Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

28 février 2020 à 19:59:52

Le Monde de L'Écriture » Salon littéraire » L'antichambre de l'édition » La lecture de manuscrit par un professionnel ?

Auteur Sujet: La lecture de manuscrit par un professionnel ?  (Lu 1306 fois)

Hors ligne Erwan

  • Chaton Messager
  • Prophète
  • **
  • Messages: 664
Re : La lecture de manuscrit par un professionnel ?
« Réponse #15 le: 16 décembre 2019 à 17:50:56 »
[...]
N'est-il pas anormal qu'un auteur paie pour accéder à l'édition ? ne devrais-je pas être payer pour écrire et non l'inverse ? Ou alors est-ce que c'est un investissement, comme pour une entreprise. Et, je repose la question à l'envers : n'y a-t-il pas eu beaucoup d'auteurs qui en sont passé par là avant de réussir ? N'ont-ils pas des agents et autres ?
[...]

Les auteurs qui réussissent ont du talent et correspondent aux attentes du public, je pense que c'est la base. La plupart des auteurs débutants sont pauvres, c'est à dire qu'ils reçoivent quelques milliers d'euros d'avance de la part de leur éditeur (genre 3000 euros), et ensuite souvent rien, parce que le livre tombe dans les oubliettes déjà noircies d'une affreuse sur-production littéraire. Donc, réponse à la question "est-ce un investissement" : tu ne gagneras pas grand chose dans l'affaire, parce qu'il n'est pas sûr que tu sois retenue de toute façon. Si ton but est absolument d'être édité, l'auto-édition permet cela avec les sommes que tu envisages de mettre dans ton roman. Ta diffusion ne sera pas énorme, mais ça ne changera pas grand-chose.

Les auteurs qui réussissent dès le premier bouquin, oui, ça existe. Je ne pense pas que ce soit la majorité, franchement. Mais dans tout les cas, ce qui est le moteur, c'est le bouche à oreille, et l'effet de levier réputationnel (je ne sais pas comment le dire autrement  :-[). Je veux dire, ton bouquin, par bouche à oreille, se répand comme une traînée de poudre, les médias emboîtent le pas, les blogs etc, et ça fait effet boule de neige. Les auteurs débutants "normaux"  :mrgreen:, subissent l'effet inverse : que dalle ou presque en bouche-à-oreille, un désintérêt total des médias et des libraires, et des bouquins qui finissent au fond d'un rayon avant d'être renvoyés au pilon.

Autrement, si ton but est d'avoir du succès, sache que chaque personne sur cette planète le souhaite aussi. Est-ce qu'on peut y arriver en payant une prestation tarifée de 800€ ? C'est toi qui vois. Le réseautage / pistonnage permet peut-être de trouver un éditeur, certainement pas de faire s'intéresser le public, malheureusement (ou heureusement ?  :/).

Bon, désolé, je ne vends pas du rêve, mais franchement, je pense que le marché du livre ressemble pas mal à ça aujourd'hui...  :-\ Après, si t'as du pognon, dis-toi bien que ça n'a pas d'importance, au pire tu perds 800 balles et t'auras appris quelque chose. Et si t'es à court de liquidités, laisse tomber, de toute façon écrivain débutant c'est pas un investissement juteux  :mrgreen:.

En ligne Meilhac

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 390
Re : Re : La lecture de manuscrit par un professionnel ?
« Réponse #16 le: 16 décembre 2019 à 17:54:50 »
La plupart des auteurs débutants sont pauvres, c'est à dire qu'ils reçoivent quelques milliers d'euros d'avance de la part de leur éditeur (genre 3000 euros),

? tu crois que les maisons d'édition donnent des à-valoir aux auteurs débutants ?

Hors ligne Verasoie

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 3 267
  • Je suis le Kraken
    • Attendez-moi sous l'orme.
Re : La lecture de manuscrit par un professionnel ?
« Réponse #17 le: 16 décembre 2019 à 18:06:53 »
Oui, une maison d'édition à compte d'éditeur peut verser un à-valoir pour un premier roman  :)


J'avais pas vu les choses comme les présente Erwan mais c'est bien dit ! Je suis presque d'accord avec tout  :D

Juste, le fait d'être édité ne se résume pas qu'à la vente du livre, selon la maison d'édition et notamment si on partage son projet éditorial et ses "valeurs littéraires" si on peut dire, je suis sûre qu'il y a moyen de trouver dans ce travail et ce partenariat des trucs bien plus enrichissants qu'un nombre de ventes : ). Donc c'est pas parce que c'est pas financièrement rentable que ça n'est pas intéressant : ) (ça dépend des objectifs)
Pendant des années la vie ne vous lâche rien que des mesquineries minables, et encore faut-il les lui arracher, sans compter la bonne humeur qu'on dépense à rester joyeux pour lui plaire, et tout à coup, sans raison, allez savoir pourquoi, elle vous balance sans prévenir des trésors dans les pattes.

Hors ligne Berceuse Violente

  • Aède
  • *
  • Messages: 190
Re : La lecture de manuscrit par un professionnel ?
« Réponse #18 le: 16 décembre 2019 à 18:44:31 »
Alors, pas mal de choses auxquelles je dois répondre :

Je voulais dire l'un comme l'autre en fait. Je suis prête à écouter de bons conseils pour retravailler mon livre afin qu'il corresponde plus à une ligne ou à une autre. Si cela reste fidèle à la vision que j'ai de mon oeuvre et que c'est possible, pourquoi pas ? Peut-être qu'il faut que j'insiste davantage sur des passages et que j'en oublie d'autres qui sont "hors-sujet" vis-à-vis de certains éditeurs. Enfin, même sans toucher au texte, savoir comment présenter mon livre, à l'écrit comme à l'oral m'intéresse.
Je dois dire que je me sens incapable actuellement de me rendre dans un salon du livre. Je suis très mal à l'aise de n'avoir lu personne et de dire que j'écris alors que personne ne m'a jamais lu. J'ai besoin de faire les choses dans l'ordre : écrire, démarcher, publier, promouvoir. Et même là, je ne sais pas... je suis très timide et peu à l'aise à l'oral dans certaines situations, c'est même peut-être l'une des raisons pour lesquelles j'écris.

Pour Erwan
J'adore ton message et, oui, j'ai fait le même calcul que toi, il y a très peu de chance que j'ai un retour sur investissement avec une somme pareil et c'est bien quelque chose qui me pose un problème. Quand je publie sur internet, c'est dans une démarche de plaisir, mais quand je vise l'édition, c'est dans une démarche pro, donc je pense rentabilité. Mon but n'est pas de craner en clamant partout "j'ai publié un livre" (sinon, j'aurais déjà signer avec l'Harmattan), mais bel et bien de vendre et d'avoir du succés.
Effectivement, 3000 euros dès le départ... les témoignages et les contrats reçus jusqu'à présent était bien bien loin d'une telle somme.

En tout cas merci pour vos conseils. Sachez que pour l'instant, j'ai fait le choix de refuser l'offre et de me concentrer sur mon travail et mes propres intuitions. Je vais d'abord tenter de démarcher les ME toute seule et de voir ce que ça donne.
"Pour devenir un meilleur artiste, il te faut prendre les bonnes critiques positivement et les mauvaises critiques positivement aussi. J'espère que tu seras un artiste qui prête davantage l'oreille à des paroles qui le défient plutôt qu'à des paroles qui le flattent." BYG

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 511
  • Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : La lecture de manuscrit par un professionnel ?
« Réponse #19 le: 16 décembre 2019 à 19:26:58 »
Bonjour Berceuse Violente,


Les éditions L'Harmattan proposent des éditions modestes mais de qualité : travaux scientifiques, recherches politiques, écrits engagés et littérature du monde francophone. Leur modèle économique n'est pas très avantageux pour les auteurs mais tu ne risques pas de te ridiculiser en publiant chez eux, pas d'inquiétude à ce sujet.

Tu proposes un regard très « modèle » de l'édition (tu ne veux pas d'édition indépendante, ni aller sur les salons du livre pour rencontrer des petits éditeurs), comme si l'édition pouvait être tel que l'évoque Flammarion and co. ... Effectivement, il est normal que tu rencontres par ici d'autres regards, une vision plus diversifiée – indépendante et autonome – de ce que peuvent proposer les éditrices & éditeurs un peu partout.

Il en est de même des bibliothèques (qui aspirent à ne pas recevoir une prescription verticale...) et des librairies (dont la spécificité des libraires doit être reconnue) et des prix et comités de lecture (avec une très grand diversité de sensibilités, de genres et de lectorats), toutes ces actrices & acteurs de la littérature font de l'originalité et de l'indépendance des choix une très grande source de fierté.


Il est possible que ta propre vision de l'édition se confronte à un regard différent du tien, et c'est normal : c'est le juste rôle du livre, de la librairie et des auteurs que de toujours proposer une nuance et une certaine forme de diversité. Il existe des maisons d'édition indépendantes qui publient des polars mais aussi des salons du livre policier, tes recherches devraient t'amener à faire de belles rencontres, je t'envoie tous mes encouragements.

Je rejoins beaucoup Verasoie dans sa vision de la littérature, mais cela n’empêche que ce n'est pas la totalité de ce que propose le marché du livre, et que tu ne dois pas hésiter à poser des questions à d'autres plates-formes (forums, CNL, syndicats, etc.) ou professionnels du livre afin de te faire un avis par toi-même. J'espère surtout que tu as trouvé certaines réponses à tes questions et te félicite pour ton investissement dans l'écriture : ce n'est pas une modeste contribution, tous mes vœux de réussite.


Bon courage à toi pour tes recherches.
« Modifié: 16 décembre 2019 à 20:31:46 par Alan Tréard »

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.17 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.022 secondes avec 23 requêtes.