Le Monde de L'Écriture – Forum d'entraide littéraire

26 mai 2019 à 23:12:43

Le Monde de L'Écriture » Autour de l'écriture » Salle de débats et réflexions sur l'écriture » Quelle balance entre écriture et lecture ?

Auteur Sujet: Quelle balance entre écriture et lecture ?  (Lu 1622 fois)

Hors ligne sindu5673

  • Tabellion
  • Messages: 29
Quelle balance entre écriture et lecture ?
« le: 03 août 2018 à 05:25:57 »
L'écriture ou la lecture est plus bénéfique à l'écrivain?

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 8 293
  • ancien roi singe
    • olig marcheur

C'est un peu étrange comme question... non ?
je vois pas comment dissocier les deux et en faire deux processus différents
ou comment hiérarchiser les deux et dire "l'un est nécessaire, l'autre est superflu"...
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 642
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
+ 1


Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

Hors ligne Erwan

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 370
La lecture est le terreau, l'écriture c'est la graine qui pousse. Non ?   ;)
Certaines graines peuvent pousser dans peu de terre, voir dans juste un peu d'eau, d'autres dans une terre riche, et les deux peuvent donner des plantes merveilleuses. L'écrivain écrit, comme la graine pousse. Ce n'est que mon avis.
« Modifié: 03 août 2018 à 13:05:50 par Erwan »

Hors ligne vinzWallbreaker

  • Palimpseste Astral
  • ***
  • Messages: 2 715
  • Ga Bu Zo Meu
    • Esquisses-18
On peut écrire sans lire... Mais, à mon avis, on écrit mieux si on lit beaucoup.
Avec des Si on fait de la musique monotone...

Hors ligne Lo

  • ex Loredan
  • Clochard céleste
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 8 293
  • ancien roi singe
    • olig marcheur
Non mais en vrai je crois que ça dépend de chacun et je ne comprends pas qu'on puisse poser la question d'une manière aussi refermée, "c'est quoi le mieux...". Si vraiment on veut frôler ce thème, on peut à la limite se demander "y a-t-il une priorité dans le travail de l'écrivain : la pratique ou la lecture ?"
et même ça, ça me semble complètement infondé, et je ne comprends pas dans quel but on pose la question, est-ce que c'est pour un écrire un manuel du bon étudiant en écriture ? à quoi ça rime, dans une discipline où l'important est de s'ouvrir à la langue et de prendre conscience de (/travailler à) l'unicité de la sienne ? peu importe que ce soit en écrivant jour après jour dans un entrainement forcené, ou en lisant jour après jour dans un syndrôme-éponge frénétique, ou un subtil cocktail des deux pathologies.
En fait, ce que je trouve idiot, c'est de penser qu'on pourra, à partir des réponses à cette question, dégager un motus operandi, un conseil puant aux écrivains amateurs, ce genre de chose.

(désolé les mots sont rudes. Bisou + :mrgreen:)
"Il était tard lorsque nous bûmes." (René Daumal)

Hors ligne Erwan

  • Troubadour
  • *
  • Messages: 370
Citer
En fait, ce que je trouve idiot, c'est de penser qu'on pourra, à partir des réponses à cette question, dégager un motus operandi, un conseil puant aux écrivains amateurs, ce genre de chose.

En fait, seul sindu5673 pourrait nous éclairer sur le sens de sa question. Je n'ai pas du tout le même regard que toi sur le sujet, car c'est un thème que j'aurais très bien pu poser en tant que débutant il y a quelques années seulement. Pour ma part j'aurais posé la question non pas pour fixer une doxa, mais pour d'une part en connaître d'avantage sur les processus d'apprentissage car ce sujet m'a toujours passionné, et me passionne encore aujourd'hui. Je n'ai de cesse d'observer mon propre comportement d'apprentissage pour l'affiner, en tirer de l'expérience etc. D'autre part, j'ai passé tout mon temps de jeune peintre à copier, temps perdu hélas, parce qu'on m'avait stupidement conseillé de copier avant de peindre d'imagination-mémoire. J'aurais pu faire de même en lisant alors que j'aurais vraiment eu envie d'écrire (mais ma première erreur me l'a épargné). Je pense qu'il faut faire ce que l'on veut surtout, ce qui nous attire, ce qui nous anime vraiment, et sur ce point je te rejoins pleinement. C'est peut-être simplement ce genre de réponse qu'il ou elle est venu(e) chercher ici.

Hors ligne victormontrilleux

  • Plumelette
  • Messages: 12
  • Journaliste la journée, écrivain la nuit
    • Récit d'un jour - blog d'actualité
Les deux se complètent. Il faut lire pour aller puiser mots, phrases, inspirations mais en même temps il faut écrire pour éprouver les structures, le rythme, et son style.


Hors ligne mathildejm.pnc

  • Plumelette
  • Messages: 11
Je crois qu'on ne peut pas faire une comparaison, la lecture et l'écriture sont deux activités très différentes mais qui se complètent : plus tu lis, plus ton écriture sera meilleure et plus tu écris, plus tu as ton style donc plus tu as d'esprit critique face au style des autres et la lecture t'ouvre alors une nouvelle porte.

Hors ligne Florent Perret

  • Buvard
  • Messages: 4
Comme tout le monde ici, j'ai tendance à dire: les deux.

Pour étayer, je peux parler de mon expérience personnelle:

La lecture m'aide à trouver l'inspiration, je découvre ce qui marche (ou pas) sur le lecteur que je suis. Quand je passe de l'autre côté de la plume, mes idées me paraissent plus nettes et plus agréables à lire.

L'écriture m'aide à trouver mon style, à m'améliorer, à me casser les dents sur les mots pour mieux les utiliser par après.

En résumé, j'ai le sentiment de travailler le fond à travers la lecture, et la forme à travers l'écriture.

Hors ligne sindu5673

  • Tabellion
  • Messages: 29
Non mais en vrai je crois que ça dépend de chacun et je ne comprends pas qu'on puisse poser la question d'une manière aussi refermée, "c'est quoi le mieux...". Si vraiment on veut frôler ce thème, on peut à la limite se demander "y a-t-il une priorité dans le travail de l'écrivain : la pratique ou la lecture ?"
et même ça, ça me semble complètement infondé, et je ne comprends pas dans quel but on pose la question, est-ce que c'est pour un écrire un manuel du bon étudiant en écriture ? à quoi ça rime, dans une discipline où l'important est de s'ouvrir à la langue et de prendre conscience de (/travailler à) l'unicité de la sienne ? peu importe que ce soit en écrivant jour après jour dans un entrainement forcené, ou en lisant jour après jour dans un syndrôme-éponge frénétique, ou un subtil cocktail des deux pathologies.
En fait, ce que je trouve idiot, c'est de penser qu'on pourra, à partir des réponses à cette question, dégager un motus operandi, un conseil puant aux écrivains amateurs, ce genre de chose.

(désolé les mots sont rudes. Bisou + :mrgreen:)

Il est de ces questions pour lesquelles la réponse importe peu pourvu qu'il y ait débat d'idée. De plus, les réponses les moins absolues sont souvent les meilleures.

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 100
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Le Temps des écrivains
« Réponse #11 le: 26 décembre 2018 à 13:52:59 »
Bonjour,

Effectivement, chacune & chacun ses références et ses amours, avec parfois des bouquins que l'on reprend plusieurs fois, que l'on cite, que l'on consulte.

Entre ce qu'on trouve dans l'actualité littéraire, et ce qu'on pourrait écrire en correspondances, mails, lettres et autres contenus, pensez-vous que l'écrivaine ou l'écrivain lit plus qu'il n'écrit ? ou au contraire qu'il n'écrit plus qu'il ne lit ?

Qu'est-ce qui prend le plus de temps : lire ? ou écrire ? Et en nombre de mots ?

Bon bien sûr, il n'y a pas de compteur de mots de lecture comme on peut trouver des compteurs d'écriture, et puis j'imagine que vous ne comptez pas les mots de chaque courrier que vous envoyez, de chaque commentaire que vous postez.

Disons qu'on entre dans le domaine de l'opinion : plus écrire ou plus lire ? Y a-t-il un quota minimum ?

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 642
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Le Temps des écrivains
« Réponse #12 le: 26 décembre 2018 à 14:02:25 »
ca rejoint un peu ce topic ta question en fait https://monde-ecriture.com/forum/index.php/topic,29017.0.html
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

En ligne Alan Tréard

  • Comète Versifiante
  • ***
  • Messages: 5 100
  • ─ Oh ! fumer l'opium dans un crâne d'enfant
    • Alan Tréard, c'est moi !
Re : Le Temps des écrivains
« Réponse #13 le: 26 décembre 2018 à 14:53:14 »
Bonjour Ben.G, je suis amusé de voir que tu n'as pas compris le sens de ma question, j'espère que tu n'es pas de mauvaise humeur aujourd'hui.

Qu'est-ce qui prend le plus de temps : lire ? ou écrire ? Et en nombre de mots ?

Cela signifie que dans la pratique au quotidien, on bouquine et on écrit, mais finalement, prend-on plus de temps pour lire ou plus de temps pour écrire ?

Quelles sont les pratiques des écrivains ?

Hors ligne Ben.G

  • Admin
  • Vortex Intertextuel
  • ****
  • Messages: 6 642
  • Veilleur de nuit
    • J'irai lire chez vous
Re : Quelle balance entre écriture et lecture ?
« Réponse #14 le: 26 décembre 2018 à 15:05:56 »
Oui, c'est un peu comme si tu relancais cette question, mais plutôt que de parler de qualité tu parles de quantité, on va donc les fusionner pour avoir un sujet avec tout plein de débats intéressants autour de cet enjeu, formidable non ?  :)
Être sur la route sans avoir quitté la maison,
être dans la maison sans avoir quitté la route
- Victor Segalen

Mon paradoxe de singe

 


Écrivez-nous :
Ou retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
Les textes postés sur le forum sont publiés sous licence Creative Commons BY-NC-ND. Merci de la respecter :)

SMF 2.0.15 | SMF © 2017, Simple Machines
Manuscript © Blocweb

Page générée en 0.051 secondes avec 22 requêtes.