Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

18 avril 2019 à 21:01:10

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'Atelier » Féminisme et écriture ?

Auteur Sujet: Féminisme et écriture ?  (Lu 2858 fois)

Hors ligne Plume dange

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 131
Féminisme et écriture ?
« le: 19 janvier 2019 à 18:32:21 »
Bonsoir,

Désolée pour ce titre moisi, je n'ai pas d'autres idées en stock pour le moment  :-[
J'espère que c'est la bonne section pour ce type de questions !

Je m'interroge pas mal sur ce type de sujets en ce moment, et je remarque que dans mon projet actuel, mon personnage principal devait être à l'origine une jeune femme/adolescente, et qu'au fur et à mesure des dérives, elle a pris de moins en moins d'importance dans le scénario. La plupart des décisions sont prises par des hommes, ce sont en quelque sorte eux qui mènent l'intrigue, alors qu'à la base ils ne devaient être que des personnages relativement secondaires. Ca m'embête un peu d'une certaine façon, et je me demande si pour des projets futurs je ne devrais pas me forcer à avoir des personnages féminins plus "forts" par exemple.
On me dit souvent que je me pose trop de questions et que ça n'en vaut pas la peine.
Je me demandais, que pensez vous de ce genre de considérations ? Est ce que vous faites parfois exprès de changer le genre/sexe d'un personnage ? Est ce que ça a une quelconque importance pour vous ?

J'espère que je me suis exprimée clairement... Bonne soirée à vous  :)

Hors ligne Ashka

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 2 011
Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #1 le: 19 janvier 2019 à 19:54:57 »
Hello  ;)

Je t'avoue que oui, c'est un truc qui me pose question, généralement, je m'arrange dans l'histoire pour que l'héroïne ait son quart-d'heure de gloire. Peut-être pour relativiser, se dire que dans la vraie vie une femme forte ne l'est pas H 24, et que du coup ça permet aussi d'avoir des personnages secondaires intéressants. Une héroïne peut aussi être attachante de bien des manières et pas forcément en étant à l'origine des actions et des stratégies fumeuses. Je crois qu'il existe bien des personnages qui nous restent en tête au tout premier plan, même s'il ne le sont pas dans le roman.

Par ex Gavroche dans les misérables, celui là je ne risque pas de l'oublier, alors que tout le reste, si.

Maintenant, à toi aussi peut-être de lutter dans ton histoire pour muscler ton personnage si tu n'es pas heureuse de ça, que diable vive les femmes !   :guillaume:

Hors ligne Plume dange

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 131
Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #2 le: 19 janvier 2019 à 20:10:26 »
Merci pour ta réponse  :)

Oui, c'est vrai que ce n'est pas parce que ce n'est plus le personnage principal qu'elle n'a plus aucune valeur, je me disais surtout que je suis tombée dans le cliché du personnage féminin "passif".

Dans ce cas de figure, est-ce que tu (je peux dire tu ?) n'as pas peur que ce soit un risque de saboter l'histoire, ou que ça ait l'air artificiel ? J'ai pensé à transformer un des personnages masculins en fille (d'ailleurs à la base ça devait être une fille et j'ai changé d'avis en cours de route), et rien à faire, dans ma tête ça ne collait pas du tout et je n'arrivais pas à l'écrire en tant que fille.  Des astuces pour ça ? (désolée si j'en demande trop  :-[) Dans mon cas c'est difficile de "muscler" les personnages féminins, par rapport à leur rôle dans l'intrigue... mais pour des projets futurs j'essaierai sans doute de faire ça !

Hors ligne Mili Susjé

  • Scribe
  • Messages: 77
Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #3 le: 19 janvier 2019 à 20:14:36 »
Personnellement, je me pose pas cette question, pourquoi?
Car c'est souvent des femmes au milieu de mes histoires, en réalité une femme, j'ai toujours préféré faire des femmes... Personnellement, moi je me force à mettre des hommes :')

Je pense que sa dépend juste des préférences ou de soit, peut être car je suis une femme, et que les personnes qu'on était importante dans ma vie on était principalement des femmes.

Après, une héroïne qui ce laisse balader, bon... c'est chaud. Surtout si c'est l'héroïne, elle es censé être présente...

J'aurais juste une seul chose à te dire: pourquoi tu n'arrive pas à écrire des femmes fortes? Essaye plutôt de d'abord faire un travail sur toi, pourquoi donner que des rôles de pouvoir et de décision à des hommes? Pourquoi tu peut pas y voir une femme?

C'est bien de prendre conscience d'un soucis, mais essaye de travailler sur toi, sur pourquoi tu n'arrive pas, c'est peut être du à ta vision de la femme, de tes expériences avec. (je suis un peu maladroite mais j'espère que tu comprend) J'ai moi même ce soucis avec les hommes, donc ^^"
A vous, cher amis!

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 925
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #4 le: 19 janvier 2019 à 20:15:44 »
Bonjour Plume dange,

Je trouve que tu poses une question importante, la littérature féministe propose des femmes de caractère qui jouent un rôle important dans le déroulement de l'histoire ; cependant celles-ci le font par choix, selon moi.

Prendre l'engagement de décrire une femme qui s'engage à faire vivre le récit, je crois aussi que c'est quelque part une femme différente des autres, car je crois que plus une femme s'affirme, plus elle porte ses valeurs et son idéal selon ses motivations propres, celles-ci lui appartiennent pleinement (elles ne lui sont pas déléguées par d'autres, c'est la liberté !), plus elle sera différente des autres.

Il y a des femmes sur ce forum qui écrivent, peut-être auront-elles un avis différent du mien, et pourront te donner leur regard sur leur propre expérience !

Hors ligne Plume dange

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 131
Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #5 le: 19 janvier 2019 à 20:36:39 »
Merci pour vos réponses  :)

Personnellement, moi je me force à mettre des hommes :')


J'ai très longtemps eu ce "problème" là, où je n'avais quasiment que des personnages féminins, maintenant en termes de quantité j'arrive à équilibrer, c'est juste le rôle pour le coup. Je suppose que c'est une sorte de progrès ?  :mrgreen:


Après, une héroïne qui ce laisse balader, bon... c'est chaud. Surtout si c'est l'héroïne, elle es censé être présente...


Du coup ce n'est clairement plus l'héroïne en fait dans ma tête. Le rôle de "héros" a gentiment glissé d'elle aux deux hommes, sans que je m'en rende vraiment compte.


J'aurais juste une seul chose à te dire: pourquoi tu n'arrive pas à écrire des femmes fortes? Essaye plutôt de d'abord faire un travail sur toi, pourquoi donner que des rôles de pouvoir et de décision à des hommes? Pourquoi tu peut pas y voir une femme?

C'est bien de prendre conscience d'un soucis, mais essaye de travailler sur toi, sur pourquoi tu n'arrive pas, c'est peut être du à ta vision de la femme, de tes expériences avec. (je suis un peu maladroite mais j'espère que tu comprend) J'ai moi même ce soucis avec les hommes, donc ^^"

C'est bien le souci, c'est que c'est complètement inconscient pour le coup, et que je ne faisais pas ça étant plus jeune. Ce qui m'embête profondément. Les personnages féminins que j'avais avant n'étaient ni particulièrement forts ni particulièrement faibles, c'était plus... équilibré ? Je ne sais pas si c'est le bon terme ^^"
J'y réfléchis beaucoup, crois moi  ;) C'est en partie pour ça que j'ai posé ma question, pour avoir les points de vue d'autres personnes et avoir de la matière à réfléchir.
Après j'évolue dans un milieu un peu étrange, ça joue peut-être. Je suis majoritairement entourée d'hommes, historiquement c'est un domaine très masculin, mais nos professeures (?) (les femmes donc, surtout) sont féministes (de façon un peu maladroite mais c'est un net progrès vu le milieu). Nos enseignantes nous incitent à nous mettre en valeur en tant que femmes ingénieures, pour moi ça a un peu l'effet inverse parce que ça me met très mal à l'aise, mais je digresse un peu là.

Bonjour Plume dange,

Je trouve que tu poses une question importante, la littérature féministe propose des femmes de caractère qui jouent un rôle important dans le déroulement de l'histoire ; cependant celles-ci le font par choix, selon moi.

Prendre l'engagement de décrire une femme qui s'engage à faire vivre le récit, je crois aussi que c'est quelque part une femme différente des autres, car je crois que plus une femme s'affirme, plus elle porte ses valeurs et son idéal selon ses motivations propres, celles-ci lui appartiennent pleinement (elles ne lui sont pas déléguées par d'autres, c'est la liberté !), plus elle sera différente des autres.

Il y a des femmes sur ce forum qui écrivent, peut-être auront-elles un avis différent du mien, et pourront te donner leur regard sur leur propre expérience !
Du coup je me pose une autre question, est-ce que c'est nécessairement un parti pris féministe que de créer un personnage féminin fort et de le mettre au centre de l'histoire ?

Hors ligne Mili Susjé

  • Scribe
  • Messages: 77
Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #6 le: 19 janvier 2019 à 20:52:40 »
"Du coup je me pose une autre question, est-ce que c'est nécessairement un parti pris féministe que de créer un personnage féminin fort et de le mettre au centre de l'histoire ?"

Oui, et non.
Sa peut être un choix, ou juste une préférence, tu n'est d'ailleurs pas obliger d'avoir une femme en héroïne pour être féministe.
En faite, tu peut très bien ne pas avoir du tout de femmes et avoir un message féministe, après tout, le féministe es pour certes, l'égalités, mais le droit à chacun d'être égaux, et de ne plus être mis dans une case du à notre sexe.

Dans un sens, faire une femme forte, juste pour être féministe, n'est pas dans un sens faire le contraire?

Quand je fais mes personnages, je fais juste des personnages que j'aime, je me force à faire des hommes, mais pas par message féministe, non, juste car sinon j'en dessinerais jamais x'D  Et que je voudrais en dessiner plus souvent.

Il ne faut pas non plus allez dans de la discrimination positif, par contre, si pour toi l'héroïne n'est plus l'héroïne, tu dois changer sa, avec plusieurs possibilité, faire donc de ces deux hommes, ou un seul des deux le personnage principal soit mettre l'héroïne plus en valeurs.

Forcer les choses ne va pas les arranger, pour moi, tu doit juste te poser la question de pourquoi sa te dérange. Comment ton évolution t'a influencer, un auteur doit ce connaître, ses qualités et ses défauts, pour donner le meilleure de soit, ou le pire dans ses textes.

Après, on connait pas ton livre, ou comment c'est fait. On peut pas vraiment juger, la seul chose qu'on à, c'est qu'apparemment l'héroïne es devenue le cliché de femme passif avec deux mecs à ses côtés qui eux prennent les décisions (et si tu m'annonce un triangle amoureux, je fuis! :'( ) C'est le genre d'histoire que moi, et je dis bien, MOI, je déteste, voir une femme fragile qui ce laisse balader me donne envie de la secouer, mais voir un HOMME ce faire balader me fait AUSSI envie de le secouer et de le faire bouger ces petites fesses. Etre faible, c'est une chose, être manipulable et maliable, une autre. Les hommes peut très bien prendre des décisions importante, mais ses réactions fassent à ces choix peuvent aussi bien allez dans ce sens, que pas du tout ou apporter un message plus mitigé.
A vous, cher amis!

Hors ligne derrierelemiroir

  • Prophète
  • **
  • Messages: 947
Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #7 le: 19 janvier 2019 à 20:55:51 »
Salut Plume dange

Je ne trouve pas que c'est un parti pris féministe. Je trouve qu'il peut y avoir autant de diversité dans des personnages qu'il y en a en vrai entre tous les individus peuplant, qui ont peuplé, et qui peupleront cette planète.

Aussi, je ne trouve pas que d'avoir un personnage qui est une femme forte signifie que tu as un parti pris féministe. ça reviendrait à dire que les femmes fortes existent que depuis que le féminisme existe. A mes yeux, il y a toujours eu des femmes fortes, comme il y en a eu des faibles, et cela va de même pour tous les autres sexes.

Je pense que le personnage dépend beaucoup du message que tu aimerais faire passer. De l'histoire que tu aimerais raconter.

EDIT du coup je crois que je répète un peu ce que Mili vient de dire
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Mili Susjé

  • Scribe
  • Messages: 77
Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #8 le: 19 janvier 2019 à 20:59:06 »
derrierelemiroir: Tu le dit cependant tellement mieux que moi x'D Donc je t'en remercie :)
A vous, cher amis!

Hors ligne Xavier

  • Scribe
  • Messages: 60
Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #9 le: 19 janvier 2019 à 21:00:08 »
Du coup je me pose une autre question, est-ce que c'est nécessairement un parti pris féministe que de créer un personnage féminin fort et de le mettre au centre de l'histoire ?

Si on en croit certains auteurs, ce serait même plutôt le contraire. Dans son cours sur l'écriture fantastique, Brandon Sanderson aborde le fait d'écrire des personnages du sexe opposée. Pour lui un des travers à éviter est justement de créer uniquement des parangons avec ses personnages de sexe opposée puisque ça crée des personnages superficiel.
Après si c'est un personnage complet fort avec ses faiblesses, je pense pas. Je pense même que ce peut être détrimental pour l'oeuvre de vouloir y ajouter un message féministe. Après c'est comme tout, si c'est bien fait, ça passera...

Sinon concernant le fait de changer le sexe d'un personnage, je le fait souvent quand je décide de son rôle dans l'histoire, mais une fois qu'il est écrit c'est pas possible pour moi. Pour moi si un personnage a son sexe interchangeable sans modifier un seul dialogue ou une seule description c'est qu'il était soit trop secondaire, soit mal écrit.

Enfin, pour moi c'est pas mal que les clés de résolution ne viennent pas que du personnage principal, sinon les autres deviennent trop secondaires et perdent en utilité.
- Xavier


Hors ligne Mili Susjé

  • Scribe
  • Messages: 77
Re : Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #10 le: 19 janvier 2019 à 21:02:53 »
Enfin, pour moi c'est pas mal que les clés de résolution ne viennent pas que du personnage principal, sinon les autres deviennent trop secondaires et perdent en utilité.

Après si le personnage principal ne résout rien, c'est clairement pas mieux non plus...
A vous, cher amis!

Hors ligne Plume dange

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 131
Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #11 le: 19 janvier 2019 à 21:09:26 »
Merci à tous pour les réponses en tout cas, j'avais peur que ça n'intéresse personne mais du coup c'est génial, j'ai de quoi me creuser la tête et approfondir le sujet !


Dans un sens, faire une femme forte, juste pour être féministe, n'est pas dans un sens faire le contraire?


C'est exactement ce qui me "pose problème", j'ai très peur que ça ait l'air artificiel.

Zéro romance dans cette histoire je te rassure x)
Dans ma tête le personnage principal est très clairement un des deux hommes, à voir après comment ça ressort à l'écriture. Je pense que je posterai dans la section textes longs quand j'aurai un peu plus avancé, on verra si c'est si calamiteux que ça.
techniquement elle n'est pas particulièrement faible, le contexte joue pas mal (personnage isolé, loin de chez elle, ne parle pas la langue).


Bref, à la base je ne voulais pas parler de ce projet en particulier mais rester sur du plus général, c'est juste que c'est ce truc là qui m'a fait tilter ^^"

Salut Plume dange

Je ne trouve pas que c'est un parti pris féministe. Je trouve qu'il peut y avoir autant de diversité dans des personnages qu'il y en a en vrai entre tous les individus peuplant, qui ont peuplé, et qui peupleront cette planète.

Aussi, je ne trouve pas que d'avoir un personnage qui est une femme forte signifie que tu as un parti pris féministe. ça reviendrait à dire que les femmes fortes existent que depuis que le féminisme existe. A mes yeux, il y a toujours eu des femmes fortes, comme il y en a eu des faibles, et cela va de même pour tous les autres sexes.


En fait je pensais au fait de se forcer à créer ce genre de personnages, qui pour moi pourrait être problématique. Ce ne serait pas la présence du personnage qui fait le parti pris, mais plutôt l'intention derrière.
Je suis désolée si ce n'est pas clair, je réfléchis à la question en même temps que j'écris ^^"


Si on en croit certains auteurs, ce serait même plutôt le contraire. Dans son cours sur l'écriture fantastique, Brandon Sanderson aborde le fait d'écrire des personnages du sexe opposée. Pour lui un des travers à éviter est justement de créer uniquement des parangons avec ses personnages de sexe opposée puisque ça crée des personnages superficiel.
Après si c'est un personnage complet fort avec ses faiblesses, je pense pas. Je pense même que ce peut être détrimental pour l'oeuvre de vouloir y ajouter un message féministe. Après c'est comme tout, si c'est bien fait, ça passera...

Sinon concernant le fait de changer le sexe d'un personnage, je le fait souvent quand je décide de son rôle dans l'histoire, mais une fois qu'il est écrit c'est pas possible pour moi. Pour moi si un personnage a son sexe interchangeable sans modifier un seul dialogue ou une seule description c'est qu'il était soit trop secondaire, soit mal écrit.


L'idée serait que ça peut être trop difficile dans la peau de quelqu'un du sexe opposé pour l'écrire correctement ? (c'est une vraie question, pas de la rhétorique).
Et merci pour cet avis.


EDIT :  Je me rends compte en me relisant qu'il y a plein de trucs pas clairs du tout dans mon discours donc vraiment désolée :/
« Modifié: 19 janvier 2019 à 21:13:33 par Plume dange »

Hors ligne derrierelemiroir

  • Prophète
  • **
  • Messages: 947
Re : Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #12 le: 19 janvier 2019 à 21:12:44 »
derrierelemiroir: Tu le dit cependant tellement mieux que moi x'D Donc je t'en remercie :)
arf non pas du tout  :oxo:
Spoiler
[close]

Citer
En fait je pensais au fait de se forcer à créer ce genre de personnages, qui pour moi pourrait être problématique. Ce ne serait pas la présence du personnage qui fait le parti pris, mais plutôt l'intention derrière.
mmh je comprends un peu mieux, même si je ne comprends pas pourquoi tu veux te forcer à créer un personnage?
"[...] alors le seul fait d'être au monde
  remplissait l'horizon jusqu'aux bords"
  Nicolas Bouvier

Hors ligne Plume dange

  • Calligraphe
  • *
  • Messages: 131
Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #13 le: 19 janvier 2019 à 21:15:38 »
Simplement parce que je me dis qu'en tant que femme/fille c'est un peu dommage de "laisser le beau rôle" à des personnages masculins vu qu'il y a déjà beaucoup plus de personnages masculins "intéressants" dans la littérature existante.
C'est certainement très bête voire un peu niaiseux  :/

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 925
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Re : Féminisme et écriture ?
« Réponse #14 le: 19 janvier 2019 à 21:19:31 »
Aussi, je ne trouve pas que d'avoir un personnage qui est une femme forte signifie que tu as un parti pris féministe. ça reviendrait à dire que les femmes fortes existent que depuis que le féminisme existe. A mes yeux, il y a toujours eu des femmes fortes, comme il y en a eu des faibles, et cela va de même pour tous les autres sexes.

Oui, j'irai même plus loin en disant qu'une femme qui s'affirme n'est pas nécessairement féministe.

Cependant une femme soumise n'est pas tout à fait féministe, enfin dans les grandes lignes...

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.542 secondes avec 22 requêtes.