé l'idée de ne pas compter les "e" à la césure. Ca ne concerne que quelque vers. J'ai du mal à me rendre compte si ce comptage vient spontanément à la lecture où si on but dessus.

Pour ce qui est de la ponctuation j'ai vraiment, vraiment pas envie d'en mettre, je trouve déjà que j'en ai mis trop. Si je devais en mettre, se serait une virgule à la césure mais c'est tout.

Pour le reste tu sais bien comment je suis ^^ quand on me fait une remarque ou une suggestion, j'ai toujours besoin d'expliquer le raisonnement qui m'a amené à faire tel choix plutôt qu'un autre, j'ai besoin que le lecteur comprenne que, bon ou mauvais, mes choix ne sont jamais dût au hasard :) Ca ne veut pas dire que je n'estime pas les conseils, ni que je ne prend pas en compte les suggestions. Merci pour ton retour, les idées que tu propose font leur chemin dans ma tête, on verra ce que ça donnera à la fin !

@Léilwën :
Ce ne sont pas des tournures très connus ^^ j'aime beaucoup déterrer des vieux trucs de la langue pour créer une ambiance linguistique un peu étrange, c'est pas toujours très réussi  :D

Concernant l'accord de proximité, ça fait partie des modifications proposé par l'écriture inclusives  ;)
En gros ça ne fait pas partie du "français standard" reconnu par l'Académie Française, mais j'aimerais que l'accord de proximité finisse par devenir un standard, donc je l'utilise (c'est comme ça que la langue évolue, avec les usages que les gens en font) mais oui c'est techniquement une fautes d'orthographe, tu as raison de le souligner :)



Merci pour vos retour, j'ai essayé de retravaillé certains passages, notamment les vers irréguliers relevé par Alan et les fautes d'accord que m'a fait remarqué Léilwën. J'ai aussi rédigé une fin ^^
Dites moi ce que vous en pensez :)

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 267
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Le Chant de Braith
« Réponse #16 le: 08 février 2019 à 14:44:54 »
 ^^ Eh bien, moi, je suis super content, je connais enfin la fin de l'histoire.

Conclure de cette façon par une naissance sur la terre nouvelle est très inspirant, ma chère Miléna, l'enfant grandira donc avec les chansons anciennes des récits de ses aïeux, quoi de plus enthousiasmant !!

En ligne Léilwën

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 518
  • L'elfe au lapin roux
Re : Le Chant de Braith
« Réponse #17 le: 08 février 2019 à 16:33:47 »
Du coup, j'ai tout relu pour mieux me rendre compte.
Au vu de tout ce que tu as dit, je virerais toute la ponctuation parce que là, ça me fait un effet d'à-moitié (mais j'ai des ressentis parfois un peu particuliers, attends de voir ce que les autres t'en diront  ;))

Citer
Un grand émois
=> émoi
Citer
Rien n’était resté de ces gloires éphémères
Que de vieilles chansons comme des fleurs qui fanent.
=> je ne suis pas sûre de l'avoir dit, mais  :coeur:
Citer
Quand son manteau bleu serrer autour de son torse
=> ici, tu n'as pas corrigé "serrer", mais je ne sais pas si c'est par un "effet de style" que je n'ai pas compris ou si c'est juste un oubli ? Pour rappel, j'avais compris que le manteau était serré, du coup j'avais proposé le participe passé "serré" ; quant à Alan, il avait compris que c'était le manteau qui serrait, du coup il avait proposé l'imparfait "serrait"
Citer
sa droiture sans faiblesse
Prouvait que son corps n’avait perdu de sa force
Que ce que le temps avait pris à sa jeunesse.
=> ici aussi  :coeur:
Citer
et l’un l’autre le suivait
=> je ne comprends pas la phrase... "l'un l'autre SE suivaient" ? ou alors il me manque un élément pour comprendre le sens ?
Citer
De fièrs esquifs
=> fiers (sans accent, sauf si c'est une orthographe moyenâgeuse ?)
Citer
ses machines de guerres
=> guerre (c'est le terme "général")
Citer
Alors le fraca
=> fracas
Citer
ni claire chant
=> ici non plus tu n'as pas corrigé en "clair", c'est volontaire ?
Citer
Des frères et sœurs de couvées
=> "couvée" (pareil que pour "guerre", c'est le terme général)
Citer
Ainsi volaient haut ces créatures en grand nombre
Brillant de mille feux dans le sillage des navires
Et suivaient les hommes dans leur hasardeux voyage.
=> j'aime bien l'image !
Citer
à qui veux l’entendre
=> veut (qui = 3ème personne du singulier, ici)
Citer
Ainsi l’Homme exclu ce qui n’a pas sa semblance
=> "exclut" (présent de vérité générale ; à moins que je n'aie rien compris ?)
Citer
Bien étrange étaient pour eux les nobles dragons
=> "étranges" (l'adjectif se rapporte à "dragons", pluriel)
Citer
en bel harmonie
=> tu n'as pas corrigé en "belle", c'est une histoire de convention poétique, c'est ça ?
Citer
Que jamais Harkèn
=> Harken
Citer
Ou abandonné en mer
=> abandonnée (on parle de "la dépouille")
Citer
le plus apprécier
=> apprécié (participe passé à valeur d'adjectif)
J'aime bien toute l'histoire du dragon et de la dépouille du roi
Citer
Elle qui avait par amour prit
=> pris (si le COD avait été féminin et devant, on aurait dit "avait prise")
Citer
Bryn fut frapper au cœur
=> frappé (participe passé, si ç'avait été le verbe "prendre", on aurait dit "prise")
Citer
Harkèn
=> Harken
Citer
que nul rivage
Qu’il soit proche ou bien lointain, nulle terre d’accueil
Ne trouverait
=> trouveraient (le sujet c'est "les hommes de Braith")
Citer
Tant que durerait les mauvais sorts de Harkèn
=> dureraient (sujet = "sorts") ; "Harken"
Citer
mauvais sort de Harkèn
=> "Harken"
Citer
par delà les mers
=> par-delà
Citer
Quand ils eurent rejetés leur noms et mémoires
=> "rejeté" (auxiliaire "avoir" + COD derrière = pas d'accord)
Citer
Et appelé de leur vœux
=> appelée (participe passé se rapportant à "terre") ; leurS
Citer
les nuit de tempêtes
=> nuits
Citer
tous les danger
=> dangers
Citer
un rivage ou prospéré
=> où (c'est l'adverbe de lieu) ; prospérer (avec un verbe du 3ème groupe, on aurait dit par exemple "où prendre" et pas "où pris")
Citer
Mais à peine fut-il partie
=> parti (sujet "il" = masculin)
Citer
La venus de son enfant
=> venue
Citer
Et l’assemblé des femmes
=> assemblée
Citer
Et que s’étendaient à l’infinie sous ses ailes
Luxuriante et belle, la nouvelle patrie
=> étendait (le sujet est "patrie", singulier) ; à l'infini

Globalement, ça coule bien quand je le lis  :)

:oxo:
Grammar nazi en désintoxication intensive

Tu débarques et tu es un peu perdu ? Je peux peut-être t'aider par ici

Hors ligne Miléna

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 305
Re : Le Chant de Braith
« Réponse #18 le: 10 février 2019 à 10:09:23 »
Merci pour vos retour  :D

^^ Eh bien, moi, je suis super content, je connais enfin la fin de l'histoire.

Conclure de cette façon par une naissance sur la terre nouvelle est très inspirant, ma chère Miléna, l'enfant grandira donc avec les chansons anciennes des récits de ses aïeux, quoi de plus enthousiasmant !!
Ravi que la fin te plaise :)


@Léilwën :
Merci d'avoir relevé les fautes, je ne pensais pas qu'il en restait autant  :-[
Je pense avoir tout corrigé cette fois.

Du coup, j'ai tout relu pour mieux me rendre compte.
Au vu de tout ce que tu as dit, je virerais toute la ponctuation parce que là, ça me fait un effet d'à-moitié (mais j'ai des ressentis parfois un peu particuliers, attends de voir ce que les autres t'en diront  ;))
Oui ça m'avait traversé l'esprit  :\?
Je vais y réfléchir, je pense qu'il y a quelques points virgules qui sont importants mais c'est vrai que je devrais peut-être en enlever le plus possible. A voir.

Citer
Rien n’était resté de ces gloires éphémères
Que de vieilles chansons comme des fleurs qui fanent.
=> je ne suis pas sûre de l'avoir dit, mais  :coeur:
Merci beaucoup  ;D c'est vrai que ces vers rendent assez bien.

Citer
sa droiture sans faiblesse
Prouvait que son corps n’avait perdu de sa force
Que ce que le temps avait pris à sa jeunesse.
=> ici aussi  :coeur:
Ravie que ce passage te plaise  :D
C'est aussi l'un de mes préféré.

Citer
et l’un l’autre le suivait
=> je ne comprends pas la phrase... "l'un l'autre SE suivaient" ? ou alors il me manque un élément pour comprendre le sens ?
Oui c'est vrai que là j'ai pas mal bousculé la syntaxe.
Dans ma tête il faut comprendre " l'un, l'autre le suivait" => "l'un suivait l'autre"
Je n'ai pas envie de mettre "l'un l'autre se suivait" car le sens n'est pas tout à fait le même : si je dis qu'ils se suivent, alors le mouvement est mutuel, ils vont quelque part conjointement, comme un couple, comme s'ils n'avaient plus d'individualité en dehors de ce couple. Dans mon idée c'est plus : "j'irais où tu iras".
Mais d'un autre coté si on ne comprend pas l'idée le vers n'a plus beaucoup d'intérêt  :(

Citer
en bel harmonie
=> tu n'as pas corrigé en "belle", c'est une histoire de convention poétique, c'est ça ?
Oui c'est une licence poétique pour enlever un "e" mais celle-ci est relativement classique de mémoire (comme "encor", "heur" ou "veil"). Après si c'est vraiment choquant je peux peut-être changer le vers.

Concernant "Harken", l'orthographe est plutôt "Harkèn" (je voudrais être sûre qu'on prononce "harkène", d'ailleurs c'est même plutôt "charkène"). J'ai modifié l'autre orthographe pour rajouté l'accent.

Citer
Voir comment était la terre au beau rivage
S’il était de taille pour accueillir tous les gens
Qui avaient bravé tous les dangers de la mer
Tu n'as pas relevé ce passage mais en relisant j'ai le sentiment que le sujet devrait être "elle" et pas "il" => le sujet de "s'il était de taille pour accueillir tous les gens" c'est "la terre au beau rivage", non ?

Merci encore pour ton retour ^^

En ligne Léilwën

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 518
  • L'elfe au lapin roux
Re : Re : Le Chant de Braith
« Réponse #19 le: 10 février 2019 à 10:53:49 »
Salut !  :)

Citer
Citer
et l’un l’autre le suivait
=> je ne comprends pas la phrase... "l'un l'autre SE suivaient" ? ou alors il me manque un élément pour comprendre le sens ?
Oui c'est vrai que là j'ai pas mal bousculé la syntaxe.
Dans ma tête il faut comprendre " l'un, l'autre le suivait" => "l'un suivait l'autre"
Je n'ai pas envie de mettre "l'un l'autre se suivait" car le sens n'est pas tout à fait le même : si je dis qu'ils se suivent, alors le mouvement est mutuel, ils vont quelque part conjointement, comme un couple, comme s'ils n'avaient plus d'individualité en dehors de ce couple. Dans mon idée c'est plus : "j'irais où tu iras".
Mais d'un autre coté si on ne comprend pas l'idée le vers n'a plus beaucoup d'intérêt  :( laisse comme ça, je pense que c'est juste moi  :-[

Citer
en bel harmonie
=> tu n'as pas corrigé en "belle", c'est une histoire de convention poétique, c'est ça ?
Oui c'est une licence poétique pour enlever un "e" mais celle-ci est relativement classique de mémoire (comme "encor", "heur" ou "veil"). Après si c'est vraiment choquant je peux peut-être changer le vers. je ne pense pas que ce soit choquant, si tu dis que c'est classique, pas de raison de douter  ;)

Citer
Voir comment était la terre au beau rivage
S’il était de taille pour accueillir tous les gens
Qui avaient bravé tous les dangers de la mer
Tu n'as pas relevé ce passage mais en relisant j'ai le sentiment que le sujet devrait être "elle" et pas "il" => le sujet de "s'il était de taille pour accueillir tous les gens" c'est "la terre au beau rivage", non ? j'avais relevé, puis j'ai effacé parce que tu m'avais parlé d'accord de proximité, du coup je je me suis dit que tu avais accordé avec "rivage"

:oxo:
Grammar nazi en désintoxication intensive

Tu débarques et tu es un peu perdu ? Je peux peut-être t'aider par ici

Hors ligne Elijäah

  • Tabellion
  • Messages: 54
Re : Le Chant de Braith
« Réponse #20 le: 12 février 2019 à 09:25:07 »
Texte génial, plein de rêverie et de peuplade. C’est agréable à lire, d’autant plus que les gens sont venus polir poliment toutes les fautes au préalable 😉

Je remarque tout de même
5 - « Ensemble allaient au combat ensemble en rentraient » .
Ne faut-il pas une virgule pour séparer ce rythme?
-> « Ensemble allaient au combat, ensemble en rentraient »?

Merci à toi pour ton texte, l’amitié de Braith et Miku est belle et donne espoir.
"Loup : Combien de temps serons-nous ensemble ?

    Agneau : Toujours. " - Kindred, League Of Legends.

Hors ligne Miléna

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 305
Re : Le Chant de Braith
« Réponse #21 le: 21 février 2019 à 22:29:54 »
Salut :)
Pardon pour le retard, j'avais complètement oublié de venir te répondre, honte à moi ><

Merci beaucoup pour ta lecture et pour tes compliments :)
Pour ta remarque, je suis toujours mitigé par rapport à la ponctuation. Comme dit plus haut, je souhaitais à la base ne pas en mettre du tout. Finalement j'ai consentis à quelques points et points virgule lorsque c'était vraiment indispensable du point de vue du sens. C'est vrai que là en plus ça tomberait à la césure, peut-être que ça serait mieux.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.06 secondes avec 23 requêtes.