Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

20 juin 2019 à 09:44:55

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Textes courts (Modérateurs: Aube, Miromensil, Chapart, Claudius) » Souvenir d'une nuit

Auteur Sujet: Souvenir d'une nuit  (Lu 340 fois)

Hors ligne alize

  • Plumelette
  • Messages: 7
Souvenir d'une nuit
« le: 07 janvier 2019 à 16:45:33 »
Quinze jours suspendus entre le souvenir qui se construit, le manque qui colore chaque instant, l’interrogation d’un nouvel élan.
Tu veux savoir, tu veux connaître on repart de zéro, je ne sais pas forcément faire, mais soit !
Souvenirs nébuleux, paroles, paroles, sourires éclatants, des yeux grands ouverts : ne rien perdre, s’imprégner, absorber, des énergies qui s’imbriquent comme nos deux façons de nous dévoiler, donner ce que l’on sait, ce que l’on sent, ressent, et trouver sa place dans le bonheur de l’autre.
Se laisser entendre ... chacune de nos histoires de vie...
T’écouter dire ta plénitude, ton désir d’en savoir plus, ta volonté d’éclairer toutes les zones d’ombre, de mettre cette relation toute en lumière.
D’où viennent ces élans ? Des sources inépuisables d’évidence émergent : Tu es au clair, cela fait des jours que tu attends ce moment : tu le dis, je le vis.
Le souvenir de cette nuit m’envahit, superbe de simplicité, de fluidité, de joie d’être nous deux et du plaisir radieux qui mène la danse.
Une dimension particulière, rien de plus qu’une rencontre de deux sensibilités et pourtant la conscience d’un rendez vous quasi unique .
Je suis tellement touchée par la comparaison que tu fais : ta première annonce de ce que tu vis à ta cousine, le courage de ta maman à entendre ta réalité, et nous, sans événement marquant mais comme un nouveau chemin qui se dessine dans ta vie.
Une limite se pose : celle de nos corps : je suis envahie par l’envie de te prendre dans mes bras, de te serrer ... avec la force que mes mots n’expriment pas, ou pas encore.
Nous nous découvrons, nous nous incluons, tu repères ces blocages en moi que tu n’as pas : tu sais dire simplement entre deux récits, deux verres, deux éclats de rire ou de regard, ta joie d’être là, ton impatience du prochain rendez-vous, l’évidence de cette relation que tu as toujours sue.
Plus perspicace que moi ... j’avoue ! Mais je m’en fiche, la surprise entière est pour moi : je suis cueillie par cette évidence.
Quand tu me parles vrai, une force cinglante s’installe dans ma poitrine, quand je pense à tout ça : elle est toujours là, et c’est simplement cela la vie que j’aime. Merci. 
« Modifié: 15 janvier 2019 à 08:01:38 par alize »

Hors ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 148
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Souvenir d'une nuit
« Réponse #1 le: 07 janvier 2019 à 22:20:26 »
Bonjour alize,

Je ne saurais pas expliquer pourquoi, je ressens une impression de sérénité suite à ma lecture.

Merci à toi.

Hors ligne Dusserre

  • Plumelette
  • Messages: 7
Re : Souvenir d'une nuit
« Réponse #2 le: 07 janvier 2019 à 22:47:43 »
Bonsoir !

Un très joli texte, bien que des fautes de syntaxes ou de mises en formes (majuscules absentes ou présentes sans raisons, abréviations, ...) m'ont légèrement gênées.

Je retiendrais ces quelques mots parmi tous, simples d'apparence mais qui m'ont marqués ce soir :

Souvenirs nébuleux, paroles, paroles, sourires éclatants, des yeux grands ouverts :

Merci pour ce texte,
Dusserre

Hors ligne alize

  • Plumelette
  • Messages: 7
Re : Souvenir d'une nuit
« Réponse #3 le: 09 janvier 2019 à 08:13:42 »
Je suis heureuse d’avoir eu des commentaires sur ce texte, le premier que je publie.
Merci

C’est un texte qui me tient à cœur : mon retour à l’écriture après de longues années sans inspiration.

#alan treard
Ce texte me ressource aussi et m’apaise quand je le relis : ile me rappelle que la vie peut être si simple et si jolie. J’ai lu dans tes autres commentaires que le rapport au temps était un sujet pour toi : je suis ravie que cette lecture t’ait offert une pause de sérénité.

# Dusserre
Tu as raison : je n’ai pas bien relu la mise en forme et la syntaxe : j’écris très vite et sur smartphone, mais j’aurais dû m’astreindre à plus de rigueur avant publication par égard aux lecteurs.
Merci pour tes remarques et la précision de ta lecture!
« Modifié: 09 janvier 2019 à 08:15:37 par alize »

Hors ligne LilMel_21

  • Plumelette
  • Messages: 6
Re : Souvenir d'une nuit
« Réponse #4 le: 12 janvier 2019 à 22:12:26 »
J'ai particulièrement aimé ce passage, cette façon que tu as choisi d'écrire, d'énumérer... On ressent beaucoup l'émotion du moment.


Citer
Souvenirs nébuleux, paroles, paroles, sourires éclatants, des yeux grands ouverts : ne rien perdre, s’imprégner, absorber, des énergies qui s’imbriquent comme nos deux façons de nous dévoiler, donner ce que l’on sait, ce que l’on sent, ressent, et trouver sa place dans le bonheur de l’autre.

Je supprimerais cependant un des deux «paroles» question d'éviter les répétitions où je le déplacerais dans la phrase si tu cherchais à y mettre l'emphase... Par exemple; « Souvenirs nébuleux, paroles, sourires éclatants, des yeux grands ouverts, paroles encore : ....»

J'ai vraiment aimé ton texte, encore une fois, j'aime ta façon d'écrire.

Hors ligne alize

  • Plumelette
  • Messages: 7
Re : Souvenir d'une nuit
« Réponse #5 le: 15 janvier 2019 à 08:09:40 »
Merci pour ta lecture et ton avis

Pour le moment je garde la répétition du mot Paroles car elle m’entraîne dans le rythme et l’emphase de la chanson de Dalida : c’est une façon très personnelle de lire ce passage mais elle correspond au tourbillon d’émotions que je cherche à installer dans cette énumération. Je compte sur l’ancrage collectif lié à cette chanson  pour que le lecteur ait aussi cette évocation !
Bonne journée
Vos commentaires m’encouragent à poursuivre l’écriture et je m’en réjouis.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.044 secondes avec 22 requêtes.