Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

26 mai 2019 à 23:59:47

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » concours de nouvelles et appels à textes

Auteur Sujet: concours de nouvelles et appels à textes  (Lu 362 fois)

Hors ligne gabatchous

  • Plumelette
  • Messages: 14
concours de nouvelles et appels à textes
« le: 30 janvier 2019 à 21:10:26 »
Bonjour à toutes et à tous.

Peut-être vous êtes vous présenté à un concours de nouvelles ou à un appel à textes (ici plusieurs nouvelles sont élues).

Quelques remarques:

- Certains jurys vous retournent un critique détaillée de votre nouvelle.
Vous n'êtes pas retenu mais vous savez précisément pourquoi. On applaudit bien fort ces organisateurs si consciencieux.

- Dans d'autres cas on ne peut vous faire un "retour" si détaillé mais: 1) on est notifié de son échec 2) on peut lire les textes lauréats et là on ne peut que s'incliner devant la qualité des choix! On applaudit encore!

- Même cas que précédemment mais là vous réalisez que vous n'êtes pas du tout dans la "ligne du parti": vous n'appréciez pas les textes des lauréats mais au fond le jury a bien le droit d'avoir des goûts différents des vôtres. Bon c'est noté.
(Dans cette catégorie j'ai eu un cas extrême d'appel à textes: dans le temps j'ai bien lu une quarantaine de sélectionnés -il faut se faire un opinion que diable- et à part un texte génial et trois acceptables  j'ai trouvé l'ensemble subtilement farci de plagiats,  et, par pure charité chrétienne, je n'argumenterai pas plus sur  la qualité des textes).

- Autre cas: 1) on ne vous notifie pas de votre échec 2) on ne sait rien des textes lauréats. Bronca!

D'un autre coté je n'aimerai pas être jury (d'abord parce que c'est un gros boulot et ensuite parce que je n'ai pas de compétence littéraire) et je me demande comment ils perçoivent les réactions des candidats.

Perso dans les deux premiers cas je me fends d'un petit mot gentil. Non pas par fayotisme mais parce qu'il faut encourager les bons comportements.
Je confesse qu'une fois j'ai fait preuve de méchanceté: à la soumission suivante j'ai envoyé une nouvelle qui, si on la lisait entre les lignes, était une féroce critique de leurs critères de choix (peut-être la publierais-je sur ce forum ... à la condition que les lecteurs comprennent que le contexte ne s'appliquent pas à eux).

Et vous candidat(e)s ou membres de jury comment vivez-vous cela?

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 100
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : concours de nouvelles et appels à textes
« Réponse #1 le: 03 février 2019 à 15:48:31 »
Bonjour gabatchous,

Ton sujet est intéressant, je trouve que tu poses des questions que peuvent se poser les membres en tant que candidats ou même d'un point de vue extérieur.

Ici, il y a la période de sélection de la revue du Mammouth pendant laquelle les membres peuvent faire le choix d'un texte au moyen d'un vote (comme le fait un jury) et ont en plus les moyens d'argumenter leur appréciation des textes (via commentaires avant la sélection). Je me demande si l'introduction de ton sujet n'est pas un peu partisane, un peu trop moralisatrice, ce qui fait que cela peut être difficile de donner ses propres impressions si on a le sentiment qu'on va être jugé sur sa propre opinion.

Ça explique peut-être la raison pour laquelle personne n'a répondu au sujet (enfin, je n'ai sondé personne, donc c'est une hypothèse possible, il ne s'agit pas d'un constat du tout).


Citer
- Même cas que précédemment mais là vous réalisez que vous n'êtes pas du tout dans la "ligne du parti": vous n'appréciez pas les textes des lauréats mais au fond le jury a bien le droit d'avoir des goûts différents des vôtres. Bon c'est noté.

Le terme « ligne du parti » est selon moi très peu représentatif de la représentation des goûts dans une revue ou dans un Appel à Texte. Lorsqu'on sait qu'une majorité des appréciations s'en réfère au genre ou à l'esthétique du texte, à l'originalité de l'histoire ou aux désirs du lectorat, la dimension engagée du parti politique transparaît peu (à moins que cela soit précisé dans l'AT), donc je dirais qu'il ne faut pas prendre le terme « politique éditoriale » au pied de la lettre comme s'il s'agissait d'un choix partisan.


Citer
Perso dans les deux premiers cas je me fends d'un petit mot gentil. Non pas par fayotisme mais parce qu'il faut encourager les bons comportements.

Donc clairement, tu évoques le fait d'avoir un commentaire visant à encourager les bons comportements, il y a une dimension morale derrière cette intention, ce n'est pas tellement esthétique ou informatif, c'est plutôt éthique.

L'éthique de publication est essentielle pour un magazine, maintenant il vaut mieux que celui-ci s'offre un cadre éthique visant la liberté et la créativité des auteurs plutôt qu'un cadre qui aurait une sorte de forme propagandiste très éloignée d'une esthétique littéraire riche et développée ou d'une information sur des soucis de structure du récit ou de la grammaire.

Donc bon, le jury est-il recruté pour faire la morale ou plutôt fait-on appel à son savoir littéraire ? Ce n'est pas tout à fait les mêmes attentes !

Je dirais qu'on n'attend pas d'un jury qu'il fasse ce que font les curés et les imams, on attend quand même d'un jury un savoir littéraire sur l'actualité des lectures ou sur l'histoire de la littérature.


Citer
Et vous candidat(e)s ou membres de jury comment vivez-vous cela?

En ce qui me concerne, je n'ai essayé qu'une fois de répondre à un appel à texte il y a fort longtemps. J'étais jeune et pas tellement en mesure de faire un bon choix de compétition, je suis allé cherché quelque chose d'assez miteux (dont je tairai le nom par respect pour la diversité des goûts justement).

On m'a répondu qu'il fallait que j'arrête à jamais d'écrire tellement je faisais de la merde.

Pourtant une compétition très propre sur elle-même, c'était invraisemblable (les textes publiés étaient drôlement mignons), inimaginable de recevoir un commentaire aussi censeur (comme si un inconnu pouvait m'empêcher d'écrire, c'est absurde !). J'ai beaucoup appris de cette surprenante expérience (je ne m'attendais pas à recevoir un argumentaire m'incombant d'arrêter là mes écrits, comme me faisant un rappel de censure issu de je ne sais quelle autorité), j'ai pu comprendre le manque de discernement de certains critiques, et le décalage entre ce qu'on attendrait d'eux et ce qu'ils offrent parfois (comme hors des réalités).

Bon, par la même occasion, il fallait envoyer une compensation financière (donc en plus j'ai payé ce retour infamant, inoubliable !!).

J'étais très fier de susciter une si vive réaction sur un texte dont le propos était pourtant très anodin (une histoire d'amour de jeunesse, un récit innocent).

J'en retiens surtout la conclusion qu'il est essentiel de ne pas percevoir un critique ou un jury comme la bulle qui encerclerait l'auteur et le conditionnerait, mais bien comme un lecteur comme un autre qui ne voit le visage de la création que depuis une lorgnette. Et c'est normal, un retour critique n'est pas la vérité divine, c'est un enrichissement et une diversification des points de vue, même s'il est mieux adapté de s'orienter vers les AT des jurys qu'on aime plutôt que d'envoyer à des magasines que l'on apprécierait pas trop, ça permet d'aller vers ses propres goûts de ne pas aller vers le contraire de ce à quoi on aspire. Par la même occasion, on en sait peu sur les auteurs qui envoient des textes aux AT (des inconnus), il ne faut pas faire comme si l'on connaissait leurs parcours de vie en ayant juste lu quelques pages d'eux, cela peut provoquer des situations ridicules.

Les « coups de cœur » existent, mais attention à ne pas trop vite en faire un idéal de publication, c'est ce que je pense du sujet.
« Modifié: 03 février 2019 à 15:56:07 par Alan Tréard »

Hors ligne gabatchous

  • Plumelette
  • Messages: 14
Re : concours de nouvelles et appels à textes
« Réponse #2 le: 04 février 2019 à 14:46:51 »
Citer
Je dirais qu'on n'attend pas d'un jury qu'il fasse ce que font les curés et les imams, on attend quand même d'un jury un savoir littéraire sur l'actualité des lectures ou sur l'histoire de la littérature.
Tout à fait! Comme je ne fais l'ayatollah que dans mon propre métier (ça oui!) je suis tout surpris de donner l'impression de moralisatouiller en parlant d'écriture ::).

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 100
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : concours de nouvelles et appels à textes
« Réponse #3 le: 04 février 2019 à 14:52:02 »
Faire la justice soi-même ou encourager les bons comportements, c'est une attitude morale, ce n'est pas à proprement parler littéraire (même si je reconnais que la littérature aborde aussi les sujets d'opinion et d'éthique auxquels tu t'intéresses).

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 642
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : concours de nouvelles et appels à textes
« Réponse #4 le: 04 février 2019 à 17:07:23 »
Citer
Tout à fait! Comme je ne fais l'ayatollah que dans mon propre métier (ça oui!) je suis tout surpris de donner l'impression de moralisatouiller en parlant d'écriture ::).
Non t'inquiètes ça n'en a pas l'air, c'est juste Alan qui surinterprete tes mots  ::)

Citer
Ça explique peut-être la raison pour laquelle personne n'a répondu au sujet (enfin, je n'ai sondé personne, donc c'est une hypothèse possible, il ne s'agit pas d'un constat du tout).
Non.


Intéressant ton expérience cela dit Alan !




Citer
D'un autre coté je n'aimerai pas être jury (d'abord parce que c'est un gros boulot et ensuite parce que je n'ai pas de compétence littéraire) et je me demande comment ils perçoivent les réactions des candidats.
(y'avait  ce sujet ici qui pourrait t'intéresser sur comment ca peut être perçu les envois de textes à des éditeurs ^^ https://monde-ecriture.com/forum/index.php/board,70.0.html et ça répond grandement aussi au fait de oui, pas besoin d'être fayot mais mettre un petit mot c'est important)
Sinon les différents profils de réponses qu'on reçoit quand on participe, bah c'est pas mal ça  :mrgreen:



Et je déplace dans l'antichambre !
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.042 secondes avec 22 requêtes.