Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

22 janvier 2019 à 15:28:01

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » L'Atelier » Questions Administratives et juridiques

Auteur Sujet: Questions Administratives et juridiques  (Lu 617 fois)

Hors ligne sunkmanitu

  • Plumelette
  • Messages: 16
  • Lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des
Questions Administratives et juridiques
« le: 01 septembre 2018 à 16:42:13 »
Bonjour à tous.

Dans le cadre de mon futur roman, j'en suis rendu à un point de l'histoire où quelques questions me retiennent un peu sur le bord de la route.
Quelques questions juridiques auxquelles j'espère, certains d'entre vous pourront apporter des réponses.

1- Dans l'histoire, un vieil homme qui n'a pas de famille hormis une fille qui vit loin de chez lui, en France (sur le territoire donc), va mourir. Il a un ami de 17 ans, une jeune homme à problèmes dont il est quelque part le mentor. Au niveau juridique, si le vieil homme meurt, qui peut ou doit se charger des formalités d’obsèques ? Sachant que sa fille a changé de nom et a pris le nom de jeune fille de sa maman, elle est donc surement invisible au yeux de l'état civil (si c'est possible légalement, sinon elle aura pris un nom de mariage et aura divorcé entre temps...)

2- Si le vieil homme meurt, qui s'occupe de l'appartement qu'il possédait et qui en récupère l'héritage ? Logiquement sa fille (héritière directe) mais l'état peut-il retrouver cette femme sans le nom de famille adéquat ? (je pense oui par les services de sécurité sociale avec le num d'assuré, mais à confirmer).

2bis - Si le vieil homme a laissé un testament, où l'a-t-il laissé (notaire, mairie ?) et peut-il faire de son jeune ami la premiere personne à avertir en cas de décès ? avec quelques objets laissés en héritage ?

3- Comment faire en sorte que sa fille ne soit pas au courant de la mort de son père et faire en sorte que ce soit le jeune homme qui aille le lui apprendre ? Sachant qu'il est mineur je ne pourrais pas le faire sortir du territoire français, ça m'aurait arrangé que sa fille soit au Pérou par exemple, mais ça bloque le déplacement légal de mon jeune personnage...

4- Si le vieil homme est blessé au cours d'une fusillade à laquelle il participe, est-ce la police campe devant sa chambre d'hosto ou pas ?

5- Merci de me répondre et de me dire par la même occasion pourquoi je m'emboucane avec des histoires autant tordues ?! :)

« Modifié: 01 septembre 2018 à 17:00:47 par sunkmanitu »
Remercies lorsque tu te lèves pour la lumière du jour, si tu ne vois pas de raison de remercier la faute repose en toi même.

Vieux proverbe amérindien.

Hors ligne MERL1

  • Plumelette
  • Messages: 19
  • Sakafoutr'
Re : Questions Administratives et juridiques
« Réponse #1 le: 01 septembre 2018 à 17:07:02 »
Salut loulou  ^^

1-Ben ça dépend déjà si ton vieil homme à rédiger un testament, sachant qu'il ne peut pas déshériter sa fille. Concernant les obsèques, s'il a une assurance décès (et la somme devrait suffire), sinon, c'est bien sa fille qui trinquera. Le fait qu'elle soit mariée ne change rien. Même dans le cas du changement de nom, les recherches administratives permettront sûrement de la retrouver (déjà rien que pour les droits de succession).

2-voir ce que j'ai dit avant pour l'héritage.

3-il faudrait que la fille ne parle plus à son père et que le jeune homme puisse la trouver avant l'enquète administrative pour la succession (car elle n'est pas décédée). Se posera donc le problème de comment le jeune homme peut avoir l'info (on peut imaginer qu'il trouve des vieilles lettres que le père à envoyer mais qua la fille ait refusé de le prendre (retour à l'envoyeur). Avec l'option la fille au Pérou, ça peut avorté l'enquète administrative (genre elle vit dans un patelin paumé et il faudrait qu'elle rechange encore de nom là-bas). En la jouant administration incompétente, ça peut la perdre facilement ; mais dans ce cas-là, le jeune homme mineur est bloqué (déjà en terme de sortie de territoire et en terme d'informations pour la trouver).
Solution Deux Ex : la fille envoie une lettre à son père après qu'il soit mort et le garçon la reçoit (mais il faudrait que le vieux ait donné l'usufruit de l'appartement au garçon (et comme il ne peut pas déshériter sa fille, ce sera bloqué ; et le gosse est mineur donc aucun droit). T'es un peu bloqué en ce qui me concerne.

4-ça dépend son implication dans la fusillade. Si c'est des voleurs occasionnels ou une fusillade dans la rue, peu de chances. Pour que les flics restent, il faudrait que le vieux soit clairement impliqué dans la fusillade et qu'il y ait des preuves que sa vie soit en danger (genre les types ont une raison de le voir mort rapidement, même en cas d'assassinat).

5 -Oui, justement, pourquoi tu t'emboucanes avec une histoires aussi tordue ??? :\?
Quand on s'attend à rien, on ne peut pas être déçu !

Hors ligne sunkmanitu

  • Plumelette
  • Messages: 16
  • Lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des
Re : Questions Administratives et juridiques
« Réponse #2 le: 01 septembre 2018 à 18:20:02 »
Merci pour tes réponses rapides, j'y vois plus clair et donc je suis bien bloqué. Merdoum.

La lettre justement c'est un paragraphe à venir : la fille envoie une lettre à son père le jour où celui-ci va mourir en participant à une fusillade. Le vieil homme recevra donc la lettre à son appartement tandis qu'il sera encore à l'hosto ou peut être déjà mort (je ne sais pas encore va falloir jouer serré les concordances de temps là -> du montage parallèle à la De palma !).
Donc  je suis bon pour que le jeune trouve la lettre, trouve l'adresse de la fille (adresse perso et adresse du taff, trouvée dans un magazine, chez le vieil homme, où la fille est interviewée dans le cadre de son travail).
Le jeune homme aura donc deux adresses de référence.

Pour les obsèques, il rédigera dans son testament, ce qu'il souhaite comme obsèques et lieu d'inhumation, je me débrouillerais pour la somme laissée en assurance décès soit suffisante. Mais, question encore !, qui au niveau des services d'état civils sait chez quel notaire le testament a été rédigé ?
Je veux dire une fois que le vieux est mort comment aux yeux de l'état sait-on que le gars avait laissé un testament quelque part chez un notaire ?

Pour la fusillade, ok, j'ai compris, donc le problème à venir maintenant est le suivant : je vais te donner le détail et les évènements de la fusillade

Le jeune homme  doit de l'argent à un gars du lycée. 1000 euros pour une histoire de chichon.
Le vieil homme ami du jeune homme n'est pas au courant de l'histoire mais comprends que quelque chose en va pas depuis quelques temps dans le comportement du jeune. Il décide de le suivre un samedi soir.
Ce fameux samedi où le jeune doit voir son contact pour lui filer le pognon, le problème est que le contact en question a une dent contre le jeune (histoire de meuf)  et souhaite en plus de récupérer le pognon, passerle jeune à tabac, avec l'aide de deux autres gars de MArseille (à l'origine du shit). Bien sûr le jeune se défend jusqu’à ce qu'un des "trafiquants" sorte un flingue. c'est là que le vieil homme tapi dans les bois sort avec un fusil de chasse pour défendre le jeune homme, et boum, gunfight.

le jeune s'en sort, son contact non (ou oui). Les deux trafiquants : un est blessé l’autre pas, le vieil homme blessé.

le jeune prend la fuite avant que les flics n'arrivent.

et là encore bloqué :

Les flics vont ramasser deux blessés et un mort.
Qui sera interrogé, Les flics vont-ils chercher à en savoir plus ?
comment les flics vont remonter jusqu'au jeune homme, si ils parviennent à remonter jusqu'à lui ?
Le but étant de rendre cette fusillade "banale" dans le sens où des dealers ont réglés leurs compte et le vieil homme était une victime collatérale, au mauvais endroit au mauvais moment... un fait divers dans le journal comme en voit beaucoup de nos jours. Je ne veux pas partir dans le dire convocation commissariat, tribunal, enquête etc... Ce n'est pas un polar, c'est plus un drame rural (si je peux l’exprimer ainsi).

Cela tient -il la route ??

Merci. Et oui, je m'emboucane  >:D
« Modifié: 01 septembre 2018 à 18:52:28 par sunkmanitu »
Remercies lorsque tu te lèves pour la lumière du jour, si tu ne vois pas de raison de remercier la faute repose en toi même.

Vieux proverbe amérindien.

Hors ligne MERL1

  • Plumelette
  • Messages: 19
  • Sakafoutr'
Re : Questions Administratives et juridiques
« Réponse #3 le: 02 septembre 2018 à 12:03:10 »
Bon Sunk, mon bon loulou, on va arrêter le tir. Si tu bloques à chaque paragraphe que t'écris, c'est que tu as déjà un gros problème de construction... et de connaissances. :huhu:

Commençons pas les connaissances : Si tu en es à demander des trucs aussi basiques que "qui au niveau des services d'état civils sait chez quel notaire le testament a été rédigé ?" une recherche sur le net pourrait t'aider, je pense) ou bien "Qui sera interrogé, Les flics vont-ils chercher à en savoir plus ? comment les flics vont remonter jusqu'au jeune homme, si ils parviennent à remonter jusqu'à lui ?", je pense que tu as un problème : comment peux-tu rédiger un roman sur un sujet où tu en connaît aussi peu ? Regarde des films policiers, lit des romans policiers, afin de t'approprier aussi les codes inhérent à ces récits.

Pour la construction, je pense que ça ne sert à rien de se prendre le chou sur ces scènes si on ne sait pas ce qu'il se passe avant et après ; et sans un minimum d'infos sur les protagonistes. Mais plus important encore : peux-tu nous donner un résumé en une seule phrase de ton roman ? Je suppose que tu sais déjà comment il finit, n'est-ce pas ? Quel genre de récit est-ce ? Policier ? Réaliste ? Y a-t-il un thème, la rédemption peut-être ? La découverte de soi ? Qui est le personnage principal ?

Il existe une méthode très intéressante pour faire un roman : la méthode des flocons. Ca va de la première phrase qui résume ton roman, puis grossi la loupe jusqu'aux scènes en passant par le chapitrage, les arcs narratifs, des fiches personnages, etc… En faisant ainsi, tu vas systématiquement éviter les blocages micro à chaque chapitre ; car au vu de tes 2 messages, je crains que tu te sois lancé directement dans l'écriture sans trop réfléchir aux événements ultérieurs.
Quand on s'attend à rien, on ne peut pas être déçu !

Hors ligne sunkmanitu

  • Plumelette
  • Messages: 16
  • Lorsque chantent les cigales, sois sûr d'avoir des
Re : Questions Administratives et juridiques
« Réponse #4 le: 02 septembre 2018 à 16:51:39 »
Tout d'abord merci pour ta réponse et tes précisions.  :-[

Pour te rassurer je ne bloque pas à proprement parler sur chaque paragraphe, je bloque sur un virage de mon histoire, virage où beaucoup d'administratif et de juridique entrent en piste, c'est n'est ni un roman se déroulant dans un tribunal (l'univers juridique et judiciaire est trop compliqué) ni un polar (j'aime en lire, je ne saurais pas en écrire).
Ce sont quelques détails de la vie réelle, des évènements qui peuvent arriver à tout le monde qui finalement sont les plus délicats à appréhender sans faire de boulette au niveau de la structure.
J'ai réalisé une structure de mon roman, une galerie des personnages (descriptions physiques et morales), un résume court, une liste de chapitrage, avec les points les plus tendus et les passages descriptifs moins passionnants mais nécessaires à l'immersion du lecteur (selon moi, bien sûr).

En une ligne, en un mot même : rédemption.

Je sais ce qui se passe avant, après pendant, c'est juste ces maudits détails qui me bloquent (rassure-toi que des recherches sur google j'en ai fait des dizaines, mais certaines sont difficiles à formuler- comme les juridiques par ex.)
Je vais peut être m'inscrire sur un fofo de droit, peut être qu'on me renseignera non ?

et pour te rassurer, je ne me suis jamais lancé dans une écriture sans préparer avant, vu du style littéraire d'où je viens (le livre-jeu) crois moi que tu remplis dix ou quinze feuilles A4 d'arbres à bulles, d’annotations diverses avant de commencer à rédiger ton premier paragraphe ;)

Bon je vais persévérer et continuer mes recherches, merci pour les renseignements déjà divulgués.
Remercies lorsque tu te lèves pour la lumière du jour, si tu ne vois pas de raison de remercier la faute repose en toi même.

Vieux proverbe amérindien.

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.044 secondes avec 22 requêtes.