Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

10 décembre 2019 à 14:07:33

Le Monde de L'Écriture » Coin écriture » Poésie (Modérateurs: Aube, Ben.G, Claudius) » De songe et de chaire.

Auteur Sujet: De songe et de chaire.  (Lu 826 fois)

Hors ligne Achil

  • Buvard
  • Messages: 4
De songe et de chaire.
« le: 03 mai 2010 à 19:06:58 »
Les vents bruissent de vagues souvenirs,
S’agitent sur le front fiévreux d’abîmes
Qui gisent en mon cœur, mon âme…
Gouffre fétide, de mes colères ombres carnassières…
Infernales cavalcades, soulèvent l’horizon métallique
D’amertume et de souffrance, troublant silence.

Cauchemar bestial, la caresse froide du temps blesse en son sein…
L’inassouvie fantasme de chaire meurtrie dans l’écume de l’oubli.
Avide spectre vêtu du mensonge, ténèbres voraces ensevelissent
La fragile flamme, crépitement rougeoyant, dansent faiblement
Sous la voûte brisé de nos yeux rongés par des torrents douloureux.
Qui se déversent comme un vacarme affolant, follement…

Fuit dans l’ère du temps telle une fête obscure à l’aube morsure
De ses vestiges poussières en nos ébats déchus, empreinte acide
Du regret poison qui de sa spirale glacée entraîne  les miasmes
Affres vertigineuses aux parfums obsessionnels…
Courir, sentir les doigts impitoyable du temps étreindrent
A sa peau la promesse peu morale de l’amour passionné…




Hors ligne Caliban

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 304
Re : De songe et de chaire.
« Réponse #1 le: 03 mai 2010 à 23:47:18 »
Très honnetement, je dois avouer que j'ai du mal à accrocher sans doute parce que tu dévellopes  une succession d'éléments attendus sur le thème de l'amour: solitude, souffrance, passion et dégringolade... ce qui a un charme mais qui gache un peu l'interet.
Cela dit je trouve qu'il y a un véritable sens du rythme qui se dégage de ce texte et il se lit bien. Attention toutefois aux rimes internes qui, si elles ne servent pas une césure régulière, donnent un ton un peu parodique au texte en particulier dans la première strophe.
J'aime aussi bien le titre  :)
"You said I killed you - haunt me, then! The murdered do haunt their murderers, I believe. I know that ghosts have wandered on earth. Be with me always - take any form - drive me mad! only do not leave me in this abyss, wh
ere I cannot find you!"

Hors ligne ernya

  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 7 707
  • Ex-dragonne
    • Page perso
Re : De songe et de chaire.
« Réponse #2 le: 04 mai 2010 à 00:07:14 »

Citer
S’agitent sur le front fiévreux d’abîmes
Qui gisent en mon cœur, mon âme…
pas compris

Citer
Gouffre fétide, de mes colères ombres carnassières…
pourquoi une virgule ? "de mes... carnassières" est déterminatif ou pas ?

Citer
Infernales cavalcades, soulèvent l’horizon métallique
D’amertume et de souffrance, troublant silence.
euh.. je crois que ya un bug syntaxique, ça serait pas "D'infernales cavalcades soulèvent..." ?
et "horizon métallique d'amertume" ???

Citer
L’inassouvie fantasme de chaire meurtrie dans l’écume de l’oubli.
un fantasme donc inassouvi
et heum chair, j'imagine

Citer
Avide spectre vêtu du mensonge, ténèbres voraces ensevelissent
La fragile flamme, crépitement rougeoyant, dansent faiblement
Sous la voûte brisé de nos yeux rongés par des torrents douloureux.
Qui se déversent comme un vacarme affolant, follement…
je comprends pas la syntaxe, les énumérations c'est cool quand il y a un sens et une volonté stylistique derrière, là, on pige plus rien, c'est dommage.
en tout cas briséE

Citer
Fuit dans l’ère du temps telle une fête obscure à l’aube morsure
manque pas une virgule ou quelque chose entre "aube" et "morsure" ? idem pour "vestiges poussières" ? et "regret poison"

Bon, j'ai pas accroché, mais c'est parce que j'ai pas compris ta syntaxe.
Là tu juxtaposes des mots étrangement, je veux bien que la poésie soit un genre souple, mais là ça ne fait vraiment pas sens à mes yeux, désolée :-[
"Je crois qu'il est de mon devoir de laisser les gens en meilleur état que je ne les ai trouvés"
Kennit, Les Aventuriers de la Mer, Robin Hobb.

Hors ligne Nridehlloë

  • Tabellion
  • Messages: 34
Re : De songe et de chaire.
« Réponse #3 le: 04 mai 2010 à 19:17:36 »
De manière générale, je n'accroche pas trop,  mais c'est une question de gout, c'est trop lourd pour moi.

D'abord les petits détails:
 
Courir, sentir les doigts impitoyable du temps étreindrent
Je ne vois pas quel verbe c'est... ce sera plutot étreignent pour le verbe étreindre non? ou alors à l'infinitif.

D’amertume et de souffrance, troublant silence.
J'adore ce vers! les mots vont bien ensemble!


Sur le sens, je rejoint un peu l'avis des autres je crois, il ne semble pas y avoir de but final ou de fin. Ca ne me donne pas l'impression que ce soit fini.
Bon, je n'ai pas du tout une grande expérience dans les poèmes, donc ce n'est vraiment que mon ressenti qui m'a servi là, tu en fait bien sur ce que tu veux.
La poésie du mouchoir blanc qu'on agite sur le quai de gare, c'est bidon. Ça sert juste à l'avoir dans la main quand les larmes explosent...

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.031 secondes avec 22 requêtes.