Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

22 août 2019 à 11:08:44

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Essais, documents » Le règne du langage-Enquête sur les origines de la langue-(Tom Wolfe)

Auteur Sujet: Le règne du langage-Enquête sur les origines de la langue-(Tom Wolfe)  (Lu 782 fois)

Hors ligne Champdefaye

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 739
  • L'éléphant est irréfutable
    • Le Journal des Coutheillas
Critique aisée n° 148

Le règne du langage
Enquête sur les origines de la langue
Tom Wolfe - 2016

Bien sûr, si vous avez l'habitude de mes Crititiques aisées ,vous savez déjà que j'aime beaucoup Tom Wolfe. Je ne reviendrai pas sur les formidables Bûcher des Vanités, Bloody Miami, Embuscade à Fort Bragg, ni sur le décevant Moi, Charlotte Simmons. Il m'a habitué à des grands romans débordant de vitalité et de volubilité, remplis de caractères forts et d'actions intenses, dans une langue d'une richesse et d'une inventivité presque incroyable.
Tom Wolfe est mort au mois de mai de cette année à l'âge de 88 ans, et la dernière œuvre qu'il nous a livrée n'est pas un roman. C'est un essai sur le langage, cet instrument qu'il a su si bien manier, une enquête très érudite (parfois un peu trop, enfin un peu trop pour moi, avec ses innombrables notes de bas de page), mais une enquête passionnante, écrite dans le style humoristique et irrespectueux qu'on lui connaît.
Un extrait de la première page vous en donnera le ton :
"(...en 2016...) huit ténors de la théorie évolutionniste, des linguistes, des biologistes, des anthropologues et d'autres experts en informatique avaient décidé d'annoncer qu'ils laissaient tomber, qu'ils jetaient l'éponge, qu'ils s'avouaient incapables de résoudre l'énigme des origines du langage humain ainsi que son fonctionnement.
(...le groupe...) concédait que le seul résultat (des quarante dernières années) avait été une colossale perte de temps pour un grand nombre de sommités universitaires.
Bizarre, assurément ! C'était la première fois que j'entendais parler d'experts se réunissant dans le seul but d'admettre qu'ils avaient misérablement échoué. Très, très bizarre...
"
C'est à partir de cette constatation de départ que Wolfe se lance dans une étude documentaire de l'histoire des théories de la naissance et de l'évolution du langage. Il nous  fera passer
—de Wallace (1823 – 1913), le modeste chercheur de basse extraction, véritable inventeur de la théorie évolutionniste, à Darwin (1809 – 1882), gentleman britannique qui, tout en le regrettant sincèrement et avec le soutien actif de la gentry scientifique, lui vole la paternité de cette théorie,
—de Darwin à Müller (1823 – 1900), linguiste oxfordien qui anéantit le caractère global de la théorie darwinienne selon laquelle l'homme n'est qu'un animal parmi les autres en déclarant que l'homme possède un pouvoir inégalé, celui du langage, un pouvoir suprême dont aucune bestiole n'a jamais disposé ni ne disposera jamais, pouvoir inexplicable par la théorie de la sélection naturelle,
—de Müller à Mendel 1822 – 1884), dont les lois de la génétique sont phagocytées par les évolutionnistes,
—de Mendel à Chomsky (1928 - ), le charismatique linguiste qui jure qu'on n'apprend pas à parler mais qu'on naît avec un organe du langage comme on naît avec un cœur et des reins et que toutes les langues existant sur la planète n'en font en réalité qu'une seule, avec juste quelques accents locaux mineurs,
—de Chomsky à Everett (1951- ), chercheur de terrain, qui débusque une tribu de quelques centaines d'amazoniens dont la langue ne satisfait pratiquement aucune des cases Chomskyenne, réduisant ainsi sa théorie à zéro.
Vous êtes un peu perdu, non ? Si ? Alors je vais rappeler succinctement que selon la théorie Darwiniste-Wallacienne, l'homme est le résultat de l'évolution des animaux par sélection naturelle, les plus adaptés à leur milieu étant les plus aptes à survivre. Selon cette théorie, et peu importe les détails, l'homme est un animal, qui a réussi, peut-être, mais c'est un animal comme les autres. Mais Müller dit qu'il y a une barrière "qu'aucune brute ne franchira jamais" entre  l'homme et l'animal, et que cette barrière, c'est le langage. D'où l'idée de Chomsky selon laquelle l'homme nait avec un organe du langage. Malgré l'énorme succès médiatique de Chomsky, un obscur petit chercheur, Everett, moitié explorateur, moitié anthropologue, ose foutre en l'air toute la théorie de la star des linguistes de laboratoire, en prouvant qu'elle ne rend pas compte du langage d'une tribu amazonienne.
Mais vous demandez-vous, comment de telles luttes d'universitaires ont-elles pu intéresser le critique romanesque qu'est Champdefaye ? Hé bien, mais grâce à la verve de Wolfe qui jubile en constatant qu'après presque deux cents ans de théories, de controverses, de bagarres et d'insultes entre savants, on en est arrivé, Chomsky compris, à dire aujourd'hui que  " (...) les questions les plus fondamentales relatives à l'apparition (du langage) et à son évolution demeurent plus énigmatiques que jamais " et qui termine son essai en nous révélant la vérité sur la nature du langage, la mnémotechnie, qui n'est qu'un outil développé par l'homme, mais un outil à part entière, au même titre que la roue et l'ordinateur. Sacré Tom Wolfe !


Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 223
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Le règne du langage-Enquête sur les origines de la langue-(Tom Wolfe)
« Réponse #1 le: 29 janvier 2019 à 16:49:16 »
Je trouve ton compte-rendu de lecture percutant car il pose des questions évidentes.

En revanche, je crois que ta conclusion à l'égard de Tom Wolf n'est pas très valorisante pour lui, donc je me demande un peu ce qui t'a déçu dans les conclusions du livre ; il y a quelque chose qui m'échappe encore.

Hors ligne Champdefaye

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 739
  • L'éléphant est irréfutable
    • Le Journal des Coutheillas
Re : Le règne du langage-Enquête sur les origines de la langue-(Tom Wolfe)
« Réponse #2 le: 30 janvier 2019 à 11:37:42 »
Citer
En revanche, je crois que ta conclusion à l'égard de Tom Wolf n'est pas très valorisante pour lui, donc je me demande un peu ce qui t'a déçu dans les conclusions du livre ; il y a quelque chose qui m'échappe encore.


Ce n'est pas la première fois qu'en lisant l'un de tes commentaires, je me demande si nous parlons la même langue. Un ami à moi, communicologue, me répète depuis des années que la signification du message n'est pas dans le message lui-même, mais dans celui qui le reçoit, autrement dit, ce n'est pas l'auteur qui met le sens, mais celui qui lit le texte. Thèse que je conteste depuis autant d'années qu'il me la répète. Eh bien, parfois, tes commentaires me font croire que cet ami a raison.

Tout d'abord, je confirme qu'en général, j'aime beaucoup ce que Wolfe écrit et sa façon de l'écrire.

(...vous savez déjà que j'aime beaucoup Tom Wolfe. Je ne reviendrai pas sur les formidables Bûcher des Vanités, Bloody Miami, Embuscade à Fort Bragg,(...)

(...) grands romans débordant de vitalité et de volubilité, remplis de caractères forts et d'actions intenses, dans une langue d'une richesse et d'une inventivité presque incroyable.(...)


C'est un essai sur le langage, cet instrument qu'il a su si bien manier, (...) mais une enquête passionnante, écrite dans le style humoristique et irrespectueux qu'on lui connaît.(...)

(...) grâce à la verve de Wolfe qui jubile (...)


Ensuite, je ne vois pas ce que mes dernières lignes, ma conclusion, ont de peu valorisant pour Wolfe :

(...) qui termine son essai en nous révélant la vérité sur la nature du langage, la mnémotechnie, qui n'est qu'un outil développé par l'homme, mais un outil à part entière, au même titre que la roue et l'ordinateur. Sacré Tom Wolfe ! (...)

Visiblement, et nos derniers échanges le prouvent (De Gaulle et les femmes), ce n'est pas que nous ne voyons pas les choses de la même façon, c'est que tu ne comprends pas mes textes comme j'aurais voulu qu'ils soient compris et/ou que je ne comprends rien à tes commentaires.
Comme je disais l'autre jour : faut s'y faire.


 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.108 secondes avec 22 requêtes.