Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

24 août 2019 à 22:45:47

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Théâtre et poésie » [Théâtre] Les Caprices de Marianne (Alfred de Musset)

Auteur Sujet: [Théâtre] Les Caprices de Marianne (Alfred de Musset)  (Lu 858 fois)

Hors ligne Eveil

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 867
[Théâtre] Les Caprices de Marianne (Alfred de Musset)
« le: 26 janvier 2019 à 07:34:50 »


J'aime beaucoup Musset. Je le trouve d'un romantisme puissant et sensible. Marianne est très intéressante, mes souvenirs datent mais elle je ne l'oublierai pas. C'est un personnage fort, critique et lucide sur sa condition de femme à cette époque, contrairement à son prétendant, cliché romantique naïf et fragile. Marianne, inaccessible, envoie balader, même et surtout l'amour.

" Marianne. - Qu'est-ce après tout qu'une femme ? L'occupation d'un moment, une coupe fragile qui renferme une goutte de rosée, qu'on porte à ses lèvres et qu'on jette par-dessus son épaule. Une femme ! c'est une partie de plaisir ! Ne pourrait-on pas dire quand on en rencontre une : voilà une belle nuit qui passe ? Et ne serait-ce pas un grand écolier en de telles matières, que celui qui baisserait les yeux devant elle, qui se dirait tout bas : « Voilà peut-être le bonheur d'une vie entière », et qui la laisserait passer ? "

"Ne m'attends pas ce soir, car la nuit sera noire et blanche"

Hors ligne Baptiste

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 645
  • Pingouin de Patagonie
    • Rêves de comptoir
Re : [Théâtre] Les Caprices de Marianne (Alfred de Musset)
« Réponse #1 le: 26 janvier 2019 à 12:06:06 »
J4aime également énormément Musset. Et si j'ai une petite préférence pour Fantasio ou Lorenzacio (essentiellement pour les idées de mise en scène que j'ai pu avoir), j'ai beaucoup aimé cette Marianne là qui fait partie à mon avis du panthéon des premier rôles féminin un peu intéressant à jouer.

J'ai des copains qui ont en fait une version y a quelque années, c'est comme ça que j'ai découvert ce texte, et j'avais trouvé ça très fort.
Et comme Eveil j'aime enormement la scène ou Marianne envoie Octave sur les roses.
Et j'aime bien aussi cette rélique d'octave :
Citer
Marianne.

Encore ici, seigneur Octave ? et déjà à table ? C’est un peu triste de s’enivrer tout seul.

Octave.

Le monde entier m’abandonne ; je tâche d’y voir double, afin de me servir à moi-même de compagnie.

Hors ligne Loïc

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 659
  • Cas désespérant
Re : [Théâtre] Les Caprices de Marianne (Alfred de Musset)
« Réponse #2 le: 26 janvier 2019 à 18:07:14 »
Je l'avais lu en pnépa, ptet même cité en dissert mais aujourd'hui je me souviens de rien.
Va me falloir un programme de relectures théâtrales
"Moi je crois aux histoire auxquelles les autres ne croient pas encore."
Angèle

"Les Grandes Histoires sont celles que l'on a déjà entendues et que l'on n'aspire qu'à réentendre.
Celles dans lesquelles on peut entrer à tout moment et s'installer à son aise."
Arundhati Roy

Hors ligne Eveil

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 867
Re : [Théâtre] Les Caprices de Marianne (Alfred de Musset)
« Réponse #3 le: 26 janvier 2019 à 18:19:24 »
Citer
Je l'avais lu en pnépa
la pnépa c'est quand t'as la haine de la prépa ?

Lorenzaccio c'est grand, Fantasio je veux le lire (Baptiste si tu veux ficher) et j'essaierai de faire une fiche sur On ne badine pas avec l'amour, que j'ai aimée aussi.
"Ne m'attends pas ce soir, car la nuit sera noire et blanche"

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 229
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Re : [Théâtre] Les Caprices de Marianne (Alfred de Musset)
« Réponse #4 le: 19 février 2019 à 18:11:04 »
Je l'avais lu en pnépa, ptet même cité en dissert mais aujourd'hui je me souviens de rien.
Va me falloir un programme de relectures théâtrales

Ah ! Oui, mon cher Loïc, je pense que tes commentaires de lecture sont les bienvenus, c'est agréable de profiter de ton regard et je dois dire que j'y trouve souvent une curiosité qui me parle.

Merci à toi Eveil également pour avoir fait revivre la pièce, je me souvenais avoir trouvé chez Musset une forme de mystère sur les amours, une marque de la profondeur des sentiments, on y ressent de vives émotions, et le personnage de Marianne est très émouvant. Mon cher Loïc, tu nous diras ce que tu en penses !! :bouquine:

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.042 secondes avec 22 requêtes.