Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

22 mars 2019 à 13:14:27

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?

Auteur Sujet: Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?  (Lu 2263 fois)

Hors ligne Ines-B

  • Plumelette
  • Messages: 14
Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« le: 11 septembre 2018 à 14:19:05 »
Bonjour à tous,
J'étais en plein cours de philo, lorsque nous abordâmes le sujet: "Qu'est-ce que le bonheur? Sommes-nous réellement heureux?". Cette question me frappa parce que, depuis des semaines voir des mois, je metais convaincue que j'avais le syndrome de la page blanche car j'étais heureuse. Peu importe, je ne vais pas épiloguer la dessus.
Serait-il possible, selon vous, d'avoir de l'inspiration, et, d'écrire lorsque l'on est heureux?
« Modifié: 11 septembre 2018 à 14:55:17 par Ines-B »

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 8 262
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #1 le: 11 septembre 2018 à 14:49:26 »
Ce qui est sûr, c'est qu'abordire est un néologisme hyper inspirant et ça m'agace d'en avoir loupé l'exclusivité.

Le bonheur est un terme un peu compliqué à définir...

Ensuite, la question se pose surement assez différemment pour chacun alors je vais y aller de mon sentiment personnel. Je suis en capacité d'écrire quand j'ai une certaine stabilité émotionnelle et qu'écrire revient à inspecter les limites de cette stabilité, à en circonscrire la superficialité acceptée, et à faire de-ci de-là des forages dans quelques angoisses, quelques mélancolies. Mais quand je suis en train de les vivre à pleine figure, j'ai rarement des choses satisfaisantes à cracher... Ce que je ressens, c'est que j'ai l'acuité nécessaire à l'écriture quand je suis dans un rôle d'observateur, quand je peux intellectualiser convenablement les problèmes et surtout pas en ayant le nez dedans.

edit : je vois que tu as modifié ton message... le mien ne se voulait pas ironique. Que son origine soit volontaire ou non, j'aime vraiment "nous abordimes"...
« Modifié: 11 septembre 2018 à 14:57:47 par Lo »
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne Ariane

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 635
Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #2 le: 11 septembre 2018 à 15:17:13 »
Citer
Serait-il possible, selon vous, d'avoir de l'inspiration, et, d'écrire lorsque l'on est heureux?
Pourquoi ne serait-ce pas possible ?

Comme tu le soulignes l'idée de bonheur est à elle seule tout un concept à définir... Mais même en gardant une vision un peu caricaturale du monde des émotions, avec bonheur versus douleur : la seule situation où le bonheur me semblerait un obstacle à l'écriture, c'est si l'écrivain a fait le choix (ou ressent le besoin) de n'écrire que sur du vécu, nécessairement personnel, nécessairement actuel et nécessairement douloureux. Mais on peut écrire sur plein d'autres choses - non vécues, ou bien dans un autre laps de temps ou indirectement, ou même heureuses (soyons fou ^^ ). Je ne suis pas sûre que l'inspiration se nourrisse exclusivement du vécu actuel, on peut s'ouvrir à plein d'autres choses, souvenirs ou fictions, histoires dont on est le témoin et non l'acteur, etc etc.
(Quand je dis "on" c'est l'idée que je me fais de l'ensemble des personnes qui écrivent, c'est à dire c'est possible que l'un s'inspire de ci, l'autre s'inspire de ça, etc etc ; mais j'imagine que pour une personne précise, le champ peut être beaucoup plus réduit ou bien plus particulier, selon ce que la personne recherche à travers l'écriture).

(Et sinon, à titre personnel, je pense que je fonctionne un peu comme Lo, c'est plutôt en période de stabilité que je peux vraiment raconter des choses, plus je vais mal et moins je suis capable d'écrire).

Hors ligne Erwan

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 342
Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #3 le: 12 septembre 2018 à 19:46:16 »
Si tu veux avancer dans ta réflexion, tu peux déjà renverser ta question, et te demander pourquoi quelqu’un de malheureux ou en souffrance aurait naturellement tendance à écrire avec plus de virtuosité. Car je suppose là que lorsque tu dis écrire, c’est de bien écrire, et pas en faisant une liste de course. On parle ici de valeur littéraire, je suppose.

Je pourrais moi-même, en me prenant au jeu, dire que la douleur cherche naturellement à s’exprimer, lorsqu’elle le peut. Et je pourrais m’objecter à moi-même que le bonheur aussi. En fait, n’est-on pas plus virtuose lorsque l’on vit ou pense des choses fortes ? La douleur pourrait-elle être plus forte que le bonheur ? Les médias nous montrent beaucoup d’images terribles, c’est vendeur, on voit beaucoup de drames dans les films et les livres, certes. L’humain a l’air d’être friand de telles choses. Pourtant, je ne crois pas que les grandes œuvres puissent consister seulement à gerber de la souffrance, si je puis me permettre. On retrouve quand même plein d’autres choses dedans, à commencer par des réflexions sur la condition humaine en général, plus ou moins conscientes.

En fait, je dirais que la souffrance fait tellement partie de la condition humaine (j’invite le premier qui n’a jamais souffert de toute sa vie à me jeter la pierre, mais pas trop fort quand même  :mrgreen:) qu’il est assez évident qu’elle aura une place de choix dans une littérature elle aussi humaine. Mais si un livre sans souffrance (dans son contenu) est aussi rare qu’une vie sans souffrance, je ne suis pas convaincu que l’on puisse tout résumer à cela.

Voilà pour ma part. À toi de proposer tes réponses maintenant.
« Modifié: 12 septembre 2018 à 19:48:53 par Erwan »

Hors ligne Moyen Moyen

  • Grand Encrier Cosmique
  • **
  • Messages: 1 119
  • Appelez-moi Moy
    • Expericulum
Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #4 le: 13 septembre 2018 à 10:15:25 »
Juste pour abonder dans le sens et corroborer inutilement ce qui a déjà été dit :

En fait, selon moi, ce dont tu as probablement exclusivement besoin pour vaincre la page blanche c'est d'un cerveau bien stimulé.
Les émotions, les sentiments positifs ou négatifs constituent probablement son carburant mais pas seulement.

Selon les cas tu peux même te retrouver dépassé par eux et incapable de t'en servir pour écrire.
Bref, il y a bien un rapport indirect mais c'est pas une condition sine qua none.
Si tu veux tout savoir, moi aussi.
Jette-lui la pierre dans le doute.

En ligne WEG

  • ex World End Girlfriend ou Nocte
  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 537
  • Innuendo Cumulonimbus
Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #5 le: 13 septembre 2018 à 10:42:39 »
Écrire oui, bien je ne sais pas.
Chameau vagabond / Houmousexuel patatophile

Hors ligne Xavier

  • Scribe
  • Messages: 60
Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #6 le: 13 septembre 2018 à 22:34:40 »
Parfois je suis heureux parce que j'écris. Je sais pas si ça compte...
- Xavier


Hors ligne Alex B

  • Plumelette
  • Messages: 8
    • Fantasy mode d'emploi
Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #7 le: 16 septembre 2018 à 16:57:34 »
Théoriquement non si l'on considère les poètes maudits au XIXème siècle et cette légende qui veut que l'on se transcende artistiquement face à la souffrance.

En réalité, nul besoin de sombrer dans la dépression ou les substances opiacées pour bien écrire. Beaucoup d'auteurs avaient une existence rangée et sont pourtant des classiques.

Je ne dis pas que les accidents de la vie ne nous portent pas à écrire. Ils sont une source d'inspiration et de motivation, mais seulement plus flagrante que le quotidien. Cependant, ce quotidien apparemment monotone contient aussi son lot de petites choses qu'il s'agit de saisir.

Au-delà de tout cela, bien écrire, c'est surtout de la technique et de la méthode.
Plongez-vous dans une passionnante aventure
et percez le secret de La Source d'Éternité
Découvrez les origines du mal avec la nouvelle l'Initiation, inclus dans le roman.


En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 791
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #9 le: 19 septembre 2018 à 00:24:54 »
Moi, personnellement, certains bonheurs m'ont comme évoqué une joie simple, consistante, inimitable, que je ne saurais oublier comme si ma vie n'avait été qu'une bouteille à la mer.

Donc, bien sûr, que, si j'écris joyeux, ce n'est absolument pas pour me contempler dans le miroir de mon bonheur, non, non, ce serait absurde !!

Et s'il existait une littérature supérieure ? Comme... une littérature qui chavire, et qui fait d'une espèce de grosse jarre pleine de plaisirs un trop plein renversé sur autrui... Peut-être qu'un lecteur ou qu'une lectrice se montre apte à boire ce débordement de satisfaction pour s'élever elle-même au bonheur !!

Hors ligne emma

  • Plumelette
  • Messages: 11
Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #10 le: 19 septembre 2018 à 23:13:28 »
Effectivement la légende voudrait que l'art, le vrai, soit l'apanage des misérables et des âmes torturées, le fameux spleen du poète...
 Pour ma part j'ai une opinion assez cynique sur la question, à savoir que la dépression et la création artistique n'ont pas à proprement parler de relation de cause à effet entre elles, juste une corrélation avec pour point commun l'OISIVETE.
La création artistique comme le vague à l'âme étant l'apanage du "contre-productif" dans les sociétés humaines, ils ne peuvent donc s'épanouir que dans le désœuvrement. Rares sont les artistes qui bossaient 12 heures par jour à l'usine, il faut le reconnaitre, et la plupart préféraient encore crever de faim plutôt que de se tuer à la tâche et d'y laisser leur inspiration (et ils avaient bien raison).

Donc pour répondre à la question, non, je ne pense pas qu'il faille être malheureux pour bien écrire, il faut juste du temps, mais le temps, plus on en a pour créer, plus on en a pour penser, et plus on pense, plus on...déprime. CQFD

Bon en ce qui mer concerne je n'écris jamais autant qu'en vacance avec un petit coup dans le nez, du coup mon avis est peut-être un peu biaisé

Hors ligne Erwan

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 342
Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #11 le: 23 septembre 2018 à 00:22:36 »
Citer
Pour ma part j'ai une opinion assez cynique sur la question, à savoir que la dépression et la création artistique n'ont pas à proprement parler de relation de cause à effet entre elles, juste une corrélation avec pour point commun l'OISIVETE.

Alors oui, je crois aussi que c'est un élément majeur, par contre je parlerais plutôt de disponibilité. Parce que oisiveté, ce serait bien mal connaître les grands artistes... En vérité, l'art n'ayant rien d'inné, il se travaille, s'acquière, ça prend des plombs et de la sueur. Les gens dépressifs ont surtout un mal de chien à faire quoi que ce soit et à y prendre plaisir, y compris l'art, ce n'est pas franchement un avantage. Bref, il faut être disponible pour travailler 12 heures par jour à son art, et donc pas à l'usine, mais je n'appelle pas vraiment ça de l'oisiveté mais plutôt de la disponibilité.

Hors ligne Nexwall

  • Prophète
  • **
  • Messages: 864
  • Hëlskaner le Lâche
Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #12 le: 23 septembre 2018 à 10:09:58 »
Je me souviens d'une étude qui indiquait que (sans l'intitulé exact) la tristesse renforçait la créativité.
Ceci ne répond pas à la question, car jamais l'étude n'a dit que le bonheur interdisait la moindre créativité, simplement que la tristesse semblait amplifier certains aspects créatifs. D'où, peut-être, le mythe du poète torturé.


EDIT : D'ailleurs, de mémoire toujours, cette étude ne s'intéressait qu'aux émotions négatives sans observer leur exact opposé, aussi, je l'estime intéressante mais loin d'être suffisante.
« Modifié: 23 septembre 2018 à 10:11:55 par Nexwall »
"Le futur aussi. Le futur arrive sans cesse. Il est là sinueux, plein de possibilités et pourtant si limité ! Le présent le déstructure, le détruit petit à petit, puis il l’avale et le recrache en passé. "

N'hésitez pas !
http://monde-ecriture.com/forum/index.php/topic,23178.msg372834.html#msg37283

Hors ligne Ariane

  • Calame Supersonique
  • **
  • Messages: 1 635
Re : Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #13 le: 23 septembre 2018 à 11:22:36 »
Je me souviens d'une étude qui indiquait que (sans l'intitulé exact) la tristesse renforçait la créativité.
Ceci ne répond pas à la question, car jamais l'étude n'a dit que le bonheur interdisait la moindre créativité, simplement que la tristesse semblait amplifier certains aspects créatifs. D'où, peut-être, le mythe du poète torturé.


EDIT : D'ailleurs, de mémoire toujours, cette étude ne s'intéressait qu'aux émotions négatives sans observer leur exact opposé, aussi, je l'estime intéressante mais loin d'être suffisante.
C'est peut-être aussi une question de degré ; comme le disait Erwan la grande majorité du temps une dépression (au sens médical) diminue voire supprime toute créativité (et pourtant les émotions négatives sont au rendez-vous....). Ça me semble difficile de mesurer la corrélation créativité-émotion isolée (avec le degré de ladite émotion ?), autrement que par des auto-questionnaires ; pas super fiables.

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 4 791
  • C'est osé de penser que je pense.
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Peut-on écrire lorsque l'on est heureux?
« Réponse #14 le: 23 septembre 2018 à 13:38:47 »
On navigue de cliché en cliché. Si la tristesse rejette son environnement, on peut imaginer qu'elle trouve une plus grande facilité à rejeter les normes, à se lancer dans une certaine créativité.

Est-ce à dire que les heureux adoptent toutes les normes sans jamais désobéir ? C'est une bien triste vision du monde et je ne peux que m'inscrire en contradiction avec ces suppositions.

Et s'il fallait tout abandonner pour enfin créer, alors on abandonnerait la créativité elle-même. Ce sont mes rencontres et mes découvertes qui me rendent heureux, et c'est de celles-ci que j'ai envie de parler aujourd'hui. Alors je garde mes amours et ma créativité, je vous laisse le reste, ne vous en déplaise !

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 1.033 secondes avec 22 requêtes.