Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

20 mai 2019 à 08:32:53

Le Monde de L'Écriture » Salle de lecture » Romans, nouvelles » Coeur battant (Axl Cendres)

Auteur Sujet: Coeur battant (Axl Cendres)  (Lu 701 fois)

anlor

  • Invité
Coeur battant (Axl Cendres)
« le: 08 janvier 2019 à 22:39:40 »

Coeur battant, Axl Cendres
Sarbacane, 2018

La quatrième de couv :
Citer
Alex, 17 ans, est un « hors-la vie ». Après avoir essayé d’éteindre son cœur, il se retrouve dans une clinique pour y être « réhabilité à la vie ». Il y rencontre Alice, aussi belle que cynique ; Victor, aussi obèse que candide ; la vieille Colette, aussi espiègle qu’élégante ; et Jacopo, aussi riche que grincheux. À eux cinq, ils décident de s’évader de la clinique, direction le manoir de Jacopo. Le but du voyage ? Se jeter d’une falaise, tous ensemble – ça leur fera un projet commun !

Mais la route va leur réserver plusieurs surprises. Assez pour qu’Alex se demande si, finalement, la vie n’en vaut pas la douleur…

C'est marrant parce que pendant que je lisais ce bouquin, on parlait avec Lo de l'influence du nom de l'auteur affiché sur les couvertures du bouquin ; et ce bouquin, ben je l'ai acheté parce que j'en avais lu un autre d'Axl Cendres que j'avais beaucoup aimé. Et c'est sans doute parce que j'avais beaucoup aimé le précédent (Dysfonctionnelle ; j'ai pas fait de fiche de lecture sur le moment, mais ma pote Lysiane en a fait une très chouette sur son blog), que j'ai lu celui-là jusqu'au bout

Le propos me plaisait bien, j'aime bien quand on touche à ce genre de thématique dans la litté ado, et puis avec le souvenir que j'avais du style d'Axl (très dynamique, beaucoup d'ironie et de jeux de mots), je me disais que ça pourrait faire un chouette mélange. Sauf que là, ben j'ai eu l'impression qu'on passait à côté de quelque chose tout du long.

Les personnages sont caricaturaux. J'ai le souvenir que dans Dysfonctionnelle c'était déjà un peu le cas, mais la façon de le faire m'avait moins perturbée. Là j'ai trouvé les deux héros creux, et leur bande de potes pas beaucoup plus intéressante ; j'ai même été franchement agacée par le personnage de Victor : le petit gros franchement con qui finit par remplacer son hyperphagie par une addiction au sexe dès lors qu'il n'est plus puceau. Ouais, le cliché j'en fais pas mal aussi, mais là j'ai vraiment eu l'impression qu'on était dans la facilité et qu'on en décollait pas. À un moment je me suis dit qu'il y avait là quelque chose qui voulait bousculer un peu le lecteur. Genre je vais te parler des Anorexiques (la typo est de l'autrice) en en disant juste qu'elles sont maigres et que c'est un bon plan pour choper des chocolatines en rab. Ouais, effectivement, ça m'a secouée parce qu'il y a une partie de mon passé qui aimait pas trop ça. Mais après, il y a eu les Alcooliques et puis "les hippies" et puis "les pouffiasses" et là ça a vraiment été trop.

Au niveau de l'histoire, ben c'est un roadtrip initiatique quoi, comme y en a pas mal dans la litté ado ; avec plein de personnages hyper différents qui trouvent une façon d'exister tous ensemble. C'est gentil.

Concernant le style, on a des personnages qui ne parle QUE PAR APHORISMES et woh, c'est louuuuurd à lire. T'as l'impression que toutes les deux lignes tu pourrais prendre une citation et la coller sur un fond de sapin eneigés avec une jolie typo pour la mettre sur Instagram.

Après, il y a des passages que j'ai trouvé franchement beaux, comme ces moments où le narrateur décrit la folie de sa mère ; la poésie fonctionne, c'est simple et joli. Mais c'est assez peu de passages sur les 200 pages du livre  :-\

Alors je sais pas, j'aimerais bien que quelqu'un d'autre qui a eu ce livre entre les mains me donne son avis parce que j'ai sincèrement l'impression d'être passée à côté et ça me perturbe (parce que les critiques sont plutôt cool, et j'aime bien ce que publie Sarbacane d'habitude).
« Modifié: 08 janvier 2019 à 23:06:47 par anlor »

Hors ligne Verasoie

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 949
    • Attendez-moi sous l'orme.
Re : Coeur battant (Axl Cendres)
« Réponse #1 le: 07 avril 2019 à 20:34:32 »
Bon bon bon

J'me suis franchement forcée à le lire au début, parce que les trois premières pages (la dédicace, le nom de la première partie, puis la citation de début de chapitre) étaient hyper cringe et le livre m'est tombé des mains. J'ai quand même insisté pour pas rester là dessus...

Je suis aussi surprise de lire ça chez Sarbacane que de lire les reviews positives sur Babelio et autres '.'

Je crois savoir ce qu'on a raté là dedans : on a raté la capacité à ne pas se sentir vexé d'être pris pour un gros con, d'être dépeint comme une caricature. Moi je l'ai pris personnellement comme un foutage de gueule. Les personnages sont une blague, les gens qui les prennent en charge ("le Doc", psychiatre absolument infoutu d'avoir une crédibilité professionnelle, ou l'animateur de la marche de pleine conscience) sont des blagues. Je crois que j'aurais aimé sentir que derrière ces caricatures il y avait une volonté hyper corrosive de chier sur l'auto apitoiement des gens qui ont des problèmes de santé mentale. Je l'aurais mieux pris. J'aurais été vexée profondément mais avec l'impression qu'on a tapé là où ça fait mal.

 Alors que là, le propos, c'est pas une critique. Le propos c'est de faire de la poésie. Le propos c'est de montrer à des ados (et à des gens qui lisent de la littérature ado) que le suicide, c'est poétique. Que la fascination pour la mort, c'est beau. Que les gens qui se battent contre la dépression, c'est des blagues. Je trouve ça hyper toxique. J'ai pas réussi à trouver ça beau, j'ai pas réussi à en rire. J'suis probablement trop susceptible.

Ceci mis à part, y'a des répétitions de métaphore d'un chapitre à l'autre comme si on avait pas eu assez d'idées pour remplir les 175 pages, faut se battre pour trouver un paragraphe de plus de cinq lignes, et sauter une page sur deux à un moment m'a pas empêchée de suivre tout ce qui se passait, c'est pas ce que j'attends d'un roman, personnellement, mais c'est peut-être un parti pris stylistique.
« Modifié: 07 avril 2019 à 20:37:06 par Verasoie »
Pendant des années la vie ne vous lâche rien que des mesquineries minables, et encore faut-il les lui arracher, sans compter la bonne humeur qu'on dépense à rester joyeux pour lui plaire, et tout à coup, sans raison, allez savoir pourquoi, elle vous balance sans prévenir des trésors dans les pattes.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.052 secondes avec 22 requêtes.